Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 8 sur 8

Démission et droit aux indemnités Assédic

Question postée dans le thème Organismes Sociaux sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2006
    Messages
    11
    Bonjour,

    Mes relations avec mes patrons se sont gravement détériorées suite à ma prise d'un congé parental.
    Ils m'ont même demandé de démissionner.
    Et je m'apprête à le faire, pour ne plus avoir à subir leurs remarques désobligeantes et autres choses désagréables.

    Mais je suis très inquiète quant à mon avenir financier.

    Je sais qu'en cas de démission comme la mienne, je n'ai droit à rien pendant 4 mois et qu'à l'issue de cette période + délai de carence, etc, mon dossier sera examiné par une commission.

    J'ai appelé 4 agence Assédic différentes et on ne me dit pas toujours la même chose.
    Apparemment cela dépend des commissions et des particularités du dossier.

    En ce qui me concerne je travaille dans le notariat et habite en milieu rural.
    Il y a peu de notaires alentour et je sais que je ne trouverai pas de travail avant au moins 1 an.

    Si je vais voir tous les notaires à 30 km à la ronde, est-ce suffisant?

    Merci de votre aide.

  2. #2
    Pepelle
    Visiteur
    Personne ne peut répondre correctement et de façon certaine à cette question. Il faut justifier de recherches poussées,en matière d'emploi. La commission peut considérer le fait d'aller voir tous les notaires comme satisfaisante tout comme elle peut décider que cela ne suffit pas pour obtenir l'indemnisation
    Mon avis, qui n'est donc qu'un avis qui est criticable, est que vous prenez un sacré risque là
    Est-il vraiment indispensable de démissionner ? il y a bien d'autres solutions non ?

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2006
    Messages
    11
    Citation Envoyé par Pepelle
    Est-il vraiment indispensable de démissionner ? il y a bien d'autres solutions non ?
    Eh bien ils m'ont demandé de démissionner mais refusent de me licencier.

    Comment travailler pour des personnes qui me demandent combien je compte encore faire d'enfants et qui considèrent que je devrais faire des heures supplémentaires si j'avais un minimum de conscience professionnelle, etc.

    Bref ma seule planche de salut est la démission.

    C'est si difficile que ça d'obtenir l'indemnisation?
    Même avec toute la bonne volonté possible?

    Je ne sais plus quoi faire, je suis dans l'impasse.

  4. #4
    Pepelle
    Visiteur
    Pourriez vous prouver tous ces harcèlements, ces manigances pour vous pousser à la démission ?
    Ne pouvez vous prospecter ailleurs tout en continuant à travailler ?
    Pour répondre à votre question, l'assédic n'est pas un puit sans fond et il y a une multitude de dossiers déposés donc il faut bien faire un choix

  5. #5
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2006
    Messages
    11
    Merci de vos réponses.

    Le problème est que mes patrons sont très intelligents et très sournois et ne font rien qui laisse des traces.
    Ils sont toujours à la limite de la légalité, mais pas en dehors.

    Je sais qu'aux Prud'hommes ils me ridiculiseraient.

    Je n'ai aucune preuve de tout cela bien sûr.
    Et mes collègues clercs sont bien trop pleutres pour témoigner en ma faveur (et puis ils n'étaient même pas là lorsque ces chose sont été dites).

    Je sais que beaucoup de gens profitent de façon excessive de l'Assédic.

    Mais que puis-je faire d'autre?

    Je sais que les notaires proches de chez moi ne cherchent pas de clerc en ce moment.

  6. #6
    Pilier Junior Avatar de Milou27
    Ancienneté
    août 2006
    Localisation
    Haute Normandie
    Messages
    4 545
    bonjour,
    Je partage l'avis de Pepelle, vous n'êtes pas forcé de démitionner dans l'immédiat puisque cela va engendrer rapidement des problèmes financiers si vous ne retrouvez pas de travail dans l'immédiat .
    Si l'employeur est pressé de ne plus vous voir, qu'il vous licencie ! Dites-lui sans détour, je ne démissionnerai pas ! solution nettement préférable pour vous .
    http://sos-net.eu.org/travail/index.htm

    Bon courage

    Cordialement

  7. #7
    Pepelle
    Visiteur
    Je vous demandais si vous aviez des preuves des manigances car je pensais à une demande de résiliation judiciaire du contrat de travail. Mais sans " billes" devant les prud'hommes, inutile en effet de rêver surtout face à des notaires ( je connais très bien le milieu et je comprends parfaitement ce que vous exprimez)
    Certains vous conseilleraient sûrement un bon arrêt maladie. Désolé, je ne suis pas de ceux là, car je pense que c'est reculer pour mieux sauter
    Donc si la démission n'est que la seule solution, vous démissionnez. Vous pouvez en profiter pour indiquer dans cette lettre de démission, vos griefs et l'attitude inacceptable de ce cabinet vis à vis de vous. Seulement attention, car si vous recherchez le même emploi de clerc dans la région.... ( vous voyez ce que je veux dire)
    Maintenant, savez vous que si vous démissionnez, que, sans vous inscrire à l'assédic vous retrouvez du travail pour trois mois, votre démission est " effacée" et que vous toucherez le chômage ? Donc trois mois d'intérim ou un cdd de trois mois suite à votre démission et c'est le chômage assuré.
    De plus, la commission assédic qui étudie les dossiers est très sensible au fait que le demandeur ait accepté n'importe quel travail, même des cdd très courts ou de petites missions d'intérim pendant ces 4 mois d'attente.

    PS pour Milou : ce que vous dites est la solution la plus raisonnable mais dans la réalité Milou, il faut pouvoir vivre tout cela.Il se trouve voyez vous que j'ai connu un clerc harcelé dans son travail quotidien ( c'était un homme, comme quoi cela ne concerne pas que les femmes) Il avait décidé de ne pas céder et ne voulait pas démissionner. Seulement un jour il s'est mis un coup de fusil de chasse dans la tête.
    Dernière modification par Pepelle ; 05/09/2006 à 18h53.

  8. #8
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2006
    Messages
    11
    Merci Milou.

    Citation Envoyé par Pepelle
    si vous recherchez le même emploi de clerc dans la région.... ( vous voyez ce que je veux dire)
    Oh que oui!

    Maintenant, savez vous que si vous démissionnez, que, sans vous inscrire à l'assédic vous retrouvez du travail pour trois mois, votre démission est " effacée" et que vous toucherez le chômage ?
    Oui je le sais, mais j'ai fait 10 ans d'étude pour devenir notaire et n'ai vraiment pas envie de travailler comme vendeuse (je n'ai rien contre ce métier mais ce n'est pas le mien, c'est tout) ou je ne sais quel autre emploi qui ne me correspondrait pas, juste pour pouvoir prétendre au chômage.
    Vous allez sans doute me trouver compliquée, exigeante, ou pire, mais que voulez-vous on ne se refait pas.

    Et quant à travailler dans le notariat pour 3 mois c'est impossible aux alentours : le peu de notaires dans le coin de cherchent pas de clerc.
    Merci beaucoup pour toutes ces informations.
    Dernière modification par Lilascoquelicot ; 05/09/2006 à 20h55.

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 07/09/2010, 19h56
  2. rupture période d'essai, droit aux indemnités assedic
    Par Nathdamer dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/03/2007, 11h13
  3. Indemnités Assedic : y ai je droit?
    Par Nico7518 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/01/2007, 08h59
  4. Réponses: 7
    Dernier message: 12/09/2005, 18h28
  5. démission cdi pour cdd, droit aux indemnités?
    Par Nevotsa dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/07/2005, 16h56

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum