Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 3 sur 3 DébutDébut 1 2 3
Résultats 25 à 36 sur 36

retractation offre d'achat, vendeur

Question postée dans le thème Propriétaire et Locataire sur le forum Immobilier.

  1. #25
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Non, je n'en suis qu'au stade de la suggestion - je leur ai téléphon&#233 ; mais ils ont peur de prendre un risque, et ont aussi des scrupules vis-à-vis de l'agence...
    Dernière modification par Kaelig ; 20/04/2006 à 18h08.

  2. #26
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Bonjour!
    Suite de l'histoire...

    Je viens de me rendre compte de 2 erreurs sur le libellé de l'offre d'achat:

    1) sur la page où les acquéreurs ( il s'agit d'un couple non marié et non pacs&#233 ont signé: au-dessus de leurs signatures, ils ont inscrit chacun " Lu et approuvé, mandat accepté" ( ( alors qu'ils devaient inscrire "Lu et approuvé, bon pour accord et mandat", comme c'était indiqu&#233.

    2) sur la page suivante où on me demandait d'accepter ou de refuser, la propostion d'achat est inscrite comme ayant été formulée par "Mr XXXX Michel", et non par "Mr XXX et Mme YYY".

    Ai-je un recours avec ces nouvelles données?

    Où puis-je m'adresser si je veux signaler tous ces faits et avoir des arguments, car maintenant l'agent me menace, si je refuse de signer le compromis, d'aller enregistrer cette proposition d'achat aux impôts, telle qu'elle se présente donc, en me disant que ça vaudra compromis de vente!

  3. #27
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    101
    Citation Envoyé par kaelig
    Bonjour!
    Suite de l'histoire...

    Je viens de me rendre compte de 2 erreurs sur le libellé de l'offre d'achat:

    1) sur la page où les acquéreurs ( il s'agit d'un couple non marié et non pacs&#233 ont signé: au-dessus de leurs signatures, ils ont inscrit chacun " Lu et approuvé, mandat accepté" ( ( alors qu'ils devaient inscrire "Lu et approuvé, bon pour accord et mandat", comme c'était indiqu&#233.

    2) sur la page suivante où on me demandait d'accepter ou de refuser, la propostion d'achat est inscrite comme ayant été formulée par "Mr XXXX Michel", et non par "Mr XXX et Mme YYY".

    Ai-je un recours avec ces nouvelles données?

    Où puis-je m'adresser si je veux signaler tous ces faits et avoir des arguments, car maintenant l'agent me menace, si je refuse de signer le compromis, d'aller enregistrer cette proposition d'achat aux impôts, telle qu'elle se présente donc, en me disant que ça vaudra compromis de vente!
    Une belle agence tiens !


    Je ne vois rien dans mes cours ou dans les textes de loi qui interdise la résolution bilatérale de cette offre d'achat, je pense que l'agence vous met la pression car elle sent le vent tourner ! Un contrat peut être modifié par un accord commun entre les parties. L'agence n'étant pas présente au contrat, vous pouvez donc optenir la nullité dudit contrat.

    Reste un point obscur : Pouvez vous avec les memes acquéreurs signer un compromis dans une agence différente ? Je sais qu'il est fréquent que des agences aient le meme bien à vendre et que dans ce cas il est tout à fait légal de choisir le mandataire qui offre le coût le moins élevé !!! Cependant je n'ai jamais été confronté à votre situation. Je me renseigne

    Quand avez vous signé cette offre d'achat ?

    Alors j'ai un mandat de vente devant les yeux : "pendant la durée du mandat et dans la période suivant son expiration[....]en cas de vente réalisée par lui même ou par un autre cabinet, le mendant s'engage à en informer immédiatement le mandataire par LRAR...."

    Puis également : "s'interdit pendant la durée du mandat et pendant la période suivant son expiration[...]de traiter directement avec un acquéreur ayant été présenté par le mandataire"

    Ce que je retiens de ca c'est que tu as le droit de traiter avec un autre mandataire ! Si 2 agences te présentent le même client tu es en droit de choisir celle que vous souhaitez !
    Dernière modification par L3lade ; 21/04/2006 à 11h38.

  4. #28
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    J'ai signé l'offre d'achat le 18/04/06.

    Effectivement, j'avais expliqué aux acquéreurs que c'était légal de traiter avec une autre agence, mais je ne pense pas qu'ils le feront...

    En fait j'ai vu l'agent et les acquéreurs ce matin, et ça s'est plutôt mal passé - dans le sens où les acquéreurs me considèrent maintenant comme une parano qui cherche à récupérer sa maison par tous les moyens...

    La dame m'a affirmé qu'elle n'hésiterait pas à faire un faux - c'est-à-dire de rajouter son nom à posteriori sur l'offre d'achat car l'agent dit que ce n'est qu'un détail......
    La même dame qui m'a affirmé hier avoir des scrupules quand j'ai évoqué la possibilité de faire la vente avec une autre agence...

    Tiens, au fait, je me demande si par hasard ils ne seraient pas en cheville - bon, là je deviens effectivement parano, mais bon...
    je me demandais pourquoi ils avaient choisi l'agence qui offrait le prix le plus élevé pour ma maison, par le biais des honoraires...

    Bref, ils m'ont dit en substance qu'ils faisaient confiance à l'agence et feraient ce qu'elle leur dit...

    En fait mon dernier espoir réside dans mon précédent post, où je parle des erreurs de rédactions dans l'offre de prêt...

  5. #29
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Je me permets de vous re-solliciter car ça devient pressant: je voudrais savoir si quelqu'un aurait les réponses aux questions que j'ai posées un peu plus haut, 3 posts plus haut - celui du 21/04 à 8h19?

    En effet, entre-temps le chef d'agence a usé de menaces et de chantage envers moi si bien que j'ai fini par signer le compromis de vente avec les acquéreurs, le jeudi 20 avril!
    Mon dernier espoir réside dans ce document - l'offre d'achat initiale - que le chef d'agence a toujours refusé catégoriquement de me donner, et que je n'ai obtenue qu'en échange de ma signature du compromis...

    Il pensait peut-être qu'une fois le compromis signé, me donner ce document ne portait plus à conséquence, mais il se trompe car c'est bien la preuve écrite de sa malversation - l'arnaque aux frais d'agence dont ont été victimes mes acquéreurs!

    C'est la preuve également qu'il manque le nom de la dame sur ce document, comme je l'explique un peu plus haut...

    Et maintenant je voudrais savoir comment je pourrais utiliser ces preuves, peut-être pas pour faire annuler la vente, car je suis consciente que j'ai bel et bien signé tout cela et que les menaces et chantage dont j'ai été victime, je ne peux pas les prouver, car c'était oralement, et ce serait ma parole contre la sienne, même si ça s'est passé en présence des acquéreurs et des collègues du chef d'agence...

    J'étais seule face à eux, et piégée car j'ai commis l'erreur de ne pas me faire accompagner par quelqu'un - de préférence un homme...
    Je ne pense pas en effet qu'il m'aurait traitée de la sorte, avec menaces, chantages, intimidations de toutes sortes, sans aucun respect pour moi, si j'avais été un homme, ou accompagnée d'un homme...
    Bon - peut-être une femme mais en tous cas pas toute seule - j'étais trop vulnérable...

    Bon, je dérive un peu là, mais cette histoire m'empêche de dormir depuis une semaine et je n'abandonnerai pas tant que je n'aurai pas exploré toutes les pistes qui me permettraient de mettre à jour au moins une partie des pratiques véreuses de cette agence...
    Dernière modification par Kaelig ; 26/04/2006 à 03h16.

  6. #30
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    6
    bonsoir,

    je voudrais vous poser la question suivante : Lorsque une offre d'achat est faite par un professionnel à savoir une agence immobilière est ce que le délai de rétractation doit être précisé sur ledit document tant pour l'acquéreur que le vendeur ????

  7. #31
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    6
    re bonsoir
    éditions législatives texte 9 2 2006 ( peut être jurisprudence mais prudence)

    les juges "peuvent" considérés qu'il n'y a pas accord entre les parties sur la chose et sur le prix malgré l'existence d'une offre d'achat acceptée. L'offre d'achat qui ne débouche pas sur un avant contrat (ou compromis) de vente contenant accord des parties sur la chose et sur le prix ne permet pas à celui qui l'a émise de poursuivre en justice la vente du bien ou de demander des dommages et intérêt.

    Pour ta défense malgré les bons éléments si seulement si il te faut un vrai juriste........

    Le problème est que l'agence a fait le forcing, me conseillant fortement de baisser mes exigences en me disant que je ne trouverais pas mieux, tant est si bien que je me suis rendue à leurs arguments.

    Je pensais que j'avais une faculté de rétractation en tant que vendeur, pendant un délai de 7 jours, comme l'acquéreur.
    L'agence me dit que non.

    Après recherches sur le forum, j'ai trouvé un cas semblable où Baldis citait l'article L271.1
    Je l'ai lu dans un site officiel mais je n'ai pas vu que cette faculté de rétractation s'appliquait dans les mêmes formes et les mêmes délais au vendeur...
    La seule personne mentionnée dans ce texte de loi est l'acquéreur.

    Quelqu'un pourrait-il me donner un lien où je pourrais constater que je puis moi aussi me rétracter?

    Sinon, me suffit-il d'envoyer une LRAR à l'agence pour être déliée de cette offre d'achat?

    Merci!
    Kaelig[/quote]

  8. #32
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Citation Envoyé par christines69
    bonsoir,

    je voudrais vous poser la question suivante : Lorsque une offre d'achat est faite par un professionnel à savoir une agence immobilière est ce que le délai de rétractation doit être précisé sur ledit document tant pour l'acquéreur que le vendeur ????
    oui le délai de rétractation est clairement indiqué sur l'offre d'achat mais uniquement pour l'acquéreur.
    Vu leur degré de filouterie, je pense que ce doit expressément être inscrit, sinon ils s'en seraient dispensés...

    ce qui est logique, je sais, puisque le vendeur, lui, vend...
    il n'acquiert pas quelque chose, il ne débourse pas d'argent, et il faut reconnaître que le vendeur court beaucoup moins de risques de subir des pressions ou des malversations que l'acheteur, dans le cas qui nous préoccupe ici par exemple...

    L'acheteur craint souvent de se faire arnaquer, mais le vendeur, moi en tous cas, ne pensait pas l'être de cette façon - pour moi l'affaire était simple: je prenais l'offre d'achat, j'y réfléchissais calmement chez moi et je prenais MA décision...
    au lieu de quoi je me suis trouvée embarquée dans un mauvais film...

    L'article L271.1 est une loi fantastique qui protège les consommateurs - mais là, moi, mon problème est que j'ai un peu le sentiment de n'être protégée par aucune loi, mais je cherche...

    On m'a conseillé d'écrire une lettre au Procureur de la République car ce que je veux surtout, c'est dénoncer la violence psychologique, les intimidations, chantages et menaces que j'ai subis de la part de celui que je nomme sobrement ( et en privé!) "le filou "- son collègue le sous-fifre étant "le mafieux" ( bah oui il a la tête de l'emploi...)

    sinon je reste polie car je n'ai pas envie qu'il m'accuse MOI de diffamation...
    Dernière modification par Kaelig ; 27/04/2006 à 14h35.

  9. #33
    Membre Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    137
    Bonjour Kaelig (bretonne ?),

    je suis choqué par votre façon de considérer la situation.

    Vous proposez à vos acquéreurs de passer par le négociateur du notaire plutôt que l'agence qui a traité la vente pour que vous récupériez un peu plus d'argent (frais plus bas et prix net vendeur plus haut pour un coût d'achat identique).

    Vous dîtes que vos acquéreurs ont tout à y gagner sauf que :
    - le gain financier pour eux est nul,
    - vous êtes incapables d'évaluer le risque qu'ils prennent de voir l'agence engager une procédure contre eux.

    Où est le gain pour eux ?

    D'après ce que vous indiquez, on peut déduire que le litige doit porter sur quelques pourcents (l'agence est à quoi, 7 - 8 % de com ? et le négociateur du notaire ?) ce qui laisse penser que la négo sur le prix de vente a somme toute été peu importante.

    Ensuite de ce que j'ai compris, vous avez fait une contre-offre ce qui implique une démarche un peu plus active de votre part que la simple acceptation d'une offre d'achat.

    Maintenant, vous traitez le personnel de l'agence de mafieux sous prétexte qu'ils ne sont pas très contents de voir que vous ne voulez pas les rémunérer pour le travail qu'ils ont réalisé pas parce qu'ils ont mal fait leur travail mais parce que vous auriez pu trouver moins cher.

    Qui vous dit que le négociateur vous aurait présenté des acquéreurs avec la même efficacité ?

    Au final, qu'est ce qui vous fâche à ce point : vous dire que vous auriez pu vendre un peu plus cher ou avoir signer à un prix inférieur à ce que vous vouliez initialement (i.e. avant de voir l'annonce du notaire) ?

    Ne vous privez pas de me corriger.

    Cordialement,

    Olivier

  10. #34
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Citation Envoyé par Olivier35
    Bonjour Kaelig (bretonne ?),

    je suis choqué par votre façon de considérer la situation.

    Vous proposez à vos acquéreurs de passer par le négociateur du notaire plutôt que l'agence qui a traité la vente pour que vous récupériez un peu plus d'argent (frais plus bas et prix net vendeur plus haut pour un coût d'achat identique).

    Vous dîtes que vos acquéreurs ont tout à y gagner sauf que :
    - le gain financier pour eux est nul,
    - vous êtes incapables d'évaluer le risque qu'ils prennent de voir l'agence engager une procédure contre eux.

    Où est le gain pour eux ?

    D'après ce que vous indiquez, on peut déduire que le litige doit porter sur quelques pourcents (l'agence est à quoi, 7 - 8 % de com ? et le négociateur du notaire ?) ce qui laisse penser que la négo sur le prix de vente a somme toute été peu importante.

    Ensuite de ce que j'ai compris, vous avez fait une contre-offre ce qui implique une démarche un peu plus active de votre part que la simple acceptation d'une offre d'achat.

    Maintenant, vous traitez le personnel de l'agence de mafieux sous prétexte qu'ils ne sont pas très contents de voir que vous ne voulez pas les rémunérer pour le travail qu'ils ont réalisé pas parce qu'ils ont mal fait leur travail mais parce que vous auriez pu trouver moins cher.

    Qui vous dit que le négociateur vous aurait présenté des acquéreurs avec la même efficacité ?

    Au final, qu'est ce qui vous fâche à ce point : vous dire que vous auriez pu vendre un peu plus cher ou avoir signer à un prix inférieur à ce que vous vouliez initialement (i.e. avant de voir l'annonce du notaire) ?

    Ne vous privez pas de me corriger.

    Cordialement,

    Olivier
    Olivier - non je ne suis pas bretonne, de coeur seulement...

    Tout d'abord je peux vous dire que j'ai lu votre réponse soigneusement - je constate que vous ne me parlez que de prix, et je comprends à ce moment-là votre étonnement ou réprobation, mais je peux vous assurer que le prix n'est qu'une infime partie de ce qui provoque mon indignation et motive mes actions.

    vous êtes choqué par ma façon de considérer les choses mais je peux vous assurer que je suis moi aussi choquée par les agissements du chef d'agence et de ses collègues - choquée et traumatisée car ils ont usé envers moi de violences psychologiques, d'intimidations, de chantages et de menaces...

    je ne me doutais guère en les recevant chez moi pour qu'ils me fassent part de l'offre d'achat des futurs acquéreurs dans quelle galère je m'embarquais!

    oui j'ai fait une contre-proposition, mais les 2 agents immobiliers m'ont poussée, au bout de plusieurs heures de négociations, à baisser de 5000€ par rapport à ce que j'estimais mon dernier prix...

    S'ils m'avaient laissé le document comme je le leur avais demandé, cette offre d'achat donc, afin que je puisse y réfléchir calmement, les choses auraient été différentes -mais ils m'ont à peine autorisée à le voir, j'ai dû insister à plusieurs reprises et ils cachaient soigneusement le nom du futur acquéreur...

    Je pensais que je l'aurais à la fin de l'entretien mais au bout de 2 heures de "travail au corps", à l'aide de techniques bien rodées, eh bien voilà j'ai effectivement signé, mais je vous assure dans un état second - le genre de situation où l'acquéreur est protégé par le législateur avec le délai de rétractation de 7 jours, mais qui bien sûr ne s'appliquait pas dans mon cas.

    Ce qui me fâche, ce que je n'accepte pas, ce qui me traumatise, ce que je trouve scandaleux - c'est cet accord forcé et les méthodes employées, car ça ne s'arrête pas là - j'ai expliqué en page 3 ce qui m'est arrivé par la suite - chantages, menaces, etc...

    Si vous avez le temps de les lire ou relire, vous admettrez, je pense, que ce ne sont pas des méthodes correctes - que penser de ce chef d'agence qui, devant mes demandes réitérées de me donner cette offre d'achat, refuse tout net à plusieurs reprises et m'assène brutalement: " je vous donne ce document si vous signez le compromis!!!"
    et ce en présence des acquéreurs et de 3 des collègues du chef d'agence...

    Que pouvais-je faire?
    Fallait-il que je lui morde le bras pour qu'il le lâche, ce document?
    Je ne m'attendais pas à celà - je m'attendais à une tractation civilisée, ce qui fait que je me suis trouvée prise de court et contrainte de réfléchir rapidement pour me sortir de leurs griffes...
    Qu'auriez-vous fait à ma place???

    J'ai alors déclaré que je ne signerais pas mais j'étais PIEGEE: il manquait des informations sur le document, et le chef d'agence ainsi que l'acquéreur m'ont déclaré que c'était un détail, et qu'ils le rajouteraient une fois que je serais partie...

    Comme c'était important pour moi d'avoir ce document dans sa forme initiale, non falsifiée, eh bien oui j'ai signé ---> j'ai donc cédé au chantage! et j'ai effectivement obtenu le document...

    Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis aussi non pas en colère, mais bouleversée et désireuse de dénoncer les agissements de ces "professionnels"?

    Lui-même m'a dit ensuite "vous faites tout cette histoire pour 2000€??!!" ( un peu comme vous, quoi... )quand je lui ai dit que je ferais tout pour casser la vente.
    Je lui ai expliqué que ce n'était pas tant pour l'argent ( 3000€ et non pas 2000€) que pour les METHODES!

    Je n'ai pas eu le choix, le loisir de réfléchir, je n'ai plus été maitresse de mes décisions - et dans ma vie c'est la 1ère fois qu'on me traite de cette façon, sans aucun respect, que l'on me menace, etc...
    Je ne l'accepte pas.

    Maintenant, en ce qui concerne l'offre via par le négociateur du notaire, le gain pour moi était de 3000€ et de 2000€ pour les acquéreurs - ce n'était tout de même pas négligeable.
    Je ne les forçais pas, je le leur proposais...
    De plus je me suis renseignée ici-même sur la légalité de la chose, et apparemment ce n'est pas possible - je ne voulais pas faire prendre de risques aux acquéreurs...
    Ceci pour répondre à vos questions...

    Je trouve que dans ce cas de figure, c'était de bonne guerre...
    Pourquoi l'agence s'enrichirait-elle en utilisant des méthodes qui s'apparentent à l'extorsion?

    Par contre si cela avait été légal, oui je l'aurais fait - non par pur appât du gain, même si j'ai besoin de cet argent - mais surtout pour contrer effectivement l'agence immobilière...

    Oui je voulais les spolier de leur commission, car j'estime que leurs méthodes sont scandaleuses et condamnables.
    Je ne voudrais pas que quelqu'un d'autre soit traité de la façon dont j'ai été traitée - c'est humiliant, ça me réveille toutes les nuits, je me suis sentie en un tel état d'infériorité et tellement impuissante face à leurs méthodes si bien rodées devant lesquelles on n'a aucun recours si on y va sans s'être préparé, que maintenant je veux me battre, ne serait-ce que pour retrouver la tranquilité d'esprit qu'ils m'ont volée...

    Je suis donc allée au commissariat de police en fin d'après-midi, et ils m'ont écoutée avec attention - par contre comme il n'y a pas eu de violences physiques ils ne voient pas trop quoi faire, et je dois voir un de leurs collègues demain qui a une formation de juriste.

    Ils m'ont dit également que c'est au moment où, dns le bureau de l'agence, le chef d'agence refusait catégoriquement de me donner le document auquel légalement j'avais droit, que j'aurais dû aller voir la police.

    Ca m'a quand même confortée dans ma vision des choses, que tout cela est illégal et condamnable et que je ne suis pas parano, hystérique ou dérangée comme l'insinue l'agence.

    J'ajoute que je ne les ai pas traités de "mafieux" ici, mais que je les nomme ainsi dans mon for intérieur - c'était une façon d'exprimer ce que je ressens...
    Et je ressens beaucoup, et beaucoup de sentiments négatifs - et ce n'est pas fini car le chef d'agence la dernière fois que je l'ai eu au téléphone, m'a dit: "Vous n'avez pas fini d'entendre parler de moi!!!"
    Donc il continue à me menacer et de victime je deviens l'accusée...

    Mais je pense que c'est du bluff, car j'ai remarqué qu'à chaque fois qu'il est à bout d'arguments il s'énerve et me menace...
    Moi je garde mon calme...

    Voilà, c'était un peu long mais je désirais que les choses soient claires.

    Cordialement
    Kaelig

  11. #35
    Membre Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    137
    Bonjour Kaelig,

    merci d'avoir pris le temps de répondre aussi précisemment (vous auriez pu vous contenter de m'envoyer sur les roses - ou sur les genêts ).

    Vous apportez 2 informations que je n'avais pas vu jusque là et qui nuance mon propos :
    - d'une part, il pouvait y avoir un gain financier pour vos acquéreurs,
    - d'autre part, vous avez subi 2 heures de pression "commerciale" pour vous amener à signer à un prix inférieur à ce que vous vouliez et je peux comprendre votre ressentiment.

    Pour anecdote, je n'ai toujours pas compris le calcul : vous baissez votre prix (net vendeur ?) de 5000 euros -vous les perdez donc- et si vous passiez par le notaire -au prix net vendeur initial ? - vous ne récupereriez que 3000 euros .

    Mais bon vous l'avez dit vous même, ce n'est pas une histoire d'argent donc ce calcul n'a pas beaucoup d'importance au final.

    en fait, votre erreur vient du fait que vous avez accepté de signer une contre-proposition qui ne vous satisfaisait pas, la suite de l'histoire -et l'énervement de chacun- n'étant que la conséquence et comme plus j'ai peur et plus j'aboie .

    La pression commerciale que vous avez subie n'est pas excusable mais somme toute assez répandue et pas seulement dans l'immobilier. Comme vous l'avez indiqué dans un post précédent, il faudrait toujours être accompagné lors d'un achat / une vente un peu conséquent.

    Je ne sais pas quelles sont vos chances de gagner une bataille juridique mais ça parait quand même faible.

    Personnellement (ce n'est pas un conseil que je vous donne) et si la somme en jeu n'est pas vitale, j'aurais tendance à tourner la page pour privilégier ma tranquilité d'esprit et éviter une débauche d'énergie potentiellement dévorante.

    Peut-être même que j'en profiterais pour aller contempler la mer sur la Côte Sauvage .

    J'espère que vous avez compris dans mon premier mail que c'est votre perception de la situation que je ne partageais pas et qu'il n'était pas question de porter atteinte à votre intégrité par un jugement quelconque.

    Bonne journée.

    Cordialement,

    Olivier

  12. #36
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    67
    Citation Envoyé par Olivier35

    Pour anecdote, je n'ai toujours pas compris le calcul : vous baissez votre prix (net vendeur ?) de 5000 euros -vous les perdez donc- et si vous passiez par le notaire -au prix net vendeur initial ? - vous ne récupereriez que 3000 euros .
    oui, afin de faire faire un gain aux acheteurs - la vente s'est faite à 225 000€ net vendeur (alors que je ne voulais pas baisser plus bas que 228 000€) + 13000€ de frais d'agence,( = 248 000€ en tout, plus bien sûr les frais de notaire).
    Avec le notaire j'aurais reçu des acheteurs 228 000€ net vendeur + 8000€ d'honoraires de notaire ( = 246 000€, avec une légère différence de frais de notaire que j'aurais pu prendre à ma charge...)

    ça aurait pu être aussi 3000€ de gain pour eux et 2000€ pour moi - tout ça était, je dirais, une suggestion - née de mon indignation d'avoir été traitée avec aussi peu d'égards et d'avoir subi ces pressions...

    Cependant, je tiens à dire que je n'ai à aucun moment perdu mon sang-froid - si je parle d'indignation, c'est peut-être faute d'un terme plus approprié - en tous cas je n'ai pas été aveuglée par la colère, à aucun moment -je n'ai pas vraiment de termes pour dire ce que je ressentais et ce que je ressens actuellemnt - c'est simplement une façon de faire que je ne peux accepter, et que je veux si possible essayer d'épargner à d'autres.

    Pour anecdote moi aussi , je précise qu'effectivement j'ai subi 2H de pressions, de 10H à midi, et que l'après-midi ils ont appelé le chef d'agence en renfort pour "achever la bête" qui remuait encore!

    Je trouve ça quand même déloyal - moi je ne faisais pas le poids face à eux, vraiment chevronnés dans leurs tactiques, et surtout je ne m'attendais absolument pas à autant de "forcing"...
    Je pensais qu'ils me donneraient le papier de l'offre d'achat - merci, je vais y réfléchir posément, au revoir et à demain...
    Et ce sont plus que des pressions que j'ai subies - mais aussi des intimidations, menaces et chantage...
    Je doute quand même que ça, ce soit monnaie courante...
    Des pressions plus ou moins insidieuses, oui, je sais bien - mais ce que j'ai subi je peux vous assurer que ce n'est pas courant et très déplaisant et déstabilisant...

    Enfin, je suis allée à l'ADIL cet après-midi mais mauvaise pioche - on m'a fait comprendre que je ne les intéressais pas - j'ai le mauvais goût de n'être pas un acheteur mais argh!!! un VENDEUR!!!
    Bon, vous voyez, je garde le sens de l'humour, et c'est vrai qu'il y a eu des aspects cocasses dans cette affaire!

    Il ne me reste plus maintenant que la DGCCRF ( service de répression des fraudes) à aller voir mardi, pour dénoncer ces abus, et si ça ne donne rien non plus, OK je n'irai pas plus loin - mon but n'est pas de faire un procès à l'issue trop incertaine, qui bloquerait ma maison pendant de longs mois alors que j'ai déjà acheté, une semaine avant, ma nouvelle maison.

    Le simple fait d'avoir été écoutée et comprise ne serait-ce qu'au commissariat, me réconforte - mais sitôt le chapitre de la DGCCRF clos, je reprendrai le cours normal de ma vie et mettrai cet épisode au rang des expériences "intéressantes"... ( à défaut d'enrichissantes...)

    Vous aviez exprimé votre sentiment avec mesure - il était normal que je vous réponde de même...
    J'avais bien compris que vous n'aviez pas saisi tous les éléments.

    De toutes façons je me sens déjà mieux et je pense que je commence à être moins impliquée dans tout celà - heureusement car ça me rongeait - et je vais aller m'amuser ce soir avec mes amis - un pied de nez aux... professionnels qui m'ont gâté un moment de mon existence - vous voyez, je reste polie, je les appelle... professionnels ( avec le ton, lol!!!)

    Cordialement
    Bon weekend à tous!
    Kaelig

Discussion fermée
Page 3 sur 3 DébutDébut 1 2 3
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Rétractation offre d'achat
    Par Tscoops dans le forum Immobilier
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/07/2010, 10h24
  2. [vendeur] accepter une offre d'achat ?
    Par Angler42 dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/08/2009, 22h17
  3. retractation du vendeur suite à offre de prix accepté
    Par Appart dans le forum Immobilier
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/03/2008, 15h59
  4. Vendeur, annuler une offre d'achat
    Par Celi31 dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/08/2006, 16h35
  5. offre achat acceptee par le vendeur
    Par Phil4485 dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/01/2006, 09h12

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum