Page 1 sur 4 123 ... FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 89

Discussion : Sécurité routière et répression: les nouvelles mesures

  1. #1
    Support Utilisateur et Modération

    Infos >

    Bonjour,

    Suite à la publication d'un article par la Veille Juridique par Net-iris sur le sujet, je voudrais que nous engagions un débat, sans tomber dans les polémiques stériles de préférence, sur la question des sanctions en cas d'infraction au code de la route.

    Le sujet me semble particulièrement d'actualité alors que les derniers chiffres font état d'environ 20% d'augmentation des morts sur la route et qu'il vient d'être annoncé ce jour la suppression des panneaux d'information de présence de radars fixes sur les bords des routes.

    Alors, qu'en pensez-vous ?
    Membre du Conseil Communautaire du Forum de Net-iris

  2. #2
    Asukate
    Visiteur
    mais alors: quelle est la question??? devant l'augmentation des accidents entrainant décès ou incapacités, une des voies mises en avant est celle du droit pénal, de la reprsession... nous risquons de nouveayux débats sans fin, opposant les tenants de la Liberté contre ceux de la Sécurité....y a rien de bien neuf .........pour finir ma participation à ce thème, j'ai, comme plusioeurs sans doute: été verbalisé ( j'avoue !!) j'ai conservé mes points ( Ah !!! la capital point: nous faut un nouveau Karl M...).

    je ne peux regarger mes proches, mes enfants, sans me dire qu'ils courrent un risque !!!!!!!

    en conclusion, parodiant les anglais ( un conservateur, c'est un libéral qui s'est fait agresser la veille ) je dirai qu'un partisan du durcissement, c'et un conducteur banal dont le chjien vient d'être écrasé par type bourré ( ou sans permis)

  3. #3
    Pilier Junior

    Infos >

    Bonsoir,
    Moi je me demande si le retrait de 8 points pour conduite avec un taux d'alcoolémie supérieur à 0,8g est compatible avec le I de l'article suivant du CR :
    Article L223-2
    I. - Pour les délits, le retrait de points est égal à la moitié du nombre maximal de points.

    II. - Pour les contraventions, le retrait de points est, au plus, égal à la moitié du nombre maximal de points.

    III. - Dans le cas où plusieurs infractions entraînant retrait de points sont commises simultanément, les retraits de points se cumulent dans la limite des deux tiers du nombre maximal de points.
    Il faut donc repasser par la case législative, non ?

    Quant aux avertisseurs de radars, aura-t-on le droit d'embarquer un boitier avertisseur de zones accidentogènes où il convient de redoubler de vigilance ? Pour rappel, les radars fixes sont normalement implantés dans des zones accidentogènes...
    Quid des GPS embarquant les radars en points d'intérets ? Les FDO sauront-elles, pourront-elles vérifier le contenu de tout appareil de géolocalisation ?

    Bref, tout cela ressemble en partie à un effet d'annonce qui sera surement peu suivi d'effets.

    Si on commencait tous par appliquer le CR tel qu'il est, et si les FDO avaient les moyens des ambitions du gouvernement, nous n'aurions pas besoin de cela...

    Alouest

  4. #4
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour

    Citation Envoyé par Alouest Voir le message
    Les FDO sauront-elles, pourront-elles vérifier le contenu de tout appareil de géolocalisation ?
    En effet, en auront-elles le droit? Je veux bien qu'ils puissent interdire les boitiers avertisseurs mais en cas d'application sur un smartphone, c'est plus compliqué. Un agent des fdo a-t-il le droit de fouiller dans mon smartphone ?

    D'autre part je n'ai vu encore aucune sanction prevue pour l'usage d'un avertisseur.

    Il me semble que les avertisseurs sont deja interdit dans certains pays comme la belgique. Comment les fdo belges controlent ils ?
    Je blasphème si je veux... Je suis Charlie.

  5. #5
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    L'objectif est d'aboutir rapidement à la réduction du nombre de tués sur la route qui, ces derniers mois, est reparti à la hausse du fait de l'augmentation des comportements à risque.
    Il faudrait déjà remettre en ordre les informations: l'augmentation date déjà de plus de trois ans. Or, dans le même temps, on constate un chiffre effrayant: en quatre an, plus de 10 000 fonctionnaires de police à ont disparus... (généralement ayant fuit les conditions de travail sous la nouvelle présidence et ses lignes directrices, et non remplacement de fonctionnaires à la retraite.)

    Un rapport de cause à effet?
    En tout les cas, non qu'il y ait une augmentation magique du mauvais comportement routier (il existait au paravent, et existe encore), cela dénote un échec d'une politique de répression il me semble (et là, on ne parle pas politique, mais de faits).
    En outre, 40 millions d'automobilistes à mis en avant une contradiction des chiffres annoncés par l'État, par une étude des accidents de la route, dont l'État n'a désormais plus le monopole, et le chiffre de 4000 morts sur les routes pour 2012 (années des présidentielles.. comme c'est étrange^^) était (je ne fais que rapporter hein) déjà pas possible à atteindre.

    Donc après, entre effet d'annonce, émission de chiffre pour choquer afin de sensibiliser (ce qui peut allègrement se concevoir), et constat d'une réussite ou d'un échec de mesures directrices d'ordre (pour ne pas employer le mot "politique", afin de dépolitiser), je pense tout simplement qu'il y a là un potentiel de personnes à toucher avant une échéance certaine...
    Chat échaudé ne crains pas l'eau chaude...^^

    Les excès de vitesse de plus de 50 km/h.../...seront qualifiés, dès la première infraction, de délit
    Rien de nouveau, cela était dans le discours du présidentiel post élection
    Les avertisseurs de radars seront interdits
    Impossible de le mettre en œuvre .. quid des smarphones/PDA.
    - les panneaux signalant la présence de radars fixes seront supprimés,
    - les cartes d'implantation des radars ne sont plus rendues publiques
    Concernant les panneaux, quid de ce qui est indiqué ci-dessus pour les systèmes embarqués indiquant le positionnement GPS des radars, qu'est-ce que cela changera? RIEN.
    Les cartes seront certes plus publiées par l'État, mais le seront par des systèmes embarqués à contribution active des usagers... (cela existe par ailleurs déjà... vu que la carte n'est, et n'a jamais été exacte!)
    le fait de téléphoner en conduisant - téléphone en main - sera passible d'une contravention de 135 euros (au lieu de 35 euros) avec un retrait de 3 points du permis de conduire (au lieu d'un retrait de 2 points) ;
    Rappelez-moi... quelque fois que ma mémoire ne me fasse défaut...
    Conduire en ayant quelque chose dans les mains n'est-il pas déjà proscrit...?
    Manger, fumer, boire... téléphoner terminal mobile en main étant déjà interdit...
    Concernant la conduite en état alcoolique
    Rien à redire, et pour les infirmier... pourquoi cela n'était-il pas déjà le cas avant...?
    rien ne l'empêchait il me semble. Donc pourquoi cela n'était-il pas déjà prévu?
    ceux qui reprennent l'usage d'une moto devront désormais suivre une formation s'ils n'ont pas conduit de deux-roues motorisés au cours des 5 dernières années,
    Comme cela, ceux qui ont leur moto qui traine depuis 20 ans au fond du garage, y seront exempt... pas très logique que cela ne s'applique qu'à des personnes qui bureaucratiquement parlant n'auront plus de moto déclarée à leur nom.
    les conducteurs de motos et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant
    J'ose espérer que le détail du dit équipement sera fait...
    Sans quoi un caque déjà muni d'autocollant rétro-réfléchissant sera suffisant, et donc... déjà 90% des motards ne changeront rien...^^
    en cas de conduite d'un véhicule avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision du conducteur (autres qu'une aide à la conduite et à la navigation type GPS) le conducteur sera passible d'un retrait de 3 points et d'une amende maximale de 1.500 euros (contre 135 euros d'amende et le retrait de 2 points actuellement), avec saisie de l'appareil à écran
    En en dehors du champ de vision...?
    C'est ridicule... le contournement de cela sera très rapide à mon avis...
    la circulation sur bande d'arrêt d'urgence et sur voie neutralisée devient passible de 135 euros d'amende et le retrait de 3 points ,
    Ca vous arrive à vous de circuler sur ces voies? moi pas!
    les bandes de rives sonores, destinées à éviter un endormissement du conducteur, seront généralisées sur l'ensemble des autoroutes au rythme des travaux routiers.
    Je ne veux pas dire de bêtise, mais il me semble qu'il s'agit là non pas d'une mesure visant à renforcer la sécurité routière, et lutter contre les morts sur les routes, mais uniquement d'une mise aux normes européennes...
    Me semble avoir vu un rappel à l'ordre de l'UE à l'égard de la France à ce sujet-là, tout comme la mise aux norme des rocades avec séparation entre les deux sens de circulation en dur...^^ enfin, je dis ça, je ne dis rien

    Notons enfin que des contrôles renforcés seront mis en place sur les routes, dès le mois de mai, et tout particulièrement au cours des week-end prolongés de l'Ascension et de la Pentecôte (2-5 juin et 11-13 juin 2011).
    Oui oui... on n'en doute pas.. avec 10 000 fonctionnaires en moins.
    Au fait, qu'est-ce qui empêchait ces contrôles renforcés depuis 4 ans? Rien il me semble...^^
    Ah si... les effectifs humains. Auraient-ils recrutés ces effectifs manquants d'un coup de baguette magique?
    Dernière modification par Olivier017 ; 12/05/2011 à 01h45.

  6. #6
    Pilier Sénior

    Infos >

    Moi je voudrais aussi parler d'un autre point. La mortalité routière semble augmenter, OK. La question que je me pose, c'est de savoir si les méthodes utilisées jusqu'à présent n'ont pas atteint leurs limites. Si oui, alors il faudrait se montrer innovant, se donner les moyens de la mise en oeuvre et savoir attendre plus que 6 mois, 1 an ou 2 pour en tirer toutes les conclusions.

    Juste une remarque, baisser les limites de vitesse, en soi, c'est pas forcément utile. Dans certains pays, les limites sont inférieures à ce qui existe en France et je ne suis pas sûr que les routes y soient forcément plus sûres (si on regarde le nombre d'accidents et le nombre de victimes, morts et blessés, par rapport au trafic réel). Je pense par exemple au Royaume Uni.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  7. #7
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Marsu Voir le message
    Moi je voudrais aussi parler d'un autre point. La mortalité routière semble augmenter, OK. La question que je me pose, c'est de savoir si les méthodes utilisées jusqu'à présent n'ont pas atteint leurs limites. Si oui, alors il faudrait se montrer innovant, se donner les moyens de la mise en oeuvre et savoir attendre plus que 6 mois, 1 an ou 2 pour en tirer toutes les conclusions.
    sur ce point, tu as parfaitement raison... constat de l'échec d'une ligne directrice de l'Etat, ommunément apprlée "politique en vigueur".
    Hélas, loin d'en tirer des conclusions au bout de six mois, là cela est fait après 4 ans...
    Mais l'évocation d'un constat d'échec d'une politique appliquée, à un an d'une échéance importante n'est pas un point à soulever par certains (ce qui peut se comprendre).
    En outre, on relèvera que ce qu'ils tentent de faire, n'est qu'un bandage sur une jambe de bois, avec effet d'annonce, appropriation de changement, changement qui ne leur sont pas propores, mais imposés par l'UE, et quelques évolutions, dont on se demande pourquoi dès le départ, elles n'ont pas été soit prévues, soit imposées.

    Cela étant, comme le disait je ne sais plus qui sur une radio nationale très connue (traitant beaucoup de politique), du même bord que le gouvernement: "la diminution effective des morts sur la route en ne passant que par la répression, ne passera que par l'abolition de la voiture".
    C'est ma foi pas si faux...

    Juste une remarque, baisser les limites de vitesse, en soi, c'est pas forcément utile. Dans certains pays, les limites sont inférieures à ce qui existe en France et je ne suis pas sûr que les routes y soient forcément plus sûres (si on regarde le nombre d'accidents et le nombre de victimes, morts et blessés, par rapport au trafic réel). Je pense par exemple au Royaume Uni.
    Il y a quand même plusieurs études internationales qui mettent en évidence que la diminution de la vitesse entraine inéluctablement et invariablement une décroissance de l'attention du conducteur.

    J'habite une ville qui sert de réservoir d'essai national, nous avons déjà dans cette ville et villes périphériques des centre-ville et traversées à 30 KM/h + passage en 100% priorité à droite...
    résultat, augmentation de 200% des accidents.
    Chacun y verra ce qu'il veut, mais force est de constater que si l'abaissement à 30 KM et passage à 100% de priorité à droite devait sur le papier de quelques bureaucrates abaisser les accidents, que c'est le résultat inverse qu'il se passe, et le bilan est assez lourd: des morts là où jamais au paravent il n'y en avait, et aucune diminution des accidents là où il y en avait avant...Et pourtant, nous ne sommes pas réputés être des fous du volan comme certaines villes (que je tairai )
    Dernière modification par Olivier017 ; 12/05/2011 à 11h06.

  8. #8
    Pilier Sénior

    Infos >

    Pour ce qui est de la circulation sur BAU, je suis totalement d'accord.

    En rentrant chez moi le soir, j'emprunte une voie bien souvent encombrée, et il n'est pas rare du tout de voir des gens pressés remonter la BAU pour doubler tout le monde....il n'est pas rare non plus que dans ce cas, certains débordent "un peu" à droite pour les empêcher de passer !!!

    Je remarque que dans ces dispositions, rien n'est prévu concernant les piétons qui traversent n'importe comment et les cyclistes dont le daltonisme est généralisé, puisqu'ils ne savent pas faire la différence entre un feu rouge et un feu vert !!!
    Dernière modification par Tobias ; 12/05/2011 à 11h08.
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  9. #9
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Tobias Voir le message
    Pour ce qui est de la circulation sur BAU, je suis totalement d'accord.

    En rentrant chez moi le soir, j'emprunte une voie bien souvent encombrée, et il n'est pas rare du tout de voir des gens pressés remonter la BAU pour doubler tout le monde....il n'est pas rare non plus que dans ce cas, certains débordent "un peu" à droite pour les empêcher de passer !!!
    Et en général, ce sont les mêmes pour qui les feux rouges n'existent pas, les limitation uniquement faites pour les autres, et la voie de gauche leur étant réservée, les priorités à droite faite pour changer le paysage, le téléphone au volant comme une greffe de peau, et les premiers à chercher des procédures pour invalider les PV et autres suspension de permis

  10. #10
    Pilier Sénior

    Infos >

    Il faudrait également que la signalisation existante soit mise à jour...

    Je connais un endroit sur une autoroute où on voit un panneau "110 rappel" alors que le panneau "110" n'existe pas !!! J'ai vérifié plusieurs fois. Une dizaine de km avant, il y a un panneau "130", puis plus rien, puis ce "110 rappel"...et cela se passe en pleine campagne et pas dans le cas d'une autoroute urbaine !!!
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  11. #11
    Pilier Sénior

    Infos >

    No comment... Et, je suis d'accord, ce n'est qu'un exemple (j'en ai d'autres en tête...)...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  12. #12
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Pour rester sur la diminution de vitesse sur les routes, et pour parler de cas concrets que je connai, le 30Km/h, de plus en plus de véhicules ne peuvent tenir ce 30 dû simplement aux régimes moteur...
    Vous passez la seconde, vous le tiendrez mais avec une conso moyenne de 4.5 L/100, alors qu'à 35 Km/k en troisième vous serez à 2.5 L/100...

    Là également il y a un soucis... car d'un côté on nous parle pollution, consommation carburant, et d'un autre abaissement des limitations de vitesse, bien évidemment non adaptés avec les moteurs d'aujourd'hui, créant sur-consommation, sur-pollution, et in finé, passage à la pompe plus fréquent, alors que dans le même temps, sans justification autre que la spéculation boursière, le carburant augmente. (ce qui in finé abaisse le pouvoir d'achat... à passer plus souvent à la pompe)

    Le sujet n'est pas simple.
    Et oui marsu, les exemples sont nombreux, mais hélas les solutions également, mais ceux qui devraient les donner semblent ne pas en avoir (étrange par ailleurs).

  13. #13
    Pilier Sénior

    Infos >

    Pour le problème des zones 30, il y a aussi une autre question à se poser: est-ce que les voitures ont réellement vocation à circuler dans ces zones ou devraient-elles être remplacées par d'autres modes de transport (piéton, transports en commun divers). Parce que ces zones correspondent le plus souvent à des quartiers ou des zones de l'hypercentre ville...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  14. #14
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Marsu Voir le message
    Pour le problème des zones 30, il y a aussi une autre question à se poser: est-ce que les voitures ont réellement vocation à circuler dans ces zones ou devraient-elles être remplacées par d'autres modes de transport (piéton, transports en commun divers). Parce que ces zones correspondent le plus souvent à des quartiers ou des zones de l'hypercentre ville...
    Tu fait bien d'aborder ce sujet précis, car étant ville teste, je t'assure que la traversée d'une ville à 30 Km/h, ou le plein centre-ville à 30Km/h ne concerne pas uniquement des zones, qui déjà dans la majorité des cas, outre certaines villes exception, son loin d'être uniquement des hypercentres ou quartiers.
    Et le projet, qui éclata au travers des médias (testé actuellement chez-moi^^), c'est la totalité du centre-ville (pas uniquement l'hypercentre), ce sont les voies d'accès à ces centre-villes (on entents par là hypercentres, mais également voies en périphérie et centre-ville périphérique), mais pas que... les villes en périphérie verraient également leurs axes principaux menant à ces villes passer à 30Km/h + totalité de priorité à droite sur ces axes principaux.

    En outre, toutes les villes ne sont pas équipées en transport en commun comme peuvent l'être certaines grandes villes de France.
    Nombre de ces villes ont une majorité de citoyens habitant à quelques 15/20 Km... comment peuvent-ils faire? à pied? impossible, en tram? impossible l'infrastructure des constructions rendent impossible l'implantation de lignes de tram; en bus? oui... mais ne pas oublier que nombre d'entre-eux déservent ttrès mal les "bleds" alentours (à raison d'un bus toute les demi-heure, quand ce n'est pas par heure ou heure et demi... ça, c'est la réalité Française), en métro? impossible, n'en n'existe pas, en taxi? impossible, le cout est trop élevé...etc...

    Je me fait peut-être des idées, mais il me semble qu'on est bien loin de la prévention routière, ou du vœu pieux de diminuer les morts sur les routes, mais bel et bien en face de promesse post électorales faites à des lobbys (généralement liés à des drames routiers), et que face à des promesses non appliquées et une échéance électorale arrivant à grand pas, on tente de tirer un rideau de fumée (terme militaire^^), afin de "faire croire à" .

    L'abaissement des limitations de vitesse entraine comme je le disais précédemment un surcroit d'accidents, qui ne sont pas pour autant moins graves.
    L'abaissement des limitations de vitesse entraine inéluctablement une sur-pollution incontestable (demandez à AIRPARIF ce qu'il en est des données lorsque cela bouchonne avec une circulation à 30 ou 40 Km/h... )
    La suppression des voitures au centre-ville crée une désertification professionnelle pour les citoyens lambda, et à contrario crée des commerces inaccessibles (financièrement parlant) pour ces citoyens, tout dans le même temps que cela crée une fuite sociologique et économique de ces centre-villes.
    Les moyens alternatifs aux voitures pour les villes sont impossibles à mettre en œuvre dans bien trop de villes pour que ce soit une solution viable.

    Donc, au final, où se trouve la solution?
    Le tour de la question, crois-moi à été fait il y a bien longtemps, et les solutions tournent en rond.

    Crois-tu sincèrement que tant la diminution de la vitesse et la suppression des voitures en centre-ville abaissera les morts sur la route?
    A voir où se trouvent les accidents et où se passent les accidents mortels j'en ai quelques doutes.
    Cela étant, c'est mon avis que j'appose en connaissance de cause, ici, dans la partie débat, et il n'engage que moi, sur des constatations de situations réelles.

    PS: On a également expérimentés le parking à l'extérieur de la ville, associé à des navettes menant le citoyen dans la ville: Désastreux!
    Tu va plus vite à pied, les navettes tournant à un carburant en majorité fait de colza polluent et créent de nouvelles allergies (à savoir hein) --sans parler du pollen du colza hautement allergène et une plante qui est envahissante--, le parking bien que cher, parce que surveillé, était plus dangereux pour les véhicule que le trottoir.. et je te passe la régularité des navettes, les nombreuses zones non dé-servies, et le coût de tout cela pour l'usager en plus que pour les habitants supportant cela sur leurs impôts...

  15. #15
    Pilier Sénior

    Infos >

    Vu le nombre d'automobilistes, j'avoue avoir du mal à imaginer que ceci est une mesure électoraliste. Et je ne pense pas non plus que c'est en cédant à une ayatollah intégriste et monomaniaque de la "sécurité routière" (suivez mon regard...) que cela fera augmenter le nombre de bulletins dans les urnes.

    Ce problème peut être vu sous deux angles, humain et budgétaire. Qu'il y ait eu moins de morts sur les routes, c'est indéniable et c'est tant mieux pour les vies sauvées. Mais toute infraction non relevée est aussi une non-rentrée dans le budget de l'Etat et des communes. Imaginez que demain, il n'y ait plus aucune infraction commise. Ce serait une catastrophe budgétaire puisque précisément ces budgets intègrent des prévisions massives de recettes dues aux infractions....

    Et je crains que ce ne soit principalement ce second aspect qui ait été pris en compte
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

  16. #16
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Tobias, tu m'explique comment faire constater toutes ces infractions aux quelles les machines ne peuvent en établir les faits avec plus de 10 000 fonctionnaires en moins? un budget réduit de plus de 2 dixième etc....?
    Toute l'infaisabilité du problème tiens là dedans pourtant...
    Donc annoncer de telles choses, à une telle échéance n'est pas non plus un hasard fabuleux
    Dernière modification par Olivier017 ; 12/05/2011 à 15h47.

  17. #17
    Jinko
    Visiteur
    Les poids lourds sont limités physiquement en vitesse. Les véhicules légers, non. Il faudrait y venir. Mais baisse du chiffre d'affaire des constructeurs automobile à prévoir : problème économique en vue.

    A qui ressemblera une automobile dans un siècle ? Je pense que ce sera un véhicule entièrement automatique qu'il sera interdit de piloter manuellement sur les voies publiques.

  18. #18
    Pilier Sénior

    Infos >

    Plus encore, cela pose la question de savoir comment les gens se déplaceront dans un siècle (à courte, moyenne, longue et très longue distance).
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  19. #19
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Les poids lourds sont limités physiquement en vitesse. Les véhicules légers, non. Il faudrait y venir. Mais baisse du chiffre d'affaire des constructeurs automobile à prévoir : problème économique en vue..
    Dans la même veine, les jeunes permis probatoires ont tout loisir (en fonction des possibilités financières qu'ils ont bien entendu) de conduire des voiture sur-puissantes... Or, pour les motars, une limitation de cylindrée est imposée durant un temps donné, afin que les jeunes motars se sensibilisent à la conduite d'une moto, apprennent par réflexes acquis... comment se fait-il que les permis B probatoires ne sont pas astreints à une telle mesure?

    Toute personne qui à un moment donné dans sa vie, à dû se rendre sur place d'un accident impliquant un @, aura remarqué qu'une très forte proportionnalité des accidentés ont des voitures dont la puissance, face à l'inexpérience de conduite des jeunes conducteur, ne pouvait que présager une telle issue! (parfois, la vision des lieux est insupportable!)

    Quand à savoir quel sera le moyen de locomotion du futur, je vous rappel qu'il n'y a pas trente/quarante ans, on pensait encore que le véhicule du 21ème siècle serait la voiture volante... donc... présager de ce qui sera de l'avenir de l'automobile n'est pas forcément avoir une vision juste et réelle des conditions de vie de l'avenir.

    On constate toujours plus de disparité entre les infrastructures des transports en commun des grandes métropoles (pour ne pas dire villes principales Françaises), et le reste des villes de notre pays.
    un cout du transport en commun toujours à la hausse, un cout de l'habitat intra-ville toujours plus élevé, arrivant au point d'être inaccessible, obligeant à s'éloigner de la ville (supprimer les voitures sera donc impossible sans solution viable, peu onéreuse pour l'usager, et applicable)...etc..
    Il ne faut donc pas oublier de prendre en compte l'évolution démographique lorsqu'on envisage l'automobile de demain.

    Une voiture sans conducteur (ma région la teste à ce moment précis ), ça à un cout très élevé. Il faut une infrastructure qui guide la voiture, un développement technologique bien plus cher que pour les voitures actuelles... il faut avoir une confiance aveugle en l'électronique, l'intelligence artificielle... ce qui n'a strictement rien à voir avec nos routes actuelles:
    Cela obligerait donc des dépenses pour refaire l'intégralité de l'infrastructure routier actuel... avec un pays en déficite, c'est impossible à mettre en oeuvre!
    Une voiture sans conduteur, impose également un parc automobile roulant uniquement composé de tels véhicules... cela impliquerait d'obliger plus de 40 millions d'automobilistes à l'abandon de leur moyen de locomotion, entrainant in finé l'abandon de la liberté de déplacement, un cout pour ces derniers pour se rééquiper...etc.. c'est impossible! On l'a vu avec la tentative de passage au 100% électrique! (projet avorté dans l'oeuf!) --et ce, sans prendre en compte le lobbyisme pétrolier!!!!--
    Dernière modification par Olivier017 ; 14/05/2011 à 13h51.

  20. #20
    Jinko
    Visiteur
    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    Dans la même veine, les jeunes permis probatoires ont tout loisir (en fonction des possibilités financières qu'ils ont bien entendu) de conduire des voiture sur-puissantes... Or, pour les motars, une limitation de cylindrée est imposée durant un temps donné, afin que les jeunes motars se sensibilisent à la conduite d'une moto, apprennent par réflexes acquis... comment se fait-il que les permis B probatoires ne sont pas astreints à une telle mesure?
    Pourquoi ? Parce que la voiture est tout de même même moins délicate à piloter que la moto et qu'elle est moins dangereuse. Mais une extension d'une mesure de ce type au permis B me paraît une bonne idée.

    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    Quand à savoir quel sera le moyen de locomotion du futur, je vous rappel qu'il n'y a pas trente/quarante ans, on pensait encore que le véhicule du 21ème siècle serait la voiture volante... donc... présager de ce qui sera de l'avenir de l'automobile n'est pas forcément avoir une vision juste et réelle des conditions de vie de l'avenir.
    Je n'ai pas souvenir qu'on ait sérieusement envisagé en 1970 que les voitures se mettraient à voler au 21ème siècle si ce n'est dans des films et des bandes dessinées qui n'avaient aucune prétention à la prospective scientifique.

    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    On constate toujours plus de disparité entre les infrastructures des transports en commun des grandes métropoles (pour ne pas dire villes principales Françaises), et le reste des villes de notre pays.
    Pour une raison bien simple. Dans une métropole, où la circulation et plus encore le stationnement sont difficiles, on prend facilement le bus qui passe avec une fréquence de l'ordre de dix minutes. En zone rurale, comme il est illusoire d'avoir un bus toutes les dix minutes, on ne peut faire autrement que prendre sa voiture. Et comme aujourd'hui presque tout le monde a sa voiture, quand les collectivités locales s'efforcent de maintenir des transports en commun, les véhicules circulent quasiment à vide, sauf le ramassage scolaire le matin et le soir.
    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    un cout du transport en commun toujours à la hausse, un cout de l'habitat intra-ville toujours plus élevé, arrivant au point d'être inaccessible, obligeant à s'éloigner de la ville (supprimer les voitures sera donc impossible sans solution viable, peu onéreuse pour l'usager, et applicable)...etc..
    Ne tombons pas dans le lieu commun. Sur une longue période, disons de 1960 à aujourd'hui, quelles ont été les évolutions des coûts des transports et des logements par rapport aux ressources des ménages ?
    Personne n'envisage de supprimer les voitures. Toutefois, les orientations qui se dessinent en matière d'urbanisme sont de freiner l'extension des zones urbaines et de concentrer l'habitat dans le double objectif de préserver les surfaces naturelles et les surfaces agricoles et de limiter les besoins des ménages en transport.

    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    Il ne faut donc pas oublier de prendre en compte l'évolution démographique lorsqu'on envisage l'automobile de demain.
    Evolution connue avec une bonne précision pour les 50 ans à venir. De toutes les incertitudes, l'évolution démographique est la moindre.

    Citation Envoyé par Olivier017 Voir le message
    Une voiture sans conducteur (ma région la teste à ce moment précis ), ça à un cout très élevé. Il faut une infrastructure qui guide la voiture, un développement technologique bien plus cher que pour les voitures actuelles... il faut avoir une confiance aveugle en l'électronique, l'intelligence artificielle... ce qui n'a strictement rien à voir avec nos routes actuelles:
    Cela obligerait donc des dépenses pour refaire l'intégralité de l'infrastructure routier actuel... avec un pays en déficite, c'est impossible à mettre en oeuvre!
    Une voiture sans conduteur, impose également un parc automobile roulant uniquement composé de tels véhicules... cela impliquerait d'obliger plus de 40 millions d'automobilistes à l'abandon de leur moyen de locomotion, entrainant in finé l'abandon de la liberté de déplacement, un cout pour ces derniers pour se rééquiper...etc.. c'est impossible! On l'a vu avec la tentative de passage au 100% électrique! (projet avorté dans l'oeuf!) --et ce, sans prendre en compte le lobbyisme pétrolier!!!!--
    Je vous parle de l'automobile dans un siècle.
    La voiture sans conducteur existe déjà en expérimentation à La Rochelle. J'ai été surpris de l'appendre. Cette idée m'était venue récemment mais je pensais que cela ne serait réalisable que dans un futur encore lointain. Les choses avancent plus vite que je ne l'imaginais. Si elle existe à l'état de prototype aujourd'hui, il n'y a aucun doute qu'elle sera tout ce qu'il y a de plus banal dans un siècle et je suis même convaincu que les véhicules à moteur sans pilote automatique seront alors interdits dans un souci de sécurité : plus de problème d'alcoolémie au volant, de conduite sans permis, de téléphone au volant, de somnolence au volant, et de toutes les autres causes humaines qui font perdre la maîtrise de son véhicule ou se mettre en situation de danger.

    Il n'est pas sûr qu'il faille une infrastructure particulière. Si un véhicule possède un système d'intelligence artificielle analysant les images suffisamment performant, le système le rendra aussi autonome qu'un conducteur humain avec ses seuls yeux et son seul cerveau. Des systèmes d'assistance aux manoeuvres de stationnement sont déjà disponibles sur certains modèles. C'est à dire que la technologie non seulement existe mais qu'elle est descendue à un niveau de prix devenu accessible aux particuliers. De toutes façons, si infrastructures particulières il doit y avoir, on aura le temps de les installer. Les infrastructures routières ont été un peu modernisées depuis 1911 non ?
    Certes, les 40 millions d'automobilistes devront changer de véhicules. Mais d'ici là, les conducteurs d'aujourd'hui seront de toutes façons tous morts, de même que leurs véhicules. Vous voyez encore beaucoup de Ford T sur les routes ?

    De quelle tentative de passage au 100% électrique parlez-vous ?
    D'ailleurs les deux questions de l'énergie électrique et du pilotage automatique n'ont, d'un point de vue technique, rien à voir.
    Dernière modification par Jinko ; 14/05/2011 à 17h15.

  21. #21
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Pourquoi ? Parce que la voiture est tout de même même moins délicate à piloter que la moto et qu'elle est moins dangereuse. Mais une extension d'une mesure de ce type au permis B me paraît une bonne idée.
    Je ne sais quel âge vous avez, mais entre une petite citadine de 90ch fréquemment utilisée dans les auto-écoles, et un coupé de plus de 150ch (marques allemandes en général), la différence de conduite, de réflexes et notable.
    Et l'énorme différence entre un lâché en liberté de jeunes automobilistes, et de jeunes motocyclistes, c'est que les motars on eux eu un apprentissage approfondis.
    Les épreuves ne sont pas les mêmes, mais bien plus difficles qu'en voiture.
    Les connaissances ne sont pas les mêmes, mais bien plus difficiles que pour la voiture.
    Pour les motars, la téhorie limité au sommaire n'existe pas, contrairement aux jeunes automobilistes. Eux, ils doivent avoir des connaissances approfondies... ce qui est toujours pour l'heure refusé à l'apprentissage de la conduite auto (étrange...)

    Demandez si un motard n'a pas appris qu'à vitesse X, il lui faudra une distance Y pour s'immobiliser à l'arrêt, et si il n'a pas appris qu'à vitesse B, en percutant un véhicule à l'arrêt, le choc ne sera pas de... (etc..)

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Je n'ai pas souvenir qu'on ait sérieusement envisagé en 1970 que les voitures se mettraient à voler au 21ème siècle si ce n'est dans des films et des bandes dessinées qui n'avaient aucune prétention à la prospective scientifique.
    C'est amusant que vous donniez précisément 1970... l'année où le salon de l'automobile envisageait la voiture du 21 ème siècle... décrite comme volante et flotante.
    Et non, ce n'était ni pour les films de James Bond, ni pour d'autres films SF...
    1980 c'était carrément la voiture individuelle, à stationnement vertical et la voiture volante (disparition de la voiture flotante --anphibie--)


    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Pour une raison bien simple. Dans une métropole, où la circulation et plus encore le stationnement sont difficiles, on prend facilement le bus qui passe avec une fréquence de l'ordre de dix minutes.
    On voit que vous êtes un urbin, qui ne vit qu'en ville...

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    En zone rurale, comme il est illusoire d'avoir un bus toutes les dix minutes, on ne peut faire autrement que prendre sa voiture.
    Pourquoi "illusoire"? Parce que certains l'on décidés ainsi?
    Donc les ruraux subissent...

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Et comme aujourd'hui presque tout le monde a sa voiture, quand les collectivités locales s'efforcent de maintenir des transports en commun, les véhicules circulent quasiment à vide, sauf le ramassage scolaire le matin et le soir.
    Oui et?
    Vous vouliez en venir où?

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Ne tombons pas dans le lieu commun. Sur une longue période, disons de 1960 à aujourd'hui, quelles ont été les évolutions des coûts des transports et des logements par rapport aux ressources des ménages ?
    Vous ne subissez pas l'augmentation du cout de la vie vous? l'abaissement du pouvoir d'achat de votre foyer? (en flèche qui plus est, et ce, depuis plus de 4 ans)
    L'augmentation du loyer, des charges?
    Chez-moi, le cout du transport en commun à augmenté pour (entre autre impôts) rembourser l'implantation d'une ligne de tramway... tramway invisible depuis quatre ans, puisque il fut DONNÉ à la ville de Nantes, et que depuis, cette ligne est en friche totale!!
    Elle doit servir à la sté al***om, trois fois l'an (sté privée... utilisant une ligne de tram payée par des impôts et l'augmentation du cout des transports en commun^^).

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Personne n'envisage de supprimer les voitures. Toutefois, les orientations qui se dessinent en matière d'urbanisme sont de freiner l'extension des zones urbaines et de concentrer l'habitat dans le double objectif de préserver les surfaces naturelles et les surfaces agricoles et de limiter les besoins des ménages en transport.
    Il y a au moins trois ministres qui ont abordés à la suppression des voitures il n'y a pas 2 mois.
    Certaines asso. (et elles ne sont pas des plus radicales) réclament la suppression des voitures des centre-villes.


    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Evolution connue avec une bonne précision pour les 50 ans à venir. De toutes les incertitudes, l'évolution démographique est la moindre.
    C'est pourquoi ils n'ont pas vu venir la fuite des villes, vers les secteurs ruraux depuis 5 ans...

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Je vous parle de l'automobile dans un siècle.
    Vous prétendez que l'évolution démocraphique n'a que peu d'incertitudes, car ayant une prédiction calculé avec une précision --pseudo- nette de 50 ans...
    Rappelez-moi, déjà, les 5 dernières années ont été une surprise question évololution démographique... mais un siècle, c'est combien d'années...?

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    La voiture sans conducteur existe déjà en expérimentation à La Rochelle. J'ai été surpris de l'appendre. Cette idée m'était venue récemment mais je pensais que cela ne serait réalisable que dans un futur encore lointain. Les choses avancent plus vite que je ne l'imaginais. Si elle existe à l'état de prototype aujourd'hui, il n'y a aucun doute qu'elle sera tout ce qu'il y a de plus banal dans un siècle et je suis même convaincu que les véhicules à moteur sans pilote automatique seront alors interdits dans un souci de sécurité : plus de problème d'alcoolémie au volant, de conduite sans permis, de téléphone au volant, de somnolence au volant, et de toutes les autres causes humaines qui font perdre la maîtrise de son véhicule ou se mettre en situation de danger.
    J'en profite donc pour vous annoncer une nouvelle fraiche...
    ..
    ..
    ..fraiche de 35-40 ans:
    La voiture sans conducteur existe depuis les années 70 aux USA.
    Projet abandonné à une commercialisation officielle, dû aux défauts de l'intelligence artificielle, et au cout de son application.
    On nous rappel de temps à autre, dans les médias spécialisés, que bien que l'évolution (plutôt la révolution des années 90 entre autre) technologique apporte de nouvelles réponses à des problèmes connus de plusieurs dizaines d'années, la commercialisation ne peut être faite, à cause de la fiabilité électonique.
    Rappelons les nombreux problèmes liés aux régulateurs de vitesse, aux limiteurs de vitesse, systèmes anti-démarrage...etc.
    Par ailleurs, on le voit de manière encore plus flagrante en formule1... le 100% de fiabilité n'existe pas en terme d'électronique embarqué^^.

    Vous savez, la voiture solaire, on l'a vue, la voiture électrique, on l'a vue, le retour de la voiture à gaz (autre fois, pour mémoire des plus jeunes, l'ancêtre du bus, un mixte entre tram et bus, fonctionnait à gaz), pire, on a vu la voiture au 100% colza (je préfère encore la voiture à l'huile de friture^^).

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Il n'est pas sûr qu'il faille une infrastructure particulière. Si un véhicule possède un système d'intelligence artificielle analysant les images suffisamment performant, le système le rendra aussi autonome qu'un conducteur humain avec ses seuls yeux et son seul cerveau.
    Oui, tout à fait, et ça permettra certainement une avancée dès lors que ce sera associé à un conducteur...
    C'est ce qui est actuellement commercialisé, mais hélas, uniquement sur des véhicules haut de gamme, inaccessibles à plus de 85% des automobilistes... mais pour sûr que cela se démocratisera ;-)
    Une célèbre marque suédoise inventa le par-choc absorbeur d'énergie... toutes les voitures en sont équipées.
    Cette même célèbre marque inventa le sac d'aire (en parlé Fr), toutes les voitures d'aujourd'hui en sont équipées.
    Cette même marque inventa la carcasse et chassie absorbeur d'énergie en cas de choc latéral... demain, les voitures des riches en seront équipées, puis après, celle de monsieur tout le monde.
    L'assistance à la vision nocturne commence à arriver dans les modèles de moyenne-haute gamme. Pour sûr que d'ici un à deux ans, cela commencera à équiper les milieux de gamme.
    L'assistance passif du freinage d'urgence remplaçant un manque de réflexe du conducteur arrive pour les milieux de gamme. C'est un système encore inventé par cette marque suédoise.
    Et la liste est encore bien longue.
    Mais l'abandon du conducteur, purement et simplement, lorsqu'on voit que le 100% de fiabilité de l'électronique embarqué n'existe toujours pas, alors qu'ils travaillent dessus depuis les années 70; c'est pas forcément l'unique option à prendre, tout simplement, pour envisager la voiture de demain ;-)

    Mais je ne doute pas que dans un monde où on tente à tout prix d'uniformiser tout, la tentation de suppression à la manière de I robot, de tout conducteur sera possible.
    Somme toute, toute vision depuis près de 50 de la voiture sans conducteur, s'est toujours fait avec possibilité de prendre le volant lorsque le conducteur en estimait en avoir besoin..

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    Des systèmes d'assistance aux manoeuvres de stationnement sont déjà disponibles sur certains modèles. C'est à dire que la technologie non seulement existe mais qu'elle est descendue à un niveau de prix devenu accessible aux particuliers. De toutes façons, si infrastructures particulières il doit y avoir, on aura le temps de les installer. Les infrastructures routières ont été un peu modernisées depuis 1911 non ?
    Certes, les 40 millions d'automobilistes devront changer de véhicules. Mais d'ici là, les conducteurs d'aujourd'hui seront de toutes façons tous morts, de même que leurs véhicules. Vous voyez encore beaucoup de Ford T sur les routes ?
    Il y a une différence notable entre 1911, et aujourd'hui...
    A qui appartient désormais les infrastructures routier?
    L'État s'en est complètement désisté, et les régions ne peuvent déjà pas assumer leur entretien (l'État ne paye qu'au lance pierre, par goute à goute les enveloppes promises).
    Et je doute que l'État, sur-endetté, ne reprenne en main ce réseau routier, juste pour pouvoir accueillir des véhicules sans conducteurs (il faut impérativement un marquage physique au sol (pas visuel).
    Et lorsqu'on la vitesse d'endettement d'un pays, et la vitesse d'enrichissement d'un pays, croyez-moi, un siècle, au niveau d'endettement de la France, c'est très court.
    Et passer l'infrastructure au privé pour l'arrivée des voitures sans conducteur, impliquerait implacablement péage et/ou taxe supplémentaires.
    économiquement, sociologiquement, ce n'est pas envisageable.
    Les Français sont trop accrochés à leur liberté de déplacement, arrivée justement avec le moteur à explosion, et surtout avec les congés payés.

    Quand aux f*** T, désolé, mais en France elles furent peu nombreuses, mais des voitures d'époque, oui, il en existe encore, et croyez-moi, nombreux sont ceux accrochés à leurs deuxdeuches, quatres ailes, huit ami, et j'en passe qui ont plus de 30 à 40 ans (puisque pas le droit de citer de marques), ou toute voiture ayant 10 à 15, juste parce qu'ils n'ont pas d'argent pour acheter des voitures qui aujourd'hui sont déjà hors de prix, mais ceci, imaginez, si un nouveau type de véhicule venait à remplacer les véhicules "traditionnels"....
    avec le cout de développement, ils seraient encore plus chers qu'aujourd'hui... or, le marché est devenu inaccessible à l'heure actuelle...

    Citation Envoyé par Nihilscio Voir le message
    De quelle tentative de passage au 100% électrique parlez-vous ?
    D'ailleurs les deux questions de l'énergie électrique et du pilotage automatique n'ont, d'un point de vue technique, rien à voir.
    Il y a 10-13 ans de cela, à la fin de la tentative de la voiture solaire, et à l'arrivée de la génération 1 de la voiture électrique (nous n'en sommes qu'à la version 1.2), un projet avorté, dénoncé par les lobbys du pétrole et de l'automobile (seule une seule marque faisait de l'électrique) du centre-ville 100% électrique avait tenté de naitre.

    Quand au rapport entre la voiture sans conducteur, et la voiture électrique, le rapport se tient uniquement dans le fait, que le projet de la voiture sans conducteur serait (et cela date déjà de 10 ans si ma mémoire ne me fait pas défaut) que cette voiture sans conducteur serait électrique.
    Le problème actuelle, pour que ça ne se fasse pas, c'est que l'électronique embarqué pour une conduite sans conducteur, est un surcroit de poids pour le véhicule, et qu'embarquer des batteries et un système de récupération d'énergie cinétique afin de recharger les batteries en roulant, simplement en levant le pied pour ralentir en lieu et place de freiner (ce qui existe déjà sur les VL électriques), est également un accroissement de poids, mais également un manque de place.
    Mais la voiture "voulue" sans pilote, est électrique.
    C'est là le rapport...

    Après, ils font ce qu'ils veulent. Les résultats de la voiture sans pilote, ne dépasse pas les américains, qui eux sont dessus le projet depuis bien plus longtemps, avec des ressources financières bien plus importantes, et une technologie ayant 10 ans d'avance avec la France (ça se passe dans la fameuse silicone valley).

    Cela étant, un siècle, c'est bien beau, mais l'objectif de moins de 4 000 morts sur les routes en 2012 (année des présidentielles), on fait quoi?
    Plus de répression, avec des moyens humains inférieurs à 10 000 en comparaison avec il y a seulement 5 ans, des moyens financiers inférieurs de 2 dixièmes en comparaison à y a seulement 5 ans?
    Plus de propositions stupides à la "on supprime les panneaux avertissant les radars fixes", "on interdit les avertisseurs radar (et non les détecteurs de radars comme entendu dans les médias...)", "plus de publication de la carte d'implantation des radars fixe (de toute façon mise à jour rarement, et de manière inexacte, soulevé par un célèbre magazine auto)"?

    C'est ridicule.

    Une formation plus approfondie des élèves conducteurs, limitation de puissance pour les permis probatoires, plus de bleu sur les routes (et non des machines), plus de sanction pour les infractions type "distance de sécurité" (...)...etc...
    Là, oui!

  22. #22
    Membre Junior

    Infos >

    A l'écoute des mesures présentées par le gouvernement, j'ai également souris à certains moment et ouvertement ri à d'autres.
    L'interdiction des systèmes de détection s'avéra pour moi la tarte à la crème d'une nouvelle méconnaissance de la réalité technologique dans laquelle nous vivons. Non seulement ils ne peuvent ni ne pourront jamais interdire ce système parce que tout simplement ils n'empêcheront jamais un téléphone de faire "bip" à l'approche d'une zone géographique connue par ledit téléphone. Si en plus tout le monde alimente cette base de donnée d'aire géographique, cela suppose pour nos chers politiques de :
    1°) obliger les gens à avoir leur téléphone d'éteints lorsqu'ils conduisent
    2°) interdire les opérateurs téléphoniques en france afin que l'échange n'ait pas lieu.

    autant dire que c'était très drôle.

    Par contre je suis toujours étonné par le fait que la politique du chiffre dans laquelle s'engouffre le gouvernement ne vise toujours que les mêmes catégories. Jamais on ne remet le sacro saint droit au permis à vie. Jamais votre situation médicale ne vous supprime le droit à conduire un véhicule et donc finalement être le danger sur la route. Jamais l'obligation de se former au cours de la vie aux nouveaux panneaux et aux nouvelles obligations de la conduite ne constituent pour nos chers politique un moyen d'assurer une socle de formation à la sécurité routière. C'est toujours répression, répression, répression. et vendre des véhicules neufs ont potentiellement plus sûrs.

  23. #23
    Membre Exclu des Forums

    Infos >

    Citation Envoyé par arcarum Voir le message
    L'interdiction des systèmes de détection s'avéra pour moi la tarte à la crème d'une nouvelle méconnaissance de la réalité technologique dans laquelle nous vivons.
    Juste une précision, les détecteurs de radar ont toujours été interdits... là, dans les mesures prises, il s'agit d'avertisseurs de radar.
    L'un détecte les micro-ondes émises par les radars, et à réception de cette détection, avertis.... cela est, et à toujours été interdit.
    L'autre, ne fait que se référer à une géolocalisation de sa position, par rapport à une base de donnée répertoriant l'emplacement des radars fixes, et mobiles. Ce système n'a jamais été basé sur la carte publiée par l'État, dû au fait que cette carte était en partie fausse. La BDD est alimentée en directe par les utilisateur eux-mêmes... C'est ce système dont il est question dans les nouvelles mesures
    Et oui, son interdiction risque d'être un casse tête pour les FDO...
    D'autant plus que sur les smartphones sous l'OS du célèbre moteur de recherche (je ne sait pas pour les deux autres), bien généralement, les applis fonctionnent en "tache de fond", à comprendre que l'écran n'a pas besoin d'être allumé. donc en cas de contrôle, votre portable, à moins qu'il ne sonne, personne ne peut se douter qu'il est allumé, ni même qu'une telle application est lancée.

    ---------- Message ajouté à 09h58 ---------- Précédent message à 09h55 ----------

    Enfin, il est bon de rappeler que la détention ou l'utilisation d'un détecteur de radar est réprimée par une contravention de 5ème classe qui punie d'une peine d'amende maximum de 1500 euros. (si ma mémoire est bonne)

  24. #24
    Jinko
    Visiteur
    Citation Envoyé par arcarum Voir le message
    Par contre je suis toujours étonné par le fait que la politique du chiffre dans laquelle s'engouffre le gouvernement ne vise toujours que les mêmes catégories. Jamais on ne remet le sacro saint droit au permis à vie. Jamais votre situation médicale ne vous supprime le droit à conduire un véhicule et donc finalement être le danger sur la route. Jamais l'obligation de se former au cours de la vie aux nouveaux panneaux et aux nouvelles obligations de la conduite ne constituent pour nos chers politique un moyen d'assurer une socle de formation à la sécurité routière. C'est toujours répression, répression, répression. et vendre des véhicules neufs ont potentiellement plus sûrs.
    La politique du chiffre en matière de sécurité routière est la plus rationnelle. Car les chiffres dont il est question sont le nombre de victimes. Cette politique du chiffre a eu pour effet de diviser par deux le nombre de décès sur les routes en trente ans, c'est à dire qu'elle a eu pour résultat de sauver 5 000 vies par an. Il est positif.
    On cible toujours les mêmes, c'est à dire ceux qui roulent beaucoup, ceux qui consomment de l'alcool et ceux qui roulent vite. C'est vrai. Et alors ? Ce sont ceux qui occasionnent le plus d'accidents.

    On peut certes s'intéresser à des catégories plus marginales de conducteurs, par exemple les conducteurs âgés et ceux qui souffrent de certaines pathologies, mais quel est leur poids dans les statistiques ? Je serais néanmoins tout à fait favorable à des examens obligatoires au-delà d'un certain âge, mais je ne pense pas que de telles mesures feraient baisser de façon significative le nombre des accidents. En revanche, accentuer la répression sur les excès de vitesse et sur les comportements dangereux donne de bons résultats. La répression est certes le moyen le plus désagréable, mais c'est aussi le plus efficace. Quand on sait qu'on risque un contrôle d'alcoolémie et que, s'il est positif, on perd son permis de conduire, on limite sa consommation d'alcool. C'est aussi simple que cela.

    Une politique de répression soutenue associée à des mesures éducatives comme une sensibilisation à la sécurité routière dans les établissements d'enseignement et des campagnes permanentes dans les médias donne à terme des résultats . En trente ans on observe que les comportements se sont améliorés. C'est comme pour le tabac. En 1960, fumer des cigarettes blondes renvoyait à l'image valorisante du cow-boy d'une célèbre publicité. Aujourd'hui le fumeur est socialement mal vu. Cela incite à la baisse de la consommation. Cela incite surtout beaucoup de jeunes à ne pas commencer à fumer. C'est très positif. On observe en effet une baisse globale de la consommation de tabac depuis une vingtaine d'année par le moyen combiné de la répression (prix du tabac) et des campagnes de sensibilisation.

    A très long terme, j'envisage une mesure radicale : l'interdiction de conduire un véhicule sans supprimer les véhicules. Les évolutions des technologies le permettront. On est déjà capable d'envoyer des engins sans pilote sur Mars et de les faire revenir. Des robots sont déjà capables de jouer au football. Des robots humanoïdes sont déjà disponibles pour effectuer des tâches ménagères. Nul doute que dans quelques décennies les voitures se piloteront elles-mêmes sur de simples indications données par les passagers, comme on demande aujourd'hui à un conducteur de taxi de se rendre à telle adresse, de prendre la deuxième rue à gauche etc. Il s'agit pas d'un rêve à la Jules Verne. On est déjà capable de concevoir un tel véhicule. La fiabilité ne serait peut-être pas suffisante et le coût excessif, mais ce n'est qu'une question de temps. Restera à ce que cela s'impose dans les besoins exprimés par les acheteurs et par la réglementation.
    Une telle évolution aura pour effet se supprimer l'élément le plus dangereux, à savoir le conducteur.
    Solution parfaite à un problème grave, technologiquement et financièrement possible, cette solution ne pourra que s'imposer.

    Pour olivier :
    - Dans une métropole, où la circulation et plus encore le stationnement sont difficiles, on prend facilement le bus qui passe avec une fréquence de l'ordre de dix minutes.
    - On voit que vous êtes un urbin, qui ne vit qu'en ville...


    J'habite une petite ville de 15 000 ha. Si je dois aller dans la ville voisine distante de 10 km, je prends toujours ma voiture : je pars quand je veux et le trajet ne me prend qu'une dizaine de minutes. Il y a bien des cars, mais pas plus d'un toutes les deux heures, le dernier vers 20 heures, et le trajet dure 25 mn.
    En revanche, quand je vais à Paris, j'évite de le faire en voiture. Dans Paris, je suis toujours à quelques minutes à pied d'une station de métro et le temps d'attente entre deux rames dépasse rarement les 5 mn.
    Même chose à Strasbourg : en centre ville je ne me déplace qu'à pied, en bus ou en tramway parce que la circulation en véhicule personnel y est quasiment impossible et que les transports en commun sont suffisamment fréquents et rapides.

    Il y a au moins trois ministres qui ont abordés à la suppression des voitures il n'y a pas 2 mois.
    Après renflouement des deux constructeurs nationaux sur décision gouvernementales ?
    Il n'ont pas dû dire exactement cela. Les références exactes de leurs déclarations serait bienvenues.
    Dernière modification par Jinko ; 15/05/2011 à 16h03.

  25. #25
    Pilier Sénior

    Infos >

    Saut qu'encore une fois, ont été oubliés, dans le renforcement de la répression, deux catégories très importantes des usagers urbains, les piétons et les cyclistes.

    99% des cyclistes que je vois tous les matins ne respectent pas les feux tricolores, roulent sur des trottoirs, vous doublent par la droite pour ensuite tourner à gauche devant votre capot, ne respectent pas le sens des files de circulation des vélos, ont des lecteurs mp3 fixés aux oreilles voire envoient des sms en pédalant, etc...

    Tant qu'on continuera à traiter les vélos comme des seigneurs qui peuvent tout se permettre, en toute impunité, avec la bénédiction des tous les bien-pensants écolos, parce qu'ils ne polluent pas, il y aura toujours de graves accidents en ville.....
    Il vaut mieux une couverture bien posée qu'un plaid de travers !!!!

Page 1 sur 4 123 ... FinFin

Discussions similaires

  1. [Rapport avec les pros du droit] Stage de sensibilisation à la sécurité routière
    Par Oliw76 dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/04/2013, 12h42
  2. [Travaux et Construction] Placard sur mesures et erreur de mesures
    Par Lcheret dans le forum Immobilier
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/01/2013, 23h18
  3. [Rapport avec les pros du droit] Stage de sensibilisation à la sécurité routière
    Par EmyC dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/04/2012, 22h53
  4. Droit et sécurité routière
    Par Animateur Communautaire dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 9
    Dernier message: 24/01/2012, 23h34
  5. [Consommation] petit accident lors du Brevet de sécurité routière
    Par nath49 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/12/2011, 12h34