Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 2 sur 2

salarié du public: quels recours ?

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    août 2006
    Messages
    1
    bonjour,

    Ma femme est enseignante dans le public . Il y a deux ans, suite à la perte de notre troisième enfant, elle était en congé maternité, qu'elle a prolongé pour s'occuper de nos deux premiers, en congé parental d'éducation .
    Affectée dans un établissement à une heure de chez nous, elle prévoyait de travailler à nouveau à partir des vacances de Pâques de l'an dernier .
    Elle s'y est donc prise en février pour aller voir sa chef d'établissement et discuter avec elle de son emploi du temps, à temps partiel , le but étant bien sûr de pouvoir faire en sorte que nos deux petits (trois ans et quatre ans ) n'aillent pas à l'école toute la journée. après ce qui nous est arrivé, doublé du fait que nous ne pouvons pas avoir d'autres enfants, il me semble assez légitime de vouloir s'occuper davantage des enfants que nous avons .
    Donc, elle voit sa principale en février, qui lui dit qu'il n'y a aucun problème pour qu'elle travaille mettons les matinées, et le mercredi matin puisque je dispose de cette demi journée . L'emploi du temps, lui dit-elle, doit être envoyé avant les vacances de février ...
    Ma femme doit en fait batailler pour obtenir l'emploi du temps avant les vacances de Pâques : il s'avère qu'il est exactement l'inverse de ce qui avait été entendu , et que lorsque ma femme le fait remarquer, elle se fait "rembarrer" par un "c'est moi la chef, si vous n'êtes pas contente c'est le même prix"
    les dispositions avaient été prises pour que notre petite de 3 ans, qui rentrait à l'écoleà Pâques, n'y aille que le matin...exit cette possibilité.
    Ma femme,qui est par nature anxieuse et depuis deux ans assez souvent au bord de la dépression, ne sait que faire . Seule possibilité : son médecin l'arrête, et, alors qu'elle aurait eu besoin de re travailler, elle reste pour notre petiote .

    Elle fait parvenir une fiche de voeux en juin,, revoit la principale qui lui dit, comme en février, qu'il n'y a pas de problèmes, et qu'il lui faut rappeler le 22 août pour connaître ses classes, et son emploi du temps . Elle téléphone le 22 Août et la principale lui répond qu'elle "est à la plage et ne peut pas lui répondre..;qu'elle rappelle donc lundi" et ma femme depressentir que les choses risquent de se dérouler comme l'an dernier, à la différence que cette fois-ci c'est pour l'année .

    Si sa principale lui donne l'inverse de ce qu'elle a demandé, ou si elle lui donne un mi-temps qui l'oblige à être présente sur l'établissement comme pour un plein temps, que peut-elle faire , de quel recours dispose-t-elle ?Est-elle pieds et poings liés à la merci de cette principale , ou peut-elle faire quelque chose , si elle fait un recours auprès du recteur, ce recours doit-il obligatoirement passer par la principale ? plus généralement, quels recours avons-nous contre ce que l'on peut considérer comme un abus de pouvoir, dans le public, puisque notre statut ne nous fait pas dépendre des règles du droit du travail ?Que faire si cette principale continue à s'acharner sur ma femme pour une raison que j'ignore .

    Personnellement, je sais les incidences que ce genre de situation peuvent avoir sur ma femme, qui va se trouver faire une et demie de route par jour
    et qui appréhende déjà ce trajet .J'aimerais pouvoir, le cas échéant entrevoir une solution .


    Merci si vous pouvez m'aider

    Tellia

  2. #2
    Pepelle
    Visiteur
    Je crois pouvoir vous répondre car je suis " de la grande maison" comme on dit. Hélas ma réponse n'est pas très optimiste. En effet, c'est comme pour le privé. La principale ( donc en est en collège) a, comme un employeur du privé, droit unilatéral concernant l'emploi du temps. Nous ne faisons que des voeux, qui, hélas, ne sont donc juridiquement que des demandes, au libre choix du principal, proviseur, doyen, etc ...
    Par contre, si juridiquement vous ne pouvez pas faire grand chose, il reste d'autres possibilités ( avec des chances de succès aléatoires hélas)
    - lettre au recteur ( mais vous devez passer par la voie hiérarchique donc sous couvert du principal)
    - soumettre votre problème aux syndicats en place dans l'établissement ( SNES, SNALC, SGEN, etc ...) pour qu'ils fassent pression sur cette principale en insistant sur le fait que , un professeur ayant subi un tel malheur ( perte d'enfant) donc fragile psychologiquement, a tout intérêt, pour son équilibre, ET CELUI DES ELEVES , d'avoir un emploi du temps lui permettant de mieux s'occuper de ses enfants et non un emploi du temps, risquant des absences répétées au travail...
    Bon courage à vous

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. salarié du secteur public et chomage
    Par Davie dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2009, 20h40
  2. Quels recours ?
    Par Bangui dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/11/2008, 10h25
  3. Quels sont mes recours ?
    Par Toko dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/07/2008, 13h50
  4. Insulte sur un forum public quels risque?
    Par Angeheureuse dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/02/2008, 14h27
  5. Quels recours?
    Par Sebpitt dans le forum Immobilier
    Réponses: 15
    Dernier message: 07/08/2005, 19h25

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum