Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Je ne supporte plus ma banque mais...
Discussion sur le thème : Banque

  1. #1
    Membre Cadet

    Infos >

    Bonjour à tous,
    Je m'appelle Jonathan, j'ai 34 ans et je suis gérant de société et voici mon problème qui me pourri la vie de plus en plus chaque jour :
    Il y'a quatre ans je suis passé par un courtier pour dénicher un crédit immobilier et nous avons signés ma femme et moi avec la BNP alors que nous étions au crédit agricole ou nous étions très bien, avec obligation de verser nos salaires chez eux.
    Dans la foulée 6 mois plus tard je me fais licencier, nous n'avions jamais de découvert tout se passait bien.
    J'appelle aussitôt ma banquière pour lui expliquer que je venais de recevoir ma lettre de licenciement et qu'en appelant le pôle emploi ceux ci m'avaient annoncés que j'allais avoir un mois de carence donc sans le moindre sous ! N'ayant pas de prime de licenciement.
    Elle me dit que ce n'est pas grave et me fait signer un contrat pour une carte Premium avec autorisation de découvert à -3000€, tout ceci ponctuellement pour une durée d'un mois ! Et me dit ne vous inquiétez pas vous êtes couvert, inutile de venir chercher la carte à la banque, au bout d'un mois elle sera détruite automatiquement.
    Okay !
    Donc je me retrouve "seulement" à -700€ et n'utilise pas la carte Premium que je laisse à la banque.
    N'ayant pas de versement en attente je ne consulte pas mes comptes et 1 mois plus tard au versement de mes assedics, je vois près de 450€ de frais en tout genre !
    Ouverture carte Premium, contrat Premium et des frais pour dépassement de facilité de caisse !
    J'appelle ma banquiere qui m'explique que toute les facilités de caisse ne sont valable que 15 jours ! Alors que j'avais bien précisé subir 1 mois de carence !
    Dans la foulée, je me retrouve donc à -1200€ je perçois 1000€ d'assedics...
    Ne pouvant pas mettre d'argent sur le compte joint pour le paiement du crédit immobilier ma femme demande une facilité de caisse à -800€ sur nos trois comptes et l'obtient pour pouvoir combler le compte joint.
    Donc elle se retrouve à découvert elle aussi !
    Entre temps des frais sont passes sur son compte et sur le compte joint ce qui nous plombe un peu plus le budget !
    De plus j'ai des prélèvements et cotisations mensuelles pour la fameuse carte Premium que je n'ai jamais eu en main ! Ceci a durée un an avec de multiples appels pour le signaler et des excuses pour me dire que le mois prochain ça n'apparaîtra plus.
    Donc voilà nous sombrons, nous sommes à découvert sur les 3 comptes aucune solution nous est proposée les frais se cumulent. (environ 2300€ de frais sur les 3 comptes en 2011 !)
    Je prends rendez vous avec la directrice, ou tout le long, je suis dénigré et aucune solution ne m'est proposée ! ( vous gérez mal, c'est pas de ma faute si vous êtes dépensiés, je ne peux pas vous rembourser les frais etc...)
    Nous avons toujours notre facilité de caisse à 800€ négociee par mail et acceptée, entre temps j'ai retrouvé du travail et fondé ma société je gagne 1200€ par mois, et bam, les impôts tombent tous, impôts sur le revenus 1500€ chacun, pas maries pas d'enfants, TLE, taxe foncière, taxe d'habitation etc... J'arrive à tout faire regrouper aux impôts en faisant des pieds et des mains pour pouvoir tout régulariser et j'obtiens une mensualité de 300€ environ pour tout nos impôts, dont la première mensualité devait démarrer en Février.
    Je me lève un matin, regarde mon compte, et la je vois virement refusé, frais pour virement refusé nous étions à -280€, bien évidemment les impôts, alors que notre conseillère avait mis en place le virement automatique 3 jours avant à notre demande par mail.
    J'appelle la BNP, on me réponds que c'est normal puisque j'ai une facilité de caisse à -250€ !!!!!! On me passe ma conseillère au téléphone, à qui j'explique que nous avions signés des contrats avec facilité de caisse à -450€ sur les 3 comptes et passes à -800€ il y'a quelques mois.
    Celle ci me réponds que c'est normal, et que notre facilité de caisse à était annulée et passée à -250€ sans nous prévenir, bien évidemment les prélèvements BNP pour le crédit immobilier eux sont passes comme des lettres à la poste, alors que depuis des mois nous sommes toujours aux alentours des -700€ bouffés par les frais sur nos comptes et les nouveaux frais pour dépassement de facilité de caisse !
    Aucune solution nous est proposées et on nous dit de faire attention à nos dépenses...
    Aujourd'hui je ne sais plus quoi faire nous ne pouvons pas changer de banque, nous sommes rongés par les frais et aucune solutions nous est apportées par notre banque !!.
    Donc après ce roman (désolé) voici mes questions :
    Ai je des recours ou possibilités ? ( sans passer par le médiateur bancaire que nous avons saisi et qui n'a rien fait)
    À t'on le droit de changer ma facilité de caisse sans me prévenir tout en sachant que nous sommes déjà dans la m...... ?
    Bref toutes vos lumières sont bonnes à prendre je ne sais plus quoi faire...
    Merci de m'avoir lu et merci de vos réponses très attendues.
    Cordialement.
    Jonathan

  2. #2
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    si il s'agit d'une facilitée de caisse accordé oralement vous n'avez aucun recours car il n'existe pas de préavis de dénonciation.(la banque fait ce quelle veut.....quand elle veut.....)
    Si vous avez signé un contrat vous devez recevoir un courrier de la part de la banque vous signifiant la dénonciations de la FC, n'étant pas certain du délais de préavis je laisse le soins au spécialiste de la banque du forum de vous répondre.

  3. #3
    Membre Cadet

    Infos >

    Il existe un contrat de base ou nous avions signés pour une facilité de caisse à -460€.
    Les -800€ accordés ont étaient accordés par mail.
    La banquiere me dit que nous avons reçus un courrier dans notre relevé de compte, chose que je ne trouve pas et elle est incapable de me fournir une date ou une copie de ce fameux courrier...
    Merci pour votre réponse en tout cas.
    Cordialement.
    Jonathan

  4. #4
    Membre Sénior

    Infos >

    Bonjour.

    Ma réponse ne vas avoir absolument rien de juridique mais du vécu, probablement avec le même grand établissement.

    J'avais souscrit donc mon emprunt immobilier. Deux ans plus tard, je suis tombé gravement malade et ai perdu mon emploi. bien sur l'assurance a trouvé une faille pour ne pas prendre en charge.
    La banque m'as dit qu'elle suivrait et ne me lâcherai pas. J'ai reçu comme vous une carte crédit revolving pour mettre a flot le premier trou et mon directeur d'agence m'as assuré, la CPAM ne me versant que tous les trois mois mes IJ, que je n'aurai pas de souci. sauf que au bout d'un an, il m'on coupé les vivres. Je passe les détails des chèques, prélèvements et autres opérations rejetées.
    Etrangement, les frais accumulés correspondaient au montant des impayés du crédit à une poignée d'euro près.
    Tentative de dossier de sur endettement et la les divers conseillés de la banque de France m'on annoncé la couleur : dans tous les cas, mise en vente de la maison. Je n'ai pas déposé le dossier !
    J'ai ouvert un livret A et j'y ai fait verser mes IJ puis, après mon licenciement mes allocations chômage afin de nourrir ma famille

    Ne pouvant pratiquement ni marcher ni parler, j'ai laissé coulé et j'ai privilégié ma santé et me suis contenter de verser le montant des mensualités sur le compte exclusivement prévu pour le remboursement du prêt. La banque a détourné les fonds sur un autre compte pour régler les frais en attente (une nouvelle fois, plus ou moins pas grand chose, frais = mensualités impayées).

    Au bout d'un an, j'ai recu une mise en demeure de payer la totalité de mon crédit. A savoir que le montant correspondait a un millier d'euros près, le montant initial du crédit.
    J'ai donc fais une offre de remboursement du montant de mes échéances majoré de 100 € jusqu'à régularisation du retard, assortie d'un chèque du montant de la première mensualité.
    Le chèque a été encaissé et un accord différent que je n'ai pas signé m'a été envoyé. Il en ressort que je ne suis plus couvert par les assurances (résilié pour non paiement), et que je finirais de payer avant la date initialement prévue ("économie" d'assurance énorme).
    Nous en sommes à 5 ans plus tard, je retravaille depuis trois ans la santé allant mieux, je n'ai plus d'interdit, pas de poursuites car je paie et je vis sereinement (hormis l’absence d'assurance).
    Les temps restent durs et nous allons vendre celle ci qui nous coûte trop cher. soit on louera soit on reconstruira selon ce qu'il nous restera. Dans tous les cas, l’esprit en paix !

    Tout cela pour vous dire, d'abord pensez a manger en domiciliant vos revenus sur un autre compte. Payez et demandez un accord. Vous ne risquez pas grand chose.
    Advienne que pourra, même s'il vous faut vendre vous pourrez manger et vivre.

    Bon courage a vous.

Discussions similaires

  1. [Copropriété, Syndic & ASL] Assignation du syndic de copropriétaire? Nouveau propriétaire qui supporte la condamnation?
    Par wazabi34 dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/03/2015, 17h14
  2. [Rapport avec les pros du droit] qui supporte les frais d'une execution de jugement (jugement aux depens)??
    Par Mzelle dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 21
    Dernier message: 12/08/2014, 21h07
  3. [Mon Salarié] l'empolyé ecarse un chien et c'est le patron qui doit supporté la plainte
    Par pasdebol50 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2013, 21h26
  4. Réponses: 59
    Dernier message: 13/12/2010, 08h11
  5. [Succession, Donation] heritage maison : qui supporte les frais entretien
    Par Malouin dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/01/2008, 23h00