Mise en demeure avec VosLitiges
+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 11 1 2 3 6 ... FinFin
Résultats 1 à 12 sur 123
Arborescence des messages utiles9Message(s) Utile(s)

conséquences mise en invalidité.

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    53
    Bonjour à tous, alors voilà pour vous exposer mon cas :

    Je suis en arret de travail suite à un AT depuis 2012.

    J' ai eu depuis cette date 3 convocations auprès de médecins conseil cpam.
    Suite à une demande écrite du premier médecin conseil à mon médecin du travail, le médecin de la sécu avait demandé au médecin du travail de me voir afin que ce dernier se prononce sur mon devenir au sein de mon entreprise.

    Bien entendu, le médecin du travail m' a informé que dans l' état actuel des choses il n' était en mesure de se prononcer tant que le temps thérapeutique n' était pas terminé, il a d' ailleurs écrit par la meme occasion au médecin conseil de la cpam pour l' en informer.

    Lors de mon dernier passage auprès de mon médecin traitant pour un renouvellement (prologation) de mon arret de travail, ce dernier m' a fait un courrier de synthèse relatant toutes les interventions médicales suite à mon AT ainsi qu' un rapport du psychiatre qui me suit depuis un peu plus d' un an pour dépression sévère.

    La dépression sévère a été reconnue d' emblée par la sécu comme liée directement à mon AT et a été notifiée par écrit comme prise en charge au meme titre que mon accident de travail.

    Pour en venir à ma question principale :

    Mon médecin traitant, lors de la délivrance de ma prologation m' a fournit un courrier à remettre au médecin conseil qui me suit et m' invite à lui demander de me mettre en invalidité, mon cas n' évoluant plus, il empire meme d' après les derniers résultats.

    Si l' invalidité est prononcée, que puis je attendre au niveau salaire ?

    Vais je continuer à percevoir mon salaire normalement ?
    J 'ai une complémentaire dans l' entreprise ou je travaille, va t' elle aussi intervenir financièrement ?

    Merci de m' informer sur ce à quoi je dois m' attendre, je ne vous cache pas que je n' arrive plus à dormir depuis que mon médecin m' a demandé de faire cette démarche auprès du médecin conseil.

  2. #2
    Membre Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    53
    Help me, j' ai vraiment besoin d' avoir une réponse (bien entendu, je ne pousse personne à me répondre contre son gré )

  3. #3
    Modérateur Communautaire Avatar de Modérateur 01
    Ancienneté
    août 2008
    Messages
    2 944
    Bonjour michou13 et bienvenue sur Net Iris

    bien entendu, je ne pousse personne à me répondre contre son gré )
    Encore faudrait-il qu'il y ait quelqu'un qui soit présent et qui sache...
    Mais les bénévoles qui répondent le font ici sur leur temps libre et ne sont soumis à aucune astreinte...

  4. #4
    Membre Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    53
    Bonsoir, évidemment qu' ils ne sont soumis à aucune astreinte, encore heureux (sourire).
    Peut etre avez vous un début de réponse à mes interrogations ?

  5. #5
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    1 135
    Bonjour,
    Suite à une ALD j'ai été moi aussi mise en invalidité (mais ce n'est qu'un exemple personnel).
    Après 18 mois de mi-temps thérapeutique (payé moitié par l'employeur et moitié en IJ e la cpam), le medecin conseil m'a déclarée en invalidité catégorie 1. A partir de cette date, les IJ ont été arrêtée et remplacée par une pension d'invalidité de la CRAMIF.
    Ensuite, tout dépend des accords de l'entreprise et de la complémentaire qui peuvent éventuellement compenser la perte de salaire, mais c'est pour une durée en général limitée (dans mon cas c'était 36 mois).
    Espérant que mon exemple vous aide à patienter pour une réponse plus complète d'un spécialiste.
    De toute façon c'est la CPAM et votre complémentaire qui peut vous répondre valablement à votre cas particulier.
    D'expérience, je vous conseille de leur demander des précisions par écrit (par tel on vous dira pas forcément tout).
    Bon courage !

  6. #6
    Modérateur Communautaire Avatar de Modérateur 01
    Ancienneté
    août 2008
    Messages
    2 944
    En qualité de modo, non, ce n'est pas dans mes fonctions.
    En qualité d'intervenant, c'est très très loin de mon domaine de compétences.
    Désolé...

  7. #7
    911
    911 n'est pas en ligne
    Pilier Sénior Avatar de 911
    Ancienneté
    mars 2010
    Localisation
    Bureau du fond, si je suis là.
    Messages
    9 161
    Bonjour,
    Il manque trop d'information pour pouvoir vous répondre.
    Quelle est votre convention collective ?
    Quelle catégorie d'invalidité est envisagée ?
    Bénéficiez-vous d'un régime de prévoyance ? Si oui, que dit la notice d'information qui a du vous être remise contre décharge ?
    "Le bon sens, c'est ce qui permet d'être écouté quand vous n'êtes pas intelligent." Frédéric Dard



  8. #8
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2005
    Localisation
    à l'ouest
    Messages
    2 276
    Bonjour,
    Si vous n'avez pas d'autres problèmes que les suites de votre AT (dont la dépression), vous n'aurez pas droit à une pension d'invalidité mais à une rente AT viagère en fonction de l'importance de vos séquelles, versée à compter du jour ou la date de consolidation sera prononcée.
    Jean-louis52 a trouvé ce message utile.
    Cordialement.
    ml44

  9. #9
    Membre Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    53
    Bonjour tout le monde😋
    Merci pour ces réponses, alors pour ce qui est de ma convention c 'est celle de la chimie.
    Pour ce qui est de mon état de santé, je ne peux plus plus poser le pied parterre, je déambuler à l' aide de béquille, pour ce qui est de la dépression j' ai un traitement lourd, j' ai d' ailleurs été interné pendant un moment, je vais suivre vos conseils, à savoir : me renseigner auprès de ma complémentaire dans un premier temps, ensuite voir ce que dit ma convention
    enfin me rapprocher éventuellement du service social de la CPAM.
    Pour rappel c'est au titre d'un AT et j' une ALD.
    Je vous tiens au courant ( si ça peut servir à d'autres).
    Merci encore.

  10. #10
    Pilier Junior
    Ancienneté
    décembre 2008
    Messages
    1 401
    Bonjour,

    ce qu'indique Ml44 est complétement vrai : Pas de possibilité d'invalidité si vous avez uniquement les séquelles de votre AT : le problème du pied donc et la dépression puisque vous dites qu'elle a été prise en AT.
    Ce qui m'interroge par contre est d'avoir en même temps une prise en charge AT et une ALD pour la dépression (c'est bien cela ?). C'est incohérent. Mais peut être avez vous d'abord été mis en ALD et votre dépression reconnue en AT ensuite, la CPAM aurait oublié de supprimer l' ALD ? Cela arrive.
    Il y a une autre possibilité : Que vous soyez en ALD pour une pathologie psy X et suite à l' AT vous avez décompensé cette pathologie sous un mode dépressif.
    Dans ce dernier cas si la somme des conséquences de la pathologie ALD et de l'AT ( pied + dépression reactionnelle) aboutit à une incapacité de travail ou de gain de plus de 2/3, une invalidité est envisageable.
    Mais là on est dans un débat médical dans lequel votre médecin traitant a un rôle primordial..

  11. #11
    Membre Junior
    Ancienneté
    juillet 2017
    Messages
    53
    Bonsoir et merci de m' avoir répondu.
    En faite voilà ce qui s'est passé, j'ai d'abord
    eu mon AT (fracture du cartilage en mille morceaux)
    opération de reconstitution s' étant soldée par un échec, complications durant l' opération ( le chirurgien à sectionné plusieurs nerfs et à fait un rapport qu' il a remis au médecin indiquant au passage que je ne retrouverai plus jamais l' autonomie de mon pied); s'en est suivi un véritable acharnement de mon employeur à mon égard ce dernier m' appelant plusieurs fois par jours, l' à créé nombres de problème s financiers( il y a eut des mois où il me payait en décaler avec parfois 3 semaines de retard)...
    Tout ce harcèlement m' à conduit à une dépression sévère.

    Après que la sécu ait validé ma prise en charge
    de mon AT (la fracture du pied), mon médecin traitant a , lors d' une prolongation AT, ajouté sur le certificat un syndrome dépressif sévère.

    Ces nouvelles lésions ont été enregistrées
    par la CPAM qui m'a à envoyé une notification de prise en charge de ces lésions au titre de l' AT initial.

  12. #12
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2005
    Localisation
    à l'ouest
    Messages
    2 276
    Bonsoir,
    Dans ce cas, l'ALD concerne quelle pathologie ?
    Cordialement.
    ml44

+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 11 1 2 3 6 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Consequences d une mise en invalidite
    Par jojoco dans le forum Travail
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2016, 19h57
  2. Conséquences de la réforme des retraites 2010 sur les contrats prévoyance invalidité
    Par petitout dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/06/2016, 11h21
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 28/05/2016, 19h06
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 28/01/2014, 06h04
  5. Réponses: 2
    Dernier message: 07/01/2014, 17h57

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum