Je ne suis pas complètement d'accord avec vous jean louis sur le fait que ce serait une question purement privée mais peut être que je me trompe
Personnellement je n'ai aucune "idéologie " là dessus, c'est simplement un arrêt de la cour de cassation, qui si mes souvenirs sont bons doit dater de 1999/2000.

L'argent du CE vient directement de l'employeur et si l'employeur n'a pas à juger la façon dont il est géré, il me semble qu'il pourrait avoir son mot à dire notamment quand un élu du personnel se rend coupable d'une telle infraction choquante...
Pour avoir travaillé sur un dossier qui s'est terminé en correctionnel , avec une condamnation de un an de prison avec sursis pour le secrétaire , je peux vous dire que l'employeur n'a pas plus "son mot à dire" qu'un autre membre du CE.

Si une dépense est jugée illicite, frauduleuse,le président du ce n'a pas plus de pouvoir que tous les autres membres du ce, il ne peut ni à la place du comité, ni en son nom, sans être mandaté par le comité intenté une action en restitution, un arrêt de la cour de cassation du 18 Mai 1983, indique qu'il doit diriger une action contre le ce pour demander au juge d'ordonner au CE de faire lui même cette demande de restitution.

Le président ne peut pas agir sans mandat au nom du comité ( cassation sociale 19 novembre 1986)

certain menbre dit
il n'aurai jamais du faire ca
d'autre i
l faut déposer plainte
C'est sûr qu'il n'aurait "jamais du faire ça"
faites en fonction de ce que vous ressentez, mais les juges n'aiment pas, ça peut cartonner.