Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion : parlophone pour profession libérale : qui paie ?

  1. #1
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour,


    je voudrais savoir comment vont se répartir les charges, entre les copropriétaires résidents et le cabinet d'une profession libérale (docteur), si l'on installe un parlophone dans l'entrée d'une résidence, à l'usage uniquement du docteur ?


    je m'explique :

    actuellement il y a juste un digicode pour le soir et la nuit, et un bouton "ouverture porte", pour ouvrir l'immeuble durant la journée, mais pas de parlophone avec les appartements. (pour des raisons de coût).

    Par sécurité, il faut à présent supprimer le bouton "ouverture porte" et le remplacer par un bouton d'appel qui sonne chez le docteur, avec une liaison phonique, bref un parlophone qui se restreint au seul cabinet du docteur (pour raisons de coût également).

    Qui doit payer la transformation ? la copro ? le docteur (ou son propriétaire) ?

    il me semble que c'est au docteur de payer, même si la décision est prise en AG : raisons de sécurité. (le docteur n'a rien demandé, ce sont les résidents qui font cette demande)

    il n'y a rien dans le RdC.
    Dernière modification par gilles06 ; 24/09/2018 à 11h32.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    Ce type d'aménagement se vote en effet en AG et se vote à cette occasion le financement. Il est logique que le docteur aura plus de voix favorables à son projet si il finance l'aménagement.

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour



    (le docteur n'a rien demandé, ce sont les résidents qui font cette demande)
    La réponse est dans votre question... Si le docteur n'a rien demandé, il n'a pas à payer seul. Ni l'installation, ni l'entretien. Sauf, vraiment, à prouver que c'est INDISPENSABLE à la sécurité des habitants..


    Si vous décidiez d'en installer pour tout le monde, ce serait différent.
    Dernière modification par Ermeline ; 24/09/2018 à 11h47.

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    OOps autant pour moi, j'ai cru que le docteur était demandeur !
    Du coup votre affirmation m'étonne :
    Par sécurité, il faut à présent supprimer le bouton "ouverture porte"
    et je vous remet l'article 26-c

    Sont prises à la majorité des membres du syndicat représentant au moins les deux tiers des voix les décisions concernant :
    c) Les modalités d'ouverture des portes d'accès aux immeubles. En cas de fermeture totale de l'immeuble, celle-ci doit être compatible avec l'exercice d'une activité autorisée par le règlement de copropriété
    Il faut donc bien étudier votre projet et si vous voulez éviter l'opposition du docteur, le mécanisme d'accès à son cabinet doit être prévu et pris en charge (il en payera quand même une partie aux tantièmes).

  5. #5
    Membre Sénior

    Infos >

    merci pour vos réponses, le docteur paiera sa part, dans la limite de ses tantièmes. il est vrai que la demande ne venant pas de lui, il y a des chances qu'il refuse de payer. (et en plus, il fait partie des copropriétaires réfractaires à tous travaux dans l'immeuble....)

Discussions similaires

  1. [Copropriété, Syndic & ASL] Problème de copropriété sur parlophone et cave
    Par Catherine57 dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/02/2014, 21h58
  2. [Organismes Sociaux] Demande de CMU - justificatif de revenus pour une profession libérale
    Par volgam dans le forum Travail
    Réponses: 7
    Dernier message: 04/04/2012, 12h59
  3. [Organismes Sociaux] Droit au chômage pour suivre sa femme (profession libérale)
    Par Mirwelle dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/10/2011, 19h36
  4. [Propriétaire et Locataire] bail commercial pour profession libérale
    Par lilizr dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/07/2010, 22h48
  5. [Assurances] Cotisations sécurité sociale pour un étudiant exercant une profession liberale
    Par Mainma dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/08/2008, 09h36