Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion : Etat des lieux sortant et dépot de garantie

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour, Je parcours régulièrement le forum et il me semble particulièrement bien fréquenté. Je me lance donc ici pour exposer mon dossier.

    Je quitte bientôt mon logement en location (pavillon non meublé). L'agence qui gère le bien a été rachetée récemment par [enseigne nationale], laquelle enseigne a mauvaise réputation concernant les restitutions de DG. Ils mandatent un expert pour la rédaction de l'EDL de sortie, un expert-maison apparemment.

    J'ai plusieurs questions concernant l'état dans lequel doit être rendue la maison.

    1. Des stickers (différentes tailles dans différentes pièces) de décoration peuvent-ils être considérés comme des dégradations justifiant une retenue sur le DG ?

    2. Même question pour une frise murale séparant le mur en deux couleurs différentes ?

    3. Des salissures sur une partie d'un mur de cage d'escalier peut-il conduire à refaire tous les murs de la section cage d'escalier + dégagement qui lui est attenant ? Je précise que je suis dans la maison depuis 5 ans et que ce papier était déjà là à mon arrivée (sûrement le papier d'origine de la maison qui avait déjà connu des locataires) ?

    4. Des couleurs jaune, bleu, violet pour des chambres d'enfants peuvent-elles être considérées comme dégradation ? Dans ce cas, on repeint en blanc ?

    5. Toujours sur les murs. Peut-on être pénalisés en ayant peint un papier peint, ou alors en ayant remplacé un papier peint par un papier à peindre qu'on a peint ? En gros, au lieu d'avoir du papier peint normal, on a de la peinture sur papier.

    6. Des trous de chevilles (ou provenant d'un choc 3-4 cm) rebouchés, peuvent-ils entraîner un prélèvement sur le DG ? Peuvent-ils en profiter pour refaire tout le papier peint de la pièce ?

    7. Une chambre destinée à des adultes (sans précision sur le bail, mais selon toute logique compte tenu de la taille et des prises tv etc) décorée en chambre d'enfants peut-elle être considérée comme dégradée, puisque, théoriquement, détournée de sa fonction première ?

    8. Sur la façade arrière, il y a 4 trous de cheville présents dès le départ, mais non mentionnés dans l'EDL d'entrée, destinés sûrement au support d'une antenne. Dans quelle mesure peut-on me retenir sur ma DG (j'ose supposer qu'on ne peut pas me demander le prix de la peinture de toute la façade) ? Dois-je laisser mentionner ces trous sur l'EDL sortie ?

    9. "Etat moyen" du jardin sur l'EDL d'entrée. Comment estimer l'état actuel par rapport à ce terme de "moyen" ? En plus, un regazonnement en hiver, c'est pas évident......

    10. Le plafond du salon mentionnait sur l'EDL d'entrée une peinture écaillée dans un des coins. L'écaillement s'est dégradé un peu et la peinture se soulève nettement du plafond, sans toutefois que la surface dégradée soit plus importante. C'est juste que la peinture se décolle plus qu'avant. L'expert doit-il répéter "peinture écaillée" ou peut-il utiliser un autre terme ? Je crains qu'un autre terme puisse être interprété comme plus fort qu'"écaillé". Dans ce cas, quelle est ma responsablité sur cette dégradation mineure ? Et quel impact sur ma DG : peuvent-ils exiger la réfection de tout le plafond malgré le fait que ce soit localisé ?

    11. Une amélioration d'un côté peut-il compenser une dégradation d'ailleurs ? Par exemple, moins de tache sur les moquettes contre salissures sur un mur.

    12. Récemment, j'ai demandé à l'agence de faire changer le cumulus tombé en panne. Ils ont mandaté un plombier pour réparer, ce qu'il a fait. Cependant, aux dernières nouvelles, l'accord du propriétaire ne leur est toujours pas parvenu. Peuvent-ils me réclamer le prix de la réparation ? Comment se protéger en cas d'abus. Dans le même esprit, j'ai demandé un électricien à l'agence pour réparer le commutateur jour/nuit du cumulus, devenu défectueux. L'électricien n'est pas encore venu. Cette réparation peut-elle m'être facturée par ponction sur le DG ?

    13. Je sais qu'un simple devis peut amener à paiement par ponction sur la DG, sans que les travaux soient forcément faits, si l'on considère que l'on paie pour une dégradation au prorata (par exemple 10 cm² de peinture pour recouvrir une tache, ou le prix d'un lé précis dégradé). Mais, s'il y a par exemple une tache au plafond et qu'on compte la réfection de tout le plafond.... il ne s'agit donc plus ici d'un dédommagement pour une dégradation au prorata mais bien du paiement de travaux de réfection complète. Dans ce cas, ne faut-il pas justifier des travaux faits ?

    14. Si j'ai pas confiance, dois-je faire appel d'emblée à un huissier de justice pour l'EDL ? Y a-t-il un réel intérêt ?

    Désolé, ça fait plein de questions, bêtes sûrement, mais compte tenu de la réputation sur internet de ce réseau d'agences, je suis inquiet. Et ça me permettra, je l'espère, d'estimer les travaux à faire avant EDL.

    Merci beaucoup pour votre lecture et vos réponses.
    Dernière modification par Modérateur 09 ; 02/02/2011 à 16h57. Motif: anonymisation et aeration du texte

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonjour, je vous joins le lien de la liste des reparations locatives, ce sera deja un debut

    Détail d'un texte

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Lea77 Voir le message
    J'ai plusieurs questions concernant l'état dans lequel doit être rendue la maison.

    1. Des stickers (différentes tailles dans différentes pièces) de décoration peuvent-ils être considérés comme des dégradations justifiant une retenue sur le DG ?

    2. Même question pour une frise murale séparant le mur en deux couleurs différentes ?

    3. Des salissures sur une partie d'un mur de cage d'escalier peut-il conduire à refaire tous les murs de la section cage d'escalier + dégagement qui lui est attenant ? Je précise que je suis dans la maison depuis 5 ans et que ce papier était déjà là à mon arrivée (sûrement le papier d'origine de la maison qui avait déjà connu des locataires) ?

    4. Des couleurs jaune, bleu, violet pour des chambres d'enfants peuvent-elles être considérées comme dégradation ? Dans ce cas, on repeint en blanc ?

    5. Toujours sur les murs. Peut-on être pénalisés en ayant peint un papier peint, ou alors en ayant remplacé un papier peint par un papier à peindre qu'on a peint ? En gros, au lieu d'avoir du papier peint normal, on a de la peinture sur papier.

    6. Des trous de chevilles (ou provenant d'un choc 3-4 cm) rebouchés, peuvent-ils entraîner un prélèvement sur le DG ? Peuvent-ils en profiter pour refaire tout le papier peint de la pièce ?

    7. Une chambre destinée à des adultes (sans précision sur le bail, mais selon toute logique compte tenu de la taille et des prises tv etc) décorée en chambre d'enfants peut-elle être considérée comme dégradée, puisque, théoriquement, détournée de sa fonction première ?

    8. Sur la façade arrière, il y a 4 trous de cheville présents dès le départ, mais non mentionnés dans l'EDL d'entrée, destinés sûrement au support d'une antenne. Dans quelle mesure peut-on me retenir sur ma DG (j'ose supposer qu'on ne peut pas me demander le prix de la peinture de toute la façade) ? Dois-je laisser mentionner ces trous sur l'EDL sortie ?

    9. "Etat moyen" du jardin sur l'EDL d'entrée. Comment estimer l'état actuel par rapport à ce terme de "moyen" ? En plus, un regazonnement en hiver, c'est pas évident......

    10. Le plafond du salon mentionnait sur l'EDL d'entrée une peinture écaillée dans un des coins. L'écaillement s'est dégradé un peu et la peinture se soulève nettement du plafond, sans toutefois que la surface dégradée soit plus importante. C'est juste que la peinture se décolle plus qu'avant. L'expert doit-il répéter "peinture écaillée" ou peut-il utiliser un autre terme ? Je crains qu'un autre terme puisse être interprété comme plus fort qu'"écaillé". Dans ce cas, quelle est ma responsablité sur cette dégradation mineure ? Et quel impact sur ma DG : peuvent-ils exiger la réfection de tout le plafond malgré le fait que ce soit localisé ?

    11. Une amélioration d'un côté peut-il compenser une dégradation d'ailleurs ? Par exemple, moins de tache sur les moquettes contre salissures sur un mur.

    12. Récemment, j'ai demandé à l'agence de faire changer le cumulus tombé en panne. Ils ont mandaté un plombier pour réparer, ce qu'il a fait. Cependant, aux dernières nouvelles, l'accord du propriétaire ne leur est toujours pas parvenu. Peuvent-ils me réclamer le prix de la réparation ? Comment se protéger en cas d'abus. Dans le même esprit, j'ai demandé un électricien à l'agence pour réparer le commutateur jour/nuit du cumulus, devenu défectueux. L'électricien n'est pas encore venu. Cette réparation peut-elle m'être facturée par ponction sur le DG ?

    13. Je sais qu'un simple devis peut amener à paiement par ponction sur la DG, sans que les travaux soient forcément faits, si l'on considère que l'on paie pour une dégradation au prorata (par exemple 10 cm² de peinture pour recouvrir une tache, ou le prix d'un lé précis dégradé). Mais, s'il y a par exemple une tache au plafond et qu'on compte la réfection de tout le plafond.... il ne s'agit donc plus ici d'un dédommagement pour une dégradation au prorata mais bien du paiement de travaux de réfection complète. Dans ce cas, ne faut-il pas justifier des travaux faits ?

    14. Si j'ai pas confiance, dois-je faire appel d'emblée à un huissier de justice pour l'EDL ? Y a-t-il un réel intérêt ?

    bonjour

    y'a jamais de questions bêtes ...

    pour repondre aux questions posées (par numéro):

    1. oui. ces stickers s'enlevent facilement, mieux vaut le faire

    2. non - (avis perso)

    3. salissures : c'est quoi exactement ? de toutes facons, sur un EDL il faut etre precis: bien noter l'emplacement des degradations ... de plus que dit l'EDL d'entrée si papier deja existant ?

    4. tout depend de ce qui est noté sur celui d'entrée. mais mieux vaudrait repeindre en blanc. plus sûr ... a moins que les papiers soient notés "etat d'usage" a l'entree, auquel cas, apres 5 ans + pose antérieure, on pourrait considérer que les papiers peints ont faits leur temps.

    5. non. ce n'est pas une transformation.

    6. si rebouchés proprement, non : pas de retenue

    7. non - il n'y a pas à respecter un agencement particulier. si degradations il y a, retenue possible. Mais le fait que des enfants aient couché dans une piece generalement attribuée aux parents ne devrait pas rentrer enligne de compte - sinon demandez leur quel est l'article de la loi qui oblige un locataire à respecter ce principe !

    8. pourrait poser probléme puisque non notés sur EDL d'entrée ....

    9. donc sur celui de sortie, faites marquer "etat moyen" (ou mieux ... )

    10. premierement, aucun expert va passer ! juste un employé de l'agence .... et vous avez le droit de dire ce que vous voulez aussi et de faire noter ... c'est un EDL contradictoire (donc toutes les parties participent). vous ne passez pas un examen. puisque l'EDL ne donne pas de dimension de ces "ecaillements" (? ca se dit comme ca?) alors faites remarquer que c'est la meme chose qu'au debut ...

    11. NON en aucun cas

    12. pour le cumulus: non - c'est une depense typique pour le bailleur - pour l'electricien ce devrait etre la meme chose ... mais il aurait fallu regler le pbl de la facturation avant que le technicien passe ...

    13. non mais il faut que l'EDL mentionne bien les dimensions de la tache et l'emplacement ... bon remarquez que si vous avez taché le plafond de votre faute (? comment d'ailleurs ???) c'est a vous de payer pour la remise en etat ... on ne fait pas une peinture partielle, ou alors faites le vous-meme avant de partir

    14. oui vous pourriez mais ca va etre a votre charge a 100 % et pour une maison, cela pourrait chiffrer (demander une estimation a un huissier du coin). mieux vaudrait alors prendre l'EDL d'entree dans une main, et passer d'un oeil critique toutes les pieces et noter les différences, afin d'y remédier vous-memes

    par principe : la vetusté est a charge du bailleur
    les degradations sont a charge du locataire.

    ne pas oublier les différents certificats pour les entretiens (chaudiere, etc ....) a founir au bailleur.



  4. #4
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,Tout d’abord, merci pour vos réponses. Je vais vous demander tout de même quelques précisions supplémentaires (question d’origine + réponse de Golfy + nouvelle question ) :

    1. Concernant les stickers, j’arrive à les enlever donc pas de soucis.

    2. Même question pour une frise murale séparant le mur en deux couleurs différentes ?

    Golfy : non - (avis perso)

    Pour la frise, même si elle est décorative avec des motifs géométriques ou en arabesques (en bref, pas monochrome) ?

    3. Des salissures sur une partie d'un mur de cage d'escalier peut-il conduire à refaire tous les murs de la section cage d'escalier + dégagement qui lui est attenant ? Je précise que je suis dans la maison depuis 5 ans et que ce papier était déjà là à mon arrivée (sûrement le papier d'origine de la maison qui avait déjà connu des locataires) ?

    Golfy : salissures : c'est quoi exactement ? de toutes facons, sur un EDL il faut etre precis: bien noter l'emplacement des degradations ... de plus que dit l'EDL d'entrée si papier deja existant ?

    Moi : Les salissures en questions sont un noircissement du papier à cheval sur 2 lés situés en haut de l’escalier, dû au passage répétitif des mains sur le mur (pour se tenir ou pour ouvrir le portillon de sécurité). Ceci dit, il y a aussi une déchirure superficielle du papier sur 5 cm.

    4. Des couleurs jaune, bleu, violet pour des chambres d'enfants peuvent-elles être considérées comme dégradation ? Dans ce cas, on repeint en blanc ?

    Golfy : tout depend de ce qui est noté sur celui d'entrée. mais mieux vaudrait repeindre en blanc. plus sûr ... a moins que les papiers soient notés "etat d'usage" a l'entree, auquel cas, apres 5 ans + pose antérieure, on pourrait considérer que les papiers peints ont faits leur temps.

    Moi :Rien de précisé sur l’EDL entrant hormis « bon état ». Le papier a + de 5ans, cela signifie que je dois le refaire dans tous les cas ou bien, au contraire, qu’on ne peut rien me réclamer dessus. Comment prouver que c’est celui d’origine ?

    5. D’accord.

    6. Des trous de chevilles (ou provenant d'un choc 3-4 cm) rebouchés, peuvent-ils entraîner un prélèvement sur le DG ? Peuvent-ils en profiter pour refaire tout le papier peint de la pièce ?

    Golfy : si rebouchés proprement, non : pas de retenue

    Moi :Ok pour les trous de chevilles. Pour celui résultant d’un coup (poignée de porte), il sera rebouché et un morceau de papier peint sera recollé dessus. Toutefois, le lé sera abîmé et ça se verra. De plus, il y a la trace du choc qui persiste : ça forme un creux dans le mur (4-5 cm) en prolongement du trou rebouché. Ils peuvent vouloir refaire la pièce pour ça ?

    7. D’accord.

    8. Sur la façade arrière, il y a 4 trous de cheville présents dès le départ, mais non mentionnés dans l'EDL d'entrée, destinés sûrement au support d'une antenne. Dans quelle mesure peut-on me retenir sur ma DG (j'ose supposer qu'on ne peut pas me demander le prix de la peinture de toute la façade) ? Dois-je laisser mentionner ces trous sur l'EDL sortie ?

    Golfy : pourrait poser probléme puisque non notés sur EDL d'entrée ....

    Moi :Si je rebouche proprement, ça ne suit pas le même principe que pour les trous de cheville à l’intérieur de la maison ? Suis-je obligé de le laisser noter ça ?

    9. "Etat moyen" du jardin sur l'EDL d'entrée. Comment estimer l'état actuel par rapport à ce terme de "moyen" ? En plus, un réengazonnement en hiver, c'est pas évident......

    Golfy : donc sur celui de sortie, faites marquer "etat moyen" (ou mieux ... )

    Moi :S’il y a conflit entre les deux parties à propos des termes à employer, concrètement que se passe-t-il au moment de la rédaction de l’EDL ?

    10. Le plafond du salon mentionnait sur l'EDL d'entrée une peinture écaillée dans un des coins. L'écaillement s'est dégradé un peu et la peinture se soulève nettement du plafond, sans toutefois que la surface dégradée soit plus importante. C'est juste que la peinture se décolle plus qu'avant. L'expert doit-il répéter "peinture écaillée" ou peut-il utiliser un autre terme ? Je crains qu'un autre terme puisse être interprété comme plus fort qu'"écaillé". Dans ce cas, quelle est ma responsablité sur cette dégradation mineure ? Et quel impact sur ma DG : peuvent-ils exiger la réfection de tout le plafond malgré le fait que ce soit localisé ?

    Golfy : premierement, aucun expert va passer ! juste un employé de l'agence .... et vous avez le droit de dire ce que vous voulez aussi et de faire noter ... c'est un EDL contradictoire (donc toutes les parties participent). vous ne passez pas un examen. puisque l'EDL ne donne pas de dimension de ces "ecaillements" (? ca se dit comme ca?) alors faites remarquer que c'est la meme chose qu'au debut ...

    Moi :L’écaillage (finalement, c’est celui-ci le bon terme^^) est assez important et à bien regarder, il semble qu’une couche de platre vient avec la peinture. Ce qui était à l’époque un soulèvement de la peinture + platre avec des fissures s’est aggravé en un décollement avec une certaine béance. Mais, aucune action de ma part pour le détériorer et je ne vois pas ce qui aurait pu être fait pour arranger ça. Je sais qu’on est responsable de l’entretien du plafond, mais là c’était signalé sur l’EDL entrée et ce n’est pas de la dégradation provoqué par notre usage. Et même question qu’en 9., en cas de conflit sur les termes etc, commente ça se passe ?

    11. D’accord.

    12. D’accord.

    13. Je sais qu'un simple devis peut amener à paiement par ponction sur la DG, sans que les travaux soient forcément faits, si l'on considère que l'on paie pour une dégradation au prorata (par exemple 10 cm² de peinture pour recouvrir une tache, ou le prix d'un lé précis dégradé). Mais, s'il y a par exemple une tache au plafond et qu'on compte la réfection de tout le plafond.... il ne s'agit donc plus ici d'un dédommagement pour une dégradation au prorata mais bien du paiement de travaux de réfection complète. Dans ce cas, ne faut-il pas justifier des travaux faits ?

    Golfy : non mais il faut que l'EDL mentionne bien les dimensions de la tache et l'emplacement ... bon remarquez que si vous avez taché le plafond de votre faute (? comment d'ailleurs ???) c'est a vous de payer pour la remise en etat ... on ne fait pas une peinture partielle, ou alors faites le vous-meme avant de partir

    Moi :En fait, la tache sur le plafond servait juste d’exemple. J’aurais dû vous parler plutot d’un lé abîmé. On n’a jamais eu le papier d’origine. Donc si un lé est abîmé, on ne peut pas le remplacer, doit on refaire toute la pièce pour un lé ? Même question pour le carrelage, suffit-il de reboucher au ciment les petits trous ?

    14. D’accord.
    Dernière modification par Lea77 ; 03/02/2011 à 09h28.

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    bonjour

    2. Même question pour une frise murale séparant le mur en deux couleurs différentes ?

    Golfy : non - (avis perso)

    Pour la frise, même si elle est décorative avec des motifs géométriques ou en arabesques (en bref, pas monochrome) ?
    je considére personllement qu'une frise qui s'harmonise avec le papier peint fait partie de la (re)decoration.
    vous avez le droit de changer la couleur des murs, de repeindre ou de mettre ou changer le papier peint. la frise faisant partie du décor.
    je ne connais pas de decision de juge prouvant qu'une frise serait une degradation.

    3. Moi : Les salissures en questions sont un noircissement du papier à cheval sur 2 lés situés en haut de l’escalier, dû au passage répétitif des mains sur le mur (pour se tenir ou pour ouvrir le portillon de sécurité). Ceci dit, il y a aussi une déchirure superficielle du papier sur 5 cm.
    donc ce sont des degradations - a votre charge: essayer de les minimiser, de reparer la dechirure ...

    4 . Moi :Rien de précisé sur l’EDL entrant hormis « bon état ». Le papier a + de 5ans, cela signifie que je dois le refaire dans tous les cas ou bien, au contraire, qu’on ne peut rien me réclamer dessus. Comment prouver que c’est celui d’origine ?
    le papier a plus de 5 ans ... si il n'y a pas de taches, ni autre degradation, je laisserai comme cela. d'un autre coté, pensez au coté "psychologique" : si le bailleur voit du papier multicolore dans une piece, il risque de tiquer sur d'autres points. difficile de repondre sans voir ce qui a été fait - si on considére les faits, il ne devrait rien dire.
    mais il faut aussi tenir compte de l'atmosphére dans lequel va se faire l'EDL ... si c'est pour le braquer et qu'il ne vous loupe pas sur autre chose ... faut voir

    6. Moi :Ok pour les trous de chevilles. Pour celui résultant d’un coup (poignée de porte), il sera rebouché et un morceau de papier peint sera recollé dessus. Toutefois, le lé sera abîmé et ça se verra. De plus, il y a la trace du choc qui persiste : ça forme un creux dans le mur (4-5 cm) en prolongement du trou rebouché. Ils peuvent vouloir refaire la pièce pour ça ?
    encore une fois : difficile de juger comme cela.
    il y a surement moyen de remettre en état et de disposer un element qui protégera le mur des coups. non ? faites un tour dans un bon mag de bricolage

    9. pour le jardin si rien n'est noté a part de "etat moyen", je vois mal sur quoi il pourrait se baser pour dire qu'en hiver, le jardin doit être autrement que "etat moyen" - insistez bien sur l'EDL pour faire noter cette mention. a vous de vous montrer persuasif ou bien encore faites un tour dans une jardinerie pour demander conseil aupres d'un pro ...

    10. le pbl : avez vous signalé ce probléme a l'agence ou au bailleur ? car si cela a empiré, c'est qu'il y a une infiltration (enfin ca me parait logique).

    13. Même question pour le carrelage, suffit-il de reboucher au ciment les petits trous ?
    que voulez vous dire ? sur le joint ? sur le carrelage en lui meme ?


    vous comprenez qu'il nous est difficile de vous donner des reponses claires et nettes, sans voir les documents du debut et sans voir l'etat du logement.
    ce ne sont que des indications.
    faites un nettoyage a fond sans oublier vitres et chassis, revoyez les joints, les petites fuites eventuelles (wc), faites en sorte que la 1ere impression soit bonne
    apres c'est une question de relation que vous aurez eu avec le bailleur et de discussion sur le points remarqués. tenez compte de la vetusté (murs ou papiers etant deja là avant votre entrée): tout bailleur peut comprendre que la vetusté est pour lui et qu'un revetement du mur s'abime avec le temps (surtout apres 5 ans de location s'ils etaient deja en place).

    je vous suggere de passer en revue les autres fils sur les EDL de sortie : vous y trouverez aussi des idées.

  6. #6
    Membre Benjamin

    Infos >

    Encore merci pour vos réponses. On arrive au bout ^^

    6. Je crains qu'ils tiquent là-dessus : ils ont la réputation de faire tout enlever, surtout qu'il y a déjà un buttoir au sol. J'essaierai tout de même.

    10. Le problème n'a pas été signalé. Noté dans l'EDL d'entrée (établi par l'agence mandatée pour la gestion du bien), je considérais donc le problème comme étant connu d'eux. Le décollement s'est progressivement aggravé au cours des 5 ans mais pas au point que le platre tombe par terre, il s'est juste décollé en se courbant, un peu comme une fleur qui s'ouvre. Pour l'hypothese de l'infiltration, il n'y a aucune moisissure, pas de trace noire ni aureole et ça semble sec. De plus, tout autour, ça ne sonne pas creux. Peut-etre le platre qui a mal été posé à la base.... n'empêche que je ne tiens pas à ce qu'ils me décomptent ça et j'ai pas envie de refaire un platre local ni une peinture sur toute la surface, au risque de ne pas faire les choses hyper bien.

    13. Pour le carrelage, il s'agit de trou sur le carrelage lui-même, pas les joints. Ce sont des trous présents à l'origine, mais non-signalés, c'est comme si ça provenait de moi....

    Oui, je suis tout à fait conscient que sans voir le bien, il est difficile de répondre précisément et, quand bien même, je suppose que chaque agence a plus ou moins sa façon d'interpréter les choses. Mais votre expérience étant bien supérieure à la mienne, toute réponse enrichit mes connaissances et est susceptible d'améliorer ma préparation à ce satané EDL.
    Dernière modification par Lea77 ; 03/02/2011 à 11h35.

Discussions similaires

  1. [Propriétaire et Locataire] Dépôt de garantie - Litige état des lieux sortant
    Par Cassy42 dans le forum Immobilier
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/08/2012, 12h19
  2. [Propriétaire et Locataire] litige à état des lieux sortant -remise dépôt de garantie vs frais additionnels
    Par azerty2009 dans le forum Immobilier
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/07/2012, 20h12
  3. [Propriétaire et Locataire] Etat des lieux sortant amiable et contradictoire ou non ? restitution du dépôt de garantie
    Par ritournel dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/05/2011, 20h55
  4. [Copropriété, Syndic & ASL] état des lieux sortant et conditions de restitution de dépôt de garantie
    Par Titine78 dans le forum Immobilier
    Réponses: 15
    Dernier message: 17/10/2009, 22h21
  5. [Propriétaire et Locataire] Remboursement dépot de garantie et état des lieux sortant
    Par Benji19 dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/01/2007, 15h52