Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion : Projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

  1. #1
    Pilier Cadet

    Infos >

    Projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

    Bonjour,

    Le communiqué de presse du Conseil des ministres de juillet 2013 précisait que l’objet déclaré du projet de loi était l'égalité "réelle" entre les femmes et les hommes « DANS TOUTES SES DIMENSIONS (…) :
    image des femmes dans les médias,
    protection des femmes contre les violences.
    lutte contre la précarité spécifique des femmes,
    égalité professionnelle,
    parité en politique et dans les responsabilités sociales et professionnelle.»

    Il m’apparaît que ce projet de loi devrait s’intituler : « Loi pour l’égalité réelle des femmes. »
    Ce qui est UNE DIMENSION essentielle, légitime, nécessaire, louable, qui aurait dû être mise en œuvre voici déjà bien des années, etc… mais qui ne constitue qu’ UNE DES DIMENSIONS d’une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

    Une des inégalités les plus criantes, on le sait, est l’attribution préférentielle de la « garde » des enfants à la mère, souvent suite à accord des parents.
    Ce qui démontre à l’évidence que tout le corps social est atteint de stéréotypes qui attribuent une sorte d’ « instinct maternel » spécifique aux femmes.
    La loi ne traite absolument pas ce problème majeur, lequel pénalise aussi les hommes (et l’image que l’enfant aura de son père).
    Le problème atteint donc bien toutes les couches de la société, même celles qui donnent des leçons.



    Il y a des points, qui me semblent importants, que je n’ai pas encore trouvés dans le projet :

    CRÈCHES
    La conjonction de la garde des enfants actuellement presque toujours confiée à la mère, et du manque cruel de structures flexibles d’accueil des enfants, fait que ce sont le plus souvent les femmes des catégories les moins favorisées qui se trouvent aujourd'hui en situation difficile ou même précaire, du fait du choix « contraint » de priorité à l’enfant qu’elles doivent faire… et elles seront à nouveau pénalisées au moment de toucher le montant de leur retraite !
    Aussi, la Loi devrait créer un Droit de Service Public, afin que chaque grosse entreprise/administration (chaque quartier ?) dispose d’une ou plusieurs crèches « flexibles » tant en termes d’horaires qu’en cas de maladie ou de difficulté des petits.
    Bien sûr, ces subventions coûteraient cher. Gouverner, c'est faire des choix !
    Par ailleurs, à quoi servirait que la loi pour l'égalité facilite l’accès de plus de femmes à plus d’emplois qualifiés/exigeants, si les conditions ne sont pas créées pour qu'elles aient la possibilité pratique de confier leurs enfants pour se rendre au travail ?

    RETRAITE
    Le Droit ne pourrait-il être modifié afin que le Contrat « par défaut » des couples mariés/PACSés comprenne un élément qui fasse que les trimestres et les droits acquis par le couple (y compris points des retraites complémentaires) durant leur période de vie commune, soient partagés 50-50 , pour être utilisés lors de la retraite de chacun ?
    Ce qui présenterait aussi l’avantage de simplifier et unifier la problématique "réversion".
    Bien sûr, les couples devraient aussi pouvoir choisir d'opter pour les formes actuelles de contrat...


    Ciron : -)
    Dernière modification par Ciron ; 04/04/2014 à 16h53.

  2. #2
    Pilier Sénior

    Infos >

    Qu'attendez-vous pour rédiger une proposition de loi qui irait dans votre sens ?
    Contre la stupidité, les dieux eux mêmes luttent en vain - Friedrich von Schiller

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Ciron Voir le message
    Projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

    Bonjour,

    Le communiqué de presse du Conseil des ministres de juillet 2013 précisait que l’objet déclaré du projet de loi était l'égalité "réelle" entre les femmes et les hommes « DANS TOUTES SES DIMENSIONS (…) :
    image des femmes dans les médias,
    protection des femmes contre les violences.
    lutte contre la précarité spécifique des femmes,
    égalité professionnelle,
    parité en politique et dans les responsabilités sociales et professionnelle.»

    Il m’apparaît que ce projet de loi devrait s’intituler : « Loi pour l’égalité réelle des femmes. »
    Ce qui est UNE DIMENSION essentielle, légitime, nécessaire, louable, qui aurait dû être mise en œuvre voici déjà bien des années, etc… mais qui ne constitue qu’ UNE DES DIMENSIONS d’une égalité réelle entre les femmes et les hommes.

    Une des inégalités les plus criantes, on le sait, est l’attribution préférentielle de la « garde » des enfants à la mère, souvent suite à accord des parents.
    Ce qui démontre à l’évidence que tout le corps social est atteint de stéréotypes qui attribuent une sorte d’ « instinct maternel » spécifique aux femmes.
    La loi ne traite absolument pas ce problème majeur, lequel pénalise aussi les hommes (et l’image que l’enfant aura de son père).
    Le problème atteint donc bien toutes les couches de la société, même celles qui donnent des leçons.



    Il y a des points, qui me semblent importants, que je n’ai pas encore trouvés dans le projet :

    CRÈCHES
    La conjonction de la garde des enfants actuellement presque toujours confiée à la mère, et du manque cruel de structures flexibles d’accueil des enfants, fait que ce sont le plus souvent les femmes des catégories les moins favorisées qui se trouvent aujourd'hui en situation difficile ou même précaire, du fait du choix « contraint » de priorité à l’enfant qu’elles doivent faire… et elles seront à nouveau pénalisées au moment de toucher le montant de leur retraite !
    Aussi, la Loi devrait créer un Droit de Service Public, afin que chaque grosse entreprise/administration (chaque quartier ?) dispose d’une ou plusieurs crèches « flexibles » tant en termes d’horaires qu’en cas de maladie ou de difficulté des petits.
    Bien sûr, ces subventions coûteraient cher. Gouverner, c'est faire des choix !
    Par ailleurs, à quoi servirait que la loi pour l'égalité facilite l’accès de plus de femmes à plus d’emplois qualifiés/exigeants, si les conditions ne sont pas créées pour qu'elles aient la possibilité pratique de confier leurs enfants pour se rendre au travail ?

    RETRAITE
    Le Droit ne pourrait-il être modifié afin que le Contrat « par défaut » des couples mariés/PACSés comprenne un élément qui fasse que les trimestres et les droits acquis par le couple (y compris points des retraites complémentaires) durant leur période de vie commune, soient partagés 50-50 , pour être utilisés lors de la retraite de chacun ?
    Ce qui présenterait aussi l’avantage de simplifier et unifier la problématique "réversion".
    Bien sûr, les couples devraient aussi pouvoir choisir d'opter pour les formes actuelles de contrat...


    Ciron : -)
    Bonjour,

    Quelles sont les autres inégalités, s'il vous plaît ?

  4. #4
    Fujie
    Visiteur
    Les femmes vivent 7 ans de plus que les hommes ( une histoire de chromosomes...) mais elles ont la retraite au même âge, plus tôt dans certains pays, plus tôt en France il n'y a pas si longtemps ( 60 pour les femmes, 65 pour les hommes) ... Elles occupent donc 80% des places en maison de retraite et EHPAD ...
    La nature est injuste ...

  5. #5
    Pilier Sénior

    Infos >

    Et ce n'est que statistique : certaines meurent à 40 ans et certains hommes vivent 110 ans.
    Et si il y a quelques temps elles partaient plus tôt c'était lié à la politique familiale, le fait qu'elles s'occupaient plus des enfants était acté de cette façon, et de bien d'autres (j'ai toujours été choqué que mettre au monde trois enfants valait tous les diplômes pour les inscriptions au concours).

    Beaucoup de ces avantages ont été supprimés...au nom de l'égalité entre hommes et femmes (peut être pas celui des trois enfants).
    Contre la stupidité, les dieux eux mêmes luttent en vain - Friedrich von Schiller

  6. #6
    Fujie
    Visiteur
    Pour les trois enfants ça existe toujours....
    Même si le père n'accouche pas, la discrimination reste, confortant l'idée que tout au long de la vie le père n'est que "géniteur" et rien d'autre.


    Pour la longévité différente il y a une compensation ( tardive) : les hommes "survivants" disposent en moyenne de 8 femmes chacun en maison de retraite... choyés comme des poulets : gâteaux, tricots .....

  7. #7
    Pilier Sénior

    Infos >

    Citation Envoyé par Domoise Voir le message
    les hommes "survivants" disposent en moyenne de 8 femmes chacun en maison de retraite... choyés comme des poulets

    Ou comme des chapons
    Je ne sais pas si ces "survivants" ont un sort enviable.
    Contre la stupidité, les dieux eux mêmes luttent en vain - Friedrich von Schiller

  8. #8
    Fujie
    Visiteur
    "Enviable" n'est pas une notion statistique ni même juridique.
    C'est une notion "sociale", au même titre que la fameuse "égalité".

    D'ailleurs je milite ( passivement) pour l'égalité H/F dans les maisons de retraite, pas normal qu'elles aient plus de places que les hommes ...

  9. #9
    Pilier Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par Lealea Voir le message
    Bonjour,

    Quelles sont les autres inégalités, s'il vous plaît ?
    Bonjour,
    Le communiqué de presse de notre bon conseil des ministres (que je cite dans l'introduction que vous reprenez) répond déjà à votre question dans les grandes lignes.
    Et la lecture du texte du projet de loi vous en sert un détail...

    Parmi les plus criantes je classe les inégalités professionnelles et la non-parité. Ces deux aspects étant par ailleurs ceux que les Valeurs judéo-chrétiennes ont figé dans les textes, et continuent de promouvoir dans les pratiques... Il faudrait donc AUSSI combattre cette image dégradée de la femme que véhiculent les philosophies dans les lieux/publications accessibles au public.

    Ce communiqué du conseil des bons ministres, tristement, a un goût sexiste, en ce sens, comme je l'ai déjà dit, que l'on traite plutôt les inégalités dont souffrent les femmes (et personne ne s'en plaint !) mais en laissant dans le tiroir celles dont souffrent davantage les hommes. C'est ce que l'on qualifie ordinairement de sexisme (= attitude discriminatoire à l'égard d'un sexe).

    Ciron :-)
    Dernière modification par Ciron ; 11/04/2014 à 21h55.

  10. #10
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Ciron Voir le message
    Bonjour,
    Le communiqué de presse de notre bon conseil des ministres (que je cite dans l'introduction que vous reprenez) répond déjà à votre question dans les grandes lignes.
    Et la lecture du texte du projet de loi vous en sert un détail...

    Parmi les plus criantes je classe les inégalités professionnelles et la non-parité. Ces deux aspects étant par ailleurs ceux que les Valeurs judéo-chrétiennes ont figé dans les textes, et continuent de promouvoir dans les pratiques... Il faudrait donc AUSSI combattre cette image dégradée de la femme que véhiculent les philosophies dans les lieux/publications accessibles au public.

    Ce communiqué du conseil des bons ministres, tristement, a un goût sexiste, en ce sens, comme je l'ai déjà dit, que l'on traite plutôt les inégalités dont souffrent les femmes (et personne ne s'en plaint !) mais en laissant dans le tiroir celles dont souffrent davantage les hommes. C'est ce que l'on qualifie ordinairement de sexisme (= attitude discriminatoire à l'égard d'un sexe).

    Ciron :-)
    Bonjour,

    En fait, je vous demandais d'autres exemples où les hommes étaient clairement "défavorisés" par rapport aux femmes : puisque votre cheval de bataille est clairement "le grand bénéfice des femmes à avoir la garde des enfants au détriment des hommes" et que vous criez haut et fort à l'injustice, à l'inégalité des hommes face aux femmes, je vous demandais qu'elles étaient les autres inégalités/injustices (dans le sens où la femme est clairement "favorisé" par rapport à l'homme).

    Cordialement.

  11. #11
    Modérateur Communautaire

    Infos >

    Ciron,

    Le forum juridique Net Iris est un forum d'échangeS, pas une tribune pour soliloquer en quête d'un auditoire éventuel.
    A priori, les bonnes âmes sont lassées par la récurrence de votre sujet de prédilection.
    De façon à vous permettre d'occuper votre temps à faire du sport, ou toute autre activité susceptible de vous changer les idées, je clos cette discussion (comme l'autre d'ailleurs).
    Ne me remerciez pas, c'est dans votre intérêt (et le nôtre aussi, par la même occasion).

    Modo 03

Discussions similaires

  1. [Propriétaire et Locataire] Loi Molle du 25 mars 2009 modifiée par loi Egalité et Citoyenneté et Loi Elan
    Par Josi dans le forum Immobilier
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/03/2019, 09h42
  2. [Mon Salarié] égalité femmes-hommes : une loi pour aller au-delà de la loi ?
    Par Dura dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/03/2018, 20h49
  3. Accord sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes
    Par Monday dans le forum Entraide aux étudiants en droit
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2011, 10h48
  4. [Mon Employeur] inégalités entre les hommes et les femmes au travail
    Par Arkan90 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/02/2010, 07h00