Bonjour je travaille dans une association loi 1901 en tant qu'educatrice spécialisée. Suite à un conflit au sein de l'équipe, le CHSCT a été saisi. Une médiation avec le psychologue de l'équipe et les personnes incriminées à eu lieu en février 2017. Nous y avons trouvé un consensus et fautes de preuves sur certaines accusations, mes collègues ont fait profil bas en disant qu'on ne peut pas "mettre un gendarme à chaque coins de rues". Donc nous avons décidé de continuer à travailler ensemble tout en restant professionnelle. Un compte rendu de la soi-disante dernière réunion CHSCT d'avril à ma demande à été affiché ce mois d'août 2017.
À la lecture du compte rendu je suis étonnée de lire des phrases de ce type dites par la DG et certains membres du CHSCT:
- " apaisement des tensions. Malheureusement, cette embellie risque d'être provisoire, et l'emergence de nouveaux soucis semble à craindre.
- les salariés en question ont une mauvaise vision associative, et véhiculent cette opinion négative.
- certains salariés règlent leurs comptes entre eux sans vergogne, à travers nos partenaires. Ce fait est intolérable, et s'il est avéré des sanctions seront prises.
- c'est la composition de l'équipe en elle même qui pose problème.
- un membre du CHSCT craint une fomentation des uns envers les autres..."

À ce jour depuis décembre 2016 date ou j'ai eu une discussion houleuse avec le secrétaire du CHSCT, je n'ai plus de contact avec ces messieurs. Ces derniers ont pris le partie malheureusement des collègues qui me harcèlent ( soit dite en passant le secrétaire CHSCT est amis avec les collègues qui me critiquent et me jugent).

Comment puis je contester ce compte rendu qui dit tout et son contraire à la différence de la médiation que nous avons eu en février? Sans vouloir régler mes comptes, envenimer les choses qui se sont apaisées depuis novembre 2016 et me faire passer pour une gamine, serait t'il raisonnable de faire un courier contre les intentions malveillantes citées dans ce compte rendu?

Merci de me répondre car il me semble que le pouvoir monte à la tête de certaines personnes et qu'à l'heure actuelle auprès de la direction et de certains membres du CHSCT je passe pour une personne malveillante.