Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 3 sur 3

Moisissures et litiges

Question postée dans le thème Propriétaire et Locataire sur le forum Immobilier.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    septembre 2007
    Messages
    3
    Bonjour !

    Je risque d'être assez long mais j'espère rester clair même si le problème est assez compliqué.

    Je suis installé depuis deux ans en temps que locataire dans un appartement situé dans un immeuble d'après guerre d'une construction assez légère (du genre murs en papier toilette, fenêtres simple vitrage en bois qui s'effrite, isolation phonique désastreuse etc etc...)

    Les problèmes d'humidité ont commencé il y a un an et demi, lorsque j'ai décalé mon lit je me suis rendu compte qu'il y avait de la moisissure entre celui-ci et le mur. Je ne m'inquiète pas outre mesure et je nettoie.
    Quelques temps plus tard je constate que la moisissure s'étend sur les plafonds de la chambre et de la salle de bain, dans les coins, uniquement sur les murs qui donnent sur la rue.

    J'appelle donc mon agence, un type se pointe chez moi, diagnostic : "choc thermique, vous chauffez trop, ça condense avec l'extérieur"
    Soit, je chauffais pas mal à l'époque (c'était avant de recevoir ma première facture annuelle de gaz )

    Je baisse donc le chauffage et continue à nettoyer, le monsieur de l'agence m'ayant assuré qu'il ne pouvait rien de plus pour moi.

    Quelques mois plus tard l'humidité continue à progresser et s'en prend à mes fringues, et mes murs et papier peints, et progresse de façon inquiétante sur les plafonds. Je rappelle l'agence, un type se pointe chez moi, diagnostic : "vous chauffez pas assez, il faut conserver une bonne temperature ambiante si vous ne voulez pas que l'humidité se propage"

    Euh... soit ! Mais je chauffe toujours un minimum, je n'éteins jamais la chaudière et celle-ci garde une température parfaitement décente. Mais bon, je suis conciliant et à l'époque j'avais encore la douce illusion de croire que de toute manière ils n'allaient rien me reprocher étant donné que je faisais ce qu'ils me disaient de faire.

    L'humidité progresse de manière dramatique, un soir je rentre chez moi et je constate des gouttes qui s'écoulent à travers le plafond de la salle de bain et tombent sur ma machine à laver. Je sors l'appareil photo, je prends quelques clichés et une vidéo et le lendemain j'appelle l'agence.

    Un type se pointe chez moi, constate, prend l'air extrêmement surpris et affolé par l'état de mon plafond. "Oh mais c'est dramatique, le plafond est dans un très sale état, on ne pourra pas le ravoir" ... oui enfin il est à peine pire que lorsque vous êtiez venu les autres fois, monsieur de l'agence.

    Il va voir le voisin du dessus, y passe un bon quart d'heure, redescend avec lui pour lui montrer l'état de mon plafond et diagnostique un problème de joint d'étanchéité sur la machine à laver de mon voisin. Un peu surpris, car ce dernier n'avait jamais remarqué d'eau par terre dans sa salle de bain. Bref, dégat des eaux.
    Je sens que le monsieur de l'agence est très content de pouvoir faire passer sur l'assurance de mon voisin les refections du plafond, il me glisse même avec un sourire entendu que comme ça il pourra le refaire à neuf.

    On m'envoit un constat à remplir avec mon voisin pour ce fameux "sinistre" et celui-ci se montre plutôt réticent lorsque je débarque chez lui le stylo à la main. Il n'est pas convaincu de sa culpabilité dans l'affaire, constate la présence de moisissures chez lui aussi, et n'a pas l'air très disposé à faire payer son assurance pour mon plafond. Je finis par l'en convaincre, nous remplissons et datons à la vraie date du "sinistre" puis je renvois le tout.

    Plus tard, l'agence m'appelle pour m'informer que la date n'est pas valide ("Il aurait fallu mettre une fausse date pour que ça rentre dans le delai de 5 jours de l'assureur") Ah ok...
    On me renvoit un autre constat à faire remplir, je suis entre vacances de Noël et partiels, mon voisin n'est jamais chez lui, je n'arrive pas à le chopper pour reremplir le constat... je finis pas laisser couler le constat et par oublier un peu cette histoire de sinistre un peu bidon.

    De longs mois plus tard, alors que je n'ai pas manqué de rappeller à maintes reprises mon agence et mon propriétaire pour qu'ils viennent tous deux constater plusieurs fois les soucis d'humidité, me donnant à chaque fois de nouvelles raisons (mais toujours de mon fait) à sa prolifération ("Vous n'aérez pas assez", "Vous aérez trop" -> deux remarques effectuées à deux jours d'intervalle par "l'expert" de l'agence et le propriétaire...) on finit par me rappeller en plein milieu de mes vacances pour m'avertir qu'il fallait que j'ai rempli le constat dans la semaine sinon les frais de rénovation me seraient facturés.

    Je tombe des nues, on ne m'avait donné aucune nouvelle de cette histoire de constat à la c** et d'un seul coup je n'ai plus que quelques jours pour le faire... comme ça, au milieu de mes vacances. N'étant pas chez moi, et mon voisin non plus, je n'ai rien fait remplir du tout.

    L'agence a fait effectuer un devis de réparation chez moi par une entreprise que je n'ai pas choisi, et l'a ensuite validé sans me tenir au courant du montant (je l'ai appris hier par un coup de fil de l'entreprise pour prendre la date des travaux)

    Il est évident que je refuse de payer les 670 euros qu'on me demande.



    Après cette (très) longue histoire voici mes questions :

    Quels sont mes éventuels recours sachant que :

    - J'ai averti plusieurs fois l'agence de la prolifération de l'humidité, mais jamais par courrier.
    - J'ai des photos de l'état du plafond avant le "sinistre", montrant que celui-ci est déjà extrêmement dégradé
    - Le devis prend en compte la refection de la peinture mais surtout la pose d'une toile isolante qui n'était pas présente auparavant. Autrement dit on me fait refaire des choses qui n'étaient pas présentes avant mon arrivée
    - Ma chambre est dans le même état que la salle de bain, pourtant elle n'est pas censée avoir connu de "dégat des eaux"

    J'ai la douloureuse impression qu'on essaie de m'en****r. Les diagnostics sont contradictoires sur les causes de l'humidité mais tout le monde est toujours d'accord pour dire que c'est de ma faute alors même que je suis leurs conseils. Je n'ai jamais connu d'appartement où il fallait conserver une température au degré près et veiller à aérer exactement 218,3 minutes par jour sous peine de devoir affronter des hectares de moisissures. Je veux dire, si le logement prend si facilement l'humidité malgré tous mes efforts, ce n'est quand même pas ma faute, si ?

    Vers quels organismes puis-je me tourner pour faire valoir mes droits ? Y'a t'il une assistance gratuite pour ça ou suis-je obliger de débourser des milles et des cents ?


    Merci d'avance pour ceux qui auront le courage de me lire et encore plus de me répondre.

  2. #2
    Pilier Sénior Avatar de Rac8
    Ancienneté
    août 2005
    Localisation
    Région Centre
    Messages
    14 564
    Bonjour,

    Votre GROS souci : AUCUN écrit !!! il fallait faire tout de suite un RAR dès les 1er souci...bref...vous le saurez pour la prochaine fois...

    Maintenant, vous devez contacter la DDASS tout de suite, afin qu'ils viennent et constatent l'état de décrépitude de votre logement, car à ce point là, ce n'est pas normal ! et pas de votre faute...mais comme vous n'avez pas officiellement prévenu, il va falloir jouer serré !

    Faites un RAR, où vous récapitulez exactement tout ce qui s'est déroulé depuis votre 1er appel, il y a 1 an et demi...à votre bailleur et à l'agence

    De plus, l'histoire des 5 jours pour la déclaration, ce n'est plus valable...
    Noël au balcon, enrhumé comme un con !

  3. #3
    Pilier Junior Avatar de Jean-didier
    Ancienneté
    juin 2006
    Messages
    1 279
    Bonjour,
    cette histoire est une accumulation d'incompétences de prétendus profesionnels de l'immobilier et de l'assurance.
    - le constat amiable n'a rien d'obligatoire ( évidemment : "AMIABLE")...
    - le délai impératif de 5 jours est une invention, ici sans aucune valeur . Pour opposer la tardiveté dans la déclaration d'un sinistre il faut que le contrat le prévoit explicitement et que l'assureur démontre que ce retard lui a causé un préjudice ( article L.113-2 du code des assurances) .
    - Hzx devra en premier lieu faire une déclaration de sinistre à son assureur, lequel prendra probablement le sinistre en charge , bien que la responsabilité en incombe au voisin ( convention CIDRE) .
    - Il faudrait surtout comprendre la cause du DDE et veiller à sa suppression et à la bonne exécution de la réparation qui s'impose , probablement chez le voisin
    - le lésé ( Hzx) aura la liberté de choisir l'entreprise ou pourra même faire les travaux lui-même avec l'accord du bailleur. L'important est de produire un devis et de convenir du montant de l'indemnisation avec l'assureur.
    Crdlt

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. problème de moisissures
    Par Falbala57 dans le forum Immobilier
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/12/2010, 15h56
  2. Problème de moisissures
    Par Sunvyper dans le forum Immobilier
    Réponses: 59
    Dernier message: 31/01/2010, 14h26
  3. Moisissures et caution
    Par Mawie dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/07/2007, 19h11
  4. Problème moisissures
    Par Fofo38 dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/01/2007, 11h19
  5. moisissures sur les murs
    Par Anya dans le forum Immobilier
    Réponses: 20
    Dernier message: 21/02/2006, 18h55

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum