Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 9 sur 9

20h par sem alors que j ai un contrat de 35h

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    8
    bonjour a tous,
    j ai signé un cne de 35h depuis septembre. quand il y a eu la période de noel, je faisais des semaines qui allaient parfois jusqu a 44 h hedbo( sans demander notre avis....bref...). Enfin heuresement, toutes ces heures ont été payées .
    Mais voila que depuis debut janvier, sans demander mon avis, je fais des semaines a 20 ou 22 heures. Donc mes heures effectives au mois je janvier etaient de 131h. Hors j ai eu mon salaire normal,sur ma base de 151h, donc je lui "dois" 20 heures. Elle m a dit que je les ferais "en plus" un autre mois quand il y aura plus de "commandes".
    Et le meme scenario se reproduit pour fevrier, je lui "dois" encore 40h, ce qui porte mon total à 60 heures!!....soit presque 2 semaines de travail.

    Donc ma question est la suivante, en esperant que je me suis bien exprimée dans mon probleme
    -est ce legal de "devoir tant d heures a son patron"? (je n ai pas eu de courrier, ni d avenant)
    -autre probleme, j ai l intention de démissionner, peut elle me demander de la rembourser, meme s il n y a pas eu d 'écrit officiel?
    merci a vous pour vos reponses
    niniblue8

  2. #2
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Il y a un accord d'entreprise ou un accord conventionnel de branche, régissant l'application des 35 heures?
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 01/03/2006 à 23h19.
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    8
    a vrai dire, je ne sais pas trop....mais sur mon contrat est stipulé: convention collective nationale des mayereurs.
    je travaille dans une "genre de poissonnerie"

  4. #4
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Votre convention doit être la 3256.
    http://www.legifrance.gouv.fr/
    Conventions collectives.
    Il existe plusieurs branches, vous devriez trouver l'accord qui vous concerne.
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  5. #5
    Pepelle
    Visiteur
    Bonsoir,
    M'étonnerait que niniblue trouve un accord ou une convention collective qui autorise ce que son employeur fait. Cela ressemble à de l'annualisation du temps de travail sauf que dans ce cas, on doit lui avoir fourni l'accord et l'avoir prévenu, pas de paiement d'heures sup et les semaines hautes et basses, bref les plannings sont fournis à l'avance au salarié
    Donc, pour moi, son employeur est dans l'illégalité. Il doit donc vous payer lorsque vous faites plus de 35h MAIS lorsque vous faites 20 ou 22h il devrait vous payer 35h car, en l'absence d'annualisation, l'employeur est tenu de fournir du travail au salarié pour les heures annoncées dans le contrat de travail.
    Amicalement

  6. #6
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Citation Envoyé par pepelle
    Bonsoir,
    M'étonnerait que niniblue trouve un accord ou une convention collective qui autorise ce que son employeur fait. Cela ressemble à de l'annualisation du temps de travail sauf que dans ce cas, on doit lui avoir fourni l'accord et l'avoir prévenu, pas de paiement d'heures sup et les semaines hautes et basses, bref les plannings sont fournis à l'avance au salarié
    Donc, pour moi, son employeur est dans l'illégalité. Il doit donc vous payer lorsque vous faites plus de 35h MAIS lorsque vous faites 20 ou 22h il devrait vous payer 35h car, en l'absence d'annualisation, l'employeur est tenu de fournir du travail au salarié pour les heures annoncées dans le contrat de travail.
    Amicalement
    J'avais lu celà, alors je me plante royal?
    2. Dispositions communes relatives à la durée et à l'aménagement du temps de travail

    en vigueur étendu


    2.1. Durée du travail

    2.1.1. Durée effective du travail.

    Le temps de travail effectif au sens du présent accord est celui tel que défini par l'article L. 212-4 du code du travail.

    Le temps d'habillage et de déshabillage n'est pas considéré comme temps de travail effectif. Toutefois, lorsque le port d'une tenue de travail est imposé par des dispositions législatives ou réglementaires ou par des clauses conventionnelles, le règlement intérieur ou le contrat de travail, celle-ci donnera lieu à une contrepartie financière annuelle de 1 000 F brut pour les salariés ayant travaillé toute l'année et au prorata du nombre de jours réellement travaillés pour les autres.

    Les temps de pause et de repas ne sont pas considérés comme du temps de travail effectif sauf lorsque, manifestement, les salariés sont, pendant ces temps, tenus de rester à la disposition de l'entreprise, auquel cas, il leur sera dû une contrepartie sous forme financière ou de repos, au choix de l'entreprise.

    2.1.2. Mode de calcul de la durée effective du travail sur l'année.

    Le mode de calcul de la durée effective du travail figure en annexe aux présentes.

    2.1.3. Durée quotidienne de travail.

    En application de l'article L. 212-1 du code du travail, la durée quotidienne maximale du travail effectif par salarié peut excéder 10 heures de jour et 8 heures de nuit.

    Toutefois, la durée quotidienne pourra être exceptionnellement portée à 12 heures dans les cas où l'entreprise aurait pu ou pourrait avoir recours soit à des salariés sous contrat de travail à durée déterminée, soit à des salariés intérimaires, sans que cette dérogation soit utilisable plus d'une fois par semaine.

    2.1.4. Durée hebdomadaire de travail.

    La durée légale hebdomadaire de travail est définie selon les dispositions de l'article L. 212-1 du code du travail à 35 heures de travail effectif au plus tard au 1er février 2000 pour les entreprises de plus de 20 salariés, et au plus tard au 1er janvier 2002 pour les autres entreprises.

    2.1.5. Réduction par étapes de la durée du travail (effectifs inférieurs à 20 salariés).

    Les parties conviennent qu'il sera possible pour les entreprises qui le souhaitent de réduire progressivement leurs horaires, pour arriver à une durée de travail effectif de 35 heures par semaine, en moyenne sur l'année, au plus tard le 1er janvier 2002.

    Le nombre d'étapes pour arriver à cette durée du travail sera de 2 au maximum, la première au 1er janvier 2001, ramenant l'horaire collectif à 37 heures au plus et la seconde au plus tard le 31 décembre 2001 ramenant l'horaire collectif à 35 heures au plus.

    2.1.6. Durées maximales hebdomadaires du travail.

    La durée maximale hebdomadaire du travail ne pourra excéder 48 heures par semaine et 44 heures en moyenne sur 12 semaines consécutives.

    2.1.7. Repos quotidien.


    Tout salarié soumis aux dispositions du présent accord doit bénéficier d'un repos minimum de 11 heures consécutives entre 2 journées de travail.

    Dans les hypothèses prévues par les articles L. 221-12, 220-2 et D. 220-5 du code du travail (travaux urgents), l'employeur pourra déroger au repos quotidien, sous réserve, dans le second cas (art. D. 220-5 du code du travail) d'en informer l'inspection du travail.

    2.1.8. Pauses

    Sans pour autant qu'il y ait remise en cause de la prime de panier prévue à l'article 4 de l'annexe II de la convention collective des mareyeurs-expéditeurs, aucun temps de travail effectif quotidien ne peut atteindre 6 heures sans que le salarié bénéficie d'un temps de pause.

    La durée totale de la pause ou des pauses journalières, y compris celle pouvant être consacrée au repas, ne peut être inférieure à 20 minutes.

    2.1.9. Repos hebdomadaire.

    Sauf dispositions plus favorables, le repos hebdomadaire devra avoir une durée minimale de 24 heures consécutives (le dimanche obligatoirement) auxquelles est accolé le repos quotidien défini à l'article 2.1.7 ci-dessus.

    Lorsque le temps de travail hebdomadaire est réparti sur 5,5 jours et moins, la demi-journée ou la seconde journée de repos n'est pas obligatoirement accolée au jour de repos hebdomadaire.

    2.1.10. Jours fériés.

    Si un jour férié (autre que le 1er Mai) est travaillé (exceptionnellement), il est par priorité récupéré dans le mois qui le précède ou qui le suit. A défaut de récupération, il est payé conformément aux dispositions et modalités en vigueur dans l'entreprise concernée.
    2.2. Heures supplémentaires. - Rémunération. - Repos compensateur

    2.2.1. Heures supplémentaires. - Contingent.

    Sous réserve des dispositions relatives à l'annualisation du temps de travail ci-après, les heures supplémentaires sont décomptées au-delà de la durée légale hebdomadaire du travail, soit au jour de la signature du présent accord, 35 heures pour les entreprises d'au moins 20 salariés et 39 heures pour celles de moins de 20 salariés.
    Heures supplémentaires non soumises
    à autorisation de l'inspection du travail

    Les entreprises qui appliquent le présent accord peuvent recourir, le cas échéant, aux heures supplémentaires dans les limites fixées par la loi et le présent accord, après information et consultation, si elles existent, des institutions représentatives du personnel et information de l'inspecteur du travail. Ces heures ne sont pas soumises à autorisation préalable de l'inspecteur du travail dans la limite d'un contingent de 130 heures par an et par salarié, dans les entreprises ne pratiquant pas une modulation du temps de travail ou une modulation comprise entre 31 et 39 heures par semaine et à 90 heures par an et par salarié dans les entreprises pratiquant une modulation au-delà de ces limites.
    Heures supplémentaires soumises
    à autorisation de l'inspecteur du travail


    Au-delà du contingent annuel défini ci-dessus, les heures supplémentaires rendues inévitables par les nécessités du service, ne pourront être effectuées qu'après information et consultation, si elles existent, des institutions représentatives du personnel et après autorisation de l'inspecteur du travail.

    2.2.2. Rémunération des heures supplémentaires. - Paiement sous forme de repos compensateur de remplacement.

    Les heures supplémentaires, telles que définies ci-dessus, sont, soit rémunérées avec les bonifications ou majorations légales, soit récupérées dans les conditions ci-après :

    Les heures supplémentaires bonifiées ou majorées seront, en principe, prises sous forme de repos et ouvriront droit, en outre, au repos compensateur dans les limites déterminées à l'article L. 212-5-1 nouvel alinéa 1er du code du travail, mais ne s'imputeront pas sur le contingent annuel d'heures supplémentaires déterminé à l'article 2.2.1 ci-dessus.

    Considérant que la réduction du temps de travail doit être effective et demeurer une priorité, par dérogation aux dispositions de l'article L. 212-5 du code du travail, relatives au paiement des heures supplémentaires, les entreprises ou établissements donneront priorité à la prise de repos compensateur de remplacement, le paiement des heures supplémentaires devant demeurer exceptionnel.

    Dans cette hypothèse, ils détermineront, après consultation des représentants du personnel s'ils existent, les modalités de prise de ces repos dans les limites définies à l'article 2.2.3 ci-après.

    Les entreprises peuvent également faire récupérer les heures supplémentaires en tant que telles et payer les majorations et bonifications.

    2.2.3. Modalités d'ouverture et de prise de repos compensateurs légaux et de remplacement.

    Qu'il s'agisse des repos compensateurs légaux visés à l'article L. 212-5-1 du code du travail ou des repos compensateurs de remplacement, ceux-ci sont attribués et pris dans les mêmes formes et conditions que le repos compensateur prévu à l'article L. 212-5-1 du code du travail.

    2.2.4. Information des salariés sur leurs droits à repos compensateur légal ou de remplacement.

    Les salariés seront tenus régulièrement informés du nombre d'heures de repos de toute nature cumulées portées à leur crédit, mois par mois, par un document annexé à leur bulletin de paie, comprenant les droits acquis au titre de la période de paie considérée.

    NOTA : Arrêté du 26 février 2001 art. 1 : l'alinéa 3 de l'article 2.1.1 (Durée effective du travail) du II est étendu sous réserve de l'application de l'article L. 212-4, alinéa 2, du code du travail duquel il résulte que, lorsqu'ils sont considérés comme du temps de travail effectif, les temps de pause et de repas doivent être rémunérés en tant que tels.
    L'article 2.1.5 (Réduction par étapes de la durée du travail/effectifs inférieurs à 20 salariés) du II est étendu sous réserve de l'application de l'article 23 de la loi n° 2000-37 du 19 janvier 2000 qui permet aux entreprises de 20 salariés qui anticipent par étapes la réduction du temps de travail de bénéficier de l'aide.
    L'alinéa 2 de l'article 2.1.7 (Repos quotidien) du II est étendu sous réserve de l'application des articles L. 220-1 et D. 220-5 du code du travail.
    Le second alinéa de l'article 2.1.8 (Pauses) du II est étendu sous réserve de l'application de l'article L. 220-2 du code du travail duquel il résulte que la pause minimale de 20 minutes doit être continue.



    Mais bon, c'est vrai que j'ai sorti à Marsu du Droit Tchadien!!!
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  7. #7
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    8
    merci a vous pour votre reponse
    niniblue

  8. #8
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    8
    Je suis d accord sur le fait que ce n est pas normal... personnelement je n ai jamais entendu parler autour de moi que qqun faisait moins d heures que son contrat...
    En plus je n ai pas passé de viste médicale.. enfin c est un peu le bean's...

    En fait je suis en train de me rendre compte que ma patronne fait "ses lois" qu elle arrange à sa sauce...

  9. #9
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Citation Envoyé par niniblue8
    Je suis d accord sur le fait que ce n est pas normal... personnelement je n ai jamais entendu parler autour de moi que qqun faisait moins d heures que son contrat...
    En plus je n ai pas passé de viste médicale.. enfin c est un peu le bean's...

    En fait je suis en train de me rendre compte que ma patronne fait "ses lois" qu elle arrange à sa sauce...
    Le mieux serait de contacter l'inspecteur du travail dont vous dépendez, et de préparer vos questions lors d'un rendez-vous.
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 30/12/2010, 19h28
  2. Contrat travail luxembourg alors que poste en france
    Par Smartsnaker dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/08/2009, 12h42
  3. Réponses: 22
    Dernier message: 03/03/2009, 02h00
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 20/04/2008, 17h59
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 18/12/2006, 16h32

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum