Vos question à l'Avocat
+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 16 sur 16

Plainte de mon ex-employeur pour escroquerie aux chèques-cadeaux

Question postée dans le thème Rapport avec les Pros du Droit sur le forum Monde de la Justice.

  1. #13
    Membre Cadet Avatar de Annegret
    Ancienneté
    décembre 2018
    Messages
    28
    Bonjour,
    Je trouve étonnant que votre avocat vous ait conseillé de contacter le gendarme pour "clarifier" les choses. Vous n'avez plus à discuter avec lui et réciproquement, sauf convocation officielle. N'oubliez pas l'adage qu'on entend dans les films américains : "tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous". On n'est pas aux Etats-Unis, certes, mais c'est un peu la même chose en France, une fois votre déposition recueillie, moins vous en dites et moins on peut mal interpréter vos propos.
    La déposition justement : sauf erreur vous l'avez relue avant de la signer, et on a dû vous en remettre un exemplaire ? A-t'elle été transmise à votre avocat ? Si oui il sait exactement ce qui est écrit noir sur blanc, sinon c'est qu'il fait des suppositions.
    Personnellement j'éviterais d'écrire au procureur en l'état actuel des choses. Soit il va classer la plainte (pour 90 €...), soit vous serez convoquée pour vous expliquer en répondant de façon FACTUELLE et sans faire de digressions ou d'allusions inutiles. Je ne vois pas trop comment on pourrait qualifier les faits d'escroquerie, à moins que vous ayez fait miroiter je ne sais quoi au représentant qui vous a envoyé ces chèques cadeaux, ou que vous l'ayez menacé avec une arme... Et on ne se fait pas escroc pour 90 €.

    Après, c'est sûr que si vous alléguez une vengeance de votre employeur, ou la mauvaise foi d'un gendarme, ça risque de ne pas jouer en votre faveur.
    On peut tout à fait comprendre que cette histoire "vous prenne la tête" au point que vous manquiez du recul nécessaire. Mais objectivement je crois que vous ne risquez pas grand chose si les choses se sont passées telles que vous les racontez. Bon courage à vous.

  2. #14
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2019
    Messages
    7
    Voici, en quelques lignes, l'épilogue de cette histoire :

    - l'avocat que j'avais vu initialement à la MJD n'a pas souhaité répondre sur le fond à mon mél (dans lequel je lui demandais sommairement une précision sur la forme du contact à entreprendre avec la gendarmerie pour clarifier les choses, option qu'il m'avait conseillée), indiquant en prenant tout de même quelques formes qu'il n'avait pas vocation à faire du "bénévolat", me renvoyant vers une nouvelle visite à la MJD pour bénéficier d'autres conseils "gratuits"

    - un mal pour un bien, finalement, car le "feeling" est beaucoup mieux passé avec l'avocate que j'ai rencontrée cette semaine à la MJD, laquelle a pris les choses en main en appelant le gendarme pour lui demander de cesser ses pressions répétées (à nouveau survenues en début de semaine) qui n'avaient en aucun cas lieu d'être, puis en s'entretenant directement avec mon ex-employeur, obtenant de sa part des déclarations pour le moins suprenantes : le représentant m'a envoyé les chèques-cadeaux car il m'aurait pris pour sa soeur ; si je lui avais demandé les chèques-cadeaux ou même 90 euros, elle me les aurait donnés ; mon ex-responsable, qui s'est défendue d'être à l'origine des calomnies (de licenciement pour vol dans le caisse) ayant circulé à mon sujet dans le village, a ajouté ne pas pouvoir contrôler la parole de tout le monde.

    - sachant que même si je suis dans mon bon droit, que je n'ai commis aucune faute, l'avocate m'a dit que "la justice est parfois injuste", et qu'à cet égard, on ne sait jamais ce qu'il pourrait se passer avec le procureur ou un juge, que cette histoire pourrait me poursuivre longtemps, que ça n'en valait pas la peine, qu'il fallait que j'avance, pour moi et pour mon enfant.

    - sur ses conseils, j'ai adressé un chèque de 90 euros à mon ex-employeur (j'ai beaucoup hésité avant de le faire, quand même, car j'ai l'impression de capituler, au final), laquelle a retiré sa plainte avec un courrier à la gendarmerie, parlant d'un malentendu. Elle a en outre laissé entendre à mon avocate que les documents de fin de contrat allaient me parvenir rapidement (sous-entendu avec les corrections recommandées par le syndicat sur l'indemnité de licenciement et les congés payés).

    - ce que je retiens de tout ceci, en définitive, c'est que pour pouvoir gagner la paix, il faut parfois savoir mettre un terme à la guerre.


    En conclusion, j'adresse un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à me donner leurs conseils dans ce sujet sur votre forum.

    Bien à vous,

    Léa

  3. #15
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    25 744
    Merci de nous avoir raconté l'épilogue de cette malheureuse affaire.
    Le mieux est d'aller de l'avant. Après tout, c'est bien l'employeur qui a perdu la face pour 90 euros. Pas vous.
    J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances.
    Oscar Wilde

  4. #16
    Membre Cadet Avatar de Annegret
    Ancienneté
    décembre 2018
    Messages
    28
    Ce qui confirme l'adage "qu'un mauvais accord vaut parfois mieux qu'un bon procès".

    Merci de nous avoir fait part de la fin de l'histoire.

+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 15/04/2017, 20h20
  2. Cadeaux et chèques cadeaux
    Par entrepreneur56 dans le forum Entreprise
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/11/2013, 20h38
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 03/10/2013, 08h28
  4. chèques cadeaux
    Par Oberon03 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/03/2009, 11h14

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum