Page 1 sur 2 12 FinFin
Affichage des résultats 1 à 25 sur 46

Discussion : Que faut-il faire ?

  1. #1
    Pepelle
    Visiteur
    Bonjour à tous,
    J'aimerais aborder un problème de fond concernant ce forum ( mais qui de toute façon est le même sur tous les forums )
    Un internaute pose une question juridique : il reçoit plusieurs réponses. A un moment donné un des intervenants énonce une erreur juridique ou est hors sujet. Il est contredit par un autre qui lui dit que ce qu'il a écrit est faux ou hors sujet. Plusieurs solutions
    - il reconnait son erreur
    - il vous traite de prétentieux, de quoi je me mêle, etc ....
    - il vous demande si vous êtes content de lui avoir montré qu'il était un con.
    - il annonce qu'après tout chacun peut donner son avis et que le questionneur fera le tri dans tout cela.
    La première solution est de moins en moins courante et les trois autres solutions de plus en plus pratiquées ce qui amène régulièrement des " prises de tête" entre participants. Pour les anciens de ce forum, je rappelle que les seuls internautes qui ont été frappés d'exclusion sur ce forum l'ont été car ils avaient été contredits sur des affirmations juridiques fausses ( un licenciement avec transaction est illégal et vous ne pouvez pas aller devant les prud'hommes) et qu'ils avaient " pété " les boulons en insultant tout le monde suite aux remarques d'autres internautes leurs indiquant qu'ils s'étaient trompés.
    Alors que faut-il faire ?
    - mettre à chaque fois que l'on rectifie juridiquement une réponse, la mise en garde suivante " attention, je ne vous juge pas, ni ne vous prend pour un c, mais je tiens à signaler que ...."
    - Allez voir ailleurs si le soleil est meilleur ?
    - laisser s'écrire des erreurs juridiques en se disant qu'après tout chacun peut s'exprimer quitte à induire le questionneur en erreur ? ( mais comme cela pas de prise de tête)
    Je n'ai pas de solution mais j'aimerais que vous réfléchissiez au problème car actuellement des intervenants compétents sont en train de faire leur valise et il y a sur ce forum une arrivée d'internautes " qui ne sont pas juristes, ne demandent qu'à apprendre" mais veulent participer( sans être trop contredit quand même ).
    Désolé Obby, mais je ne cautionne pas non plus la stratégie du " tout est juste, rien n'est faux " Il y a des règles juridiques en droit et l'audace n'a rien à voir dans l'histoire, ni la gentillesse ou pas du répondeur.
    Amicalement à tous

    PS : ce message n'est pas à tendance polémique et ne vise personne en particulier ( sauf Obby, mais il sait que je l'aime bien ) Alors s'il vous plait pas de réponse d'insultes ( faites le par MP si vous voulez vous soulager!) J'essaie juste ( maladroitement sûrement) de soulever un problème récurrent sur ce forum.

  2. #2
    Membre Benjamin

    Infos >

    je pense qu'on ne peut pas s'inventer un métier. Si on répond à une question et qu'on se trompe il est toout a fait entendable qu'on a dit une ******** et qu'on ferait mieux de se taire...
    En tout cas je tire mon chapeau aux personnes qui nous aident dans nos litiges et si je dis une bétise pas de problème faut me le dire.

  3. #3
    Pilier Cadet

    Infos >

    Pepelle,
    je ne sais comment repondre ... Ah si, je vous aime bien aussi, , et c'est sincère.

    Je me suis surement mal exprimé, je n'ai jamais pensé que tout est juste rien est faux, j'ai voulu dire que j'aime ce forum car ont a toutes les réponses:
    De la plus technique (et legale) à la plus humaine, de la plus optimiste à la plus pessimiste.

    Ainsi l'intervenant se fait une idée. (excusez moi Pepelle c'est ma façon de procéder, je me mesure toujours par rapport aux extremes, il est plus facile de savoir à quel point quelque chose est totalement juste en sachant dans quelles circonstances elles seraient totalement fausse ou improbable.

    Maintenant en ce qui concerne le juridique, les contradictions apportés et les intervenants qui ne raisonent pas sur l'argumentation mais en terme de personnes:
    Je l'ai souvent dis, et je l'inscrit presque à chaque fois: "je ne suis pas juriste" ou "nos amis juristes vous donnerons des precisions".
    J'accepte volontier d'être contredis, parfois si j'insiste sur une idée c'est uniquement pour mieux comprendre le sens de mon erreur.

    Alors tres franchement, si a un moment j'ai dis une erreur, si a un moment certains d'entre vous n'ont pas apréciés mon intervention, faites moi le savoir ... En message privé ou directement dans le fil du message, je le dis à nouveau, pour moi il ne s'agit que d'idées et non de personne alors je ne me sentirais pas blessé ou insulté.

  4. #4
    Pilier Cadet

    Infos >

    Je partage également l'avis de Pm34, et je precise que mon seul but ici est d'apprendre et d'aider.

    Pour ce qui est de l'audace Pepelle:
    Je sais, le droit reste le droit, il est basé sur des textes ... et jurisprudences d'après ce que j'ai compris. Ainsi celles ci sont il me semble pour certaines nées d'une personne (un Avocat) qui s'est dit et si ... ?!? et donc a fait peur d'un peu d'audace.
    Ont l'a vu il y a quelques semaines avec la question de Smilies07, parfois il y a des rebondissements et la verité d'un jour et dementie (du moins en partie) le lendemain parcequ'une personne a voulu defendre son argumentation, sa position.

    Enfin, si certaines personnes s'en vont s'est bien dommage, je pense que le forum a besoin de certains intervenants, comme vous; Meha, Marsu, Lulo, Pm34 ... (je m'arrête là mais il y en a d'autres)

  5. #5
    Membre Junior

    Infos >

    J'avais le Gaffiot à portée de main, j'ai donc regardé la définition du mot forum, j'ai été surpris par l'étendu de son usage.

    Quand je suis venu ici, je ne savais que trop faire de mes problèmes avec mon employeur, en exposant certaines situations j'ai pu avoir une approche et surtout un ensemble de conceptions qui gravitent, non pas autour d'un problème de droit mais de ma situation (subjective) avec mon employeur.

    Le forum devient parfois assez précis pour donner une réponse qui rélève presque de la consultation juridique.
    Plus souvent il permet une approche pour se diriger ensuite.

    Avec un peu de pratique je me suis aperçu que "la bonne réponse" se mettait à jour au fil des débats qui suivaient le post.

    CE qui se passe pour une personne en particulier et qui au cours de ce débat, se vexe, répond à côté, ou ne prend pas note de ce qui est dit...Cela me semble inhérent à ce type contexte (Débat écrit et communication d'ensemble très réduite).

    N'est-ce pas un faux problème ? Entre ceux qui récitent des textes et ceux qui proposent une analyse pertinente et poussée, nous usagés des conseils sommes assez "grand" pour comprendre ou se situe la bonne alternative.

    POur finir, il ya deux mois je ne m'interessais pas du tout au droit, depuis que je passe ici je lis avec beaucoup d'intérêt des posts qui ne concernent pas du tout ma situation.

    Allons courage pepelle, votre contribution fait partie des incontournables de ce site.

    Cordialement.

  6. #6
    Pilier Junior

    Infos >

    Allons allons, ce n'est que les vacances, puis il faut bien laisser la place à ceux, qui souhaitent également s'investir ici et apprendre des autres.
    Ce n'est pas parce qu'on répond à côté ou qu'on se gourre, qu'il faut mal prendre , une précision ou carrément une contradiction, bien au contraire, mais que tout le monde se rassure, il suffit parfois d'avoir lu un peu trop vite le sujet. Il existe ici suffisamment de garde-fous pour recentrer, sauf si on les démotivent par des attitudes négatives...
    Alors comme chantait [M], positives vibrations yéha.......
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  7. #7
    Pilier Cadet

    Infos >

    Je profite de ce message pour vous preciser, (oui à nouveau) certaines choses afin de ne pas être obligé de les dire à chaque messages:
    - J'ai le plus grand respect pour certaines personnes ici et leurs connaissances.
    - Je sais que je ne suis pas juriste (loin de là).
    - Je n'ai pas l'esprit polemique, accepte volontier de reconaître mes erreurs, aime les debats d'idées et n'affirme rien.

    Ainsi vous pouvez sans problemes me contredire.
    Ce sera ma dernière intervention dans ce sens, en esperant que mon insistance me soit pardonée (non ne me brulés pas en place publique )

  8. #8
    Pilier Junior

    Infos >

    Communiquer signifie mettre en commun des signes verbaux, non verbaux et aussi infra ou ultra-verbaux pour transmettre des messages impliquant une mise en relation à partir de ressemblances, de complémentarité s, de différences ou d'antagonismes.
    Communiquer s'inscrit dans une relation confiante qui, au delà-là de la simple transmission des connaissances, saura proposer des échanges et des confrontations.
    Une telle relation implique l'utilisation d'outils concrets et la mise en pratique de règles "d'hygiène relationnelle" accessibles à chacun et doit offrir à chacun des protagonistes la possibilité de mieux se dire, de se faire entendre, et d'agrandir sa propre écoute dans les différents registres du partage indispensable à la communication.
    il ne faut pas oublier que nous sommes dans le virtuel et que le physique, le regard, l'intonation, les mimiques et la gestuelle, tous outils performants de la communication verbale, ne peuvent être ici reproduites avec les seuls caractères de nos claviers. Nous ne disposons pas des signes non verbaux de la communication pour nous aider à nous comprendre.
    quelques points d'exclamation seront traduits agressifs pour les uns ou désespér&#233 ;s pour les autres, et les points de suspension seront pour les uns dubitatifs et pour les autres, moqueurs.
    Ici, par écrit, il nous est très difficile d'être certains de bien être ressentis par l'autre dans nos mots, isolés de notre personne physique, incomplets pour une communication saine et bon nombre de facteurs pertubateurs sont exprimés dans nos réponses: celui du ressenti, des perceptions internes et des sentiments éprouvés par chacun, celui du sens, de la charge émotionnelle réactivée à un moment donné par l'impact du présent sur certaines zones personnelles de notre passé ou certains évènements liés à notre propre histoire. Tout cela fait que notre communicatin écrite est incomplète.
    c'est ainsi que les frustations et les insatisfactions prennent le pas sur la convivialité, les non-dits circulent et alimentent les malentendus dans le silence des frustations. Le réactionnel l'emporte sur le relationnel, l'incompréhension et l'intolérance sur l'harmonie.
    L'asymétrie s'installe, deux univers cohabitent sans pouvoir se rejoindre.
    Pourtant nous avons tous ici le même désir, celui d'avancer dans le débat, de parfaire les réponses et d'aider celui qui le réclame.
    et on ne s'entend pas pour cela...
    je suis persuadée au plus profond de moi-même que chacun d'entre nous est capable, a les compétences, est susceptible de mettre en oeuvre tout ce qu'il possède lui-même pour établir une meilleure qualité de communication avec lui-même et avec autrui,car prendre conscience de nos défaillances ne peut que nous servir à nous améliorer personnellement et s'aider de ses "ennemis" pour communiquer est beaucoup plus formateur pour soi-même qu'on ne peut se l'imaginer, en restant vigilent sur les débordements de notre réactionnel, celui qui nous entraine vers les fuites ou les agressions.
    et puis quand débordement il ya (car débordement existe il faut s'y faire !) il est mieux que tolérance l'accompagne d'un côté et excuse le suive de l'autre, non ?
    mais si ce mieux n'existe pas, personne n'en mourra.
    Cordialement.

  9. #9
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour,

    Pensées en vrac...

    Quel est le principal intérêt de forum ?
    1°) Donner des réponses juridiques rigoureuses
    ou
    2°) Apporter un quelconque soutien en montrant de l'intérêt à une personne inquiète qui s'est donné le mal de rédiger un message
    ou
    3°) Apprendre, comprendre et tenter de rendre service en tissant du lien social virtuel
    ou
    4°) Passer le temps quand on est en vacances à la Toussaint


    Je pense que toute personne qui s'adresse à un forum sait qu'il ne s'agit pas là d'un site institutionnel et que tous les éléments de réponse méritent d'être confirmés par un professionnel quand la situation est grave. Bref, elle souhaite avant tout être rassurée et les différentes réponses lui feront prendre conscience des pistes à explorer ou de la complexité du problème.

    Je crois aussi que les interlocuteurs qui répondent aux messages pourraient être plus transparents sur leurs compétences... Il y a visiblement des gens qui des connaissances pointues sur ce forum : pourquoi ne pas indiquer d'où vous les tenez ?
    Etes-vous avocat, délégué syndical, clerc de notaire, étudiant en 4ème année de droit, plombier passionné de droit de l'urbanisme, boulanger qui investit dans l'immobilier, comptable ?

    Les plus érudits pourront toujours proposer une nouvelle rubrique "cours de droit" si ça leur chante...

  10. #10
    gingko
    Visiteur
    Que voilà un message intéressant de pepelle, au point que j'enfreins mon engagement ne plus lui répondre ni ce sur ce forum, ni sur d'autres!
    Mea culpa par avance!
    Il manque à mon avis à son raisonnement quelques éléments:

    1) quel est le degré d'ego et de tolérance de celui qui a répondu faussement et de celui qui envoie la réplique
    2) quel est le soutien que l'un et/ou l'autre peuvent avoir dans la communauté internaute , qui peut se décliner entre femmes/hommes, juristes/non juristes, anciens/nouveaux, syndicalistes, non -syndicalistes, etc...

    Car le résultat sera différent selon!

    Une petite fable (sur un forum imaginaire, toute ressemblance sur les abréviations avec les intervenants de cet échange n'étant que pure coïncidence ) pour illustrer mon propos:

    L'internaute p. (juriste) a répondu faussement, mais en étant péremptoire ("je suis sûre et certaine" , j'ai téléphoné à ma copine juriste aux A...)
    L'internaute C. (non-juriste) intervient pour répliquer, de façon courtoise: "non, p. je te donne les textes, avec un lien sur le site officiel des A... , je suis d'un avis diamétralement opposé"
    L'internaute p. répond : "oui , ton texte semble clair, mais je vais quand même téléphoner, avant de te donner raison, à ma copine, juriste aux A..."
    Dans le même temps l'internaute p. se répand en exclusives, sur un autre échange d'un autre forum, mais auquel a déjà aussi participé C. , contre "des intervenants qui se prennent pour des juristes ( moins ils en savent et plus ils sont péremptoires) et se piquent de vouloir donner des leçons à d'autres".
    Ensuite l'internaute p. admet "oui ma copine (la juriste aux A..., la même qui avait donné , disait p., l'information sûre et certaine) a confirmé que ce texte existait, et était applicable mais elle m'a dit autre chose (sans textes) et sur cet autre point donc, je suivrai son avis et pas le tien"
    L'internaute C. s'énerve un peu de ce manque de considération contre les non-juristes (même avec un texte avec sources officielles , il faut que la copine juriste confirme) et fait référence à la diatribe contre les non-juristes .
    L'internaute p. délivre alors un diplôme "honoris causa" à C: " ah non, mais toi, je te considère comme juriste, il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études de droit" , ce sur la base d'une définition tronquée du Larousse
    L'internaute C. (les boules) fait remarquer la définition tronquée du Larousse !
    la bonne est "personne qui, AYANT FAIT DES ETUDES DE DROIT, le connaît, le pratique; auteur d'ouvrages juridiques"
    Sur ce l'internaute p. appelle à l'aide d'autres internautes qui se répandent en injures sur C.
    Que croyez-vous qu'il arriva?
    C. en a eu marre et a abandonné le forum, le laissant aux "vrais juristes" !

    Comme quoi, l'essentiel est dans la TOLERANCE, même pour les non-juristes, et je rejoins totalement Meh, Pm34, Obby et Kaskade sur ce point.

    Il manque donc dans l'algorithme de pepelle:
    Pour la réponse de l'internaute X "corrigé":Le choix entre :
    - je reconnais mon erreur, tout simplement (inutile d'en dire plus)
    - je reconnais à moitié mon erreur , mais je vais quand même lui faire remarquer que je ne retiens pas comme cela son avis (de "non-juriste" par ex)
    Pour les internautes qui constatent une erreur de X:un autre choix
    - ouh la la, mais tel que je connais X, cela va mal se passer, donc je m'abstiens

    Elle est pas belle, la vie, sur les forums?
    A mon avis, ce pourrait être mieux, avec plus de courtoisie et de tolérance!
    Bien amicalement à tous!

  11. #11
    Pilier Junior

    Infos >

    jolie histoire,
    mais il manque la moralité de cette histoire que je vous propose à suivre :

    Il est effectivement inutile de modifier par avenant un cdd pour en avancer sa date de fin puisque la rupture d'un cdd d'un commun accord entre employeur et salarié ouvre droit à une prise en charge par l'assurance chômage au plus tôt au lendemain de la fin de contrat après carence iccp.

    c'est écrit dans les textes, avez-vous les bons ?

    enfin, si je peux vous aider à régler un quelconque problème au niveau de l'assedic, vous pouvez compter sur moi, monsieur ******.
    et pour finir, je ne veux pas engager de polémique, juste peut être vous aider à éclaicir un point qui serait nébuleux au niveau règlementation assedic .
    je reste donc à votre écoute, si vous le désirez.
    Cordialement.

  12. #12
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par nvproprio
    Bonjour,

    Pensées en vrac...

    Quel est le principal intérêt de forum ?
    1°) Donner des réponses juridiques rigoureuses
    ou
    2°) Apporter un quelconque soutien en montrant de l'intérêt à une personne inquiète qui s'est donné le mal de rédiger un message
    ou
    3°) Apprendre, comprendre et tenter de rendre service en tissant du lien social virtuel
    ou
    4°) Passer le temps quand on est en vacances à la Toussaint


    Je pense que toute personne qui s'adresse à un forum sait qu'il ne s'agit pas là d'un site institutionnel et que tous les éléments de réponse méritent d'être confirmés par un professionnel quand la situation est grave. Bref, elle souhaite avant tout être rassurée et les différentes réponses lui feront prendre conscience des pistes à explorer ou de la complexité du problème.

    Je crois aussi que les interlocuteurs qui répondent aux messages pourraient être plus transparents sur leurs compétences... Il y a visiblement des gens qui des connaissances pointues sur ce forum : pourquoi ne pas indiquer d'où vous les tenez ?
    Etes-vous avocat, délégué syndical, clerc de notaire, étudiant en 4ème année de droit, plombier passionné de droit de l'urbanisme, boulanger qui investit dans l'immobilier, comptable ?

    Les plus érudits pourront toujours proposer une nouvelle rubrique "cours de droit" si ça leur chante...
    Réponse humouristique
    Personne ne veut chanter ici, pourtant il y en a qui ont de la voix pour celà, mais aider et communiquer, se tendre, se détendre; c'est la pluralité et les points de vues contradictoires tant juridiques que personnels qui s'expriment ici, brider les personnes par une quelconque qualification, (même si elles apparaissent de par leur qualités) par une obligation de situation, ne sauraient en faire qu'un site corporatiste. Il en existe déjà.
    Mais puisque vous faites de l'humour, moi aussi, habituellement on paye pour un pro, alors quand en plus vous en avez des gratos, laissez-les abonder comme ils le sentent, z'allez pas leur faire un contrat de bénévolat?
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  13. #13
    gingko
    Visiteur
    A lulo (je commence par le tutoiement)
    Puisque tu interviens sur ce sujet des ASSEDIC en présumant que ce que tu dis est écrit dans les textes (sans rien citer) , mais pas ce que dit C. dans la fable, je te livre un lien qui pourra t'intéresser, où le droit ASSEDIC en cas d'avenant de réduction du CDD est affirmé (ce que contestais p. dans ma fable) et non le droit en cas de rupture amiable du CDD avant sa fin:
    http://www.assedic.fr/unijuridis/tra...nts/ci0409.pdf
    Tu fais recherche " avenant" ou tu vas directement à la rubrique fin de CDD , paragraphe 5.1.1.2 de la fiche 1!

    Maintenant Vous me paraissez, Lulo, tellement péremptoire et méprisant à mon égard , je cite :
    "
    c'est écrit dans les textes, avez-vous les bons ?

    enfin, si je peux vous aider à régler un quelconque problème au niveau de l'assedic, vous pouvez compter sur moi, monsieur ******.
    et pour finir, je ne veux pas engager de polémique, juste peut être vous aider à éclaicir un point qui serait nébuleux au niveau règlementation assedic .
    je reste donc à votre écoute, si vous le désirez.que je suppose "

    que je ne sais pas pourquoi , monsieur Lulo, je vous réponds!
    Bon, mais je ne vais nullement m'éterniser sur ce site que j'ai quitté il ya longtemps vu le manque de tolérance qui y règne, justement!
    Ceci est un bon exemple cependant de "l'incomplétude" de la question posée par pepelle et du besoin de tolérance sur les forums.
    Je reste cependant à votre écoute pour que vous communiquiez, sur ce forum, un texte affirmant que toute rupture d'un commun accord d'un CDD ouvre droit aux ASSEDIC.

  14. #14
    Pilier Junior

    Infos >

    euh... je suis une fille
    je vous promets de faire cette recherche de texte, pas ce soir, mais je n'ai qu'une parole, je vous l'affirme aussi.
    je ne suis nullement péremptoire ou méprisante, vous traduisez mal mon propos en y mettant des intentions qui ne sont pas miennes, je vous remercie de bien vouloir le croire.
    Fiche 1 page 7 du lien que vous fournissez, point 5.1, 2ème alinéa, est ennoncé que la fin du contrat de travail à durée déterminée est considérée comme une rupture de contrat de travail à l'origine d'un chômage involontaire.
    la rupture d'un commun accord met fin au cdd, ne le pensez-vous pas ?
    je vous souhaite une bonne nuit et reviendrais donc vous prouver ce que vous voulez.
    Cordialement.

  15. #15
    Pilier Cadet

    Infos >

    Drôle d'impression ce soir avant d'aller me coucher:
    Forum de qualité, personnes compétentes mais l'ambiance qui vire au cauchemard!
    Dans l'aprés midi je postais en me demandant comment serait interpretés mes propos, bien - mal ... Je me disais également, pourvu que cela ne fasse pas polémique (sans même en entrevoir une).

    Et puis finalement à l'écriture ce ce message je me dis que c'est dommage, j'ai à certains moment essayé de comprendre pourquoi des situations qui semble illogiques, privant des victimes de leur droit, peuvent trouver des cheminements de droit. J'ai encore la faiblesse de croire (c'est à dire esperer) que la justice et les textes sont en place pour une vie collective et juste, ou le préjudice peut être réparée et la victime defendue. Donc comme tout idéaliste, ou même peut être uthopiste je n'ai a des moments peut être pas su rester dans la technique, voir mécanique du droit.
    Je le reconnais, ont ne gagne pas avec les bon sentiments, et la justice rendu par des hommes n'est qu'à leur image.

    Enfin, demain est un autre jour

  16. #16
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Obby
    Drôle d'impression ce soir avant d'aller me coucher:
    Forum de qualité, personnes compétentes mais l'ambiance qui vire au cauchemard!
    Dans l'aprés midi je postais en me demandant comment serait interpretés mes propos, bien - mal ... Je me disais également, pourvu que cela ne fasse pas polémique (sans même en entrevoir une).

    Et puis finalement à l'écriture ce ce message je me dis que c'est dommage, j'ai à certains moment essayé de comprendre pourquoi des situations qui semble illogiques, privant des victimes de leur droit, peuvent trouver des cheminements de droit. J'ai encore la faiblesse de croire (c'est à dire esperer) que la justice et les textes sont en place pour une vie collective et juste, ou le préjudice peut être réparée et la victime defendue. Donc comme tout idéaliste, ou même peut être uthopiste je n'ai a des moments peut être pas su rester dans la technique, voir mécanique du droit.
    Je le reconnais, ont ne gagne pas avec les bon sentiments, et la justice rendu par des hommes n'est qu'à leur image.

    Enfin, demain est un autre jour

    Je n'y ai vu qu'un peu de polémique, avec un peu moins de nerfs c'est plus productif!
    Je souhaite, je pense comme tout le monde y compris Mr ******, (il le démontre d'une manière virulente c'est vrai), peut trouver sa place comme tout un chacun ici.
    Soyons tous réalistes, si il n'y avait que des pros, leur MP seraient débordés, si il n'y avait que des ânes (comme moi! ), ce ne serait plus un forum vraiment juridique , que les plus armés dans leur expériences professionnelles ou personnelles se confrontent, je n'y vois aucun inconvénient. De plus vous le savez tous , on peut se chambrer gentiment sur les post, ce qui incite bien entendu à la corrrection, et à mettre parfois ses nerfs de côté.
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  17. #17
    gingko
    Visiteur
    Excuse, Lulo, du Monsieur!
    Comment pouvais-je savoir?
    Je n'épiloguerai pas sur les "solidarités diverses" évoquées par ma réponse à pepelle.

    Ben, non, je ne suis pas convaincu que le titre "fin de CDD" inclue automatiquement le cas d'une rupture d'un commun accord...
    Je voudrais bien, mais ayant eu à connaître d'expériences différentes sur les forums auxquels j'ai participé, je m'en tiens aux textes!
    Pourquoi, dans le même paragraphe, avoir eu besoin de spécifier qu'une rupture d'un commun accord avant le terme normalement fixé d'un contrat d'apprentissage ouvrait droit aux ASSEDIC et ne pas l'avoir dit pour un CDD?
    Pour moi une "fin de CDD" signifie fin du contrat mené à son terme, tel que convenu, initialement ou par avenant entre les parties.
    Et une rupture d'un commun accord , d'un CDD comme d'un CDI, n'est pas à priori une perte involontaire de contrat de travail.
    Que des ASSEDIC aient des pratiques différentes , je veux bien l'entendre. Mais, sur la base des textes, jamais (enfin c'est comme cela que je le vois) je ne pourrais affirmer que "sans problème" , une rupture d'un CDD d'un commun accord ouvre droit aux ASSEDIC, alors que par contre (comme dans la fable) un avenant de raccourcissement du CDD serait ILLEGAL et ne donnerait pas droit aux ASSEDIC!
    En plus d'ailleurs la solution "avenant" donne droit à la prime de précarité pour le salarié! Pas si "inutile" que tu le disais!
    Bon, mais si tu as un texte clair émanant de l'UNEDIC à ce sujet de rupture amiable de CDD , et opposable aux différentes ASSEDIC (comme la circulaire que je t'ai citée) , JE T' EN REMERCIERAI !
    Car je suis toujours prêt à étendre mes connaissances...
    Car moi, j'ai pas trouvé jusqu'ici !
    Il est vrai que comme C. dans la fable, je ne suis pas juriste car n'ayant pas fait d'études de droit!
    Il est reproché aux "non-juristes" de ne pas se baser sur les textes! Singulier renversement de situation dans ce cas !

    Bon, ton dernier message m'apparaissant plus courtois et moins "condescendant" à mon égard , je te fais la bise en attendant ton texte!

  18. #18
    Pilier Junior

    Infos >

    Tu fais recherche " avenant" ou tu vas directement à la rubrique fin de CDD , paragraphe 5.1.1.2 de la fiche 1
    Je reste cependant à votre écoute pour que vous communiquiez, sur ce forum, un texte affirmant que toute rupture d'un commun accord d'un CDD ouvre droit aux ASSEDIC.
    ce que vous me demandez de lire sur ce point précis, confirme ce que je vous affirme.
    ci dessous, la phrase dans son ensemble:

    "la fin de contrat à durée déterminée a, du point de vue de l'indemnisation du chômage, les mêmes effets qu'un licenciement. De même, lorsque les parties au contrat de travail ont modifié par avenant le terme du contrat initialement prévu, la cessation du contrat s'analyse comme une privation involontaire d'emploi"

    la rupture d'un commun accord est une modification du terme du contrat par les deux parties. Pourquoi exclure cette possibilité de votre analyse ?

    la précarité peut être négociée dans l'accord commun, il ne faut pas l'exclure non plus.

    j'ai bien un support écrit de l'unédic mais que je ne trouve pas sur le net, et là je crois que je vais aller me coucher quand même...

    faites un test : 0811 01 01 et les deux derniers chiffres de n'importe quel département, tous vous le diront car demain n'est plus férié ! une idée, comme ça...
    Dernière modification par LuLo ; 02/11/2005 à 01h58.
    Cordialement.

  19. #19
    gingko
    Visiteur
    re bonne nuit Lulo!
    J'ai l'impression que nos messages se sont croisés!
    Enfin, (je te revouvoie du coup ) , figurez- vous que vous voyez dans ce texte (je l'ai quand même lu!) est exactement ce que j'ai voulu dire:
    D'un côté il y a reconnaissance explicite de la légalité d'un avenant de modification de fin de contrat CDD et du droit aux ASSEDIC dans ce cas (déniée dans la fable)
    D'un autre côté , il n'y nullement reconnaissance explicite qu'une rupture d'un commun accord avant fin du contrat tel que prévu initialement soit reconnue
    automatiquement comme ouvrant droit aux assedic!
    Une réponse à un téléphone (payant en plus) ne fait pas office de texte opposable (enfin selon moi, humble non-juriste ) , mais je ne vais pas téléphoner de toute façon!
    Bon, fatigué moi aussi!
    Ras-le bol d'ailleurs de cette dérivation du débat! le problème était dans la fable la légalité ou non de l'avenant et le droit à indemnisation dans ce cas! Dénié sans texte! On a fourni un texte! Suffit pas!
    La question du droit automatique à indemnisation ASSEDIC en cas de rupture amiable d'un CDD était subsidiaire ! Moi je suis sceptique, et pour l'instant on ne me fournit pas de texte!
    Passez donc une bonne nuit!

  20. #20
    Membre Junior

    Infos >

    ****** et Lulo zéro pointé, vous êtes hors sujet...
    Mais je vous offre le café !

    Ca cogite dur, mais franchement, avec une telle capacité de réflexion sur l'épineux sujet de "la communication, l'autre et mon égo" ce forum ne peut qu'aller dans le bon sens.

    Cordialement.

  21. #21
    Membre Junior

    Infos >

    Bonjour à tous,

    ainsi que déjà exprimé, la communication écrite est forcément réduite dans les possibilités qu'elle offre de nuancer ou préciser son propos. De plus, sur un forum électronique, on oublie souvent de prendre un temps de recul pour analyser tranquillement les messages. Ajoutons à cela le fait que nous avons tous le droit à des accès de mauvaise humeur et il est normal que les échanges soient parfois ressentis comme un peu vifs (on ne parle pas des brebis galeuses qui ont recours aux insultes).

    Au delà de ça, la question que pose Pépelle me touche particulièrement et je m'interroge pour savoir (je pense que nous sommes quelques uns dans ce cas) si je peux continuer à participer à ce forum (j'aurai de toute façon plaisir à continuer à vous lire).

    En effet, je n'ai pas de compétence juridique mais une expérience personnelle (achat d'un appartement, construction d'une maison, mariage, peut-être divorce hélas, donation, cambriolage -subi !-, etc) et professionnelle (licenciement -subi-, licenciement de collaborateur, gestion du temps de travail de collaborateur, etc) de la vie que je trouve intéressante (tant mieux).

    Il m'arrive donc de donner (en espérant que ce ne soit pas un cadeau empoisonné) mon analyse sur telle ou telle discussion parce que tout, justice comprise, n'est peut-être pas tout blanc ou tout noir et qu'un peu de sens pratique peut parfois avoir son utilité au côté d'un avis juridique net et tranché. Après tout même l'homme de droit qui propose une transaction préfère être pragmatique que procédurier.

    Conscient de mes limites, j'essaye de prendre des précautions linguistiques et j'accepte le coup de règle de même que j'accepterais de bonne grâce qu'on m'explique que mes interventions sont inutiles voire dangereuses et qu'elles n'ont rien à faire ici.

    Mon post ne contient aucune forme d'attaque contre quiconque (sauf quelques énergumènes qui se permettent des insultes).

    Bonne journée.

    Olivier

  22. #22
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je crois que tout le monde a le droit de participer s'il pense avoir quelque chose à apporter à la discussion.

    Cependant, je crois aussi que tout le monde doit avoir en tête que derrière une interrogation se cache quasi systémtatiquement une situation problématique concrète à laquelle l'interrogateur est confronté directement.

    En ce sens, il me semble que plusieurs choses pourraient être faites, avec ma petite expérience sur d'autres forums:
    - peut être qu'une mention de la profession ou d'un lien particulier avec des professions juridiques ou proches pourrait être faite dans le profil de chacun: cela renseignerait aussi les contributeurs qui s'interrogent sur les sources d'informations de chacun (vécu, connaissances apprises sur le tas, formation initiale...)
    - peut être aussi que l'humilité devrait être la règle (que j'essaie d'appliquer même si j'ai parfois du mal...) en précisant si on est sûr de soi ou pas ou en renvoyant vers l'avis d'autres personnes plus expertes quand le doute subsiste.

    Après, tenant compte de ces remarques, chacun pourra se faire son idée de la participation de chacun dans un sujet en particulier ou de manière plus générale (même si le deuxième point demande une plus grande fréquentation et/ou lecture du forum pour connaître mieux les uns et les autres, avec leurs domaines de prédilection).

    Enfin, je voudrais insister sur un point à mes yeux très important. Dans uncontexte de forum "grand public", dont l'accès n'est pas a priori pensé pour des techniciens ou des professionnels, il est fondamental que des non juristes interviennent en réponse et ce pour plusieurs raisons:
    - en répondant, un non juriste ou profane (sans aucun sens péjoratif) peut soulever des questions pragmatiques auxquels un juriste même chevronné n'aurait pas forcément pensé,
    - en soulevant des questions parfois anodine, un profane peut ouvrir des pistes originales mais efficaces et intéressantes, susceptibles de faire vraiment avancer le débat.

    Je prendrais enfin pour finir quelques exemples de non juristes dont les contributions sont tput à fait intéressantes et constructive, parfois plus que pas mal de contributions de juristes d'ailleurs: Meh, Agnès, Olivier35, Obby (liste bien entendu non exhaustive, que personne ne me tienne rigueur de ne pas l'avoir cité mais ce sont des interventions souvent pertinentes et qui poussent sinon à l'agrément, du moins à la réflexion et l'apprentissage pour tous).

    Je voudrais enfin finir sur un point: bien qu'étant juriste moi-même, j'ai encore appris des choses en participant et en lisant certains topic et il m'arrive de m'interroger sur des questions traitées ici ou non. Personne n'a le savoir universel en matière juridique alors plus on est à réfléchir, plus on avance et plus on a de chances de trouver les bonnes réponses. Encore faut-il respecter cette humilité consistant à admettre qu'on peut avoir tort et que d'autres peuvent avoir une idée meilleure.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  23. #23
    Pilier Junior

    Infos >

    Citation Envoyé par Kaskade
    ****** et Lulo zéro pointé, vous êtes hors sujet...
    Mais je vous offre le café !

    Effectivement, nous sommes hors sujet, bien qu'il puisse aussi s'agir de deux communications opposées qui ne tendent qu'à mieux se rejoindre après éclaircissement du différend.
    merci pour le café, nous allons discuter ailleurs de ce nouveau sujet pour ne pas déranger le sujet initial
    Cordialement.

  24. #24
    Pilier Cadet

    Infos >

    Olivier35 et Marsu je suis entierement d'accord avec vous.
    ---
    Pour ce qui est de mes interventions, je me pose la même question que Olivier35, alors je pense essayer de les limités le plus possible à l'aspect technique.
    ---
    Puisque c'est Pepelle qui a ouvert cette interogartion, à elle de nous dire si elle a pu trouver des solutions dans nos réponses.

    Pour ma part, je suis d'accord avec ce qu'a proposé Marsu.

  25. #25
    Pilier Sénior

    Infos >

    Je trouverais dommage que les profanes limitent leurs interventions quand les questions ont une apparence technique. Le forum net-iris est un vrai forum de vulgarisation. Poser des questions, insérer des suggestions dans les débats ne sotn jamais des mauvaises choses: l'expérience peut apporter autant que les études (voire plus!). Par contre, si on n'est pas sûr de soi autant le dire tout de suite. Ca n'empêche pas de se tromper mais ça donneune indication aux lecteurs sur la fiabilité présumée de l'information.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

Page 1 sur 2 12 FinFin

Discussions similaires

  1. [Parents et Enfants] Que faut il Faire ?
    Par Orpheus03 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 9
    Dernier message: 15/03/2010, 22h01
  2. [Propriété Intellectuelle] que faut il faire pour prouver sa bonne foi?
    Par Tombe Dans Le Piege dans le forum Internet, Téléphonie et Prop. intellectuelle
    Réponses: 5
    Dernier message: 25/11/2009, 13h01
  3. [Droit à l'image, au nom] que faut-il faire pour changer de prénom ?
    Par CarmenM dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/03/2009, 20h43
  4. [Copropriété, Syndic & ASL] lotissement non assuré que faut-il faire?
    Par Lydie38 dans le forum Immobilier
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/02/2008, 13h25
  5. [Mon Employeur] Pb avec employeur, que faut-il faire ?
    Par Dilisnaya dans le forum Travail
    Réponses: 17
    Dernier message: 15/01/2008, 22h12