Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion : Les titres carburant après les titres restaurant

  1. #1
    Support Utilisateur et Modération

    Infos >

    Bonjour,

    Les titres restaurant sont bien connu des salariés (qu'ils en bénéficient ou pas d'ailleurs). Voici que, comme l'évoque la Veille Juridique par Net-iris, il pourrait apparaître des tickets carburants.

    Que pensez-vous de cette mesure ?
    Membre du Conseil Communautaire du Forum de Net-iris

  2. #2
    Pilier Cadet

    Infos >

    Bonjour,

    Ce système correspond à une certaine vision bien particulière de la société dans laquelle on vit... et surtout une absence de vision de la société dans laquelle on vivra...

    Il y a déjà le ticket restaurant.
    Pourquoi pas aussi le ticket carburant, puisque les entreprises embauchent des gens sans trop regarder l'éloignement de leur logement.
    Juste après, il faudra créer le ticket chauffage, car l'évolution du coût de l'énergie est assez corrélé à celui du prix des carburants .
    Mais aussi le ticket crèche, si l'entreprise n'a pas installé/organisé un système de crèche.
    En outre, un ticket logement devient indispensable, puisque le coût du logement augmente plus vite que le pouvoir d'achat.
    Il faudrait aussi un ticket vacances, afin d'avoir plus d'égalité entre tous, dont les enfants qui doivent se construire, et ne sont pas encore des acteurs économiques.
    Par ailleurs, un ticket famille nombreuse serait une aide précieuse pour le maintien d'une natalité forte.
    Il faudrait aussi un ticket études supérieures, qui deviennent hors de portée de certaines catégories sociales (inscription, logement, livres, PC,...)
    Et j'en oublie certainement tout un tas d'autres, qui sont/deviendront indispensables....

    Tout cela crée trois effets principaux :
    - de créer une bulle protectrice qui déconnecte les gens, dans la société concernée, de l'évolution du Monde : le jour où il faudra en tenir compte, il sera très douloureux de retomber sur terre.
    - de porter le coût de certaines actions (qui par ailleurs me semblent indispensables, comme par exemple --et entre autres-- l'accès aux études supérieures) davantage à certains acteurs --ici les entreprises-- dont ce n'est pas la vocation principale.
    - de retarder la prise de conscience des changements structurels profonds qui sont nécessaires pour le monde de demain.

    Cela ne veut pas dire que ces réels problèmes ne doivent pas être affrontés sérieusement. Mais il me semble que des mesures en patchwork ne correspondent pas au nécessaire travail d'adaptation structurel de la société.

    Car au final, ces mesures ponctuelles ont pour effet de ne pas trop changer les habitudes des gens, en faisant porter le coût de l'inefficacité globale qui en résulte à certaines catégories spécifiques (ici les entreprises) dont la vocation principale n'est pas de restructurer la société civile pour faire face au monde de demain. Bien sûr, une entreprise est un des acteurs, lesquels doivent être coordonnés par la puissance publique dans le cadre d'une vision à long terme.

    Ciron :-)

  3. #3
    Pilier Sénior

    Infos >

    Comme il est rappelé ici, les tickets restaurant ne répondent à aucune obligation légale ; on peut donc raisonnablement penser que les chèques carburant suivront le même régime.

    Quant aux autres avantages cités (crèches,…), n’oublions pas que certaines entreprises ont déjà mis en place des dispositifs pour répondre aux besoins des salariés. Non pas que certains entrepreneurs soient particulièrement philanthropes ; on suppose qu’ils y trouvent aussi certains avantages.

    Citation Envoyé par Ciron Voir le message
    Pourquoi pas aussi le ticket carburant, puisque les entreprises embauchent des gens sans trop regarder l'éloignement de leur logement.

    Vous n’avez pas recruté souvent, semble t-il. Sauf profil particulièrement pointu et difficile à trouver, l’éloignement du domicile du salarié fait aussi partie des critères de recrutement. Un salarié qui arrive régulièrement en retard parce qu’il est resté en carafe sur un quai de train perturbe le travail de son équipe et les employeurs sont très sensibles à cette situation.
    Citation Envoyé par Ciron Voir le message
    de créer une bulle protectrice qui déconnecte les gens, dans la société concernée, de l'évolution du Monde : le jour où il faudra en tenir compte, il sera très douloureux de retomber sur terre.
    Nous ne manquerons pas de parler de la "bulle protectrice" aux 5 millions de chômeurs de notre pays, ainsi qu’aux 9 millions de pauvres. Et je ne parle même pas de ceux qui viendront rejoindre le premier groupe et/ou le second en 2013.

  4. #4
    Pilier Cadet

    Infos >

    Citation Envoyé par Vanille Voir le message
    .....Vous n’avez pas recruté souvent, semble t-il. ......
    .....Nous ne manquerons pas de parler de la "bulle protectrice" aux 5 millions de chômeurs de notre pays, ainsi qu’aux 9 millions de pauvres. ......
    Bonjour Vanille,

    Le recrutement, non, d'autres s'en occupaient.
    J'ai par contre connu de près un cas de siège social "gangrené" qui devait partir à l'étranger.
    Au final, il a pu rester en France, et être transféré de l'Est à l'Ouest de Paris : l'éloignement du domicile était un critère majeur dans le choix de la localisation.

    Les chômeurs et les pauvres ont droit à la solidarité nationale. Cela va de soi. Cela devrait être un droit bien plus affirmé qu'aujourd'hui (ou qu'hier d'ailleurs).
    Et le fait que les oeuvres caritatives redoublent actuellement de mailings d'appels pour les dons est inquiétant : moins il y a de solutions structurelles et plus la communauté "délègue/abandonne" ses responsabilité aux oeuvres caritatives.

    Ce que je dis, c'est qu'il ne faut pas continuer à utiliser uniquement les outils de court terme (les aides ponctuelles) ni s'appuyer autant sur les oeuvres caritatives.
    Les douloureuses réformes qui n'ont pas été faites dans le passé devront intervenir à un moment ou à un autre.
    Mais si l'on attend seulement que la croissance vienne des autres pays pour nous "tirer de là", il est clair que 2013 ne sera qu'une première année de souffrances insupportables et injustes.


    Ciron :-)
    Dernière modification par Ciron ; 01/01/2013 à 13h11.

  5. #5
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    le principe du ticket carburant me gène dans la mesure ou elle ne sera pas généralisée .
    En effet tout comme les tickets restaurants , les grosses et moyennes entreprises en feront bénéficier leur salariés et les petites entreprises ne pourront pas
    Si la distribution est la meme que pour les cheques restaurants , les cheques carburants seront pour tous et pas en fonction de l'éloignement, du salaire etc... il faudra verifier que la personne possède bien une voiture etc....
    je pense que le mode de distribution ne serait ni aisé ni juste et pourtant je pense que l'idée doit faire son chemin.

Discussions similaires

  1. [Mon Employeur] Titres restaurant non utilisés : reversement au CE et prélèvement
    Par Enpassant dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/06/2016, 15h52
  2. [Mon Employeur] Titres restaurant
    Par Edouard-Marie Laugier dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2015, 19h12
  3. [Mon Employeur] Vol de titres restaurant sur mon lieu de travail
    Par yesmi2 dans le forum Travail
    Réponses: 12
    Dernier message: 23/02/2013, 23h17
  4. [Fiscalité professionnelle] Apport de titres de titres à une société civile de portefeuille
    Par Rivcorp dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/04/2010, 08h51
  5. [Mon Employeur] Titres Restaurant
    Par Nougat62 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/11/2008, 10h33