Page 4 sur 5 PremièrePremière ... 2345 FinFin
Affichage des résultats 76 à 100 sur 104

Corona & conditions de visites ?
Discussion sur le thème : Propriétaire et Locataire

  1. #76
    Membre Junior

    Infos >

    Bonsoir à tous !

    Aujourd'hui, deux nouvelles visites de mon logement. À l'instant, un couple, déjà venu lundi, est revenu ce soir, avec une autre personne (père de l'un des deux).

    L'agent immobilier s'est montré agressive, refusant d'emblée de m'équiper en masques (alors que les agents m'en donnaient jusqu'ici), et me demandant de remettre ceux de lundi dernier...

    J'ai reconnu le couple et j'ai demandé si c'était une contre-visite.
    Oui !
    Je leur ai demandé s'ils étaient au courant qu'il y avait une assignation en cours, et le couple m'a répondu oui.

    Petite question pour vous : ça se passe comment une contre-visite ?

    > Car là, cela a duré 5 minutes, ils ont juste montré la maison à papa/beau-papa. Ils n'ont rien vérifié, et aucune question précise de posée... Ils avaient les mains vides, ils n'ont pas vérifié les équipements, ne sont même pas allés voir le grenier, rien. Ils savent même pas où sont les compteurs, n'ont pas regardé les radiateurs, ni les WC, les robinets, n'ont pas testé l'électricité. Ils n'ont pris aucune mesure... Même dans la cuisine non meublée/équipée. Que dalle...

    À la fin de leur petit tour, je suis revenue vers eux, et ils m'ont dit que s'ils achetaient je serais contactée par un notaire !
    Je comprends pas.
    Je me demande si c'est pas fait pour me stresser, si c'est pas bidon.
    Et si ce n'est pas orchestré pour que la proprio se plaigne devant juridiction que j'aurais fait échouer une vente (de par ma simple présence dans le logement)... Ou si ce n'est pas pour mettre en avant que la maison est déjà vendue !
    Ou tout simplement, me stresser et m'encourager encore à partir.

    Si c'était une véritable contre-visite, je présume que mon logement va donc être vendu d'ici trois mois.
    D'ici trois mois, le tribunal ne se sera pas encore prononcé...
    Et la proprio ne pourra leur donner les clés !
    Zarbi tout ça.
    Je m'adresse à vous car je ne comprends pas.

    PS : ils n'ont même pas les différents diagnostics, les derniers sont périmés depuis un an (fournis avec mon bail)... Et je n'ai pas eu de diagnostiqueur à la maison.

  2. #77
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Matalou
    Quand des proprios tordus profitent de pseudos trucs COVID pour rendre la vie super chiante à leurs locataires...
    La relecture du thread peut aussit faire penser à un locataire tordu qui profite de pseudos trucs COVID pour rendre la vie super chiante à son proprio...

    Vous n'avez jamais répondu à la question posée sur les objectifs que vous poursuivez.

    Citation Envoyé par Yooyoo
    voulez vous rester locataire ou souhaitez vous acheter ce bien ?

  3. #78
    Pilier Sénior

    Infos >

    A priori, la contre visite avait pour but de faire visiter le bien à papa ou beau papa pour avoir son avis (peut-être qu'il aide financièrement ou qu'il a des connaissances pour des éventuels travaux envisagés).
    Pour le masque, je n'ai lu nulle part que l'agence avait l'obligation de vous en fournir un : l'important c'est que les visiteurs en portent un.

    Si ils sont bien informés qu'il y a une assignation en cours, c'est très certainement que l'agence ou le propriétaire les ont rassurés sur l'issue de la procédure.

    Les compteurs se vérifient le jour de l'acte authentique. En ce qui concerne de prendre des mesures pour d'éventuels travaux ou équipements, s'ils se décidaient, il auront largement le temps de revenir après la signature du compromis.

    Si ces visiteurs décidaient d'acheter, il faut compter entre 3 et 4 mois entre la signature du compromis et la signature de l'acte authentique. Chez le notaire il pourra être noté dans l'acte qu'ils sont informés de la procédure en cours et qu'ils la reprennent à leur compte (ce serait donc eux qui deviendraient vos futurs adversaires si vous n'avez pas déménagé).

    Vous indiquez 2 visites aujourd'hui : et l'autre, s'est-elle bien passée ?

  4. #79
    Pilier Junior

    Infos >

    Les masques une fois portés une fois doivent être jetés il ne faut absolument pas les remettre !!! C'est dit à longueur de journée ..
    tout comme les autres équipements.

  5. #80
    Pilier Sénior

    Infos >

    Les masques une fois portés une fois doivent être jetés il ne faut absolument pas les remettre !!! C'est dit à longueur de journée ..
    tout comme les autres équipements.
    Il faut relativiser, là nous ne sommes pas dans un hôpital, un EHPAD ou dans un service de réanimation.
    Il est conseillé de conserver un masque chirurgical 4 heures quand il est porté en continu (il ne faut pas qu'il soit humide). Quand il est porté juste le temps d'une visite d'appartement ou de faire ses courses dans un magasin, il peut être porté à nouveau : l'objectif, c'est d'éviter de postillonner vers des tiers ou sur différents supports.

  6. #81
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Yooyoo
    Si ils sont bien informés qu'il y a une assignation en cours, c'est très certainement que l'agence ou le propriétaire les ont rassurés sur l'issue de la procédure.
    Citation Envoyé par Yooyoo
    Chez le notaire il pourra être noté dans l'acte qu'ils sont informés de la procédure en cours et qu'ils la reprennent à leur compte (ce serait donc eux qui deviendraient vos futurs adversaires si vous n'avez pas déménagé).
    Je vais être apparemment appelée par un notaire, si c'est sérieux, cette histoire. N'importe quel notaire s'apercevra des vices entachant le préavis (conditions : logement incomplet) et sans droit de préemption (avorté par courrier avant même qu'il ne débute) (les notaires vérifient que les droits de préemption ont été respectés !)...

    Il ne suffit pas de "rassurer" sur une issue qui reste hypothétique, à mon sens.

    "Je vous vends cette maison occupée avec un contentieux qui sera gagné, si si c'est sûûûûûr !"
    On vous dirait cela, vous fonceriez ? Moi pas. Et personne je pense.

    "Procédure en cours et qu'ils la reprennent à leur compte" ?
    On ne peut pas se substituer à une partie dans une procédure en signant un truc, même chez un notaire...
    J'ai du mal à y croire ! Faut être maso, si c'est possible ^^

    3 à 4 mois entre signature du compromis et acte authentique ?
    Yeah, plus de visites pendant tout ce temps-là ???!!!!

    Au fait, j'ai accueilli 13 personnes à l'intérieur de mon logement en 5 jours (4 visites).
    Concernant celles/ceux qui remettent en cause certaines mesures barrières en cette pandémie, pas envie de polémiquer, moi

    Et si, j'ai déjà répondu à la fameuse question.

    Je ne savais pas qu'une contre-visite pouvait durer 5 minutes les mains dans les poches...

  7. #82
    Pilier Sénior

    Infos >

    il est tout à fait possible de reprendre à son compte une procédure en cours lors de l'achat d'un bien!

    cela fait partie de la négociation financière

    les candidats acheteurs s'ils sont informés correctement de la procédure en cours (nullité du congé pur vente) peuvent acheter ce bien en "occupé": c'est pour cela que la contre visite ne servait pas à prendre des mesures ou faire établir des devis

  8. #83
    Membre Junior

    Infos >

    Wouahhh, c'est dingue !!!
    Il n'y a même pas encore eu d'échange de conclusions !
    Avant, il vaut mieux qu'ils demandent conseil à un avocat, tout de même...

    La contre-visite servait à quoi, alors ?
    À montrer à papa/beau-papa ma tête et celle de mon fils ?

    Et Soleil, que se passe t-il concernant le second droit de préemption ?
    Car si c'est bien ce qu'il se passe, le prix de la maison a dû prendre une claque.
    Et ne peut être qu'inférieur à l'actuel...

    - - - Mise à jour - - -

    Question à tous... Sérieusement, vous avez déjà connu des personnes qui ont acheté une maison occupée avec un contentieux en cours ? Et qui acceptent d'endosser le truc ? Le prix de la maison a dû chuter au ras des pâquerettes.

    Et si le contentieux est perdu, les nouveaux proprios vont se retourner contre les anciens ?
    Et comment pourraient-ils répondre à mes conclusions, sans aucune éventuelle pièce à fournir ?
    Puisque l'ancienne proprio serait "out", tranquillou, eau du bain jetée avec le bébé.

  9. #84
    Pilier Sénior

    Infos >

    le vendeur peut ne pas donner suite à ce congé pour vente...et décider de vendre en occupé

    étant donné que vous n'avez pas répondu aux demandes des intervenants concernant votre intention sur ce bien, on ne peut pas dire ce qu'il en est

  10. #85
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si la vente est convenue en occupé, il n'y a plus de droit de préemption, et le congé pour vente n'a plus lieu d'être..; du coup la procédure tombe à l'eau.
    L'acheteur a sans doute obtenu un rabais (10 à 20%) et va reprendre le bail en cours, quitte à donner congé pour la prochaine échéance.
    Dans ce cas, vous avez 2 ans pour trouver un autre logement.

  11. #86
    Pilier Sénior

    Infos >

    Matalou: il est inutile d'échafauder des "plans" concernant ce que fera un acheteur.

    le bailleur peut à tout moment annuler le congé

  12. #87
    Membre Junior

    Infos >

    Eh oui, je cherche à comprendre ce qui m'arrive et ce qui va m'arriver, concernant mon habitation principale...

    Si la proprio peut annuler son congé (elle s'est peut-être enfin aperçue qu'il encourrait assurément la nullité, et elle a dû enguirlander les huissiers, de quoi même se retourner contre eux !), cela veut dire vente occupée au rabais.

    Mais pourquoi vais-je être contactée par un notaire, alors (c'est ce que l'agent immo m'a dit à deux reprises).

    Vente occupée... Impossible dans mon coin paumé, me dis-je.
    Admettons. Préavis pour reprise si c'est le cas, dans 2 ans et 7 mois, de la part d'éventuels nouveaux proprios (car prochaine échéance du bail, décembre 2022).

    Ou alors, vente en "vide" avec assignation qui va avec, mais les pauvres, je me dis.
    Et ils vont acheter une maison pleine de vices de construction cachés.

    Bientôt, je saurai qui sont mes véritables propriétaires (SCI planquée), et si le terrain n'était ou n'est pas inondable.
    C'est dingue cette histoire.

    Bref, je vais me coucher.
    Bonne nuit à toutes et tous !

  13. #88
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Matalou



    Vente occupée... Impossible dans mon coin paumé, me dis-je.
    Admettons. Préavis pour reprise si c'est le cas, dans 2 ans et 7 mois, de la part d'éventuels nouveaux proprios (car prochaine échéance du bail, décembre 2022).

    Ou alors, vente en "vide" avec assignation qui va avec, mais les pauvres, je me dis.
    Et ils vont acheter une maison pleine de vices de construction cachés.
    ce n'est pas votre problème!

    les "coins paumés" comme vous dites, sont très prisés depuis le confinement!

    vous répétez sans arrêt les mêmes affirmations...

    quant au notaire, lorsque la vente sera faite, le nouveau propriétaire vous adressera l'attestation notariée prouvant sa nouvelle qualité!

  14. #89
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si la vente est convenue en occupé, il n'y a plus de droit de préemption, et le congé pour vente n'a plus lieu d'être..; du coup la procédure tombe à l'eau.
    Non, dans ce cas ce ne serait pas une vente occupée, mais une vente avec un locataire qui a reçu congé mais est resté occupant sans droit ni titre.
    étant donné que vous n'avez pas répondu aux demandes des intervenants concernant votre intention sur ce bien, on ne peut pas dire ce qu'il en est
    Voilà la réponse qui a été donnée :
    Ma situation va changer en fin d'année (je saurai si je suis en CDI, je passe en ce moment un diplôme complémentaire qui est repoussé cause covid, et je devrai si tout va bien récupérer une somme d'argent conséquente qui pourrait servir d'apport).

    Aussi, je ne peux répondre clairement à votre question.
    Et comment dire, ce n'est pas parce que je ne voudrais soi-disant pas acheter la maison (surtout qu'on m'a refusé ce droit) que je dois me retrouver dehors, hein. Pour savoir si je peux l'acheter, faudra que je la fasse expertiser (vices), me renseigne au cadastre (terrain inondable), me renseigne au PLU, etc. ! Une offre de vente par préemption (droit initial ou second) n'est pas négociable...
    Mais comme le 1er mars 2020, Matalou écrivait dans un autre message :Employeur dans l'Oise, pas de mutuelle, quel risque ?
    Depuis trois mois, j'effectue des CDD afin de remplacer du personnel absent, d'une durée de 1 à 10 jours………….
    Je n'y suis pas allé hier, et pour l'instant, je ne regrette pas.
    Cela permet de douter que Matalou sera titularisée en fin d'année et que cela lui percevrai de percevoir une somme importante. De plus, si c'était vrai, ce n'est pas en fin d'année que le bien est en vente mais maintenant.

  15. #90
    Pilier Junior

    Infos >

    Le problème n'est pas là mais sur la nullité du congé ... Et pour l'heure son congé étant nul elle n'a pas à déménager et le bail donc va se poursuivre pendant encore 3 ans ...
    La propriétaire qui est gérante d'une agence immobilière n'est surement pas si sûre d'elle car elle aurait mis l'affaire dans les mains d'un avocat il lui aurait dit que l'offre incomplète du bien rendait son congé nul.
    Et étant gérante d'une agence nul doute que c'est quelque chose qu'elle ne peut ignorer.
    Donc achat ou pas par matalou ce n'est même pas le sujet.
    Et si même elle avait l'intention d'acheter de toutes façons connaissant les défauts de cette maison elle ferait une offre bien inférieure d'autant que sa propriétaire veut vendre par le biais de son agence et toucher au passage sa commission ... Ce qu'elle ne pourra pas faire dans le cadre de la préemption..

  16. #91
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par ALBANE33
    . Et pour l'heure son congé étant nul ..
    seul un jugement peut prononcer la nullité d'un congé pour vente...pas votre interprétation

  17. #92
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour !

    Vous pouvez, si vous voulez, m'imaginer en méchante locataire qui abuse et veut profiter de je ne sais quoi.
    Je ne peux pas vous prouver que j'ai patte blanche (jugement pas encore tombé), rien ne m'oblige à vous prouver que j'ai patte blanche, mais juste : même les personnes à revenus modestes ont des droits. Et je n'ai pas non plus à justifier publiquement de mes revenus et contrats de travail à celles et ceux qui s'y intéressent... Par contre, je les invite à venir m'interroger en MP. Et je verrais si je répondrai.

    J'ai effectué ce jour une recherche sur la possibilité d'acheter un logement occupé avec assignation en cours (subrogation) : rien trouvé.
    Précision : ce n'est pas pour loyers impayés, vous le savez bien, c'est sur la régularité même du congé, l'assignation.
    Bref.

    J'ai eu du mal à dormir cette nuit, et j'ai le droit également d'être interpelée par ce qui se trame sur mon logement, mon toit.
    Je pense qu'une vente ne va pas réellement se réaliser, et que c'est une autre forme de pression ("déménagez, c'est vendu !!!" ou bien devant le tribunal : "elle m'a empêché de vendre !!!"), en me sous-entendant que je vais avoir un notaire en face de moi également ("il va vous contacter" > et hop, j'attends tous les jours ? et faut que je tremble à cette idée ?).

    Ce qui me soulage : plus de visites pendant 2/3 mois !
    C'est comme ça ! Puisque promesse de vente va être soi-disant conclue.

  18. #93
    Membre Junior

    Infos >

    Bonsoir !

    Quelques nouvelles...
    Je n'ai cette semaine reçu aucun coup de fil ou courrier d'un soi-disant notaire, après la pseudo "contre-visite" qui a duré 5 minutes.

    J'ai réalisé autre chose. Afin de vendre un logement, une quasi dizaine de diagnostics sont à fournir, et la proprio en a : aucun.
    Le seul diag qui existe est un DPE de plus de 10 ans.
    Un nouveau DPE révèlerait, s'il est correctement fait, pas mal de vices cachés.

    Enfin, j'ai remarqué que sur mon bail n'était mentionné à aucun endroit les mandataires, c'est-à-dire l'étude d'huissiers ("administrateurs de biens"). Un bail qu'ils définissent eux-mêmes comme "acte sous seing privé" dans l'assignation, alors que rédigé par eux et signé chez eux (et j'ai leur ai payé 560 euros de frais, ça c'est mentionné, ouf).

    Dans mon bail, il est indiqué que je dois payer mon loyer à la propriétaire, et pas à eux en tout cas. Alors que cela fait 3 ans et demi que je leur verse le loyer, et qu'ils me délivrent quittances. (Ils m'avaient donné leur rib.)
    Du coup, je sais plus à qui je dois payer mon prochain loyer.

    Encore du difficilement compréhensible, ce truc-là.
    Je me demande même à qui ils ont reversé mon loyer pendant 3,5 ans, du coup (personne physique, morale ?) (ma proprio est gérante d'une SARL - son agence immo-, et "gérante rémunérée" de deux SCI).
    Cela donne l'impression d'une couverture, derrière des huissiers sensés inspirer confiance, quoi.

    Voilà.
    Bonne soirée bonne nuit !

  19. #94
    Pilier Sénior

    Infos >

    le mandataire n'est pas obligatoirement désigné dés la signature du bail

    le propriétaire peut désigner un mandataire à tout moment pendant l’exécution du bail

    les relations entre le propriétaire et son mandataire ne vous concernent pas!

  20. #95
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonsoir Matalou - Sur ce point soleil a raison
    Je l'avais déjà expliqué - le locataire n'a pas à "savoir" à qui est reversé l'argent du loyer.
    Matalou un huissier ne prend pas d'initiative personnelle il fait ce qu'on lui dit de faire - donc de collecter les loyers. Il a un mandat pour ça il est rémunéré est payé aussi pour établir les quittances.

    Si la propriétaire a des clients sérieux elle peut décider de faire les diagnostics à ce moment là - il faut qu'elle puisse les présenter car la signature du compromis ne pourra se faire qu'à cette conditions que lesdits diagnostics aient pu être étudiés et en possession des éventuels acheteurs .
    Donc sur ce point également on ne peut pas lui reprocher de n'avoir pas fait les diagnostics .

    Mais ça elle doit le savoir non ??? Elle est agent immobilier ...

    Donc pour l'heure conclusion elle a fait plus de 80 visites mais son intérêt au final est que la locataire ne vienne pas mettre le doigt sur ce qui peut fâcher qui pourrait faire que les acheteurs vont se montrer méfiants

    - si assainissement individuel et que de dysfonctionnements ont déjà été observés mais il faut pouvoir le prouver le jour J au diagnostiqueur.

  21. #96
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Soleil51
    le mandataire n'est pas obligatoirement désigné dés la signature du bail

    le propriétaire peut désigner un mandataire à tout moment pendant l’exécution du bail

    les relations entre le propriétaire et son mandataire ne vous concernent pas!
    Quelle ambiance...
    J'ai pourtant expliqué qu'ils sont mandataires depuis le début.
    Et Soleil, expliquez-moi cet article de la loi 89.

    Loi n° 89-462 du 6 juillet 1989
    Article 3
    Le contrat de location est établi par écrit et respecte un contrat type défini par décret en Conseil d'Etat, pris après avis de la Commission nationale de concertation.
    Le contrat de location précise :
    1° Le nom ou la dénomination du bailleur et son domicile ou son siège social ainsi que, le cas échéant, ceux de son mandataire ;
    (...)

    C'est bien que ça concerne le locataire un minimum, non ?
    Bon. Je ne développe pas.
    Voilà. C'est tout ce que je souhaitais communiquer.

    Merci Albane pour l'info assainissement individuel, j'avais oublié ce diag également.
    Il sera compliqué aussi, ce diagnostic. Car sacré foutoir présent.
    Faut soulever les plaques sur les regards pour le comprendre.
    Ou regarder dans le vide sanitaire.
    Je m'en vais, ça pue ^^

  22. #97
    Pilier Sénior

    Infos >

    Matalou : Je ne vois pas ce qui vous choque dans le message de Soleil51?
    Le mandataire est celui qui perçoit les loyers, donc évidemment le locataire doit le connaitre, mais il peut changer en cours de bail, et le bailleur n'a pas l'obligation de refaire le bail pour çà ! Il le notifie par RAR c'est bien suffisant.

    Et les relations entre le mandataire et le bailleur ne vous regardent pas : je confirme ! (= vous n'avez pas à savoir combien il touche, ni la durée du mandat, ni les conditions de ce contrat)

    Vous prenez sans doute ce forum pour un défouloir, (tant mieux si ça vous fait du bien)... On vous a donné les réponses juridiques adaptées à la situation, le reste ne sont que des supputations.

  23. #98
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour !

    C'est si difficile à comprendre ?
    En aucun cas je n'ai écrit que les mandataires avaient changé en cours de bail : il ont toujours été les mandataires de ce logement, et le sont encore aujourd'hui. Sauf que cela n'est précisé nulle part. Je n'ai jamais reçu de RAR m'informant de nouveaux mandataires : car les "mandataires" n'ont jamais changé à ce jour.

    Je n'ai jamais écrit que le bail devait être refait, et je ne souhaite pas savoir coût, durée et conditions du mandat, etc.

    Je ne prends pas ce forum pour un défouloir.

    Je pose une nouvelle question juridique, sur la base de l'art 3 de la loi 89.

    Détails, puisque incompréhension persistante :
    C'est dans cette étude que j'ai trouvé l'annonce du logement, ce sont eux qui ont effectué l'état des lieux, rédigé le bail et me l'ont fait signer ainsi que l'acte de cautionnement (rédaction + signature de la caution), le tout : sur place, dans leur étude. Ce sont eux qui m'ont donné un rib et me délivrent quittances depuis le début, c'est à eux que la propriétaire s'adresse dès qu'elle souhaite m'obliger à quelque chose (utilisant leur position huissière), ce sont eux qui s'occupent des travaux non à la charge du locataire, c'est à eux que j'envoie mes attestations d'assurance, ce sont eux qui m'écrivent divers courriers, courriels, etc. Et ce, toujours à ce jour.

    Bref, mandataires depuis le début, sauf que juridiquement, objectivement : aucune trace dans mon contrat de location !
    Et il n'y a pas de supputations : c'est un fait.

    Dans le contrat de location de mes voisins, ils sont mentionnés plusieurs fois au fil du contrat (et d'emblée dans la partie désignation des contractants + mandataires, comme l'art3 l'énonce), le loyer doit leur être payé, etc.

    J'essaie de comprendre cet "oubli" énorme de mention, et ses éventuelles conséquences (y compris juridiques).
    C'est tout.
    Il n'y a pas de quoi m'écrire que je me mêle de ce qui ne me regarde pas.
    Je suis ici pleinement concernée.

    Aussi, maintenez-vous vos opinions personnelles (et erronées) à mon égard ?
    Je préfèrerais que l'on se recentre sur ma dernière interrogation.
    Qui n'est pas à prendre à la légère.
    Cela ne peut être anodin...

    Appel aux contributeurs !
    De ceux qui comprennent... ou veulent bien comprendre.
    Attention, ce fil de discussion, comme l'écrit Yapasdequoi, ne doit pas être un défouloir, ou le devenir, ou le devenir plus encore.
    Restez objectifs, please, et ne m'attribuez pas ce que je n'ai jamais écrit.

  24. #99
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour Matalou - le plus important pour l'heure est de savoir si ce bien est en sci ou pas !!
    Et peut-être que l'huissier n'est justement pas mandataire de la sci mais seulement de la propriétaire.
    Donc ne pas avoir peur d'aller voir le cadastre et la publicité foncière pourtant ces frais son déductibles car charge pour le paiement des impôts sci.
    Qu'elle ne déclare pas ce loyer aux impôts n'est pas votre problème mais si il apparait que c'est la sci qui perçoit au final les loyers et qu'ils sont reversés sur le compte de la propriétaire .. Les impôts vont adorer mais il faut être sûre de votre coup !!!

  25. #100
    Pilier Sénior

    Infos >

    Il faut arrêter toutes ces réponses sur la base de suppositions.
    Dans cette histoire, toutes les réponses ne sont fondées que sur les interprétations de Matalou. Nous ignorons totalement :
    - la date d'échéance du bail,
    - si le bien appartient à une SCI ou à la propriétaire désignée dans le bail,
    - si le congé a été donné dans les règles, ou pas,
    - si le juge va valider le congé, ou pas,
    - si l'objectif de Matalou est que le bail soit reconduit pour 3 ans,
    - si les loyers sont bien versés au réel propriétaire et si tout est OK au niveau fiscal,
    - si les diagnostics seront OK, ou pas (mais ça, c'est le problème de l'acheteur),
    - …
    Sauf à supposer également que l'huissier qui gère le bien soit d'une incompétence totale ou de mèche avec une propriétaire indélicate, pour l'instant rien ne permet de douter que tout n'a pas été fait dans les règles.

    Une procédure est en cours pour contester ce congé pour vente. Matalou a un avocat : laissons le gérer le dossier avec les justificatifs sous les yeux, et arrêtons de donner des conseils sur des bases qui peuvent s'avérer totalement fausses.

Page 4 sur 5 PremièrePremière ... 2345 FinFin

Discussions similaires

  1. [Copropriété, Syndic & ASL] copropriete, corona virus et autorisation de deplacement
    Par ballu67 dans le forum Immobilier
    Réponses: 9
    Dernier message: 20/03/2020, 14h09
  2. [Mon Employeur] Arrêt dans le cadre des fermetures des crèches (corona)
    Par Neotar dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/03/2020, 22h30
  3. [Consommation] Remboursement d'un voyage refusé et corona virus, est-ce légal ?
    Par 82masduriou dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/03/2020, 14h42
  4. [Propriétaire et Locataire] Conditions de visites durant le préavis
    Par Dooz dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/10/2013, 12h33
  5. [Propriétaire et Locataire] indexation charges & garantie, limites visites
    Par Iriarte69 dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/02/2009, 13h03