Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Résultats 1 à 7 sur 7

Agression physique et verbale de mon patron

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    15
    bonjour à tous.

    Je me suis fait agresser une première fois verbalement par mon patron (il tient un bar ou je suis serveur), samedi dernier ou je suis arrivé à 10h50 pour prendre mon poste à 11h comme d'habitude.dès mon arrivée et en présence de clients, il s'est mis à me hurler dessus et à me pousser hors du bar, car il avait tenté de me joindre le matin meme sur mon ptb pour que je prenne mon service plus tot ce jour. or je n'ai pu répondre car mon ptb était resté chez moi et j'étais en train de faire de soins à un proche malade et invalide.
    Mon patron m'a dit qu'il exigeait que je réponde au téléphone quand il m'appelle et que de toute façon il me virait, et comme je n'ai pas voulu partir car je n'avais commis aucune faute il m'a dit de rester dans la 2ème salle du bar pour je cite "me payer à rien foutre". j'ai malgré tout poursuivi mon travail et je lui ai adresé hier un RAR pour lui dire que son comportement était inacceptable et inadmissible, que je n'étais pas tenu d'etre en permanence à sa disposition en dehors d emes heures de travail et que je n'accepterai plus aucune agression de sa part. il a reçu mo RAR ce matin et dès qu'il l'a eu, il s'est mis à me pousser violemment en dehors dubar et à hurler en présence de tous les clients que j'étais viré.il m'a ensuite poussé dans une autre salle sans client ou il m'a asséné un coup dans le dos.j'ai fais venir un huissier pour constater qu'il me mettait de hors et à la vue de l'huissier il m'a signifié ma mise à pied conservatoire dans l'attente de ma convocation. je suis ensuite allé aux urgences pour faire constater les echymoses sur mon dos (arret de 3 jours et ITT de 2 jours) puis ensuite je suis aller porter plainte contre lui pour agression. j'ai quelques clients qui me feront une attestation sur ce qu'ils ont entendu mais la plupart on peur....je ne sais plus trop quoi faire ni comment me défendre, car je n'ai commis aucune faute et je crains désormais pour ma sécurité. Pouvez-vous m'aider s'il vous plait? Merci beaucoup

  2. #2
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Bonsoir,
    vous avez agit d'une manière parfaite ! Bravo !
    Maintenant, il ne vous reste plus qu'a lui envoyer un nouveau LR/AR lui signifiant qu'il a rompu unilatéralement le contrat de travail dès le moment ou il vous a asséné des violences.
    Ensuite, déposez une saisine auprès des prud'hommes pour rupture du contrat aux tords exclusifs de l'employeur !

  3. #3
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    j'ai quelques clients qui me feront une attestation sur ce qu'ils ont entendu mais la plupart on peur....je ne sais plus trop quoi faire ni comment me défendre, car je n'ai commis aucune faute et je crains désormais pour ma sécurité. Pouvez-vous m'aider s'il vous plait? Merci beaucoup
    Receuillez tout de suite à chaud, les attestations des clients, outrés , ils vont peut être témoigné , mais après avec le recul, ils risquent de relativiser et trouver pleins d'excuses pour ne pas faire l'attestation.

    L'idéal c'est l'attestation, avec à la fin la mention qu'ils reconnaissent qu'ils ont été informé qu'elle sera produite en justice dans l'affaire qui vous oppose à M.X , et copie recto verso de la carte d'identité, mais si c'est pas possible prenez quand même les attestations c'est le juge qui appréciera

    il m'a signifié ma mise à pied conservatoire dans l'attente de ma convocation. je suis ensuite allé aux urgences pour faire constater les echymoses sur mon dos (arret de 3 jours et ITT de 2 jours) puis ensuite je suis aller porter plainte contre lui pour agression
    déclarez vous par recommandé en accident du travail, demandez à votre médecin de faire les documents dans ce sens.

    .j'ai fais venir un huissier pour constater qu'il me mettait de hors et à la vue de l'huissier il m'a signifié ma mise à pied conservatoire dans l'attente de ma convocation.
    L'huissier a constaté?

    profitez de ce temps pour vous trouver un conseiller du salarié, ( voir liste à la mairie, inspection du travail, préfecture)il est indispensable dans ce climat que vous soyez accompagné à l'entretien préalable.

    Ensuite il faudra attendre la notification du licenciement, pour engager une procédure, peut être que"calmé" il acceptera de transiger.
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  4. #4
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    15
    Bonsoir,

    merci pour votre réponse très rapide. pardonnez moi de ne pas vous avoir répondu plus tot mais ces quelques jours ont été très remplis. j'ai reçu hier par mon patron une LRAR me signifiant ma mise à pied conservatoire car j'aurai "agressé verbalement "mon patron le 13/04!!! ce jour je reçois une convocation pour un entretien préalable à mon licenciement, le 26/04/06. Par ailleurs, mon médecin traitant a prolongé mon AT jusqu'au 24/04, et j'ai rdv le 18/04 avec le médecin inspecteur de la S.S. pour qu'il m'établisse le triptyque qu'aurait du me donner mon employeur le jour ou il m'a pousé violemment contre la porte, me causant un ématome dans le dos. par ailleurs, j'ai pris contact avec un conseiller du salarié qui m'assistera le 26/04. j'ai également sur le conseil du controleur du travail que j'ai vu hier matin, adressé une LRAR a mon patron lui signifiant la rupture de mon cdi à ses totrs exclusifs et entiers compte tenu de l'agression dont j'ai été la victime et lui l'auteur le 13/04. Par ailleurs, ce qui me fait défaut, ce sont les attestations des personnes présentes dans le BAR, le 13/04; d'autant plus que l'agression physique a eu lieu dans l'arriere salle du bar, sans temoin. Bref, tout cela n'est vraiment pas agréable, d'autant plus que j'ai l'impression de devoir faire des pieds et des mains pour me justifier alors que je suis la victime!!! Encore merci pour votre soutien et vos encouragements! A bientot
    -----
    bonsoir, tout d'abord merci pour votre réponse rapide, et excusez moi de ne pas vous avoir répondu plus tot mais ces quelques jours ont été très agités!
    J'ai reçu hier une LRAR de mon patron me signifiant ma mise à pied conservatoire dans l'attente d'une convocation, que j'ai reçu ce jour, pour un entretien préalable à mon licenciement, pour le 26/04, car il affirme que je l'ai agressé verbalement!!!
    Hier, sur les conseils du controleur du travail, j'ai adressé à mon patron par LRAR la signification de la rupture de mon cdi à ses torts exclusifs et entiers compte tenu de l'agression dont j'ai été victime et lui l'auteur le 13/04.par ailleurs, ce matin mon médecin traitant m'a prolongé en AT jusqu'au 24/04 et je dois rencontrer le médecin inspecteur de la S.S le 18/04 afin qu'il me délivre le triptyque qu'aurait du me délivrer mon patron le jour ou il m'a poussé violemment contre la porte me causant un ematome. ce qui me fait défaut à ce jour ce sont les attestations des clients présents le jour de l'agression pour qu'ils témoignent de la violence verbale de mon patron à mon encontre; d'autant plus que l'agression physique a eu lieu dans l'arriere salle du bar sans témoin...

    Quoi qu'il en soit, tout cela est très éprouvant et j'ai l'impression de devoir me justifier de toute part, alors que je suis la victime!!!

    Merci encore pour votre aide et votre soutien. A bientot
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 19/04/2006 à 13h57.

  5. #5
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Bonsoir,
    les démarches entreprises me semblent bonnes !
    Mais comme vous le dites, il vous faudrait quelques témoignages... Mais, bon, même sans ça vous êtes bien engagé ! C'est vous qui avez agit le premier, ça va en votre faveur !
    Tenez nous au courant de la suite !

  6. #6
    Membre Junior
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    127
    Bonsoir,

    Mon fils, réceptionniste, a eu une aventure semblable. Mais il a eu moins de chance que vous: les autres salariés de l'hôtel ont fait de faux témoignages (sous la pression, par peur de perdre leur travail) et la sécurité sociale, suite à ces témoignages, n'a pas voulu reconnaître l'accident du travail!!
    Les Prud'hommes ont tenu compte de la décision de la sécurité sociale, et mon fils a été débouté....
    Son patron l'avait pris par le col de la veste et l'avait secoué, ce qui a déplacé une vertèbre.
    En fait, mon fils avait un CDD et le paton, la veille de la Guerre d'Irak n'avait plus de clients (c'était en mars 2003), sur la Côte d'Azur. Comme le patron ne pouvait pas rompre le CDD, il voulait pousser mon fils à démissionner et il lui a supprimé les deux jours de repos hebdomadaires en lui faisant un nouvel emploi du temps: un jour il devait désormais commencer à 6 heures du matin, le lendemain, il devait commencer à 20 heures, et ce décalage comptait pour "une demi-journée de repos".
    Il faisait cela pour 4 jours de la semaine. C'était du harcèlement.

    Mais l'avocate du patron a prétendu que mon fils travillait mal, en donnant comme exemples les fautes commises par d'autres salariées qui avaient donné de faux renseignements à des clients. Et elle a produit des lettre de clients furieux (mais 'était un jour où mon fils n'avait pas travillé).D'ailleurs, pendant les 7 mois qui précédaient la guerre de l'Irak, mon fils n'avait jamais eu aucun avertissement de son patron. C'est après l'aggression que la patron lui a envoyé la premiière LRAR d'avertissement.
    Bien évidemment, le patron nie avoir aggressé mon fils!!!

    C'est très difficile parfois de se défendre, même si on est la victime et qu'on a raison à 100%.
    Mon fils avait fait immédiatement une main courante et il a fait faire un certificat médical. Mais seulement 4 jours après, parce que l'aggression a eu lieu un jeudi, et il n'a eu e RV chez le médecin légiste que le lundi suivant.
    Maintenant, imon fils est en appel, mais l'avocate qui le défend est trop "scolaire" par rapport à l'avocate de l'ex-patron.
    Je pense que les témoignages des autres salariés auraient dû être rejetés, surtout qu'il y a des contradictions. Ils prétendent que mon fils partait systématiquement une demie-heure plus tôt ce qui perturbait le travail des autres réceptionnistes. iI y en a un qui met dans son témoignage que mon fils est parti ce jour-là à 15h30 et un autre met qu'à 16, mon fils était encore là et faisait ceci ou cela.

    Malheureusement, les juges n'ont pas le temps d'analyser des détails, et souvent c'est l'avocat qui est plus virulent et qui affirme des choses avec insistance à qui ils donnent raison.

    Les témoignages des clients sont TRES importants. sans cela, votre patron pourra s'en tirer en niant tout.

    Je vous souhaite bon courage!

  7. #7
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    4
    Bonjour,

    Je suis de toute manière bien décidé à aller jusqu'au bout. Je sais que j'ai à faire à une personne de la pire espèce. Merci de vos encouragements et j'essaierai de vous tenir au courant. A bientot

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Agression verbale
    Par Lullu dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/05/2008, 14h40
  2. agression physique sur mon lieu de travail
    Par Claudius25 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/03/2008, 21h07
  3. Recours contre agression verbale et physique
    Par Valy63 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/01/2008, 15h49
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 28/11/2006, 18h32

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum