Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Résultats 1 à 4 sur 4

Intermittent

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Thierry
    Visiteur
    Bonjour

    Quelqu'un peut il me renseigner sur le "Contrat d'INTERMITTENT". Ce type de contrat est il légal en dehors du domaine du spectacle ?

    Merci pour votre réponse

  2. #2
    gingko
    Visiteur
    Le contrat de travail "intermittent" ou "de temps partiel annualisé" n'a rien à voir avec le statut d'intermittent du spectacle qui est une spécificité de régime ASSEDIC.
    Il est actuellement illégal (aboli depuis février 2000) mais la droite au pouvoir a indiqué vouloir le rétablir.

  3. #3
    MJ Goze
    Visiteur
    Non non , il n'est pas illégal :

    voir pour information : http://prudhommesisere.# FAI #.fr/ficheintermittent.htm%20
    J'ai même ma petite belle fille qui travaille ainsi .... pour la petite histoire

  4. #4
    gingko
    Visiteur
    Je persiste et signe: l'ancienne formule du contrat de travail "à temps partiel annualisé" a été abolie dans sa possibilté légale de plein droit par la loi du 19 janvier 2000.
    Restent, mais uniquement par dérogations exigeant une CONVENTION COLLECTIVE OU ACCORD D'ENTREPRISE (auquel cas il faut voir leurs clauses), la modulation sur l'année (mais exigeant un minimum de travail par mois et par semaine) prévue par l'article L 212-4-6 du CT et un "nouveau contrat de travail intermittent" plus restrictif prévu par l'article L 212-4-9 du CT.
    A mon avis sauf dans des cas très spécifiques 'ex: alternance saison d'été avec un employeur, saison d'hiver avec un autre) ces contrats sont défavorables aux salariés car ceux-ci ne peuvent s'inscrire au chômage pendant la période non travaillée.

    Enfin ci-dessous les articles du code.

    Paragraphe 3 : Travail intermittent

    Article L212-4-12


    (Ordonnance n° 86-948 du 11 août 1986 art. 9 Journal Officiel du 12 aôut 1986)



    (Loi n° 93-1313 du 20 décembre 1993 art. 43 III c Journal Officiel du 21 décembre 1993)



    (inséré par Loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 art. 14 I Journal Officiel du 20 janvier 2000 en vigueur le 1er février 2000)


    Dans les entreprises, professions et organismes mentionnés à l'article L. 212-4-1 pour lesquels une convention ou un accord collectif étendu ou une convention ou un accord d'entreprise ou d'établissement n'ayant pas fait l'objet de l'opposition prévue à l'article L. 132-26 le prévoit, des contrats de travail intermittent peuvent être conclus afin de pourvoir les emplois permanents, définis par cette convention ou cet accord, qui par nature comportent une alternance de périodes travaillées et de périodes non travaillées.


    Article L212-4-13


    (inséré par Loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 art. 14 I Journal Officiel du 20 janvier 2000 en vigueur le 1er février 2000)


    Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée. Ce contrat doit être écrit. Il mentionne notamment :
    1° La qualification du salarié ;
    2° Les éléments de la rémunération ;
    3° La durée annuelle minimale de travail du salarié ;
    4° Les périodes de travail ;
    5° La répartition des heures de travail à l'intérieur de ces périodes.
    Les heures dépassant la durée annuelle minimale fixée au contrat ne peuvent excéder le tiers de cette durée sauf accord du salarié.
    Dans les secteurs, dont la liste est fixée par décret, où la nature de l'activité ne permet pas de fixer avec précision les périodes de travail et la répartition des heures de travail au sein de ces périodes, la convention ou l'accord collectif détermine les adaptations nécessaires et notamment les conditions dans lesquelles le salarié peut refuser les dates et les horaires de travail qui lui sont proposés.


    Article L212-4-14


    (inséré par Loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 art. 14 I Journal Officiel du 20 janvier 2000 en vigueur le 1er février 2000)


    Les salariés titulaires d'un contrat de travail intermittent bénéficient des droits reconnus aux salariés à temps complet sous réserve, en ce qui concerne les droits conventionnels, de modalités spécifiques prévues par la convention ou l'accord étendu ou une convention ou un accord d'entreprise ou d'établissement.
    Pour la détermination des droits liés à l'ancienneté, les périodes non travaillées sont prises en compte en totalité.


    Article L212-4-15


    (inséré par Loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 art. 14 I Journal Officiel du 20 janvier 2000 en vigueur le 1er février 2000)


    Par dérogation aux dispositions des articles L. 143-2 et L. 144-2, une convention ou un accord collectif étendu ou une convention ou un accord collectif d'entreprise ou d'établissement peut prévoir que la rémunération versée mensuellement aux salariés titulaires d'un contrat de travail intermittent est indépendante de l'horaire réel et est calculée dans les conditions prévues par la convention ou l'accord.

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. intermittent du spectacle
    Par PatLePat dans le forum Travail
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/11/2011, 09h10
  2. Cachet intermittent
    Par Romavip dans le forum Travail
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/11/2009, 05h20
  3. intérimaire-intermittent
    Par Leonard31 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2009, 10h54
  4. info intermittent du spectacle
    Par Kaled65 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/05/2008, 19h11
  5. intermittent et préavis d' 1 mois
    Par Mars57 dans le forum Immobilier
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/04/2008, 15h38

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum