Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Discussion : Dégâts des eaux - Appartement - Syndic

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour à tous,

    Ma grand mère à eu un dégâts des eaux, il y a environ 1 an (au plafond)

    La personne au dessus de chez elle (président du conseil syndical), dit ne pas avoir d'arrivée d'eau dans cette pièce.

    Elle décide donc d'en parler au Syndic et aux membres du conseil syndical.

    Pour faire bref :

    - Le syndic à envoyer un plombier puis un architecte car ils ne trouvaient pas d'ou venait la fuite ...

    - L'affaire n'aboutissait à rien, elle à donc relancer l'affaire quelques mois plus tard
    Les membres du Conseil syndical lui on dit :
    "Oh vous allez arrêter avec votre histoire de fuite à votre plafond, on va finir par vous la faire nous même votre peinture"


    Problème :
    Je lui ai récemment demandé ce qu'il en était. (1 an plus tard)
    Elle ma répondu que rien n'avait avancé, qu'ils ne savaient toujours pas de qui venait ce dégâts des eaux.

    Conclusion :
    Elle a tenté à 2 - 3 reprises d'aller voir le Syndic ...
    Mais il la fait tournée en bourrique et laisse mourir l'affaire depuis quelques mois.

    Elle a envoyé une LRAR au Syndic, qui a répondu qu'il enverrait à nouveau un plombier ...
    PS : Elle n'a pas eu de nouvelle de ce fameux plombier depuis 3 mois


    Qu'est elle censée faire ? Ou comment l'aider ?
    Ils profitent qu'elle soit âge pour étouffer l'affaire


    Par avance, merci
    Kiyo

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    bonjour
    première chose, a-t'elle prévenu son assurance ?

  3. #3
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Elle s'est rendue à l'agence physiquement, et voici la réponse de l'assurance : "Tant que le syndic ne fait rien, on ne peut rien faire."
    Dernière modification par kiyo ; 27/11/2019 à 17h40.

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,
    Elle doit commencer par une déclaration de sinistre par écrit à son assureur (puisqu'il y a de l'humidité).
    Ensuite il faut bien faire une recherche de fuite : même sans pièce d'eau au dessus, il y a éventuellement une canalisation encastrée entre son plafond et le plancher supérieur.

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par kiyo Voir le message
    Bonjour,

    Elle s'est rendue à l'agence physiquement, et voici la réponse de l'assurance : "Tant que le syndic ne fait rien, on ne peut rien faire."
    Réponse à la fois fausse et absolument inadmissible venant d'une assurance. J'y bosse, donc je sais ce qu'il en est.

    La convention IRSI, entrée en vigueur mi 2018, préconise que si votre grand mère a un dégâts des eaux chez elle, mais qu'on ne sait pas d'où ça vient (typiquement, il n'y a rien de visible chez le voisin du dessus), son assurance à elle doit mettre en place une recherche de fuite, car c'est elle qui a les dégâts : l'entreprise de RDF intervient alors chez elle, chez le voisin et dans les parties communes. Une fois la cause identifiée, il faut alors attendre la réparation (si c'est chez le voisin, il répare lui-même, dans les parties communes, le syndic, chez votre grand-mère, elle-même, sauf à être locataire : alors c'est le propriétaire), et une fois la réparation effectuée, l'assurance prend en charge les conséquences de la fuite (peintures, sols, etc).

    Il faudrait savoir si votre grand mère a fait une déclaration à l'assurance ou pas ; si non, leur demander pourquoi l'appel et/ou la venue de votre grand mère en agence n'a pas été acté en tant que sinistre, et leur demander le numéro de leur assistance, ils ont certainement un service qui mandate directement une entreprise pour la RDF.
    Dernière modification par Sophia2 ; 01/12/2019 à 20h06.

  6. #6
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour
    Réponse à la fois fausse et absolument inadmissible venant d'une assurance. J'y bosse, donc je sais ce qu'il en est.
    Ben oui, mais...non.
    IRSI, dont ne peut déjà se prévaloir l'assurée pour forcer qui que ce soit, prévoit chapitre 3.4, que c'est l'assureur de l'immeuble qui intervient en cas de rdf infructueuse, ce qui est le cas, ou de nécessité de recherche destructive dans un autre local, ce qui est manifestement itou le cas (fût-ce en recherche préalable).
    Et que si ni un plombier ni un archi n'ont rien trouvé, il y a peut-être aussi question à se poser sur la réalité d'un DDE.

    nb
    J'y bosse, donc je sais ce qu'il en est.
    Ça, c'est un argument d'autorité qui ne vaut pas grand chose en lui-même...
    Dernière modification par diverker ; 01/12/2019 à 21h12.

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Alors que faire en cas d'inertie manifeste du syndic qui ne fait pas cette recherche de fuite ? Payez soi-même un plombier qui se verra refuser l'accès aux parties communes et au logement du voisin ?

    - - - Mise à jour - - -

    La première étape étant de mesurer l'humidité sur ce plafond, ce que l'occupant "moyen" ne peut pas faire (il faut un appareil et monter sur l'escabeau...)

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par diverker Voir le message
    Bonjour

    Ben oui, mais...non.
    IRSI, dont ne peut déjà se prévaloir l'assurée pour forcer qui que ce soit, prévoit chapitre 3.4, que c'est l'assureur de l'immeuble qui intervient en cas de rdf infructueuse, ce qui est le cas, ou de nécessité de recherche destructive dans un autre local, ce qui est manifestement itou le cas (fût-ce en recherche préalable).
    Et que si ni un plombier ni un archi n'ont rien trouvé, il y a peut-être aussi question à se poser sur la réalité d'un DDE.
    Une RDF n'est pas réalisée par un plombier, mais par des techniciens spécialisés qui interviennent à l'aide de colorants, caméras, lasers, etc. Accessoirement, ça coûte extrêmement cher (plusieurs centaines d'euros, ce pourquoi parfois, les assurances rechignent à en mandater une). Pour le moment, j'ai lu qu'un plombier et un architecte étaient passés : sauf à ce que le plombier ait le matériel, aucune RDF n'a été réalisée, ou alors visuelle (ce qui équivaut à rien)... Par ailleurs, le plombier a-t-il établi un rapport de RDF ? Si la réponse est négative, rien n'a eu lieu. L'assurance ne peut donc se prévaloir de cette article que vous citez pour ne pas intervenir.

  9. #9
    Membre Junior

    Infos >

    Une RDF n'est pas réalisée par un plombier, mais par des techniciens spécialisés qui interviennent à l'aide de colorants, caméras, lasers, etc.

    Diantre diantre
    Les recherches de fuite n'existaient donc pas avant l'invention de ces appareils...
    Juste comme ça, au hasard, une pompe à épreuve, vous connaissez?
    Et kicékigna ce genre d'engin?

    Et la technologie fait des miracles, dites-moi; un laser pour une fuite d'eau?
    Ce doit être pour le cas où il y a de l'eau dans le gaz, j'imagine...

    Accessoirement, ça coûte extrêmement cher (plusieurs centaines d'euros, ce pourquoi parfois, les assurances rechignent à en mandater une)
    Haaa!?
    Et ils se privent ainsi de la possibilité d'un recours en passant de tranche 1 à tranche 2...

    Pour le moment, j'ai lu qu'un plombier et un architecte étaient passés : sauf à ce que le plombier ait le matériel, aucune RDF n'a été réalisée, ou alors visuelle (ce qui équivaut à rien)...
    Ça n'équivaut à rien en fonction de vos connaissances...

    Parce qu'un plombier mandaté par un syndic est le plus souvent outillé pour ce genre de missions (sans cela, il ne sera pas mandaté longtemps).
    Qu'un archi est compétent pour identifier l'emplacement des réseaux (surtout si c'est celui qui a construit l'immeuble)(mais pas seulement).

    Et que vous avez oublié de lire qu'il n'y avait pas d'arrivée d'eau dans la pièce du dessus ( d'où l'archi, de toute évidence...).

    Par ailleurs, j'ai pour ma part lu:
    "Ma grand mère à eu un dégâts des eaux, il y a environ 1 an (au plafond)".
    "a eu", cela n'implique pas que de l'eau coule encore, pour autant qu'il y ait eu écoulement.
    Ni qu'il y ait encore humidité.
    On ne sait rien de plus.
    Pas de description, pas de localisation, nib.
    Rien qui puisse laisser penser qu'il y ait persistance de l'événement, en dehors d'une conséquence que rien ne permet de définir.

    Par ailleurs, le plombier a-t-il établi un rapport de RDF ? Si la réponse est négative, rien n'a eu lieu.

    non.
    l'absence de preuve n'est pas la preuve de l'absence.
    et reciproquement

    L'assurance ne peut donc se prévaloir de cette article que vous citez pour ne pas intervenir.
    Hahem.
    Ce qui prévaut à une demande de l'assuré c'est?
    le?
    con trat...
    Dernière modification par diverker ; 02/12/2019 à 10h50.

  10. #10
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour à tous et merci pour vos réponses,

    Effectivement le plafond est actuellement sec au toucher, plus rien ... Mais la cause est toujours inconnue !

    J'ai vérifié tous les documents et l'affaire ne date pas d'il y a 1 an environ mais presque 2 ans et demi !
    (c'est pas vraiment pareil car le sinistre n'est plus assuré...)

    Le compte rendu de l'architecte explique la localisation approximative de la coulée d'eau sur son plafond 1,5 à 2m du mur, qu'il n'y a pas de salle d'eau à l'étage du dessus.
    Que l'eau proviendrait de l'immeuble d'à coté (parce qu'il aurait vu un garde manger...).

    Bilan : L'appartement dans sa diagonale haut, occasionnerait un dégâts des eaux sur son plafond ?

    Mais il faut tout de même trouver l'origine de la fuite afin d'éviter de remettre tout remettre à neuf à ses frais et que ça recommence à nouveau (même si ça ne coule plus)

    Je n'ai aucun compte rendu écrit du plombier sur ce qu'il a fait...
    Dernière modification par kiyo ; 03/12/2019 à 18h00.

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    Si tout est sec ... il faut repeindre et basta.
    Si ça "recommence" ce sera un nouveau DDE que vous pourrez traiter de manière plus efficace.

    (je n'ai jamais vu un "garde manger" causer des infiltrations ... mais pourquoi pas ...)

  12. #12
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par yapasdequoi Voir le message
    S
    (je n'ai jamais vu un "garde manger" causer des infiltrations ... mais pourquoi pas ...)
    Qui dit "Garde manger", dit cuisine donc des arrivées d'eaux.

    Mais oui, il va juste falloir repeindre / changer le papier peint mais à nos frais dommage ... !

    Au cas où un DDE se reproduit au même endroit, quelle démarche feriez vous ?

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Au cas où un DDE se reproduit au même endroit, quelle démarche feriez vous ?
    Une déclaration de sinistre à l'assureur dans les 3 jours (comme stipulé au contrat)

    - - - Mise à jour - - -

    Qui dit "Garde manger", dit cuisine donc des arrivées d'eaux.
    Il y a en effet des canalisations encastrées qui peuvent causer des dégâts des eaux si elles fuient ... Mais : si c'est sec, elles ne fuient pas (ou plus)

  14. #14
    Membre Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par kiyo Voir le message
    Effectivement le plafond est actuellement sec au toucher, plus rien ... Mais la cause est toujours inconnue !
    Cela n'empecherait pas une prise en charge dans le cadre d'IRSI (cf 1.1.1).
    Avec la difficulté de reclamation contractuelle...

    J'ai vérifié tous les documents et l'affaire ne date pas d'il y a 1 an environ mais presque 2 ans et demi !
    donc exit IRSI... c'était la CIDRE à l'époque.

    (c'est pas vraiment pareil car le sinistre n'est plus assuré...)
    Prescription biennale, oui.
    Qui n'interdirait pas un recours contre un responsable... s'il était découvert.

    Le compte rendu de l'architecte explique la localisation approximative de la coulée d'eau sur son plafond 1,5 à 2m du mur, qu'il n'y a pas de salle d'eau à l'étage du dessus.
    Que l'eau proviendrait de l'immeuble d'à coté (parce qu'il aurait vu un garde manger...).

    Bilan : L'appartement dans sa diagonale haut, occasionnerait un dégâts des eaux sur son plafond ?

    Mais il faut tout de même trouver l'origine de la fuite afin d'éviter de remettre tout remettre à neuf à ses frais et que ça recommence à nouveau (même si ça ne coule plus)
    Le syndic de l'immeuble voisin aurait du être informé de cette "decouverte", pour qu'il en recherche la cause.

    Une déclaration de sinistre à l'assureur dans les 3 jours (comme stipulé au contrat)
    C'est 5 jours et cela n'est pas limitatif (hors 2 ans) si un retard n'occasionne aucun préjudice à l'assureur.

  15. #15
    Membre Benjamin

    Infos >

    Citation Envoyé par diverker Voir le message
    Le syndic de l'immeuble voisin aurait du être informé de cette "decouverte", pour qu'il en recherche la cause.
    Le syndic de l'immeuble voisin est le même que pour son immeuble malheureusement...

    Merci pour toutes vos précisions.

Discussions similaires

  1. [Assurances] Degats de eaux et cause du degats de eaux
    Par Louis266 dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 56
    Dernier message: 23/01/2015, 18h41
  2. [Assurances] Dégats des eaux après un dégats des eaux... besoin d'info
    Par Wouaneguene dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 20
    Dernier message: 06/09/2011, 06h29
  3. [Propriétaire et Locataire] dégâts des eaux, canalisation des eaux usées commune
    Par Kittyso dans le forum Immobilier
    Réponses: 9
    Dernier message: 23/03/2010, 11h09
  4. [Copropriété, Syndic & ASL] Syndic intervient dans dégâts des eaux dans appartement
    Par Zara_49 dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/01/2010, 13h22
  5. [Propriétaire et Locataire] degats des eaux : constat degats apres declaration assurance
    Par Kenny76 dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/08/2007, 10h28