Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 16

Expert médical ?

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    5
    bonsoir!

    Je suis dans une situation délicate, et j'aurai besoin de votre aide!

    Voilà:
    Je suis agé de 43 ans, et en 1999, j'ai eu un accident du travail. A ce jour, j'ai cumulé 7 CDI, et dans chacun d'eux, j'ai dû démissionné à cause de mon handicap (épaule droite invalide). J'ai pour cela été reconnu COTOREP catégorie C, et j'ai une rente de 10% pour mon AT. Depuis 8 mois, je suis en rechute AT pour le même accident.
    De plus, j'ai compensé mon déficit musculaire du membre droit en stimulant plus le dos, occasionnant des lombalgies et une lombosciatique gauche.

    Maintenant, je vous ai éxpliqué tout ça. Je voudrais avoir votre avis. Il faudrait aussi ajouter que, j'ai contesté le taux de rente de 10% auprès du tribunal du contentieux de l'incapacité, mais je n'ai toujours pas été convoqué, car je ne suis pas encore consolidé!

    *Pensez-vous que je pourrais bénéficier d'un taux de rente plus élévé, ou d'une pension d'invalidité par la sécurité sociale, car je voudrais insister sur le fait que je suis reconnu catégorie C par la Cotorep?
    *Pensez-vous qu'il est nécessaire que je m'adresse à un expert médical (médecin conseil ANAMEVA) afin de constituer un dossier médical pour
    m' expertiser.

    S'il vous plaît, donnez-moi votre avis, ou une source internet qui pourra répondre à mes questions!

    Je vous en remercie d'avance!
    bonne soirée

  2. #2
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2005
    Localisation
    à l'ouest
    Messages
    2 228
    Bonsoir,
    Ce n'est pas clair. Si vous avez un taux de rente de 10%, c'est que vous avez été consolidé.
    En revanche, vous n'êtes pas consolidé de la rechute. Donc le taux après rechute n'est pas fixé. Si votre état est aggravé après rechute, le taux sera revu à la hausse.
    Il ne peut y avoir invalidité pour des séquelles déjà indemnisées en AT. Mais, il peut y avoir invalidité si d'autres pathologies surajoutées contribuent à une réduction des 2/3 de la capacité de travail ou de gain.
    L'avis d'un médecin de recours est souvent utile.
    Cordialement.
    ml44

  3. #3
    Membre Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    62
    Citation Envoyé par babar60
    Je suis agé de 43 ans, et en 1999, j'ai eu un accident du travail. A ce jour, j'ai cumulé 7 CDI, et dans chacun d'eux, j'ai dû démissionné à cause de mon handicap (épaule droite invalide). J'ai pour cela été reconnu COTOREP catégorie C, et j'ai une rente de 10% pour mon AT. Depuis 8 mois, je suis en rechute AT pour le même accident.
    De plus, j'ai compensé mon déficit musculaire du membre droit en stimulant plus le dos, occasionnant des lombalgies et une lombosciatique gauche.
    Bonjour,

    Babar veut dire qu'il n'est pas consolidé de sa rechute AT puisqu'il est toujours en AT.

    Babar lorsque :
    - Vous parlez d'une rechute ... est-ce bien une rechute ? Des douleurs résiduelles qui gènent dans le travail, ne constitue pas une rechute. C'est pour cela que vous touchez une rente AT.

    La rechute suppose un fait nouveau : soit une aggravation de la lésion initiale, soit l’apparition d’une nouvelle lésion résultant de la maladie. Quelles étaient les lésions initiales ?

    - Il sera difficile de faire passer des lésions lombaires sur le compte d'une épaule .. le lien est difficile à établir

    - quelles étaient les lésions du départ ? Fracture, luxation ? Déchirure de la coiffe ? entorse acromio-claviculaire ? Avez vous été opéré ? de quoi ?
    Dernière modification par Itrophe ; 07/04/2006 à 06h34.

  4. #4
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    5
    Bonjour,

    Tout d'abord merci d'avoir pris le tempos de répondre à mmon message.
    Ensuite , je vais répondre aux questions de Mr Itrophe

    Citation Envoyé par Itrophe
    - Vous parlez d'une rechute ... est-ce bien une rechute ?
    Oui, il s'agit bien d'une rechute

    Citation Envoyé par Itrophe
    Quelles étaient les lésions initiales ?
    quelles étaient les lésions du départ ? Fracture, luxation ? Déchirure de la coiffe ? entorse acromio-claviculaire ? Avez vous été opéré ? de quoi ?
    Les lésions initiales étaient "subluxation acromio claviculaire droite" (périarthrite scapulo humérale calcifiante invalidante épaule droite).
    Etant donné que j'ai subi plus de 10 infiltrations qui ont aggravées mon cas, je ne suis plus opérable, et je n'ai plus de foce sur mon bras droit.


    Vous dites :
    Citation Envoyé par Itrophe
    Il sera difficile de faire passer des lésions lombaires sur le compte d'une épaule .. le lien est difficile à établir
    Pourquoi cela serait difficile?
    Il faudrait ajouter que depuis mon AT de 1999, je forçais sur mon dos,puisque je ne pouvais plus tellement me servir de mon épaule.
    La plupart de mes emplois exigeaient de porter des charges lourdes.

  5. #5
    Pilier Junior
    Ancienneté
    juillet 2005
    Localisation
    à l'ouest
    Messages
    2 228
    Citation Envoyé par babar60

    Il faudrait aussi ajouter que, j'ai contesté le taux de rente de 10% auprès du tribunal du contentieux de l'incapacité, mais je n'ai toujours pas été convoqué, car je ne suis pas encore consolidé!
    Bonsoir,
    J'ai bien compris que Babar n'était pas consolidé de sa rechute. J'étais seulement surpris qu'un accident de 1999 , ayant été consolidé avec une IPP de 10 %, contestée devant le TCI, en, disons 2001, soit toujours en attente de jugement fin 2005, à la date de la rechute.
    Sinon, je suis d'accord avec Itrophe en ce qui concerne les lombalgies. Au vu des lesions initiales, il est déjà heureux qu'une rechute ait été acceptée.
    Cordialement.
    ml44

  6. #6
    Membre Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    62
    Babar
    Vous utilisez des termes médicaux impropres, mais je vais essayer de résumer .. Vous nous dites que vous avez subi une luxation acromio-claviculaire droite .. OK C'est une affection fréquente, par exemple des rugbymen .. Une dizaine d'infiltrations pour .. c'est beaucoup mais bon .. d'autant que c'est en général de la cortisone ... retard. La Péri arthrite n'existe plus ... on parle de rupture de la coiffe des rotateurs .. Kiné +++ voire chirurgie

    Vous nous dites que vous forcez avec le dos .. le dos pour un médecin c'est le rachis dorsal .. qui va du cou jusqu'à la ceinture .. Puis vous nous dites des lombalgies et des lombo sciatalgies ...

    Si du fait de votre épaule vous forcez sur votre dos .. le rachis lombaire est beaucoup plus bas et je le répète .. à moins de tomber sur un médecin hyper sympa .. il faudra m'expliquer la relation des 2 lésions ..
    Et puis 10% pour une luxation acromio claviculaire .. c'est payé à un bon prix sans vouloir vous décevoir. Pourquoi ne pas demander un reclassement COTOREP ?

    D'autant que vous nous dites que vous êtes en arrêt de travail depuis de nombreux mois ... Donc en théorie vous ne souffrez pas .. puisque vous n'avez plus à forcer ...à moins de construire pendant votre période de rechute votre maison ..

    Vous faisiez quoi comme boulot ? ça vous plaisait ? quel est votre cursus scolaire ? Nous constatons souvent que lorsque l'emploi ne plait pas, la fréquence des arrêts de tavail est proportionnel ...

    Bonne chance

  7. #7
    Pilier Sénior Avatar de Jean-louis52
    Ancienneté
    mai 2004
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    5 779
    Citation Envoyé par babar60
    bonsoir!

    A ce jour, j'ai cumulé 7 CDI, et dans chacun d'eux, j'ai dû démissionné à cause de mon handicap (épaule droite invalide). J'ai pour cela été reconnu COTOREP catégorie C, et j'ai une rente de 10% pour mon AT. Depuis 8 mois, je suis en rechute AT pour le même accident.
    Bonjour,

    Je trouve également bizarre que vous ayez démissionné de CDI pour votre problème de santé. Votre médecin du travail aurait dû potentiellement vous mettre "Inapte", et donc vous auriez dû licencié pour inaptitude méicale...

    Actuellement vous êtes en arrêt de travail pour rechute de votre AT. Quel contrat vous lie à votre employeur (CDI ? CDD ?...). Avez-vous vu votre médecin du travail ?
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

  8. #8
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    5
    Citation Envoyé par ml44
    Bonsoir,
    Ce n'est pas clair. Si vous avez un taux de rente de 10%, c'est que vous avez été consolidé.
    En revanche, vous n'êtes pas consolidé de la rechute. Donc le taux après rechute n'est pas fixé. Si votre état est aggravé après rechute, le taux sera revu à la hausse.
    Il ne peut y avoir invalidité pour des séquelles déjà indemnisées en AT. Mais, il peut y avoir invalidité si d'autres pathologies surajoutées contribuent à une réduction des 2/3 de la capacité de travail ou de gain.
    L'avis d'un médecin de recours est souvent utile.
    Cordialement.
    ml44
    Bonjour

    Après mon AT en 99, j'ai continué à travailler.
    En 2003, j'ai été en rechute jusqu'en 2004 (reprise de mon travail).
    A la reprise de ce trvail, j'ai bénéficié d'un IPP, de 10% que j'ai contesté au TCI.
    En 2005, nouvelle rechute donc je ne peux pas passé devant le TCI étant donné que je cuis de nouveau en arrêt et pas consolidé.

  9. #9
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    5
    Citation Envoyé par Itrophe
    Babar
    Vous utilisez des termes médicaux impropres, mais je vais essayer de résumer .. Vous nous dites que vous avez subi une luxation acromio-claviculaire droite .. OK C'est une affection fréquente, par exemple des rugbymen .. Une dizaine d'infiltrations pour .. c'est beaucoup mais bon .. d'autant que c'est en général de la cortisone ... retard. La Péri arthrite n'existe plus ... on parle de rupture de la coiffe des rotateurs .. Kiné +++ voire chirurgie

    Vous nous dites que vous forcez avec le dos .. le dos pour un médecin c'est le rachis dorsal .. qui va du cou jusqu'à la ceinture .. Puis vous nous dites des lombalgies et des lombo sciatalgies ...

    Si du fait de votre épaule vous forcez sur votre dos .. le rachis lombaire est beaucoup plus bas et je le répète .. à moins de tomber sur un médecin hyper sympa .. il faudra m'expliquer la relation des 2 lésions ..
    Et puis 10% pour une luxation acromio claviculaire .. c'est payé à un bon prix sans vouloir vous décevoir. Pourquoi ne pas demander un reclassement COTOREP ?

    D'autant que vous nous dites que vous êtes en arrêt de travail depuis de nombreux mois ... Donc en théorie vous ne souffrez pas .. puisque vous n'avez plus à forcer ...à moins de construire pendant votre période de rechute votre maison ..

    Vous faisiez quoi comme boulot ? ça vous plaisait ? quel est votre cursus scolaire ? Nous constatons souvent que lorsque l'emploi ne plait pas, la fréquence des arrêts de tavail est proportionnel ...

    Bonne chance

    Bonjour

    Dans mon certificat initial de 99:
    Subluxation acromio clavicaulaire qui s'est dégenérée depuis en tendinopathie et de plus, limitation active et passive des mouvements avecs fréquents bloxages et douleurs atroces surtout la nuit, malgré les anti-inflammatoires (Topalgic, Biogalgic)

  10. #10
    Pilier Sénior Avatar de Jean-louis52
    Ancienneté
    mai 2004
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    5 779
    Bonjour,

    Je suis jaloux : ml44 et Itrophe ont eu droit à une réponse à leurs observations, mais pas moi....
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

  11. #11
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    5
    Citation Envoyé par jean-louis52
    Bonjour,

    Je trouve également bizarre que vous ayez démissionné de CDI pour votre problème de santé. Votre médecin du travail aurait dû potentiellement vous mettre "Inapte", et donc vous auriez dû licencié pour inaptitude méicale...

    Actuellement vous êtes en arrêt de travail pour rechute de votre AT. Quel contrat vous lie à votre employeur (CDI ? CDD ?...). Avez-vous vu votre médecin du travail ?
    Mon dernier emploi était un CDI, mais j'avais caché mon handicap lors de la visite de pré-embauche à la Médecine du travail (à chaque demande d'emploi, en précisant que j'étais travailleur handicapé catégorie C, ma candidature n'a jamais été retenue.)

    Maintenant que je n'ai plus d'employeur, je ne peux plus voir la médecine du travail.

    Eh oui, c'est compliqué à expliquer, mais 'est tout simple!

  12. #12
    Pilier Sénior Avatar de Jean-louis52
    Ancienneté
    mai 2004
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    5 779
    Bonjour,

    Votre dernier emploi était un CDI.
    Vous êtes en rechute d'AT.

    Avez-vous été licencié suite à cet AT ?
    Avez-vous démissionné suite à cet AT ?
    Comment se fait-il, alors que vous êtes en rechute d'AT, que vous n'ayez pas un employeur et un contrat de travail suspendu du fait de votre AT ?
    J'ai du mal à comprendre votre situation administrative....
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 15/02/2011, 18h08
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 25/01/2010, 15h34
  3. Recours contre un expert médical ?
    Par Pignouf dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/02/2007, 09h25
  4. dossier medical et expert judiciaire
    Par Marie34 dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/12/2005, 09h40
  5. vol de portable dans un cabinet médical - secret medical
    Par Luiggi dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/12/2002, 21h57

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum