Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Résultats 1 à 11 sur 11

licenciement SSII pas correct

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Benjamin Avatar de Djodjo
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    5
    Bonjour,

    Technicien informatique en SSII ( SSII de 50 personnes environ) , j'ai eu un appel telephonique de ma commerciale le lundi 14/02/04 pour m'informer de mon licenciement apres 2 mois d'inter contrat.
    Un rendez vous est arreté au lendemain en debut d'apres midi.
    Lors de cet entretien , mon directeur et ma commerciale me propose un licenciement au moyen d'une transaction negociée et donc me propose un arrangement en echange de quoi je dois accepter le motif d'incompatibilité d'humeur.J'ajoute que pendant cet entretien , mon directeur m'a montré trois documents antidatés :
    - le 1er etant la lettre d'annonce de mon licenciement datée du 15/12/03 ( celle que je crois savoir doit m'etre envoyé par LRAR).
    - le 2eme est une lettre montrant que je refuse le licenciement , que j'ai insulté mon directeur et que donc la societe procede à un licenciement avec transantion negociée pour incompatibilité d'humeur .
    - le 3 eme est la lettre de licenciement definitive datant du 15/02/04 ( bizarre !)

    Apres cet entretien ,je leur fais part de ma reflexion et nous convenons d'un rendez vous le lendemain à 17h00.

    A ce rendez vous je fais part de mon refus d'accepter la transaction.

    L'entreprise me proposait un cheque de 1400 ¤ avec le licenciement pour incompatibilité d'humeur + soldes de tout compte + congés or durant le mois de janvier j'ai posé quasiment l'integralité de mes RTT et de mes conges à la demande de l'entreprise pour les soulager !!! et pas de 13eme mois

    J'ai 10 mois d'ancienneté et mon salaire brut mensuel est de 1700 ¤

    Mon directeur alors , me donne alors une lettre me disant qu'un poste est disponible pour moi en province ( la SSII a 2 poles d'activités ) et en stipulant :
    " Nous vous precisons toutefois qu'un de refus de mutation de votre part serait assimilable à une faute grave qui pourrait nous amener à envisager de mettre fin à votre contrat de travail".
    ( Je signale que cette lettre m'a été donnée en main propre sans signature de ma part ) bizarre !!

    Apres remise de la lettre ma commerciale me convoque le lendemain à l'entreprise pour effectuer mon preavis.L'entreprise n'ayant aucun travail à nous donner en interne,elle me laisse toute la journée dans une salle sans telephone ni ordinateur : En gros sans rien !!
    elle se decide à me voir vers 19h00 et me propose une somme un peu plus elevé mais toujours inferieure au montant legal de 2 mois de salaire ( mon preavis est de 2 mois, convention collective Syntec ,qualification ETAM 400 oblige)

    Je refuse la somme et lui montre que le motif d'incompatibilité d'humeur ne me convient pas , je n'ai rien à me reprocher , le client etait content de ma prestation chez eux.
    Nous interrompons l'entretien et ma commerciale intervient et me propose un RDV ce matin , pretextant qu'il vaut mieux que je negocie avec elle plutot qu'avec le directeur.
    Je viens un peu plus tard pour etre sur de sa presence or elle n'est toujours pas la .
    Je suis donc parti decidé à ne pas "mijoter" dans cette salle à ne rien faire en signalant à la seule personne presente dans l'entreprise que j'attends ma lettre de licenciement.

    Ai je bien fait ?

    Je signale que nous sommes 4 dans ce cas la, que 2 ont deja craqué et signé l'accord de transaction negociée avec un cheque de 2000 euro malgré l'antidatage ( nous avons le meme salaire pour 3 de nous 4)

    Si qq'un pouvait me donner qq pistes sur la conduite à tenir.

    Je tiens à dire que je n'ai rien signé et que je n'ai toujours pas de lettre de licenciement
    De plus l'inter contrat s'est effectué chez moi, peuvent ils m'imposer de venir 2 mois dans une salle de reunion vide ( pas de bureau pour moi) sans telephone ni ordinateur

    Merci pour vos reponses
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 21/02/2005 à 10h50. Motif: mise en forme citation

  2. #2
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    octobre 2004
    Messages
    514
    Décidément le milieu des nouvelles technologies est bien glauque, c'est un vrai bordel !

    Vous réagissez bien, tenez bon.
    Prenez attache avec une union syndicale.

  3. #3
    Jrt
    Jrt n'est pas en ligne
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2004
    Messages
    114
    bonsoir djodjo,

    je vous conseille également de garder précieusement les documents surtout s'ils sont signés, antidater est illégal, ne signez rien en attendant.
    s'ils vous montent un coup plus tard vous resortirez ces documents et contesterez la cabale de refus de signer des antidatés sous la pression

    nb:en attendant il faudra venir au bureau, n'abandonnez pas votre poste !!!

    amicalement

  4. #4
    Membre Benjamin Avatar de Djodjo
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    5
    Merci pour vos commentaires
    Je tenais à signaler que les papiers antidatés ne m'ont pas ete donnés.
    Mon directeur n'a fait que me les presenter succintement .
    Je n'ai donc pas de preuve ecrite.

    Pour ce qui est de venir au bureau , peuvent ils me laisser 2 mois sans rien faire ?
    De plus j'ai effectué mon inter contrat de chez moi ce qui montre l'inexistance de travail au sein du bureau

    Merci pour vos reactions

    Amicalement

  5. #5
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    août 2004
    Messages
    554
    Payer un salarié à ne rien faire est illégal, tout comme la mise au placard, faite constater par un huissier le local que l’on vous a attribuez qui ne comporte rien, et que vous ne pouvez effectuer aucun travail, ce sera un élément pour assigner votre employeur au prud’hommes.
    Vous pouvez également faire constater les faits par l’inspecteur du travail, qui pourra demander des explications à votre employeur.
    Consulter un avocat spécialisé dans le droit du travail, il y a des consultations gratuites assurées une fois par semaine au palais de justice, tribunal ou mairie.
    Expliqué lui votre situation, il vous donnera la marche à suivre pour contrer votre employeur dans sa démarche de vous pousser à la démission.
    Si vous êtes plusieurs dans le même cas, unissez-vous, 4 plaintes aux prud’hommes feront peut être réfléchir votre employeur, car pour le moment il se sans fort, puisque vous ne riposter pas.
    Actuellement dès que l’on a un employeur qui cherche à se débarrasser de vous pour des clopinettes, il ne faut pas hésiter à contre attaquer, se faire aider par un syndicat, aller consulter un avocat, s’il y a mise au placard et que vous n’avez rien pour travailler, le faire constater par l’inspection du travail, faire dresser un constat d’huissier.
    Quand votre employeur va se rendre compte que cela risque de lui coûter beaucoup plus cher que s’il donne des indemnités correctes, il va sans doute changer d’avis.
    Bonne chance.

  6. #6
    Membre Benjamin Avatar de Djodjo
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    5
    Merci à tous pour vos conseils eclairés
    Je vous tiendrais au courant de la suite des evenements

  7. #7
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    367
    Bonjour,
    sans prétention aucune, je suis plus ou moins dans le même cas et je me permets de vous donner un conseil : éviter de rester chez vous et allez voir un avocat. on ne pourra pas vous reprocher d'abandonner votre poste;

    Sinon au niveau boulot, je suis dans le même cas sans travail dans un bureau avec des ordinateurs tout de même. mais comment l'huissier peut-il constater que l'on a pas de travail ? Le fait que l'on ne soit pas en mission constitue certes un début de preuve mais comment prouver qu'ils ne nous fournissent pas de travail interne (surtout si c'est la cas ?)
    Peut-il rentrer dans une entreprise où il y a un accueil pour les personnes étrangères au service ? Si accompagné d'un salarié il parvient à rentrer sans se présenter et sans que l'on lui en fasse la demande, le constat est-il valide où doit-il répondres à des exigences de présentation..;

    Est-il obligé de dire qu'il est huissier lorsqu'il pénêtre dans l'entreprise ? Peut-on lui interdire l'accès ?.

    La réponse pourra vous être utile djodjo, c'est pourquoi je me permets de la poser sur votre message

    PS : êtes vous officiellement licencié par LRAR ? si oui vous devez rester dans l'entreprise pour vous couvrir en cas de contestation de votre part. NE CRAQUEZ PAS, ils vont le payer par la suite. COURAGE

    cordialement
    Dernière modification par Steeve ; 21/02/2005 à 11h48.

  8. #8
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    367
    Précision : j'ai appelé un huissier qui m'a informé que l'entreprise est un lieu privé dans lequel il ne peut entrer sans autorisation ou plutôt demande du tribunal.
    Difficile donc d'utiliser ce moyen

  9. #9
    Membre Benjamin Avatar de Djodjo
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    5
    Et non je n'ai toujours pas recu de LRAR stipulant mon licenciement !!!
    Je viens à l'entreprise toute la journee dans une "cellule" sans outils de travail !!
    Je joue leur jeu sachant que me voir tous les jours leur est tres penible

    Je suis desormais conseillé par un avocat qui devrait entamer certaines demarches si rien ne bouge dans les prochains jours!!

    Merci pour vos messages

  10. #10
    Membre Benjamin Avatar de Djodjo
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    5
    Bonjour a tous
    Enfin je viens de recevoir ma LRAR
    Ils est stipulé que l'entreprise procede à mon licenciement ( sans motif specifié et me convoque à l'entretien prealable d'ici une semaine).

    Malgre le fait que l'entreprise fasse enfin un geste ,peut-il m'imposer de venir au sein des locaux " legalement parlant " sachant qu'aucun outil de travail n'est à ma disposition ?

    Amicalement

  11. #11
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    16
    Compte-tenu que la procédure de licenciement est en cours c'est une traduction dans les faits de l'absence de travail, pendant cette période l'entreprise ne peut interdire au salarié l'accés à son lieu de travail y compris à ces outils, s'il en a, que ce soit un PC ou une presse.

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Le bail n'est pas correct... Que faire ?
    Par Kowentin dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/01/2010, 13h24
  2. horaires de travail ne sont pas affichés SSII
    Par Nataloushka dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/10/2008, 17h52
  3. locataire pas correct
    Par Casa2bres dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/09/2007, 10h08
  4. licenciement en SSII
    Par Sherkey dans le forum Travail
    Réponses: 9
    Dernier message: 17/08/2003, 22h29
  5. Licenciement ssii
    Par Clint dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/10/2002, 13h46

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum