Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Discussion : Ma colocatrice peut-elle refuser un remplaçant ?

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,
    Je vous explique ma situation. Je suis etudiante et co-locatrice avec une amie à moi dans un studio. Le problème est que je veux partir mais je ne veux pas laisser ma colocatrice payer le loyer seule. De plus, le bail possède une close de solidarité que nous avons signée toutes les deux. C'est pour cela, que je veux me decharger TOTALEMENT d'elle, de l'appartement et de cette close en me trouvant une remplacante, qui deviendra colocatrice par la suite si un avenant est fait.

    J'ai donc contacté ma présente coloc en lui expliquant les faits et en rajoutant que ma potentielle remplacante est dans une situation urgente, elle vie à l'hotel qui lui revient à 40euros par nuit (ce qui est très cher à long terme !) et ainsi cette solution serait avantageuse autant pour elles que pour moi. Le truc est que ma presente coloc refuse de vivre avec une nouvelle personne et m'a clairement dit "tu n'a qu'à partir mais tu continueras de payer le loyer jusqu'à la fin du bail" (!!). Sauf que moi je ne veux pas payer pour elle, comme je l'ai dit ci dessus, je ne veux plus rien à voir à faire avec cet appartement. Le seul moyen de rompre cette close de solidarité etant d'etablir un avenant.

    Ma potentielle remplacante ne peux plus continuer à vivre à l'hotel et je ne peux plus continuer à vivre dans ce studio. Comment faire, est-ce que ma presente coloc a-t'elle son mot à dire ou l'accord du proprietaire (ou de l'agence) est-il plus fort que le sien (sans doute... ? ) ?

    De plus, puis-je, pour l'instant, heberger à titre gratuit ma potentielle remplacante (qui est une amie proche) sachant que ma coloc n'est pas d'accord ? Je serai donc présente avec les deux.

    Merci pour votre aide

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    bjr
    puisque colocatrices, on suppose que vous etes toutes les 2 mentionnées sur LE bail (unique). dasn ce cas, oui l'accord de votre coloc est primordiale puisqu'il n'y a qu'un seul contrat. un peu normal quand meme que l'occupante soit d'accord sur la personne.
    par contre pour le moment, vous pouvez héberger qui vous voulez. je lis toutefois que c'set un studio : a 3, ca va faire juste et ca va surement augmenter les problèmes entre vous !

    Sauf que moi je ne veux pas payer pour elle, comme je l'ai dit ci dessus, je ne veux plus rien à voir à faire avec cet appartement. Le seul moyen de rompre cette close de solidarité etant d'etablir un avenant.
    oui mais vous oubliez que vous êtes 3 dasn ce contrat: vous, votre coloc et surtout le bailleur (qui doit aussi donner son accord pour un avenant éventuel)

    est ce que votre coloc refuse juste pour vous ennuyer ?
    y a t-il un precedent entre les 2 (votre copine et la coloc) ? on peut comprendre dans un studio que la proximité peut être derangeante entre 2 personnes qui ne se connaissent pas bien ...
    ne pouvez vous pas impliquer une tierce personne pour parler raisonnablement du problèmes et voir quelles sont les raisons serieuses pour qu'elle refuse ?
    sinon vous ne pouvez pas faire grand chose de plus.

    PS: si bail non meublé et que vous donniez congé, votre solidarité s'arrete a la fin de la periode trienale en cours.
    Dernière modification par Golfy ; 12/01/2014 à 12h19.

  3. #3
    Membre

    Infos >

    Merci pour votre réponse Golfy

    Effectivement c'est un bail unique, pour une periode de 9 mois et meublé. Ma présente colocatrice et ma "remplaçante" ne se connaisse pas, le seul motif de son refus est je cite : "je ne veux pas vivre avec quelqu'un que je ne connais pas". Pourtant mes parents ont discuté avec elle et lui ont meme proposé d'apprendre à la connaitre avant bien sur. Ou meme d'essayer (là mon idée de l'heberger). C'est sur que comme il s'agit d'un studio à trois ca va faire juste, mais mon intention est de l'habituer un peu à cette personne pour essayer de la convaincre d'accepter si le proprio/l'agence est d'accord pour effectuer le remplacement (faut-il encore que je leur en parle mais comme nous sommes dimanche...)

    Je sais qu'à cause de la clause de solidarité le propriétaire peut se retourner contre n'importe lequel des locataires pour payer les loyers non payés et c'est là le problème : moi je veux partir faire ça en bonne et du forme, envoyé un lettre RAR au proprio en signalant (si c'est possible) un "rupture de cette clause" pour pouvoir partir etant donné qu'elle me dit que je continuerai de toute façon à payer ma part meme si je suis belle et bien partie (ce que je trouve injuste, mais ce sont les termes de la clause j'en consent....)

    PS: si bail non meublé et que vous donniez congé, votre solidarité s'arrete a la fin de la periode trienale en cours.
    Dernière petite question, comme il s'agit dun bail meublé, comment cela se passe-t'il dans ce cas ?

    Encore merci pour votre reponse !

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    s'il vous reste encore qq mois (puisque la location meublée a deséetudiantes ne peut pas excéder 9 mois), il vous faut patienter (ou payer). après 9 mois, le bial ne peut pas être reconduit, c'est une exception a la location meublée (mais uniquement pour etudiants). vous ne pouvez pas obliger une coloc a vivre avec quelqu'un qu'elle ne connait pas surtout dans un si petit espace.

  5. #5
    Membre

    Infos >

    bien sur je comprend tout à fait, mais je ne veux plus rester vivre là bas. Enfin bon, merci quand meme pour votre temps je verrais ce qu'en dit l'agence. Encore merci beaucoup.

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    d'abord vous êtes colocataires, pas colocatrices !!
    Ensuite le bail étant meublé pour étudiant, comme l'a dit Golfy, il s'arrête automatiquement à la fin des neuf mois si vous ne le renouvelez pas expressément. Par contre, Golfy, la durée aurait pu être d'un an (les neuf mois ne constituent pas pas une durée maximale).
    Enfin, vivre à trois dans un studio alors que vous êtes en litige avec votre colocataire c'est mission impossible. C'est peut-être de sa faute au départ mais si vous voulez éviter le pugilat prenez votre mal en patience et passez votre temps à la BU pour réviser...

  7. #7
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par myssyjym Voir le message
    Merci pour votre réponse Golfy

    Effectivement c'est un bail unique, pour une periode de 9 mois et meublé. Ma présente colocatrice et ma "remplaçante" ne se connaisse pas, le seul motif de son refus est je cite : "je ne veux pas vivre avec quelqu'un que je ne connais pas".
    C'est son droit le plus strict et à peu près tout le monde dirait la même chose !
    Relisez vous. Et imaginez vous dans la situation.
    Il s'agit d'un studio, donc avec beaucoup de promiscuité...

    Pourtant mes parents ont discuté avec elle et lui ont meme proposé d'apprendre à la connaitre avant bien sur. Ou meme d'essayer (là mon idée de l'heberger). C'est sur que comme il s'agit d'un studio à trois ca va faire juste, mais mon intention est de l'habituer un peu à cette personne pour essayer de la convaincre d'accepter si le proprio/l'agence est d'accord pour effectuer le remplacement (faut-il encore que je leur en parle mais comme nous sommes dimanche...)
    [...]

    Donc vous allez pourrir l'existence de votre colocataire pour essayer de la faire changer d'avis et qu'elle vous rendre service ?

    Si l'agence fait son travail correctement, elle vous dira que vous restez solidaire du paiement jusqu'au terme du contrat et qu'elle ne peut pas imposer une présence à votre colocataire qui a signé avec vous et personne d'autre. Imaginez si tous les concubins qui quittent un logement envoyaient un(e) remplaçant(e) à leur ex pour l'aider à payer le loyer...

    quant à faire intervenir la tierce personne comme le dit Golfy : le parents sont déjà intervenus. Ce sont des tierces personnes et à un moment, ça peut même être vu comme des tentatives d'intimidations. Quand on est adulte et qu'on signe un bail, il faut aussi tenir ses engagements en adulte.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Pierrejacques11 Voir le message

    Par contre, Golfy, la durée aurait pu être d'un an (les neuf mois ne constituent pas pas une durée maximale).
    je n'ai pas la même lecture que vous. pour moi, un bail meublé étudiant est bien de 9 mois maximum, non reconductible et non renouvelable.
    ceci etant fait pour permettre aux bailleurs de relouer leur bien pdt les vacances, en n'obligeant pas les locataires a payer pour un logement restant vide.
    mais rien n'empeche alors les 2 parties de trouver accord afin de refaire un nouveau bail qui recommence a la rentrée universitaire suivante, ce qui laisse l'opportunité de louer entre temps en saisonnier.

    extrait art L632-1 :
    Lorsque la location est consentie à un étudiant, la durée du bail peut être réduite à neuf mois. Dans ce cas, la clause de reconduction tacite prévue au premier alinéa est inapplicable.
    au fait pourquoi pas "locatrice" ? les jeunes femmes pouvant depuis qq temps louer seules un appart, cette appellation pourrait être generalisée ...

  9. #9
    Pilier Sénior

    Infos >

    Non, je ne crois pas, si le bail est de neuf mois (c'est une possibilité, pas une obligation), la reconduction n'est pas tacite et le bail s'arrête en juin. C'est pour coller à l'année universitaire et faciliter les rotations des étudiants, mais il n'y a rien qui interdit à un étudiant de signer un bail d'un an.
    Pour les locatrices, c'est une bonne idée et je n'ai rien contre les néologismes, mais en l'occurrence je crois que le mot est déjà pris par la partie adverse, le bailleur (locatrice = féminin de "locateur", et non pas de locataire).

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    mais il n'y a rien qui interdit à un étudiant de signer un bail d'un an.
    je n'ai jamais dit cela

    j'ai lu surtout "bailleresse" ... va savoir ?

Discussions similaires

  1. Réponses: 19
    Dernier message: 06/02/2016, 18h14
  2. [Banque] La banque peut elle refuser
    Par Valinco dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/05/2009, 10h35
  3. [Banque] la banque peut elle refuser
    Par Valinco dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 10
    Dernier message: 01/10/2008, 16h52
  4. [Propriétaire et Locataire] Une agence peut-elle refuser de reporter un rendez-vous?
    Par Leeloumy dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/05/2007, 23h55
  5. [Propriétaire et Locataire] Colocatrice malhonnête !
    Par Yorel dans le forum Immobilier
    Réponses: 14
    Dernier message: 19/03/2007, 20h49