Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 3 sur 5 DébutDébut 1 2 3 4 5 FinFin
Résultats 25 à 36 sur 53

Lundi de pentecote, comment négocier ?

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #25
    Membre Cadet
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    22
    Merci mais cela me parait fou de lire qu'un employeur a le droit de fractionner de manière unilatérale les congés payés de ses salariés. Il peut alors nous obliger a prendre un jour de congés par ci et un jour de congés par là, je croyais que le fractionnement des CP était soummis à certaines regles
    merci en tout cas de votre reponse

  2. #26
    Pepelle
    Visiteur
    Citation Envoyé par Ranette
    Merci mais cela me parait fou de lire qu'un employeur a le droit de fractionner de manière unilatérale les congés payés de ses salariés. Il peut alors nous obliger a prendre un jour de congés par ci et un jour de congés par là, je croyais que le fractionnement des CP était soummis à certaines reglesmerci en tout cas de votre reponse
    Les seules règles sont
    - obligation de donner au moins deux semaines de congés entre le 1er Mai et le 31 octobre
    - obligation de donner les jours de fractionnement si l'employeur ne donne que deux ou trois semaines dans cette période ( et encore, s'il n'y a pas un accord pour supprimer ces jours de fractionnement)

  3. #27
    Membre Cadet
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    22
    Citation Envoyé par pepelle
    Les seules règles sont
    - obligation de donner au moins deux semaines de congés entre le 1er Mai et le 31 octobre
    mais c'est justement cela qui m'interpelle (je précise que je ne connais rien au Droit) la convention dit ici que l'employeur doit permettre au salarié de poser au minimum deux semaines, cela signifie qu'il ne peut exiger que le salarié ne pose moins de deux semaines de congés, et là, il s'agit d'une journéé une seule.
    Je m'interroge et me dis qu'en étant pervers, un texte aussi fou autoriserait donc les patrons a exiger n'importe quoi en matière de pose de congés payés. Si je raisonne logiquement, un texte qui autorise un patron a exiger la pose d'une seule journée de CP l'autorise donc a le faire plusieurs fois. Qu'est ce qui empêcherait alors l'employeur de nous faire poser une fois 12 jours comme il en a l'obligation et 8 fois une journée pour nos congés d'été.
    Je raisonne peut être complètement de travers mais c'est cela que cela m'inspire

  4. #28
    Pepelle
    Visiteur
    Non, là il y aurait abus de droit et l'employeur ne pourrait pas justifier de ces 8 prises d'une journée qu'il imposerait. Une fois, ça passe, un nombre énorme de fois, là, il risque des ennuis...

  5. #29
    Pilier Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    1 427

    vous avez essayé de vous mettre a la place de votre patron?

    pas d'activité de l'entreprise signifie travail inutile, signifie perte de benefice au rapport du jour que vous allez poser baissant votre productivité. EN contrepartie vous avez la contrainte de poser un cp un jour ou vous ne le desirez pas. la contrainte est minime.

    votre employeur a tout a fait le droit d imposer les congés sur l'absence d'activité, beaucoup de boites ne bossent pas le mois d aout par exemple. il yua donc 20 jours de cp posés obligatoirement.
    comme elle a le droit de refuser une pose de cp en justifiant d un surcroit d activité.
    la journee de solidarité n'est pas le sujet.

    faire greve pour ce motif est, je trouve, nier completement les contraintes des employeurs.
    pour refuser ou obliger un CP il suffit de justifier, le nombre n a pas d importances, du moment que les motifs sont réels (pas de client est un tres bon motif)

    l'employé a des droits, mais en france il faudrait apprendre a composer avec les contraintes de l' employeur

    personnellement je laissai 10 % du personnel, sur une base du volontariat. mais j imposai forcément a la fin quiand je n avais pas le quota

  6. #30
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    A la bonheur !
    Quelle contrainte !!
    Les employeurs bénéficient d'une journée de corvée gratuite, et cela serait finalement une contrainte pour eux !
    Les salariés devraient plaindre ces pauvres employeurs qui n'ont donc pas assez de travail pour exploiter les gens gratuitement !

    Que les salariés fournissent 7 heure de travail en échange de rien serait donc normal, que les employeurs bénéficient de 7 heures de production gratuite serait donc un dû ?
    Vous demandez donc aux salariés d'être solidaire, alors que les employeurs encaissent un bénéfice exorbitant sans participation de leur part ?

  7. #31
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    146
    Citation Envoyé par Bill d'isère
    A la bonheur !
    Quelle contrainte !!
    Les employeurs bénéficient d'une journée de corvée gratuite, et cela serait finalement une contrainte pour eux !
    Les salariés devraient plaindre ces pauvres employeurs qui n'ont donc pas assez de travail pour exploiter les gens gratuitement !

    Que les salariés fournissent 7 heure de travail en échange de rien serait donc normal, que les employeurs bénéficient de 7 heures de production gratuite serait donc un dû ?
    Vous demandez donc aux salariés d'être solidaire, alors que les employeurs encaissent un bénéfice exorbitant sans participation de leur part ?
    Bonjour,

    La journée en question n'est pas vraiment gratuite pour l'employeur... Ce dernier paie, dans les charges, 0.30% de cotisation solidarité chaque mois...

  8. #32
    Pilier Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    1 427
    Bill d isere , vous me faites peur, oui lemployeur paie aussi pour cette journee de solidarité, certes moins que lemployé. Mais la discutez en avec votre député.

    vous pensez que toutes les entreprises font des gros benefices? que les salauds de patron s en mettent plein les poches? que le pauvre employé malheureux est brimé?

    je vous souhaite d etre employeur un jour... le patron le + courant, pas le pdg dune multinationale, celui qui calcule chaque mois, qui hesite a embaucher car un smic lui coute 2500 euros par mois, celui qui se tape des greves et ou un arret maladie peut le rend negatif dans ses comptes
    Dernière modification par Ricbaux ; 29/04/2006 à 13h11.

  9. #33
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Ma carrière m'as permis d'être employeur, travailleur indépendant, cadre, salarié et précaire...
    L'employeur a qui un SMIC coute 2500€ devrait rapidement changer de métier, il est un piètre gestionnaire ! Il existe aujourd'hui un large panel d'aides pour réduire les coûts de la masse salariale...
    De plus, la cotisation de 0.3% est liée au salarié et non pas à l'employeur. L'employeur n'est que le percepteur de cet impôt, mais c'est bien le salarié qui le verse !

  10. #34
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    Citation Envoyé par Coolsteph
    La journée en question n'est pas vraiment gratuite pour l'employeur... Ce dernier paie, dans les charges, 0.30% de cotisation solidarité chaque mois...
    O,3 % pour une journée c'est tout de même ce qu'on a trouvé de moins cher comme tarif horaire ! Même en Chine ils n'y arrivent pas !

    Toutefois n'oubliez pas que cette journée n'a pas été mise en place par le patronnat mais par nos chers dirigeants, pour nos papy mamy. La "pillule" est mieux passé que si par exemple l'Etat avait dit : on vous piquera une journée de salaire sur vos impôts. D'autant que cela aurait obligé les imposables a payer (alors que là les imposables grace à leurs dividendes ne paient pas puisque ce n'est pas un salaire) et aurait de fait éliminé tous les non imposables, qui gagnent si peu que l'on ne peut plus rien leur prendre. Comme ils n'ont plus d'argent, on leur pique des journées ! L'état fait du troc !
    Désolée ca n'a pas grand chose a voir avec la question posée, mais ca m'agace !

  11. #35
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    146
    Citation Envoyé par Bill d'isère
    De plus, la cotisation de 0.3% est liée au salarié et non pas à l'employeur. L'employeur n'est que le percepteur de cet impôt, mais c'est bien le salarié qui le verse !
    Sauf erreur de ma part, c'est une cotisation patronale et non salariale...

    Tout ça pour dire, qu'employé ou employeur, la journée de solidarité embête tout le monde...

  12. #36
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    146
    Citation Envoyé par Agnes1
    O,3 % pour une journée c'est tout de même ce qu'on a trouvé de moins cher comme tarif horaire ! Même en Chine ils n'y arrivent pas !
    Ce n'est pas 0.30%, mais 3.60% (12 x 0.30%)... Pour un salaire de 1000 €/mois, la journée solidarité coûte 36 € à l'employeur...

    Sauf exceptions (postes bénéficiant de réductions de charges), c'est inférieur au coût normal (environ 48 € pour le salaire cité, en partant d'une base de 45% de charges patronales et sur 30 jours, ou 66 € si on ne compte que les 22 jours travaillés par mois en moyenne)...
    Dernière modification par Coolsteph ; 29/04/2006 à 13h39.

Discussion fermée
Page 3 sur 5 DébutDébut 1 2 3 4 5 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Lundi de Pentecôte
    Par Hunter5 dans le forum Travail
    Réponses: 7
    Dernier message: 22/05/2010, 10h06
  2. Lundi de pentecote
    Par Ace_denghar dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/04/2008, 10h08
  3. lundi de pentecote
    Par Cyberboogy dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/03/2008, 17h56
  4. lundi de pentecote
    Par Sophiline dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/05/2007, 20h46
  5. Lundi de la pentecôte
    Par Sophiline dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/05/2007, 18h31

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum