Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion : Véhicule économiquement irréparable réparé suite à une erreur saisie informatique de l'expert

  1. #1
    Membre

    Infos >

    Bonjour,

    Assuré tous risque chez une assurance auto connue, j'ai eu un sinistre auto dont je suis responsable. Mon véhicule avait été déclaré économiquement irréparable.

    Après quelques semaines et ne voyant pas arriver les documents de proposition de rachat du véhicule, je contacte mon assurance. Au téléphone on me déclare que mon véhicule est réparable et qu'on attend mon accord pour commencer les réparations. J'appel alors l'expert pour avoir une explication et au bout d'une heure on me rappel pour m’annoncer qu'il y a eu une erreur de saisie. L'expert recontacte le garagiste et l'assurance pour leur annoncer que les documents précédent sont erronée. Il en renvoi de nouveaux à jour.

    Au bout de quelques jours j'appel le garagiste pour récupérer des affaires dans mon véhicule. Et à ma grande surprise il me prévient que les réparations sur le véhicule ont bien avancé et qu'il est presque prêt. Apparemment l'assurance et/ou l'expert aurait demandé au garagiste de commencer les réparations dès la réception des premiers documents.

    Suite à des échanges avec l'assurance on convient que je paierais simplement ma franchise. Cependant comme le véhicule a été signalé en préfecture j'ai besoin de l'intervention de l'expert. Mon soucis est que celui ci n'accepte de venir que si je signe un document standard qui mentionne que ce serait moi qui ai demandé les réparations. Et que si il y a des frais supplémentaires à régler sur mon véhicule pour le remettre en état je m'engage à les faire à mes frais.
    En fait il me demande de dire que tout ce qui s'est passé depuis des semaines est dut par ma demande. Et que dans le cas où sa précédente expertise aurait manqué des éléments nécessitant réparation alors ce serait à ma charge.

    Je ne souhaite pas signer un tel document dans la mesure où ce n'est pas vrai. Et surtout je n'ai pas l'assurance que mon véhicule passera tout de même le contrôle technique ou ne comporte pas de vice caché. A cela l'expert comme l'assurance me disent que tant que je signerais pas ce document ils ne feront pas avancer le sujet.

    Auriez-vous des conseils ? Merci par avance de vos retour et de votre temps.

    Cordialement,

  2. #2
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par ippo93140 Voir le message
    Bonjour,

    Assuré tous risque chez une assurance auto connue, j'ai eu un sinistre auto dont je suis responsable. Mon véhicule avait été déclaré économiquement irréparable.

    Après quelques semaines et ne voyant pas arriver les documents de proposition de rachat du véhicule, je contacte mon assurance. Au téléphone on me déclare que mon véhicule est réparable et qu'on attend mon accord pour commencer les réparations. J'appel alors l'expert pour avoir une explication et au bout d'une heure on me rappel pour m’annoncer qu'il y a eu une erreur de saisie. L'expert recontacte le garagiste et l'assurance pour leur annoncer que les documents précédent sont erronée. Il en renvoi de nouveaux à jour.

    Au bout de quelques jours j'appel le garagiste pour récupérer des affaires dans mon véhicule. Et à ma grande surprise il me prévient que les réparations sur le véhicule ont bien avancé et qu'il est presque prêt. Apparemment l'assurance et/ou l'expert aurait demandé au garagiste de commencer les réparations dès la réception des premiers documents.
    Je ne suis pas sûre d'avoir compris... En fait, pour conclure votre véhicule est économiquement irréparable ?

    Mais l'assurance a par erreur demandé la réparation, et comme c'est économiquement non rentable, ils vous demandent de compléter de votre poche et de faire un document précisant que c'est vous qui avez demandé la réparation.

    Et c'est seulement à cette condition qu'ils accepteront de faire un faux auprès de la préfecture ?

    Sinon, non seulement ils vont devoir payer le garagiste pour les réparations déjà effectuées, mais en plus ils vont devoir vous indemniser puisque vous n'avez pas envie de prendre le risque d'avoir des réparations supplémentaires à faire, ni de signer de papier... et ça c'est encore moins rentable, mais c'est leur problème, pas le votre.

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    bonjour


    Je suis comme HEL4. Si j'ai bien compris
    - verbalement l'expert vous signale que le véhicule serait classé épave; mais pas de nouvelle écrite de l'expert vous demandant obligatoirement votre accord chiffres à l'appui

    - vous vous apercevez que les réparations sont en cours, sous le contrôle de l'expert, mais sans votre accord
    - que vous devriez payer de vos deniers le montant de ces réparations si supérieures à la VRADE (valeur du véhicule à dire d'expert)
    *** Normal si vous avez donnez ordre de réparations.
    - vous n'avez pas été informé de leurs coûts ni du détail.


    Seul l'expert a pouvoir de lever l'opposition administrative.
    A la revente vous devrez signaler à l'acquéreur que le véhicule a été gravement accidenté -----> décôte sur le prix de vente
    dans les 2 cas (épave que vous conservez ou gravement accidenté) l'expert a obligation d'en informer la préfecture
    Amicalement

  4. #4
    Membre

    Infos >

    Bonsoir Hel4,

    En effet mon véhicule a été déclaré économiquement irréparable par la suite. Mais les réparation avaient déjà été engagé.

    L'assurance me demande de payer une franchise prévue en cas d'accident responsable et s'occupe de payer le surplus. Mais ils ne s'engagent que sur ce qui est prévu dans l’expertise. Et l'expert quand à lui n’accepte de venir inspecter le véhicule à la seule condition que je signe le document qui stipule que je suis celui à l'origine de la demande de réparation. Et qu'en cas de découverte d'éléments non visible à l'expertise initial nécessitant réparations, celles-ci seront à ma charge. Si je signe ce document, l'expert peut considérer après sa nouvelle visite que mon véhicule est toujours considérés comme accidenté. Et l'assurance peut refuser de payer pour les frais supplémentaire. Je me retrouverais coincé avec un véhicule classé comme épave.

    ---------- Message ajouté à 21h40 ---------- Précédent message à 21h28 ----------

    Bonsoir Chaber,

    - verbalement l'expert vous signale que le véhicule serait classé épave; mais pas de nouvelle écrite de l'expert vous demandant obligatoirement votre accord chiffres à l'appui
    exacte

    - vous vous apercevez que les réparations sont en cours, sous le contrôle de l'expert, mais sans votre accord
    Non en fait selon l'expert il aurait prévenu le garagiste de l'erreur, mais ce dernier me dit qu'il a eu aucune nouvelle de la part de l'expert hormis l'expertise initial indiquant que les véhicule était réparable (première version avec l'erreur de l'expert).

    En soit mon problème est que l'expert me propose d'intervenir que si je signe un document qui le dédouane. IL a fait une erreur de saisie et l'assurance fait tout pour liquider mon dossier le plus rapidement possible. Ils essaient de me mettre la pression en m'expliquant que la situation ne bougera pas tant que je ne signerais pas ce document.

    Je ne sais pas vraiment quels sont les moyens dont je dispose pour faire avancer mon dossier sans être pénalisé. Je pensais lancer une procédure judiciaire mais je n'ai aucune expérience à ce sujet. Combien coûte un avocat spécialiste en droit des assurances ? Est ce que je peux me faire rembourser mes frais de justice si je gagne ? Est ce que çà accélérerait le processus ?

  5. #5
    Pilier Junior

    Infos >

    Que l'expert vous prévienne verbalement que le véhicule est mis en épave, soit. Mais il doit vous en informer par écrit
    *en précisant
    - la valeur retenue
    - la valeur d'épave
    - que vous devez répondre dans le mois et passé ce délai il considère que vous conservez le véhicule
    * vous demandant votre intention
    - ou d'accepter cette mise en épave
    - ou de conserver le véhicule (la valeur d'épave serait déduite de votre indemnisation par l'assureur en plus de la franchise)

    Il semble qu’il y ait eu maldonne entre l’expert et le réparateur qui a commencé la remise en état. Mais sans votre accord

    L’indemnisation de l’assureur ne peut dépasser la valeur vénale (franchise déduite)

    Si vous avez une protection juridique (relire vos conditions générales) il faut la saisir et vous aurez le choix de prendre un avocat pour vous sortir de cet imbroglio.
    Quant à la durée du processus je ne suis pas devin mais je pense que cette affaire sera traitée à l'amiable entre votre avocat, l'expert et le garagiste (conseillé par votre assureur?)
    Amicalement

Discussions similaires

  1. [Assurances] Véhicule économiquement irréparable.
    Par femerill dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/11/2010, 00h54
  2. [Assurances] véhicule économiquement irréparable
    Par Lili0402 dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 20
    Dernier message: 02/10/2009, 23h17
  3. [Assurances] véhicule économiquement irréparable vei
    Par Jjack dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 9
    Dernier message: 04/09/2009, 14h52
  4. [Assurances] vente véhicule économiquement irréparable
    Par Sydbarret111 dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/02/2009, 07h52