Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 24 sur 24

les étapes pour aller au prud'homme sans avocat ?

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #13
    Pepelle
    Visiteur
    Là, je suis tout à fait d'accord avec vous!

  2. #14
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    je ne défend personne ..mais je doute que l'on puisse présenter un mémoire devant la cour de cassation si l'on a pas une solide formation, mais également une solide expérience du droit !
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  3. #15
    Biniou
    Visiteur
    Citation Envoyé par licencié
    Il y a aussi des avocats qui envoient au carton des salariés et des employeurs. Et en plus, ils gagnent de l'argent pour cela. Mais, cela apparemment, sur ce forum, il ne faut pas le dire.
    Précision: je ne suis pas syndicaliste ,ni avocat, ni prof de droit. J'ai juste gagné en cassation sans avocat contre l'avocat grassement rémunéré de mon employeur.
    Si l'avocat de l'employeur a été grassement rémunéré, je pense que les honoraires versés ne sont pas sortis de votre bourse, alors où est le problème ?

  4. #16
    Membre Sénior
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    311
    Citation Envoyé par dan
    je ne défend personne ..mais je doute que l'on puisse présenter un mémoire devant la cour de cassation si l'on a pas une solide formation, mais également une solide expérience du droit !
    Non , je n'avais pas à l'époque une solide formation en droit n'en ayant jamais fait. Par contre, j'ai potassé un grand nombre de jurisprudences que j'avais téléchargé sur le site de la gazette du palais (légifrance n'existait pas).
    A lire les pontes de ce forum, il faut se méfier de la jurisprudence. Moi, elle m'a tout appris.

    Salutations.

  5. #17
    Membre Sénior
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    311
    Citation Envoyé par Biniou
    Si l'avocat de l'employeur a été grassement rémunéré , je pense que les honoraires versés ne sont pas sortis de votre bourse, alors où est le problème ?
    Si vous avez un tant soit peu suivi la discussion, le problème est qu'un avocat à la cour de cassation n'a pas hésité à envoyer mon patron au carton. Même si l'argent n'est pas sorti de ma poche, je reitére que certains avocats n'hésitent à envoyer au carton des salaries et des employeurs car cela leur rapporte au final.
    De même, d'autres avocats ne font pas ce qu'il faut pour défendre leur client. Tout cela pour montrer qu'il faut bien réfléchir avant de prendre ou choisir un avocat. La derniere voie, se défendre seul, est possible. Je l'ai testée avec succés.C'était le sujet de cette discussion : aller aux prud'hommes sans avocat.

  6. #18
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Localisation
    ROUEN
    Messages
    201
    Comme cela a été précédemment dit, il y a de bons et de mauvais avocats..ceci étant, un avocat suit les instructions de son client et "fait" avec le dossier qui lui est confié...l'instruction pouvant être de gagner le plus de temps possible et de gêner (je dis gêner pour rester polie) au maximum le salarié qui a raison en droit...

    Tout dépend de la stratégie employée dans le dossier....

    Cordialement

  7. #19
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    22 873
    Citation Envoyé par Zeto
    Comme cela a été précédemment dit, il y a de bons et de mauvais avocats..ceci étant, un avocat suit les instructions de son client et "fait" avec le dossier qui lui est confié...l'instruction pouvant être de gagner le plus de temps possible et de gêner (je dis gêner pour rester polie) au maximum le salarié qui a raison en droit...

    Tout dépend de la stratégie employée dans le dossier....

    Cordialement
    Un avocat se doit d'assurer la sécurité juridique de son client ; par ailleurs, un avocat va défendre un dossier devant la juridiction saisie en assumant une thèse qui peut en valoir une autre, je ne vois rien là qui soit scandaleux, il fait son métier après de très nombreuses années d'études, et il est rémunéré en conséquence.
    Un client qui perd son procès dira souvent que son avocat est mauvais ; lorsqu'il gagne, il lui fera une publicité gratuite.

    Au-delà du bon ou mauvais avocat, il y a surtout une question de satisfaction personnelle du client ; ne connaissant pas la matière juridique, un client est presque toujours certain de détenir la vérite. Lorsque'on lui oppose la vérité juridique, il crie à l'infamie...

    Je ne saurais vous rappeler qu'un procès n'est pas une science exacte.

    Enfin, aller en cassation sans avocat relève du suicide juridique, c'est perdu d'avance, sauf exception. Il ne suffit pas de lire pendant des jours et des nuits la jurisprudence pour savoir le droit. Le droit s'articule en de multiples tentacules, qu'il manque un chénon, et tout s'écroule. Encore une fois, j'affirme qu'il faut des années d'études et de pratique pour faire un bon juriste.

  8. #20
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    Anissa a parfaitement raison - Autrefois on prétendait que le droit était la "science des ânes", en gros n'importe quel imbécile pouvait devenir juriste, avocat, magistrat ! Il faudrait remonter aux instituts de Justinien jusqu'à disons le code civil napoléonien pour se rendre compte de ce que le droit est très technique et qu'il ne cesse d'évoluer en fonction de l'évolution des moeurs ; mais le caractère objectif du droit demeure ce qui est souvent confondu par les plaideurs avec les faits qui sont considérés la plupart du temps d'un point de vue subjectif. Or on peut avoir raison en fait et tort en droit - et que dire des risques de se tromper dans la jungle procédurale ?
    Un conseil : si vous voulez être pratiquement certain de perdre devant les juridictions, allez-y sans avocat - j'estime même que dans certains cas compliqués du point de vue juridique, ceci est valable pour le CPH.
    à bon entendeur salut !
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  9. #21
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Localisation
    ROUEN
    Messages
    201
    Anissa, d'après vous que se passe t-il dans l'hypothèse suivante ?
    - un employeur a licencié un salarié pour un motif non réel et sérieux;
    - saisine du prud'hommes par le salarié;
    - l'employeur va voir un avocat qui lui explique ce qu'il en est / validité de la procédure. L'avocat fait une note écrite.
    - l'employeur ne souhaite pas transiger.

    J'aimerai savoir ce que vous faites en tant que conseil de l'employeur ?
    Ce n'est pas une hypothèse d'école...ce type de situation se rencontre très fréquemment en pratique.

  10. #22
    Membre Sénior
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    311
    Citation Envoyé par anissa

    Je ne saurais vous rappeler qu'un procès n'est pas une science exacte.

    Enfin, aller en cassation sans avocat relève du suicide juridique, c'est perdu d'avance, sauf exception. Il ne suffit pas de lire pendant des jours et des nuits la jurisprudence pour savoir le droit. Le droit s'articule en de multiples tentacules, qu'il manque un chénon, et tout s'écroule. Encore une fois, j'affirme qu'il faut des années d'études et de pratique pour faire un bon juriste.
    Je fais partie des exceptions(vous avez des chiffres?) dont vous parlez et peux vous en apporter la preuve. Ce n'était pas un suicide. J'ai trouvé les chaînons(des arguments de droit) dont j'avais besoin dans la jurisprudence. Lorsque je me suis présenté seul en cassation en 2001, j'ai même gagné 4000F au titre de l'article 700. Maintenant, pour obtenir gain de cause, il me faudrait débourser de 3000 à 6000 euros pour présenter un pourvoi, car l'avocat est obligatoire.
    Quelle est cette justice faite pour les riches?
    On a l'impression que vous défendez le pré-carré des juristes qui, seuls, pourraient s'y entendre alors que l'information sur le droit se démocratise, que la jurisprudence est gratuite sur légifrance alors qu'elle était payante. N'est ce pas déja un combat d'arriére garde?

    Autre reflexion: est-il nécessaire d'être un bon juriste pour gagner aux prud'hommes ?
    Salutations.

  11. #23
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    merci de votre MP licencié j'en prends connaissance avec intérêt et vous répondrai par MP.cordialement.
    Dernière modification par Dan ; 28/04/2006 à 09h50.
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  12. #24
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    22 873
    Citation Envoyé par Zeto
    Anissa, d'après vous que se passe t-il dans l'hypothèse suivante ?
    - un employeur a licencié un salarié pour un motif non réel et sérieux;
    - saisine du prud'hommes par le salarié;
    - l'employeur va voir un avocat qui lui explique ce qu'il en est / validité de la procédure. L'avocat fait une note écrite.
    - l'employeur ne souhaite pas transiger.

    J'aimerai savoir ce que vous faites en tant que conseil de l'employeur ?
    Ce n'est pas une hypothèse d'école...ce type de situation se rencontre très fréquemment en pratique.
    Je n'ai pas compris où se situe votre question, pourriez vous être plus précis ?
    -----
    Citation Envoyé par licencié
    Je fais partie des exceptions(vous avez des chiffres?) dont vous parlez et peux vous en apporter la preuve. Ce n'était pas un suicide. J'ai trouvé les chaînons(des arguments de droit) dont j'avais besoin dans la jurisprudence. Lorsque je me suis présenté seul en cassation en 2001, j'ai même gagné 4000F au titre de l'article 700. Maintenant, pour obtenir gain de cause, il me faudrait débourser de 3000 à 6000 euros pour présenter un pourvoi, car l'avocat est obligatoire.
    Quelle est cette justice faite pour les riches?
    Vous répondez de vous-même, pour une exception, la vôtre, il y a des dizaines de dossier n'ayant pas aboutis ; cela ne contredit donc en rien mes propos précédents.
    On a l'impression que vous défendez le pré-carré des juristes qui, seuls, pourraient s'y entendre alors que l'information sur le droit se démocratise, que la jurisprudence est gratuite sur légifrance alors qu'elle était payante. N'est ce pas déja un combat d'arriére garde?
    Je maintiens, ce n'est pas en lisant les codes ou la jurisprudence que l'on connait le droit. Je ne défends le pre-carré de personne, je prétends seulement que le métier de juriste demande beaucoup de temps avant de maîtriser la matière.

    Autre reflexion: est-il nécessaire d'être un bon juriste pour gagner aux prud'hommes ?
    Tout dépend du dossier, c'est à apprécier au cas par cas.
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 28/04/2006 à 15h10.

Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 19/06/2011, 11h26
  2. prud homme et avocat
    Par Remi91 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/11/2009, 23h41
  3. Coût d'un avocat pour aller aux prud'hommes
    Par Salomée dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/04/2009, 08h38
  4. aller au prud'homme ou pas??aide svp
    Par Myp2c dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/03/2007, 19h18
  5. argent dû, à prendre et aller au prud'homme ?
    Par Kabylie dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/07/2006, 23h08

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum