Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion : Solitude par rapport à un problème de nuisance sonore récurrente

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,

    Un voisin s'est récemment installé dans ma résidence. Nous sommes locataires. Il habite en dessous de chez moi. Lorsqu'il écoute de la musique ou regarde un film, j'entends les basses, je sens des vibrations et j'entends même des voix amplifiées.
    La résidence est neuve et une dalle de béton nous sépare. Je juge donc le dérangement inadmissible. Cette résidence est ordinairement très tranquille, et lors de mon installation il m'a été recommandé de ne pas faire de bruit qui puisse gêner la tranquillité des personnes déjà installées, qui se plient à un régime très respectueux de la vie de chacun sur ce point.
    J'ai fait observer ce principe de réciprocité à mon voisin, mais il ne souhaite pas faire d'efforts même après que je lui ai fait constater le bruit que fait sa musique en le faisant monter chez moi.
    J'ai appelé le syndic de la copropriété, mais il m'a été répondu qu'il n'agit pas dans les litiges entre voisins.
    J'ai alors appelé mon propriétaire, mais mon message sur son répondeur est resté sans réponse.
    J'ai ensuite appelé le 17 vers midi, et je n'ai été rappelé que bien plus tard alors qu'il n'y avait plus de bruit. L'employé m'a indiqué que je pouvais faire une main courante, mais je lui ai répondu qu'étant le seul à être dérangé, les autres voisins ne se plaignant pas car ne percevant sans doute pas la même chose que moi, la démarche resterait sans suite. Il me faut donc obtenir de faire constater le trouble subi par la police afin de faire verbaliser son auteur. Mais ceux-ci ne se sont pas déplacés après mon deuxième appel en début de soirée.

    C'est ainsi que le perturbateur qui gâche mes après-midi et mes soirées reste impuni.

    Dans l'idéal je voudrais connaitre l'identité du bailleur de ce voisin afin de lui écrire, mais je ne peux avoir accès à cette information.

    Est-ce possible?

    Comment puis-je faire valoir mes droits autrement?
    Dernière modification par selavy ; 27/10/2018 à 21h56.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour
    Pour ce type de litige il faut écrire en RAR à votre bailleur. C'est lui qui peut ensuite agir auprès du syndic. Le bail du voisin indélicat peut être résilié pour nuisances. ... mais encore faut il des preuves et des constats.
    N'hésitez pas à refaire appel à la police par ailleurs.

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Citation Envoyé par selavy Voir le message
    J'ai alors appelé mon propriétaire, mais mon message sur son répondeur est resté sans réponse.
    Un message sur répondeur n'a aucune valeur, vous n'avez aucun moyen de prouver qu'il existe, il faut impérativement passer par une LRAR.


    D'autre part, vous n'avez pas à contacter le syndic qui ne connaît que votre propriétaire, ce dernier étant votre unique interlocuteur...
    Pluie en novembre, Noël en décembre...

  4. #4
    Membre

    Infos >

    Merci pour vos réponses. Je vais envoyer un courrier à mon bailleur après avoir fait constater la nuisance par la police.

  5. #5
    Pilier Cadet

    Infos >

    Concernant les vibrations, de quelle manière écoute-t-il le son ? S'il passe par des hauts parleurs (home cinéma), il peut régler les basses, ainsi elles ne vibreront plus. Peut-être n'y a-t-il pas pensé. Est-ce une personne qui a des problèmes d'ouïe ?
    Sinon, cette résidence, même neuve, a l'air bien mal isolée si tout le monde doit y marcher sur la pointe des pieds pour ne déranger personne !
    Quand vous avez emménagé, quelqu'un habitait au-dessous ?
    Les tapages nocturnes sont répréhensibles, mais en journée, chacun a le droit de vivre... A moins de mobiliser vos voisins (en faisant une pétition, et encore, effet non garanti) ou d'arriver à trouver un accord avec votre voisin du dessous, ce qui est l'option diplomatique la plus favorable (qu'a-t-il répondu précisément en constatant que vous l'entendiez ?), cela va être compliqué pour vous de faire s'arranger votre situation.
    Si vous envoyez lettre AR, envoyez la police, un huissier.... l'option diplomatique est vouée d'avance à l'échec.

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Il y a aussi la solution du casque pour les amateurs dimmersion musicale !

  7. #7
    Membre

    Infos >

    Citation Envoyé par Floréane Voir le message
    Concernant les vibrations, de quelle manière écoute-t-il le son ? S'il passe par des hauts parleurs (home cinéma), il peut régler les basses, ainsi elles ne vibreront plus. Peut-être n'y a-t-il pas pensé. Est-ce une personne qui a des problèmes d'ouïe ?
    Sinon, cette résidence, même neuve, a l'air bien mal isolée si tout le monde doit y marcher sur la pointe des pieds pour ne déranger personne !
    Quand vous avez emménagé, quelqu'un habitait au-dessous ?
    Les tapages nocturnes sont répréhensibles, mais en journée, chacun a le droit de vivre... A moins de mobiliser vos voisins (en faisant une pétition, et encore, effet non garanti) ou d'arriver à trouver un accord avec votre voisin du dessous, ce qui est l'option diplomatique la plus favorable (qu'a-t-il répondu précisément en constatant que vous l'entendiez ?), cela va être compliqué pour vous de faire s'arranger votre situation.
    Si vous envoyez lettre AR, envoyez la police, un huissier.... l'option diplomatique est vouée d'avance à l'échec.
    Bonjour, mon voisin n'a aucun problème d'ouie, il a juste un problème avec la notion de respect d'autrui.
    Je lui ai fait venir des interlocuteurs à sa hauteur car mes propos ne lui semblaient pas convaincants.
    Le résultat a été immédiat.
    De toute manière étant donné le profil, je cite ses propos: "je me réserve le droit de vivre malgré tout le respect que je te dois" (!!!!!!!), vous voyez vous vous entendriez à merveille, je me moque éperdument de rester en bonne entente avec ce personnage suffisant dont je juge l'attitude intrusive et malhonnête.
    Vous parlez de "marcher sur la pointe des pieds" je crois que c'est ce qu'il fait maintenant.

    Bien cordialement!

    ---------- Message ajouté à 20h40 ---------- Précédent message à 20h39 ----------

    Citation Envoyé par yapasdequoi Voir le message
    Il y a aussi la solution du casque pour les amateurs dimmersion musicale !
    Tout à fait, et j'en fais pour ma part souvent usage plutôt que risquer d'entendre sonner chez moi.

    Bien à vous.
    Dernière modification par selavy ; 29/10/2018 à 20h42.

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Floréane Voir le message
    [...]
    Les tapages nocturnes sont répréhensibles, mais en journée, chacun a le droit de vivre... [...]
    On voit que vous n'avez pas subi le "boum boum" d'un voisin qui se détend à sa manière en rentrant du travail ou le week end...



    Chacun a le droit de vivre, mais le tapage diurne existe aussi et se définit par rapport au bruit ambiant (qui est donc plus élevé en journée que la nuit) Personne n'a le droit de troubler la tranquillité des autres de manière répétée. Faire des travaux ponctuellement, rénover un appart oui, mais mettre le son à fond tous les soirs, laisser des basses s'infiltrer partout, non.... ça s'appelle de l'irrespect.

    De plus, les bruits de basse sont particulièrement difficiles à supporter.



    Quand on veut faire des fêtes ou écouter la musique ou ses films à fond avec un gros caisson de basses, il faut avoir les moyens de ses ambitions et se payer la villa avec un très grand terrain ou une maison isolée... Quand on est en société, en communauté, on respecte les autres.



    Il faut

    -privilégier l'intervention du bailleur. Un tirage d'oreille (au pire c'est une menace de résiliation du bail par son propriétaire) peut peut être régler le problème. (Cela étant les mal élevés restent mal élevés)

    -appeler les FDO si vraiment le son est insupportable. et ne pas en attendre grand chose...

    -déménager si rien ne change, car attendre une éventuelle résiliation du bail veut dire supporter cette ambiance pendant 3 ans ! Ce n'est pas normal, mais les plus gênés s'en vont, en général. Et oui, les perturbateurs restent le plus souvent impunis.

  9. #9
    Pilier Cadet

    Infos >

    Ma remarque avait pour intention de souligner que le tapage diurne est difficilement sanctionnable. Les policiers vont-ils se déplacer ? Qui va le constater, alors qu'aucun seuil de décibels n'est prévu par la loi et que de plus, il faut qu'il soit constaté répétitif, donc quel huissier va rester assez longtemps pour cela ?

    Je n'estimais pas la gêne, mais l'impossibilité de la faire constater, réprimer et cesser par des moyens légaux.

    Par "chacun a le droit de vivre", je précisais cela par rapport à l'isolation en place, et la sensibilité des personnes, qui peuvent rendre n'importe quel bruit usuel - pas, télé, discussion - dérangeant. Pour autant, il faut bien marcher, parler, et avoir le droit d'allumer son poste.
    Je ne parlais pas en cela du droit d'ennuyer sciemment ses voisins et de mettre les basses à fond, bien au contraire.

    Ceci étant, le postant semble avoir résolu son problème par d'autres moyens, donc l'affaire est réglée.

Discussions similaires

  1. [Voisinage] URGENT !!!. Nuisance sonore insupportable et problème d'hygiène
    Par mfranq dans le forum Immobilier
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/05/2014, 15h23
  2. [Citoyens et Administration] Problème nuisance sonore
    Par Clara6384 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/03/2014, 20h58
  3. [Voisinage] Nuisance sonore par... un rideau de fer.
    Par Hecate6 dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/10/2012, 13h10
  4. [Parents et Enfants] mariage à 73 ans par crainte de solitude
    Par Chips dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/04/2009, 20h56
  5. [Voisinage] Nuisance sonore et drogues, problème de murs.
    Par Zeldads dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/04/2009, 15h18