Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 29

Discussion : Preavis quasiment simultanes

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    nous avons besoin d'un conseil avant de saisir les tribunaux.

    La situation est la suivante :

    1) nos proprietaires nous ont signifie par huissier de justice conge, pour motif "serieux et legitime". La signification a ete operee le 28 decembre 2006, la fin du bail etant le 19 aout 2007. Le conge avait ete redige (date sur la lettre) le 5 decembre 2007.
    2) Parallelement, nous avions de notre cote envoye notre conge (nous voulions partir a cause du mauvais etat de la maison) par lettre recommandee avec AR, ecrite le 15 decembre, et receptionnee par nos proprietaires le 29 decembre. Nous avons quitte les lieux le 25 janvier, jour de l'etat des lieux.

    Le conge des proprietaires, selon leur lettre et la loi de 89, commencait donc le 28 decembre, et pendant le conge, ils nous precisaient (toujours en accord avec cette meme loi) que nous n'avions a payer le loyer que pour le temps ou nous occuperions les lieux (soit jusqu'au 25 janvier).

    Neanmoins, les proprietaires refusent maintenant la restitution du depot de garantie, et nous demandent en plus le paiement de 700 euros, au motif que leur conge aurait ete signifie "prematurement" et que ses effets sont reportes a la date "ou il aurait du etre delivre", et que par consequent c'est
    notre conge a nous qui est valable (d'ou reclamation du paiement des loyers jusqu'au 29 mars 2007).

    Quelqu'un sait-il lequel des deux conges est vraiment valable ? Est-ce le
    premier signifie ? le deuxieme ? Devons nous payer jusqu'au 25 janvier (quand nous sommes partis), jusqu'au 19 fevrier (date limite a laquelle leur conge aurait du nous etre signifie pour etre valable, ie 6 mois avant la fin du bail), jusqu'au 29 mars ?????
    Et, cerise sur la gateau, connaissez vous un cas similaire faisant jurisprudence ?

    Enfin, nous ne savons pas si nous devons passer par la "saisine simplifiee, declaration au greffe" devant le tribunal d'instance, ou la "requete en injonction de payer" pour obtenir remboursement du depot de garantie ?

    Merci d'avance a tous

    P.S. Ces memes proprietaires nous accusent de leur avoir fourni un "faux" contrat d'entretien pour la chaudiere a gaz, car l'employe avait mis comme modele "chaudiere chappee simply 2.24 murale ventouse" au lieu de
    "chaudiere chappee simply 2.24 FFH" comme indique sur l'etat des lieux d'entree, et nous retiennent pour ca 105 euros ... Pour vous situer l'etat de nos relations ...

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonsoir,

    C'est la signification arrivée la 1ère qui est la bonne soit, celle du 28/12...
    Noël au balcon, enrhumé comme un con !

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Rac8 Voir le message
    Bonsoir,

    C'est la signification arrivée la 1ère qui est la bonne soit, celle du 28/12...
    Oui mais............
    c'est un congé de non renouvellement de bail. ¨Par conséquent la loi impose de l'envoyer au moins 6 mois avant l'échéance mais cela peut être fait avant. La période pendant laquelle le locataire peut partir quand il veut est dans les 6 mois avant échéance, pas avant. C'set à dire à compter du 19 mars. Donc à compter du 19 mars, le locataire pouvait partir sans préavis, avant cette date, il est redevable d'un préavis classisque soit 3 mois. Par conséquent, les deux préavis se "mélant" et le congé du propriétaire étant donné avant le votre, vous devez bien payer jusqu'au 18 mars (et pas jusqu'au 29) aller au tribunal ne servira à rien.
    Pour la chaudiere en revanche, il cherche la petite bête et n'aura pas gain de cause, d'une part parce que c'est ridicule, d'autre part parce qu'il n'a pas le droit de vous facturer de l'entretien d'office. L'entretien mais pas la souscription d'un contrat est bien une obligation locative, mais rien ne vous oblige à le souscrire. Simplement, faute d'entretien, le propriétaire peut vous imputer des réparations qui lui sont normalement réservées, voir le changement de la chaudière, en cas de problème dus au manque d'entretien. C'est une nuance mais ici, elle a son importance.
    Dernière modification par Agnes1 ; 01/04/2007 à 08h24.

  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonsoir,

    merci de vos reponses, mais nous avons encore du mal a comprendre.
    les termes de la loi sont:
    1) Le délai de préavis applicable au congé est de trois mois lorsqu'il émane du locataire et de six mois lorsqu'il émane du bailleur
    2) Ce délai court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée ou de la signification de l'acte d'huissier
    3) Pendant le délai de préavis, le locataire n'est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux si le congé a été notifié par le bailleur.

    Donc, nous ne voyons pas ou il est dit que le point 3 s'applique en realite seulement pendant les 6 derniers mois du preavis ?
    Dans notre cas, nous interpretons le point de 2 comme etant : le delai court a compter du 28/12, et donc, le point 3 comme etant : a partir du 28/12, nous ne sommes redevables du loyer que quand nous sommes dans les lieux. Ou alors, il y a une subtilite qui nous echappe quelque part.

    Sinon, dans leur lettre de conge, les proprietaires disaient
    "le delai de preavis commence a courir a compter du jour de la signification de l'acte d'huissier";
    et "Si vous quittez les lieux avant l'expiration du preavis,
    vous ne serez redevable des loyers et des charges que pour la periode ou vous aurez effectivement occupe les lieux".
    Et ils signent juste en dessous.
    Ne peut-on donc argumenter que eux memes nous ont "autorise" par cette lettre a partir et ne plus payer a compter de notre depart, pour autant que
    celui ci intervienne apres le 28/12 ?
    En d'autres termes, peuvent-ils avoir ete plus favorables que la loi (de maniere involontaire) et maintenant revenir dessus ?
    D'ailleurs, c'est justement a cause de cette mention dans leur lettre que nous avons decide de partir au plus vite de la maison, et que donc nous
    avons commence a payer le loyer de la deuxieme maison a ce moment la !

    Sinon, derniere chose, il manquait deux cles lors de l'etat des lieux.
    Ce n'etaient pas des cles de securite, mais des cles tout a fait normales.
    Est-il normal de nous faire payer le changement des serrures plutot que
    le prix d'une nouvelle cle ? Nous avons rendu plusieurs exemplaires de chaque cle, donc il est tout a fait possible de faire un double.

    Merci encore de vos reponse

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Agnes1 Voir le message
    Oui mais............
    c'est un congé de non renouvellement de bail. ¨Par conséquent la loi impose de l'envoyer au moins 6 mois avant l'échéance mais cela peut être fait avant. La période pendant laquelle le locataire peut partir quand il veut est dans les 6 mois avant échéance, pas avant. C'set à dire à compter du 19 mars. Donc à compter du 19 mars, le locataire pouvait partir sans préavis, avant cette date, il est redevable d'un préavis classisque soit 3 mois. Par conséquent, les deux préavis se "mélant" et le congé du propriétaire étant donné avant le votre, vous devez bien payer jusqu'au 18 mars (et pas jusqu'au 29) aller au tribunal ne servira à rien.
    Pourquoi 19 Mars AGNES ?
    6 mois avant 19 Août cela fait 19 Février...non ?
    Donc ils payent jusqu'au 19 Février...(premier jour du délai légal des 6 mois)
    Pour les clefs si ce sont des portes donnant sur l'extérieur c'est normal...n'importe qui peut en utiliser une et rentrer donc changement de serrure...
    Dernière modification par Marieke ; 01/04/2007 à 20h33.

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Je pense que AGNES voulait dire 18 fevrier, et pas 18 mars ?

    Mais j'aimerais bien comprendre tout de meme d'ou vient cette histoire
    de 6 derniers mois, je n'ai pu trouver aucun texte qui fasse la distinction entre la periode entre la reception du conge et la fin du bail-6 mois
    et la periode des 6 derniers mois.
    Est ce que c'est relie a un autre point de droit plus subtil ?


    Je comprend bien la raison de changer les serrures donnant sur l'exterieur, mais dans ce cas, la logique voudrait qu'on les change toutes
    (et pas seulement celles ou il manquait une cle).
    Car apres tout, nous aurions pu faire des doubles des cles et les distribuer
    a tout le quartier.
    Dans ce cas, pourquoi ne pas nou faire payer le changement de toutes les serrures ?
    La loi de 89 prevoit que nous sommes responsables des degradations que nous avons commises, donc si on s'en tient a ce texte, les degradations se
    resument a la perte de deux cles, pas deux serrures.
    D'autant que, une des cles etant la cle de la boite aux lettres, ils changent
    TOUTE la boite aux lettres, et pas seulement la serrure (sans justifier par exemple qu'il serait impossible de changer seulement la serrure, ce qui
    pourrait etre le cas...).

    Mais le coup des serrures est un detail dans cette affaire...

    En faisant le compte, si nous devons payer les serrures + loyer jusqu'au 19 fevrier, ca fait qu'ils nous doivent "seulement" 250 euros. Je me demande
    si c'est la peine de commencer une action pour ca... A part qu'ils ont pas
    arrete de nous emm... pendant des mois, et ont meme pousse le bouchon jusqu'a s'introduire chez nous en notre absence (et a nous le faire savoir par lettre recommandee avec AR, et nous engueuler au passage...).

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Je pense que AGNES voulait dire 18 fevrier, et pas 18 mars ?
    Non 19 Février ....si le bail finit le 20...ou 18 si le bail finit le 19

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Mais j'aimerais bien comprendre tout de meme d'ou vient cette histoire
    de 6 derniers mois, je n'ai pu trouver aucun texte qui fasse la distinction entre la periode entre la reception du conge et la fin du bail-6 mois
    et la periode des 6 derniers mois.
    Est ce que c'est relie a un autre point de droit plus subtil ?
    Non c'est le premier jour du début du préavis légal des 6 mois qui compte à partir duquel le loyer n'est plus exigible si vous partez ...avant hors préavis même si vous êtes averti (ce qui est toujours le cas pour ne pas qu'il y ait refus de validité du prévis ...) cela ne compte pas...

    Voilà l'extrait de la loi :
    " Pendant le délai de préavis, le locataire n'est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux si le congé a été notifié par le bailleur. ."
    en Janvier vous n'êtes pas encore dans ce délai d'accord, vous n'y entrez que le 19 Février...

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Je comprend bien la raison de changer les serrures donnant sur l'exterieur, mais dans ce cas, la logique voudrait qu'on les change toutes
    (et pas seulement celles ou il manquait une cle).
    Car apres tout, nous aurions pu faire des doubles des cles et les distribuer
    a tout le quartier.
    Dans ce cas, pourquoi ne pas nou faire payer le changement de toutes les serrures ?
    La loi de 89 prevoit que nous sommes responsables des degradations que nous avons commises, donc si on s'en tient a ce texte, les degradations se
    resument a la perte de deux cles, pas deux serrures.
    Non c'est normal ...vous avez perdu les clefs ils ont le droit de demander le changement des serrures ....il fallait faire des doubles avant...l'EDL

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    D'autant que, une des cles etant la cle de la boite aux lettres, ils changent
    TOUTE la boite aux lettres, et pas seulement la serrure (sans justifier par exemple qu'il serait impossible de changer seulement la serrure, ce qui
    pourrait etre le cas...).
    Oui mais cela ne vaut pas le coup....la serrure étant quasiment aussi chère...


    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    En faisant le compte, si nous devons payer les serrures + loyer jusqu'au 19 fevrier, ca fait qu'ils nous doivent "seulement" 250 euros. Je me demande
    si c'est la peine de commencer une action pour ca... .
    Non faites le par courrier RAR cela suffit et éventuellement commission de conciliation du département (gratuit)
    Dernière modification par Marieke ; 01/04/2007 à 22h36.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Marieke Voir le message
    Pourquoi 19 Mars AGNES ?
    6 mois avant 19 Août cela fait 19 Février...non ?...
    Oui pardon, 19 février j'ai toujours eu des problèmes avec les intervalles !

  9. #9
    Membre Benjamin

    Infos >

    D'accord, c'est clair maintenant.

    Merci a tous pour vos reponses, il va falloir maintenant rediger a nouveau
    une lettre recommandee avec AR en leur disant de nous rendre nos 250 euros. Ce n'est pas grave, ca ne fera que la 15ieme lettre avec AR qu'on
    leur envoie ...

    Encore merci a tous

  10. #10
    Pilier Junior

    Infos >

    Congés différents avec des dates différentes peu importe : vous avez envoyé un recommandé pour votre départ donc vous devez 3 mois.

  11. #11
    Membre Benjamin

    Infos >

    Ben oui, mais eux ils ont envoye une lettre nous disant que a partir du 28/12
    nous pouvions partir et ne payer que pour le temps ou nous occuperions les lieux, alors ils se passe quoi dans ce cas ?

    Dans notre propre conge, nous n'avons pas mentionne que nous nous engagions a payer le loyer pendant 3 mois par contre !!!

  12. #12
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si vous avez un ECRIT de leur part vous donnant l'autorisation de partir, donc de réduire le préavis, à partir du 28/12, je ne vois pas pourquoi ils reviennent là-dessus !!!
    Noël au balcon, enrhumé comme un con !

  13. #13
    Membre Benjamin

    Infos >

    Nous avons une lettre ecrite de leur part, signee et tout, signature manuscrite tout ca porte par un huissier.

    Maintenant, pourquoi ils reviennent dessus, je pense que c'est parceque ce sont des gens "qu'il ne faudrait pas inventer" pour reprendre la citation
    de F. Dard citee par Rac8 ... !

    En realite, nous avons ecris tous les deux nos preavis sans savoir que l'autre
    avait fait de meme. Et meme, ils ont attendu expres le 29 decembre pour recuperer notre lettre (elle etait presentee le 18 decembre), pour la simple
    raison que nous etions deja en mauvais termes (suite par exemple au fait
    qu'ils ne voulaient pas reparer le portail de la maison, defonce par une voiture inconnue, etc ..), que nous avions deja envoye plusieurs lettres RAR
    a ce sujet. Et si ils avaient recupere la lettre le 18 decembre, ils auraient eu le temps d'annuler leur conge en telephonant a l'huissier.
    Donc je comprend qu'ils soient un peu enerves ...

  14. #14
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Nous avons une lettre ecrite de leur part, signee et tout, signature manuscrite tout ca porte par un huissier.
    Maintenant, .......a ce sujet. Et si ils avaient recupere la lettre le 18 decembre, ils auraient eu le temps d'annuler leur conge en telephonant a l'huissier.Donc je comprend qu'ils soient un peu enerves ...
    Ils ne reviennent pas dessus, ils vous signifie un congé 28 décembre pour un bail se terminant le 19 aout. La loi leur impose de l'envoyer au moins 6 mois avant, mais rien ne leur empêche de l'expédier avant ce délai de 6 mois. La loi est claire aussi sur le préavis dans ce cas : le locataire n'est plus redevable d'un quelconque préavis dans ce délai légal des six mois du congé, mais pas avant ce délai légal. En conséquence, vous devez bien trois mois de préavis pour tout congé donné avant le 19 février.
    Quant à etre en colère pour récupérer leur courrier, je ne vois pas pourquoi, sauf à leur faire économiser éventuellement des frais de signification.

  15. #15
    Pilier Junior

    Infos >

    Vous avez raison c'est la signification d' huissier par votre propriétaire qui doit régir votre temps d'occupation (la plus favorable à l'occupant). Saisir juge proximité.

  16. #16
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Agnes1 Voir le message
    Ils ne reviennent pas dessus, ils vous signifie un congé 28 décembre pour un bail se terminant le 19 aout. La loi leur impose de l'envoyer au moins 6 mois avant, mais rien ne leur empêche de l'expédier avant ce délai de 6 mois. La loi est claire aussi sur le préavis dans ce cas : le locataire n'est plus redevable d'un quelconque préavis dans ce délai légal des six mois du congé, mais pas avant ce délai légal. En conséquence, vous devez bien trois mois de préavis pour tout congé donné avant le 19 février.
    Quant à etre en colère pour récupérer leur courrier, je ne vois pas pourquoi, sauf à leur faire économiser éventuellement des frais de signification.
    Disons que si ils avaient eu le temps d'annuler leur lettre, ils auraient economise la signifcation, et pu demander le paiement du loyer jusqu'au 29 mars (et pas 19 fevrier), ce qui fait quand meme dans les 1000 euros au total...

  17. #17
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Nous avons une lettre ecrite de leur part, signee et tout, signature manuscrite tout ca porte par un huissier.
    Maintenant, .......a ce sujet. Et si ils avaient recupere la lettre le 18 decembre, ils auraient eu le temps d'annuler leur conge en telephonant a l'huissier.Donc je comprend qu'ils soient un peu enerves ...
    Ils ne reviennent pas dessus, ils vous signifient un congé 28 décembre pour un bail se terminant le 19 aout. La loi leur impose de l'envoyer au moins 6 mois avant, mais rien ne leur empêche de l'expédier avant ce délai de 6 mois. La loi est claire aussi sur le préavis dans ce cas : le locataire n'est plus redevable d'un quelconque préavis dans ce délai légal des six mois du congé, mais pas avant ce délai légal. En conséquence, vous devez bien trois mois de préavis pour tout congé donné avant le 19 février.
    Quant à etre en colère pour récupérer leur courrier, je ne vois pas pourquoi, sauf à leur faire économiser éventuellement des frais de signification.

    Citation Envoyé par Rac8 Voir le message
    Si vous avez un ECRIT de leur part vous donnant l'autorisation de partir, donc de réduire le préavis, à partir du 28/12, je ne vois pas pourquoi ils reviennent là-dessus !!!
    Ce n'est juste que la reprise des termes de la loi rac, pas une autorisation quelconque. Termes qui ont été mal interprétés. La date du 25 janvier n' a pas été donnée par les propriétaires, mais correspond à la date de déménagement du locataire qui "s'octroie" de fait cette date butoir.
    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    Le conge des proprietaires, selon leur lettre et la loi de 89, commencait donc le 28 decembre, et pendant le conge, ils nous precisaient (toujours en accord avec cette meme loi) que nous n'avions a payer le loyer que pour le temps ou nous occuperions les lieux (soit jusqu'au 25 janvier)....

  18. #18
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par Abrill Voir le message
    Vous avez raison c'est la signification d' huissier par votre propriétaire qui doit régir votre temps d'occupation (la plus favorable à l'occupant). Saisir juge proximité.
    Euh, c'est a dire ? je ne comprend pas ce que vous voulez dire ???

    De maniere annexe, si je reprend les termes de la loi, sachant que
    1) Le délai de préavis applicable au congé est [... ] de six mois lorsqu'il émane du bailleur
    2) Ce délai court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée ou de la signification de l'acte d'huissier.
    3) Pendant le délai de préavis, le locataire n'est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux si le congé a été notifié par le bailleur.

    en toute logique, je deduirais que :
    a) si nous partons dans la periode
    signification a signification + 6 mois, nous payons pour ce que nous sommes restes
    b) si nous partons apres signification + 6 mois, nous ne sommes PLUS dans le delai de preavis, et devons payer normalement le loyer.

    Ou est le probleme dans ce raisonnement ?

    La conclusion est stupide, je reconnais, mais ca decoule simplement des termes de la loi !!!

    D'ailleurs, une autre chose qui m'etonne, c'est que la loi parle de preavis de 6 mois, et pas AU MOINS 6 mois, ce qui serait plus logique. Est ce que le AU MOINS est sous-entendu de maniere implicite ?

  19. #19
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bon, le début de semaine est difficile....j'ai interprété ça comme une autre lettre à part de la signification d'huissier...


    Date de fin de bail - 6 mois = période de préavis donnée par le bailleur, vous partez quand vous voulez : donc ici du 19/2/2007 au 19/8/2007 période de préavis du bailleur...
    la signification de cette période doit donc être >6 mois

    Votre préavis réceptionné le 29/12/2006 donc VOTRE préavis va du 29/12/2006 au 29/3/2007...

    Quand on croise l'une et l'autre, on obtient : votre préavis court (donc redevable de votre loyer) jusqu'au 18/2/2007...

    Est-ce plus clair ?
    Dernière modification par Rac8 ; 02/04/2007 à 11h39.
    Noël au balcon, enrhumé comme un con !

  20. #20
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Abrill Voir le message
    Vous avez raison c'est la signification d' huissier par votre propriétaire qui doit régir votre temps d'occupation (la plus favorable à l'occupant). Saisir juge proximité.
    Non ABBRIL le locataire n'a pas raison ! En plus vous indiquez exactement le contraire en stipulant (ce que l'on a déjà dit d'ailleurs) que c'est la signification qui est prioritaire ! La signification du propriétaire est anticipée sur le délai légal du congé par conséquent les locataires doivent bien un préavis jusqu'au début du congé légal soit le 19 février. Ils devront donc payés en sus du 26 janvier au 19 février !

  21. #21
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    ........De maniere annexe, si je reprend les termes de la loi, sachant que
    1) Le délai de préavis applicable au congé est [... ] de six mois lorsqu'il émane du bailleur ?
    C'est à dire qu'il doit vous donner un préavis d'au moins 6 mois avant échéance du bail (au moins)
    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    ........2) Ce délai court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée ou de la signification de l'acte d'huissier.?
    Dans la période des 6 mois prévus. Sinon, réfléchissez trente secondes, si le délai courait à signification et que le bailleur l'envoie un an avant(ce que la loi lui autorise) , il pourrait alors résilier avant la date de fin de bail ce que la loi lui interdit !
    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    ........3) Pendant le délai de préavis, le locataire n'est redevable du loyer et des charges que pour le temps où il a occupé réellement les lieux si le congé a été notifié par le bailleur. .?
    Dans la période de congé soit à compter du 19 février.

    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    ........en toute logique, je deduirais que :
    a) si nous partons dans la periode
    signification a signification + 6 mois, nous payons pour ce que nous sommes restes .?
    Non, le congé quelle que soit la date de signification ne commence dans tous els cas que 6 mois avant l'échéance du bail.
    Citation Envoyé par 621wn Voir le message
    ........b) si nous partons apres signification + 6 mois, nous ne sommes PLUS dans le delai de preavis, et devons payer normalement le loyer..?
    Non pas à compter de la signification à compter de la date légale du congé soit encore une fois le 19 février là vous pouvez partir le lendemain si vous le souhaitez !

  22. #22
    Membre Benjamin

    Infos >

    D'accord AGNES,
    la subtilite est dans les fait que 6 mois de preavis sous-entend un "au moins"
    quelque part. Ce qui est logique.

    Ou alors, il faut entendre dans les termes de la loi que la lettre de conge doit
    etre deja arrivee le jour de la fin du bail - 6 mois, et que c'est ce jour
    la exactement que commencent les dispositions speciales sur le paiement
    du loyer.

    Merci pour les reponses !

    Donc, nous payons jusqu'au 19 fevrier.

  23. #23
    Pilier Sénior

    Infos >

    Ben alors ce Lundi c'est dûr .....pourtant depuis la première page on vous a expliqué cette histoire de délai....(cf la partie de mon post en caractères gras) et vous aviez compris je vous cite :

    "D'accord, c'est clair maintenant.
    Merci a tous pour vos reponses, il va falloir maintenant rediger a nouveau
    une lettre recommandee avec AR en leur disant de nous rendre nos 250 euros. Ce n'est pas grave, ca ne fera que la 15ieme lettre avec AR qu'on
    leur envoie ..."

    Relisez cela à tête reposée....et sans tenir compte des interférences....
    Dernière modification par Marieke ; 02/04/2007 à 11h48.

  24. #24
    Membre Benjamin

    Infos >

    oui, oui, j'avais compris.
    Mais il me manquait l'explication logique, que m'a fourni AGNES.
    Et j'aime bien qu'il y ait une explication logique...

    Merci a tous/toutes

  25. #25
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Marieke Voir le message
    Ben alors ce Lundi c'est dûr .....pourtant depuis la première page on vous a expliqué cette histoire de délai....(cf la partie de mon post en caractères gras) et vous aviez compris je vous cite :

    (...) Relisez cela à tête reposée....et sans tenir compte des interférences....
    Interférences, interférences est-ce que j'ai une gueule d'interférence ???
    Noël au balcon, enrhumé comme un con !

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Propriétaire et Locataire] 2 offres d'achats quasiment simultanées
    Par Maxae dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/04/2017, 23h34
  2. [Propriétaire et Locataire] Appartement en travaux quasiment depuis 1 an que faire ?
    Par Anonymous_75 dans le forum Immobilier
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/09/2016, 21h20
  3. [Rapport avec les pros du droit] Erreur de prénom sur injonction de payer et délai quasiment écoulé
    Par Vpnm dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/11/2014, 18h01
  4. [Propriété Intellectuelle] Quasiment le même nom de boite...
    Par Duffman dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/12/2007, 05h31