Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion : Nouvelles restrictions sur les ventes de cigarettes

  1. #1
    Support Utilisateur et Modération

    Infos >

    Bonjour,

    On se souvient que l'UE avait interdit la mention light sur les paquets de cigarettes. Dans un article récent, la Veille Juridique par Net-iris annonce un nouvel interdit, celui de mentions relatives au goût des cigarettes ou à des présentations attrayantes du point de vue marketing.

    Qu'en pensez-vous ? N'est-on pas dans un compromis un peu bâtard entre interdiction et autorisation ?
    Membre du Conseil Communautaire du Forum de Net-iris

  2. #2
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bonjour,

    Ce que j'aimerais, c'est un système par lequel les gens qui choisissent des conduites à risque supportent une plus grande part des coûts que cette pratique génèrera pour la société.
    Une sorte de cotisation d'assurance qui irait sur un fonds destiné à couvrir les coûts futurs de la pratique.

    Pour l'instant, j'ai l'impression que les taxes sur le tabac iront finir au budget général, tout comme les PV routiers.
    C'est à dire une grosse hypocrisie : on prétend protéger les gens, mais on veut qu'ils continuent à "fauter" pour les taxer un max.


    Ciron :-)

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Le problème Ciron, c'est que ces décisions, elles ne sont que politico-politiciennes.
    Et in finé, avec une vision comme celle que vous avez (enfin, que vous émettez), toute pratique, est une pratique à risque..
    Que ce soit de se soigner, de manger, de boire (et pas que de l'alcool)...etc.
    Nombre de médicaments sont dangereux (on n'en parle que lorsqu'il y a des drames, mais en attendant, tous ces morts anonymes, ils existent), nombre d'aliments et in finé de nourriture sont dangereux pour la santé, nombre de particules cancérogènes, contraceptifs (et la liste est très longuuuueee) se trouvent dans l'eau, les désodorisants d'intérieur sont tous des polluants chimiques dangereux et qui font des victimes, tous les produits d'entretien sont chimiques, et dangereux, tous les plastiques que vous touchez à longueur de journée sont chimiques et chaque année la composition de ces derniers sont contraints de changer, car des rapports indiquent la dangerosité de ceux-ci (les claviers et souris d’ordinateur en font partie), Faire le plein de carburant de votre véhicule, est dangereux par les vapeurs que vous respirez, qui sont toxiques...
    La liste est encore bien plus longue.

    Comprenez qu'on ne peut pas dire ce que vous dites, juste en disant "fumer est une pratique à risque dont seuls les fumeurs devraient payer pour leur pratique".
    Nombre de personnes fument n'ont pas plus de problèmes, que nombre d'agriculteurs qui tout au long de leur carrière, ont manipulés les fameux "produits phytosanitaires" (pour ne pas dire produit chimique hautement toxiques et dangereux pour la santé), sans protection particulières, et n'ont pas de problèmes.

    Une petite anecdote: Jusqu'à il y a encore peu, les ébénistes, qui alors n'avaient obligation d'installer d'extracteurs de poussières de bois, mourraient de cancers dits "du fumeur".
    Jusqu'à il y a encore peu, il était interdit de dire que les poussières de bois sont plus dangereuses que les poussières d'amiante, et que ces personnes ne mouraient pas de cancers du fumeur, mais bien de leurs poussières.
    Remettez-vous juste il y a 5/8 ans en arrière, et dites à leurs familles qu'il est de leur charge de payer l'intégralité des soins, juste parce que ces personnes sont déclarées mortes de cancers dits "du fumeur".
    Idem avec les premières victimes de l'amiante.

    Il est d'ailleurs assez étonnant de voir (car j'habite la campagne) de très nombreux papis (ici, ancien agriculteurs), clope au bec, à plus de 85 ans, ayant fumés (et je ne parle même pas de boire..) tout au long de leur vie, ne pas être malade une seconde, et comparer avec ce qui est annoncé comme calamité de santé qu'est le tabac.
    De deux choses l'une, soit nos anciens fumaient du tabac tout court, et c'est ce qui fait qu'ils vivent encore, soit de nos jours, ce n'est plus uniquement du tabac, mais des substances contenues dans ce tabac qui tue.
    Et alors, il serait peut-être grand temps de se pencher vers cette déviance du rajout chimique, qui fait à ce jour l'objet d'une omerta digne de la grande muette...

    Ici, il y a un problème: les produits rajoutés et manœuvres commerciales utilisées par les industriels du tabac pour accroitre l'accoutumance et développer sans cesse leur marché.
    Et c'est sur les pratiques commerciales utilisées que l'Union européenne se prononce, pas sur autre chose.
    L'industrie de la chimie à encore de très belles heures devant elle, et les industriels sont encore bien tranquilles concernant les produits chimiques qu'ils rajoutent dans leurs produits, qui rendent malades (également à issue fatale).

    Ajoutez à cela la morale actuelle, instaurée il y a 7/10 ans contre les fumeurs, en lieu et place que ce soit contre le tabac, et on arrive en effet au mode de pensé que vous exprimez.

    Lorsqu'un pétrolier s'échoue au large de la France, et qu'il souille les côtes, et rend malade les animaux de cet environnement, on réclame à la compagnie pétrolière, au nom du "pollueur, payeur", de prendre en charge les frais liés à l'échouage.
    Il devrait en être de même pour les industriels du tabac, de l'alcool, de la chimie...etc.
    Sans quoi, avec votre mode de pensé, il serait alors logique de réclamer à tout client final du pétrolier qui s'échoue, de payer...
    Rien n'est absolu, tout dépend de l’œil qui regarde

  4. #4
    Pilier Sénior

    Infos >

    Bonjour,

    Je ne partirai pas dans le débat sur les "conduites à risques" qui, comme le fait remarquer justement Wizz, concernent bien d’autres produits et substances (parfois même remboursés par la sécurité sociale).

    La question était "N'est-on pas dans un compromis un peu bâtard entre interdiction et autorisation ?" et l’Animateur communautaire faisait référence à l’interdiction "de mentions relatives au goût des cigarettes ou à des présentations attrayantes du point de vue marketing".

    En matière de messages relatifs à la santé publique, il est évident qu’on ne peut considérer la population destinataire comme un groupe homogène doté des mêmes habitudes et de la même culture à l’égard des produits visés.

    En clair, dans le cas présent : on ne peut pas s’adresser de la même manière à ceux qui n’ont jamais fumé (et qui pourraient être tentés de le faire) et à ceux qui fument un paquet par jour depuis 30 ans. Sachant que la dernière catégorie se moque éperdument des aspects marketing.


    Interdiction / autorisation : je ne pense pas que la question se pose en ces termes puisque la réglementation sur l’interdiction de fumer dans certains lieux existe.

    Ces nouvelles règles semblent plutôt viser les consommateurs… qui n’en sont pas encore afin qu’ils ne le deviennent pas. Pourquoi pas ?

    Je recommande d’ailleurs à ceux qui ne l’ont pas encore lu le copieux rapport élaboré à la demande de Madame Touraine par l’Office français de prévention du tabagisme sur la cigarette électronique. Ce document est une mine d’informations qui remet en cause bien des idées reçues.

Discussions similaires

  1. [E-Commerce, Internet] Question sur les restrictions d'utilisation des sites internet
    Par Tartib dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/04/2013, 17h46
  2. [Difficultés] Libre circulation des cigarettes ?
    Par Matthieu45 dans le forum Entreprise
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/02/2011, 11h44
  3. [Consommation] Quantité de cigarettes que l'on peut ramener du Perthus
    Par clementc dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 5
    Dernier message: 26/11/2010, 11h25
  4. [Pénal et infractions] Amende douaniére belge de 7500€ pour trafic de cigarettes. Je suis francais
    Par geox dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/08/2010, 22h20