Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 13

Grief après conciliation

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Mon employeur m'a licencié sans cause sérieuse.
    Il est venu avec un chèque du minimum légal le jour de la conciliation sans que je le sache.
    J'ai refusé, car ma demande était bien supérieure, compte tenu du passif et je ne donne pas mon accord en 5 minutes
    Or, mon "conseiller juridique" n'a déposé au greffe que 2 chefs de demande sur les 6 que je réclamais.
    Il se refuse à me dire pourquoi, et se refuse aussi à me transmettre le projet de transaction.
    Il m'a même dit d'aller voir ailleurs si je n'étais pas content!

    QUestions :
    1) Ai je la possibilité de rajouter des chefs de demandes au greffe?
    2) Mon conseiller est t il tenu de me fournir des explications?
    3) Puis je le soustraire de son mandat pour le remplacer, et lui réclamer le remboursement de ce que je lui ai versé, alors qu'il n'a fait que 2 courriers que j'aurais pu faire moi-même?
    4) N'y a til pas un risque qu'il fournisse toutes les pièces que je lui ai donné à mon ex employeur?
    5) Mon ex employeur continu à me porter préjudice auprès des cabinets de recrutement auquel j'ai à faire... Puis je le poursuivre la dessus aussi? (vu les questions ultras pointues qui me sont posées par les cabinets, je ne peux que m'interroger)

    Merci pour les réponses

  2. #2
    Exocet
    Visiteur
    Sur les demandes devant le CPH, vous pouvez les modifier jusqu'au jour de l'audience devant le bureau de jugement, tant que vous les portez à la connaissance de la partie adverse. Vous pouvez parfaitement vous défendre seul dès à présent ou faire appel à un autre conseil. Faites le lui savoir au plus vite.

    2) Mon conseiller est t il tenu de me fournir des explications?
    Bien sûr.

    4) N'y a til pas un risque qu'il fournisse toutes les pièces que je lui ai donné à mon ex employeur?
    Uniquement si son comportement laisse à penser qu'il aurait plus sa place à l'asile que dans un prêtoir.

    5) Mon ex employeur continu à me porter préjudice auprès des cabinets de recrutement auquel j'ai à faire... Puis je le poursuivre la dessus aussi? (vu les questions ultras pointues qui me sont posées par les cabinets, je ne peux que m'interroger)
    Que pouvez vous prouver ?

  3. #3
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Citation Envoyé par Exocet
    Sur les demandes devant le CPH, vous pouvez les modifier jusqu'au jour de l'audience devant le bureau de jugement, tant que vous les portez à la connaissance de la partie adverse. Vous pouvez parfaitement vous défendre seul dès à présent ou faire appel à un autre conseil. Faites le lui savoir au plus vite.

    Bien sûr.

    Uniquement si son comportement laisse à penser qu'il aurait plus sa place à l'asile que dans un prêtoir.

    Que pouvez vous prouver ?
    Interessant, merci. Je vais réfléchir pour l'aspect asile.

    Pour la dernière question, J'ai été reçu par deux gros cabinets de recrutement suite à ma candidature pour deux postes différents.

    Leurs questions relatives à mon licenciement (qui est irrationnel en fait) sont tellement précises et inquisitrices, et ce, sans que mes propos soient eux mêmes révélateurs car je me garde bien de critiquer mon ancien employeur, que je ne vois pas le but recherché.
    Surtout quand les questions tombent pile poil dans le contexte dans lequel j'ai été licencié. Je trouve çà très gros! Ils les posent comme si ils connaissaient la réponse !

  4. #4
    Exocet
    Visiteur
    Je vais enfoncer une porte ouverte : dites que vous avez démissionné. Quant bien même vous indiqueriez l'exact motif de votre licenciement que l'on vous soupçonnerait de le cacher. C'est humain .

  5. #5
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    403
    Bonsoir,

    Les avocats sont d'excellents professionnels. Mais certains, une minorité, le sont moins que d'autres!

    J'ai aussi eu affaire à un conseiller vereux qui a négocié avec la partie adverse contre mes intérêts: j'étais plus jeune, moins expérmenté, et j'ai obtenu beaucoup moins que ce que j'aurais pu obtenir avec un conseiller plus acquis à ma cause.

    Il se dit aussi que certains avocats s'arrangent sur le dos de leurs clients et, en quelque sorte, échangent une affaire contre une autre.

    Avec un avocat, c'est comme avec un médecin ou avec un conseiller en patrimoine: il faut une totale confiance. Sinon, et quelle que soit la raison de la méfiance (ne serait-ce qu'un mauvais feeling ou une impression négative de votre part sans véritable preuve), je vous donne un bon conseil: changez de conseiller!

    N'oubliez pas non plus que chaque conseiller voit les choses autrement (cf certains débats fort animés sur ce forum où il y a pourtant de nombreux experts et de nombreuses personnes expérimentées).

    Enfin, fournissez de bons dossiers à votre avocat, c'est à dire de bons historiques et des preuves écrites (car il faut prouver, comme écrit très justement Exocet).

    Pour ce qui concerne les questions des recruteurs, retenez que 90% des informations viennent du candidat lui-même. Vos réponses et votre scénario de réponse sur votre licenciement est-il cohérent, crédible,... et vos gestes, lorque vous en parlez, ne vous trahissent-ils pas? Les psy et RH du recrutement sont des pros et savent décrypter beaucoup de choses dans le non dit!

    Bon courage,

  6. #6
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Citation Envoyé par Exocet
    Je vais enfoncer une porte ouverte : dites que vous avez démissionné. Quant bien même vous indiqueriez l'exact motif de votre licenciement que l'on vous soupçonnerait de le cacher. C'est humain .
    Vu leur méthode, je pense que je vais être obligée de mentir effectivement

  7. #7
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Citation Envoyé par Alarm
    Bonsoir,

    Les avocats sont d'excellents professionnels. Mais certains, une minorité, le sont moins que d'autres!

    J'ai aussi eu affaire à un conseiller vereux qui a négocié avec la partie adverse contre mes intérêts: j'étais plus jeune, moins expérmenté, et j'ai obtenu beaucoup moins que ce que j'aurais pu obtenir avec un conseiller plus acquis à ma cause.

    Il se dit aussi que certains avocats s'arrangent sur le dos de leurs clients et, en quelque sorte, échangent une affaire contre une autre.

    Avec un avocat, c'est comme avec un médecin ou avec un conseiller en patrimoine: il faut une totale confiance. Sinon, et quelle que soit la raison de la méfiance (ne serait-ce qu'un mauvais feeling ou une impression négative de votre part sans véritable preuve), je vous donne un bon conseil: changez de conseiller!

    N'oubliez pas non plus que chaque conseiller voit les choses autrement (cf certains débats fort animés sur ce forum où il y a pourtant de nombreux experts et de nombreuses personnes expérimentées).

    Enfin, fournissez de bons dossiers à votre avocat, c'est à dire de bons historiques et des preuves écrites (car il faut prouver, comme écrit très justement Exocet).

    Pour ce qui concerne les questions des recruteurs, retenez que 90% des informations viennent du candidat lui-même. Vos réponses et votre scénario de réponse sur votre licenciement est-il cohérent, crédible,... et vos gestes, lorque vous en parlez, ne vous trahissent-ils pas? Les psy et RH du recrutement sont des pros et savent décrypter beaucoup de choses dans le non dit!

    Bon courage,
    Merci de vos conseils éclairés.
    Mais mon licenciement étant irréel, c'est difficile de l'expliquer. Je dis la vérité et çà ne passe pas toujours hélas.
    Enfin, sauf les gros cabinets qui sont suspicieux par nature, il y en a quand même quelques uns qui s'en désinteresse de la raison, car ils savent bien que les employeurs (surtout ceux qui ont une surface financière importante), utilise tous les moyens possibles pour licencier.
    Il y en a même un gros qui m'a dit qu'ils osaient plus envoyer des candidats à mon ex employeur, car sa réputation était très mauvaises. Alors...

  8. #8
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    403
    Citation Envoyé par Zorro75
    Mais mon licenciement étant irréel, c'est difficile de l'expliquer
    Que voulez-vous dire?

  9. #9
    Exocet
    Visiteur
    Il veut dire que les motifs étaient bidons je crois

  10. #10
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Citation Envoyé par Exocet
    Il veut dire que les motifs étaient bidons je crois

    Complètement bidon effectivement.

  11. #11
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    En préambule, je considère que votre conseil est un avocat et non un syndicaliste. En lisant mes réponses vous comprendrez pourquoi.

    Citation Envoyé par Zorro75
    1) Ai je la possibilité de rajouter des chefs de demandes au greffe?
    Votre demande peut toujours être modifiée jusqu'à la veille de l'audience de jugement (sous réserve du respect des principes de procédure et notamment celui du contradictoire).

    Citation Envoyé par Zorro75
    2) Mon conseiller est t il tenu de me fournir des explications?
    Oui, sans la moindre discussion. Dans votre affaire, il me semble même qu'il devrait le faire puisqu'il a choisi d'évincer un grand nombre de chefs de demande sans vous en informer.

    Citation Envoyé par Zorro75
    3) Puis je le soustraire de son mandat pour le remplacer, et lui réclamer le remboursement de ce que je lui ai versé, alors qu'il n'a fait que 2 courriers que j'aurais pu faire moi-même?
    Vous pouvez lui retirer son mandat et ensuite confier votre affaire à un autre mais vous devrez lui payer les honoraires convenus et facturés. Si vous voulez contester ce qui vous est facturé, il faut vous référer à votre convention d'honoraire et contester devant le Bâtonnier.

    Citation Envoyé par Zorro75
    4) N'y a til pas un risque qu'il fournisse toutes les pièces que je lui ai donné à mon ex employeur?
    S'il communique es pièces qui ne servent pas de preuves ou d'indices dans vote dossier, c'est une faute déontologique susceptible de le faire radier du barreau.

    Citation Envoyé par Zorro75
    5) Mon ex employeur continu à me porter préjudice auprès des cabinets de recrutement auquel j'ai à faire... Puis je le poursuivre la dessus aussi? (vu les questions ultras pointues qui me sont posées par les cabinets, je ne peux que m'interroger)
    Si vous pouvez le prouver, vous pouvez ajouter ce chef de demande à votre affaire prud'homale en majorant votre demande de dommages et intérêts.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  12. #12
    Membre Cadet
    Ancienneté
    juillet 2006
    Messages
    38
    Citation Envoyé par Marsu
    En préambule, je considère que votre conseil est un avocat et non un syndicaliste. En lisant mes réponses vous comprendrez pourquoi.



    Votre demande peut toujours être modifiée jusqu'à la veille de l'audience de jugement (sous réserve du respect des principes de procédure et notamment celui du contradictoire).



    Oui, sans la moindre discussion. Dans votre affaire, il me semble même qu'il devrait le faire puisqu'il a choisi d'évincer un grand nombre de chefs de demande sans vous en informer.



    Vous pouvez lui retirer son mandat et ensuite confier votre affaire à un autre mais vous devrez lui payer les honoraires convenus et facturés. Si vous voulez contester ce qui vous est facturé, il faut vous référer à votre convention d'honoraire et contester devant le Bâtonnier.



    S'il communique es pièces qui ne servent pas de preuves ou d'indices dans vote dossier, c'est une faute déontologique susceptible de le faire radier du barreau.



    Si vous pouvez le prouver, vous pouvez ajouter ce chef de demande à votre affaire prud'homale en majorant votre demande de dommages et intérêts.
    Merci pour tous ces précieux conseils. Par contre, mon conseiller actuel est un syndicat, mais peut être pas le plus réputé.

Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. à la rue après la tentative de non-conciliation
    Par Kaplaud dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/08/2008, 23h17
  2. étape apres la conciliation
    Par Alban 77 dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 12
    Dernier message: 29/05/2008, 17h05
  3. Après conciliation, pas de chèque...
    Par Laureline dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2008, 21h24
  4. Après la commission de conciliation ?
    Par Xavamoto dans le forum Immobilier
    Réponses: 9
    Dernier message: 02/04/2008, 19h35
  5. conciliation et apres?
    Par Jb2006 dans le forum Travail
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/09/2006, 15h07

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum