Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 3 sur 3 DébutDébut 1 2 3
Résultats 25 à 34 sur 34

abandon de poste/non-paiement de salaire

Question postée dans le thème Organismes Sociaux sur le forum Travail.

  1. #25
    Membre Junior Avatar de Veroniquedelyon
    Ancienneté
    avril 2005
    Localisation
    lyon
    Messages
    183
    faire des fiches de payes à zéro vous n'en voyez pas l'utilité ? Pour l'employeur c'est "zéro" tracas... L'employé ne veut pas travailler ? Pas de problème, il a des fiches de payes à zéro... mais ne peut pas profiter de son "absentéisme" pour chercher du boulot car il est toujours employé....
    Quand au licenciement pour faute grave... certe l'employeur ne paye pas les indemnités de licenciement... mais l'employé lui, peut en toute impunité aller pointer au chomage et toucher les assedics... ce qui est parfaitement anormal pour quelqu'un qui a cherché à se faire licencier car il ne voulait plus travailler.

    Nous ne parlons ici que des employés qui abusent du système en ne venant plus travailler.... Et uniquement ces gens là !

  2. #26
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Dans cette affaire, je crois que le problème essentiel est de savoir pourquoi le salarié a abandonné son poste...

    Si le départ a été provoqué par un comportement fautif de l'employeur, alors, il est possible d'envisager des solutions pour permettre éventuellement de toucher les indemnités assedic.

    Mais si le départ est purement volontaire ou fondé sur autre chose qu'une faute de l'employeur, il ne faut pas vouloir le beurre, l'argent du beure et tout le reste en prime.

    Les employeurs ne sont pas des saints, mais les salariés non plus.

  3. #27
    Membre
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    4
    Citation Envoyé par veroniquedelyon
    faire des fiches de payes à zéro vous n'en voyez pas l'utilité ? Pour l'employeur c'est "zéro" tracas... L'employé ne veut pas travailler ? Pas de problème, il a des fiches de payes à zéro... mais ne peut pas profiter de son "absentéisme" pour chercher du boulot car il est toujours employé....
    Quand au licenciement pour faute grave... certe l'employeur ne paye pas les indemnités de licenciement... mais l'employé lui, peut en toute impunité aller pointer au chomage et toucher les assedics... ce qui est parfaitement anormal pour quelqu'un qui a cherché à se faire licencier car il ne voulait plus travailler.

    Nous ne parlons ici que des employés qui abusent du système en ne venant plus travailler.... Et uniquement ces gens là !
    Je suis tout à fait d'accord avec vous mais comprenez bien que tous les employeurs ne st pas des saints comme le dit Marsu ...
    Et quant à l'employé licencié pour faute grave et qui va toucher ses indemnités dans un sens il y a droit vu qu'il a qd mm cotisé ? certes il touchera plus que ce qu'il a cotisé ... c'est bien à cause de ces gens là que l'Etat restreint de plus en plus les droits ...

  4. #28
    Membre
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    4
    Citation Envoyé par Marsu
    Dans cette affaire, je crois que le problème essentiel est de savoir pourquoi le salarié a abandonné son poste...

    Si le départ a été provoqué par un comportement fautif de l'employeur, alors, il est possible d'envisager des solutions pour permettre éventuellement de toucher les indemnités assedic.

    Mais si le départ est purement volontaire ou fondé sur autre chose qu'une faute de l'employeur, il ne faut pas vouloir le beurre, l'argent du beure et tout le reste en prime.

    Les employeurs ne sont pas des saints, mais les salariés non plus.


    Tout à fait

  5. #29
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2005
    Messages
    6
    Sur le principe, je suis assez d'accord avec Veroniquedelyon et Chtiot, apparement beaucoup de salariés abusent de ce genre de stratagème.
    Mais ma situation personelle me force a y mettre un leger bémol :
    Je travail depuis 4 ans dans une petite boite familliale qui bat de l'aile, donc aucune possibilité de progression que ce soit en poste ou en salaire.
    Le patron...c'est un cas particulier, insupportable dans sa façon de traiter les gens, et tres limite sur beaucoup de points (excepté pour des demi journées de RTT "volées" ou la il depasse la limite légale, mais aucun autre employé n'a le courage de le lui faire remarquer car il se ferait "pourrir l'existence" au plus au point, j'ai deja testé).
    Ajoutons a cela que mon poste est devenu rebarbatif au plus haut point, je n'apprend plus rien, et c'est loin d'etre ce que j'esperais au debut...
    J'en suis a prendre regulierement des pillules pour avoir le courage de me lever le matin pour aller bosser

    Le probleme c'est qu'il n'y a pas de comportement fautif flagrant au niveau de l'employeur, or si je demissionne, je perds tous mes droits aux assedics, et je refuse l'idée d'en avoir bavé a ce point pendant des années et tout perdre comme ça...

    Donc pour mon genre de cas, Véroniquedelyon et Chtiot, vous avez une solution autre que ce genre d'abus? Il me semble parfois que certaines regles injustes provoquent elles-memes ce genre de comportement non ?

  6. #30
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2004
    Messages
    120
    Bonjour,
    Vous pourriez peut-être envisager une formation dans le cadre du CIF ?
    Celà vous permettrait de quitter cette mauvaise ambiance de travail !
    Cordialement

  7. #31
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Disposez-vous d'une pointeuse? et avez-vous parlé de la situation professionnelle à votre médecin traitant?

  8. #32
    Membre Cadet
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    34
    Citation Envoyé par Lander
    Bonjour,
    Vous pourriez peut-être envisager une formation dans le cadre du CIF ?
    Celà vous permettrait de quitter cette mauvaise ambiance de travail !
    Cordialement
    Il me semble que le CIF peut être refusé par l'employeur si je ne m'abuse. Nouvelles réformes relativement complexes concernant la formation professionnelle... dans tous les cas, avec l'ancienneté, il y a un cumul de DIF, dont l'employeur a obligation d'informer le salarié. Il a le droit de refuser une demande de DIF 2 années de suite, ensuite la demande est transférée au FONGECIF, avec versement d'une allocation de formation (à vérifier).
    Mais bon, si ça doit rendre l'employeur d'humeur exécrable au quotidien...

  9. #33
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2005
    Messages
    6
    Je m'etais effectivement renseignée pour un CIF mais comme le souligne Karo, l'employeur peut le refuser et le repousser de maximum deux ans...
    En ne faisant pas de vague l'ambiance est deja a peine supportable, alors si je fais une demande de CIF...
    Pour ce qui est de la pointeuse, il l'a fait enlevé un an avant mon arrivée car, m'a-t'on dit, certains avaient abusés de récuperations.... les personnes en questions ne sont plus la depuis longtemps, mais ceux qui restent continuent de payer pour eux, logique
    Pour ce qui est de mon medecin traitant...il faut etre a l'agonie pour trois jours d'arret de travail ^.^ et encore...De plus un arret maladie ne serait qu'une solution toute provisoire et le retour ne serait que plus difficile

  10. #34
    Membre Junior Avatar de Veroniquedelyon
    Ancienneté
    avril 2005
    Localisation
    lyon
    Messages
    183
    coucou Elora

    On n'en revient finalement toujours au meme principe... il y a des "cas" partout... aussi bien chez les employés que les employeurs...

    Je trouve parfaitement dommageable le comportement de ton employeur. Ceci étant, il est loin d'être le seul.
    Vous pouvez toujours essayer de vous rebeller... le jour ou l'un d'entre vous commencera à se faire rembarrer pour un RTT ou autre exemple que vous donnez, par votre patron, faites corps avec votre collegue... soutenez le devant votre patron... Ne vous ecrasez pas... et si vous vous y mettez tous... peut-etre que cela va le faire flechir et reflechir...
    Apres tout vous n'etes pas tres nombreux dans votre boite... s'il sent que tout le monde est contre lui et que vous vous soutenez tous mutuellement... finalement il sera bien obligé d'admettre son tort.

    Apres il est clair que je ne le connais pas et que vous etes peut etre tombé sur un teigneux..

    Je connais quelques phénomenes dans ce gout là et je ne peux pas beaucoup vous aider... il est clair que si vous demissionnez vous perdez tout... vous avez donc meilleur compte d'abandonner votre poste... c'est sur... ce qui n'est pas tres correct.
    Mais d'un autre côté vous avez aussi la solution de chercher un autre boulot...

    Je ne peux pas vous dire de mal agir, ce ne serait pas correct.. mais votre patron, lui ... après tout... est-il bien correct ?

Discussion fermée
Page 3 sur 3 DébutDébut 1 2 3
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Abandon de poste
    Par veroniquem dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/02/2011, 23h05
  2. Abandon de poste mais mon dernier salaire ?
    Par Shelza dans le forum Travail
    Réponses: 175
    Dernier message: 08/08/2010, 12h53
  3. Abandon de poste - Paiement salaire
    Par Dborah dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/04/2010, 13h36
  4. Abandon de poste
    Par Nj82 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/03/2010, 08h36
  5. Abandon de poste ?
    Par Sensos dans le forum Travail
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/09/2008, 13h08

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum