Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion : co-emprunt solidaire, jusqu'à quel point ?

  1. #1
    Membre Benjamin

    Infos >

    Bonjour,

    Il y a quatre ans mon ami, à l'époque marié, s'est porté co-emprunteur solidaire, sans bénéfice de discussion, pour un emprunt qu'avait fait son épouse pour l'acquisition d'un fonds de commerce.

    Aujourd'hui, comme vous l'aurez sans doute compris, mon ami est divorcé et se fait beaucoup de soucis pour les raisons suivantes :

    Son ex femme a décidé de revendre son commerce pour partir à une cinquantaine de kms de celui-ci. Le problème c'est qu'elle n'a pas réussi encore à le revendre et a décidé de faire le chemin tous les matins pour l'exploiter. Connaissant cette personne, il est à craindre qu'elle va se lasser très rapidement de ces aller-retours et que, bien évidemment, l'exploitation ira en s'amenuisant, voire à disparaitre.

    Ma question est la suivante : y-a-t-il matière à se défendre lorsqu'on est co-emprunteur d'une personne qui visiblement manque de sérieux et laisse aller son commerce à vau l'eau ? N'est-ce pas un peu trop facile de compter sur l'autre pour palier ses carences ?

    Merci de votre aide

  2. #2
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Odjo
    Bonjour,

    Ma question est la suivante : y-a-t-il matière à se défendre lorsqu'on est co-emprunteur d'une personne qui visiblement manque de sérieux et laisse aller son commerce à vau l'eau ? N'est-ce pas un peu trop facile de compter sur l'autre pour palier ses carences ?

    Merci de votre aide
    S’i y a carence de l’emprunteur, le prêteur ne va pas s’arrêter aux considérations que vous énoncez.
    L’organisme de prêt avait en son temps analysé les ressources et les charges de l’emprunteur et du co-emprunteur pour déterminer le risque. Par conséquent celui qui emprunte conjointement et signe le contrat de prêt avec l’emprunteur, est tenu aux mêmes obligations de participer solidairement au remboursement de l’emprunt.

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Tout à fait d'accord.
    Qui plus est, votre ami apparaitra plus solvable pour l'organisme s'il est employé (avec possibilité de pratiquer une saisie sur salaire).
    Il peut d'ailleurs être le seul poursuivi pour le recouvrement des sommes dues.

    Caution ou co-emprunteur, même combat.
    En cas de séparation des protagonistes, la situation peut vite tourner au désavantage du plus sérieux.

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Refus congés : jusqu'à quel point
    Par dlang22 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/04/2019, 12h45
  2. [Protection des majeurs] Sous curatelle,aider oui mais jusqu'à quel point...
    Par doucura dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/12/2015, 08h03
  3. [Copropriété, Syndic & ASL] obligation de laisser accès à mon appartement : jusqu'à quel point?
    Par Julie2203 dans le forum Immobilier
    Réponses: 7
    Dernier message: 08/10/2009, 22h32
  4. [Succession, Donation] Décès et succession compliquée à venir: comment baliser point par point pour éviter tout souci ?
    Par Timousherai dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 7
    Dernier message: 21/02/2009, 09h34