Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 6 sur 6

HELP : des soucis à venir avec un vendeur...

Question postée dans le thème Propriétaire et Locataire sur le forum Immobilier.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    novembre 2006
    Messages
    6
    Bonjour

    je vous écris car je suis actuellement très soucieuse...

    j'ai signé un compromis pour une maison (achetée 140 000 euros) avec une clause de prêt relais à 170 000 euros (comprenant donc 30 000 euros de travaux).

    Hors ma maison n'en vaut que 150 000 alors que je pensais qu'elle valait 170 000 (étant pourtant négociatrice dans une agence).

    Les banquiers ne peuvent donc pas me faire de refus de prêt portant sur un prêt relais de 170 000 euros ! C'est techniquement impossible.
    Ils ne veulent pas non plus me faire un prêt à 140 000 euros avec 30 000 euros de prêt conventionnel à côté, vu mon endettement.

    Le vendeur étant un procédurier, j'ai peur qu'il me dise que j'ai sciemment mis un prêt relais élevé (travaillant dans le milieu) et que le refus de prêt sur 140 000 + 30 000 ne correspond pas aux conditions du compromis.

    Quel recours a t'il ?

    merci de me répondre au + vite car ça m'inquiète beaucoup.


    merci à tous / toutes
    rose
    ----

    personne ?
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 28/11/2006 à 15h51.

  2. #2
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2005
    Messages
    4 974
    Quand bien même votre maison aurait valu 170 000 €, vous n'auriez jamais eu un prêt relais de cette importance.Dans le cas d'un prêt relais , les banques ne prêtent qu'au grand maximum 70% de la valeur du bien, ce qui ,pour un bien de 170 000 € , représente ,tout au plus, un prêt de 119 000 €. Dans votre cas,c'est encore moins, puisque vous dites que votre maison ne vaut que 150 000 €.

    Vous avez donc maintenant un refus de prêt. Il ne vous reste plus qu'à l'envoyer au vendeur . Quelle sera sa réaction ? Difficile à dire, mais il est sûr que vous auriez dû savoir, vu votre profession,que ce que vous demandiez était impossible. Ce sera , si l'affaire va jusqu'au tribunal, à l'appréciation du juge.

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    novembre 2006
    Messages
    6
    merci beaucoup protis pour la réponse

    malheureusement je ne savais vraiment pas tout cela pour les prêts relais car je ne m'occupe pas des compromis... (mais ça effectivement il faut le prouver)

    Il n'y a pas d'autre solution possible avant s'il m'envoie au tribunal ? est-ce que je risque beaucoup plus que les 10 % ?
    Je crois que s'il fait ça sa maison sera bloquée pendant au moins un an...

    Ce que je pense faire pour montrer que je suis de bonne foi est de dire que je me suis rendue compte du refus des banques à monter une opération de ce type, et que je veux changer les conditions du prêt en un prêt relais + prêt conventionnel pour le complément...
    S'il refuse, je pense que du coup c'est lui qui se met en tort, non ?


    merci

  4. #4
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2005
    Messages
    4 974
    Tout est question d'entente avec le vendeur . Mais sachez que vous avez signé un compromis et que c'est ce compromis qui pour l'heure, doit être honoré.
    Pour votre nouveau projet de prêt (si le vendeur accepte un nouveau compromis, ce qu'il n'est pas tenu de faire) vous n'aurez pas plus de 100 000 € pour le relais et il vous faudra donc emprunter 70 000 € par le biais d'un prête conventionnel ; est-ce dans vos possibilités ?

  5. #5
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    novembre 2006
    Messages
    6
    si nous avertissons le vendeur que les premiers renseignements pris auprès de la banque nous obligent à "revoir notre copie" - puisque l'apport de ma maison n'est pas suffisant pour un prêt-relais...
    et qu'ensuite il refuse de changer les conditions, je pense qu'il ne pourra pas nous attaquer... ?
    Après il faut que j'aille voir ma banque avec le nouveau compromis, mais je pense que ce sera dur aussi.

    Au départ je pensais vraiment pouvoir obtenir ce prêt, sinon je n'aurais pas signé de compromis et engagé toutes ces démarches...

    Qu'est-ce que je risque s'il m'attaque ? Un coût important, ou les 10 % de clause pénale ?

    merci

  6. #6
    Pilier Junior
    Ancienneté
    janvier 2005
    Messages
    4 974
    Vous ne pouvez pas obliger le vendeur à signer un nouveau compromis. Il est probable que compte tenu du refus de la banque, le vendeur répugnera à repartir sur un autre compromis. Donc de deux choses l'une : ou il accepte la situation créée par le refus de prêt ou il estime que vous en êtes responsable et vous demande un dédommagement . A ce propos que disait le compromis ? Prévoyait-il les 10% de dédommagement au cas où l'une des parties serait défaillante ?

    Cela dit, une procédure est toujours contraignante pour les 2 parties. Pour le vendeur, cela revient à geler la vente pendant de longs mois. Donc ce n'est pas forcément l' hypothèse qui sera retenue par lui.

    Dans l'immédiat, vous devez vous mettre tout de suite en relation avec lui pour le tenir au courant et essayer de trouver une solution.

    Bonne chance !

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 8
    Dernier message: 27/03/2011, 08h22
  2. Réponses: 16
    Dernier message: 01/03/2011, 20h16
  3. Vendeur/acheteur sur un site de ventes - Comment répondre à un courrier anonyme - HELP
    Par Carmin66 dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 6
    Dernier message: 26/10/2007, 11h03
  4. Soucis avec mon avocate HELP..
    Par Tholimet dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/05/2007, 17h24
  5. Vendeur qui ne veut pas venir à la signature
    Par Ninie0209 dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/04/2007, 08h35

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum