Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion : Vouvoyer uniquement ses collègues féminines

  1. #1
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour

    j'ouvre ce post ici car je l'écris à la suite d'un "débat" entre collègues, qu'il n'y a pas de conflit, et qu'à part satisfaire notre curiosité, il n'y aura pas de suite. Si cette emplacement n'est pas pertinent, je n'ai pas de soucis à le changer.

    Voilà : nous avons un collègue, gentil mais un peu bizarre, qui refuse de tutoyer les femmes. Les hommes, oui, mais pas les femmes.
    Il pretend que c'est une marque de respect.

    Ma position est que c'est discriminatoire, même si c'est positif, et pas au sens du code du travail mais au sens du mot. Je ne sais pas s'il y a une loi là dessus.

    L'autre position dans le débat est de dire que ce n'est pas discriminatoire car discriminer veut forcément dire "être moins favorable".

    Quelle est votre opinion, d'humain et si on en a la possibilité de juriste sur le sujet ?

    sachant qu'encore une fois, on ne souhaite pas attaquer la personne à quelque niveau que ce soit (perso, je trouve juste cela "loufoque" mais ça fait partie du personnage).

    Merci de vos avis

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Débat d'actualité décidemment : on a eu un autre fil sur la question il y a peu...

    C'est clair : aucune loi sur la question.

    Et aucune règle non plus ; pour vous donner une idée, beaucoup de mes clients me tutoient... mais je les vouvoie !

    L'autre position dans le débat est de dire que ce n'est pas discriminatoire car discriminer veut forcément dire "être moins favorable".
    C'est faux ; un traitement inégal, même s'il n'est pas moins favorable, est une discrimination. D'ailleurs, un traitement favorable pourrait vous valoir d'être mal vu d'autre personnes et donc être source d'un préjudice au moins moral...

    Toutefois une discrimination n'est punie pénalement que dans les cas prévus par la loi ; ici, rien ; la politesse n'est pas punie par la loi, le fait de se montrer un peu distant non plus.

    Même en l'absence de sanction pénale, on pourrait envisager une sanction civile. Sauf qu'il faut un préjudice. J'ai un peu de mal à le distinguer ici...


    Par ailleurs, je vous signale qu'il y a des femmes (j'en connais, des personnes tout à fait délicieuses par ailleurs) qui ne supportent tout simplement pas d'être tutoyées...
    Dernière modification par VincentB_ ; 01/12/2016 à 18h02.
    Boooooooooorn to be wiiiiiiiiiildeuuuuuuuuuu. ..

  3. #3
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour

    Merci pour votre reponse ;-)
    Nous ne cherchons pas la sanction, nous débattons pour savoir si une attitude, revendiquée comme politesse ou distanciation peu importe, envers une population caractérisée est discriminatoire.
    Pour votre dernière phrase je ne la comprends pas : je parle bien de quelqu'un qui a une attitude systématique envers les femmes pour une raison qui lui est propre et personnelle (je ne sais pas pourquoi) et pas de quelqu'un qui demande à chaque individu femme qu'il rencontre si elle souhaite etre tutoyée ou vouvoyée. Insinuez que parce qu'il existe quelques femmes comme cela, toutes doivent être traitées de cette façon ? Et pas les hommes ? Il n'existe aucun homme dans ce monde qui ne supporte pas d'etre tutoyé, ce qui justifierait de vouvoyer tous les hommes ? ( cette dernier partie est une boutade ;-))

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour

    Je dirais que rien n'oblige à tutoyer qui que ce soit, pas même son conjoint et ses parents. C'était d'ailleurs courant "dans le temps".

    Ce qui serait discriminatoire serait de ne jamais saluer une catégorie de collègues, alors qu'on le fait avec les autres, de refuser de serrer la main de certain(e)s seulement. Ou de refuser de leur adresser directement la parole.

    Dans le même registre, doit-on s'adresser aux gens par leur prénom ou leur nom ? Et dans ce dernier cas, doit-il être précédé de Monsieur ou Madame (ou relançons aussi le débat du Mademoiselle).
    Contre la stupidité, les dieux eux mêmes luttent en vain - Friedrich von Schiller

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Dénigré par ses collegues
    Par vincer27 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/12/2016, 15h56
  2. Réponses: 13
    Dernier message: 03/09/2016, 13h24
  3. [Mon Employeur] S'adresser à ses collègues sans mandat électif
    Par citoyenLembdaX dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/12/2015, 10h27
  4. [Rapport avec les pros du droit] Enquête contre un policier par un de ses collègues du même commissariat
    Par Lionel.a dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 17
    Dernier message: 10/09/2015, 20h55
  5. [Mon Employeur] Annoncer à ses collegues son eventuel départ
    Par fatalr dans le forum Travail
    Réponses: 15
    Dernier message: 05/06/2013, 17h21