Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 3 sur 28 DébutDébut 1 2 3 4 5 8 ... FinFin
Résultats 25 à 36 sur 336

Le point sur les nouveaux contrats de travail (CPE, CNE, CDI, CDE)

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #25
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Une question me tripotte...
    en France, nous inventons toutes sortes de contrats, avec des étapes établies, qui devrais déboucher sur des emplois stables (qu'il s'agisse du CNE, des CES,CEC,contrat de qualif', de professionnalisation et autres). Malgré cela nos jeunes mettent en moyenne 7 à 8 ans avant de pouvoir se déclaré en emploi stable.
    Au Etats Unis la notion même de contrat de travail étonne tout le monde, et pourtant leurs jeunes se déclarent en emploi stable dès 4 ans après la première embauche...
    Finalement, ces contrats, partant toujours d'un bon sentiment, ne seraient ils pas contre productif ? En accordant des aides à l'embauche (sorte de discrimination positive) n'ouvriraient ils pas la porte à quelques fin calcuateurs n'ayant comme objectif que de réduire artificiellement la masse salariale de leur entreprise sans la moindre considération sociale pour le recruté ?
    La contre partie, à plus long terme, est la totale démotivation des jeunes après 7/8 ans de galère, tres bien résumé par Agnès1...

  2. #26
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Personellement, il me semble que sauf à embaucher des fonctionnaires, ce n'est pas l'état qui fait les emplois. Du coup, il est vrai qu'inciter les entreprises à embaucher est une bonne chose.

    On vient souven tdire que licencier, en France, c'est cher et compliqué. A cela, je réponds d'ores et déjà faux. Un salarié en CDI depuis moins de 2 ans ne coûte rien en indemnités de licenciement. Donc il n'aura droit à rien de plus que s'il était en CNE par exemple. La seule différence, c'est qu'il faudra trouver une raison valable de ne pas conserver la personne dans l'entreprise.

    Si ne pas vouloir qu'on considère les gens comme de vulgaires kleenex ou des machines est un frein à l'économie alors je suis d'accord pour freiner (quand je pense que certains me prennent ailleurs pour un dangereux ultra libéral... ). Mais comme je l'ai déjà dit sur ce forum, je préfère qu'on considère les gens comme des personnes et non comme des ressources dans une entreprise.

    En fait, devoir avoir une raison de licencier quelqu'un me semble plutôt sain. Si on devait réformer, à mon sens ce serait peut être (j'ai pas dit surement!!) de ce côté là. Et encore... Le panel des modes de licenciements est aujourd'hui large et efficace. Des problèmes économiques ou financiers prévisibles à court terme, une faute du salarié? Tout ça est déjà prévu par le Code du travail.

    Pour une fois que je suis d'accord à 100% avec le [syndicat des employeurs], je pense que tous ces nouveaux contrats contribuent plus à rendre le paysage juridique social français plus complexe qu'autre chose...
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 19/01/2006 à 11h11. Motif: anonymisation
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  3. #27
    Membre Junior
    Ancienneté
    octobre 2004
    Messages
    108
    Citation Envoyé par Agnes1
    D'autre part, à votre âge, vous avez des investissements à faire. Quid d'un logement (les propriétaires ne vont ils pas vous ejecter), d'un crédit (les banques sont frileuses).
    Vous avez visé juste... Je sais que j'ai de la chance d'avoir mes parents qui peuvent se porter garant pour la location de mon appart... Et pour ce qui est du crédit, j'en ai parlé à mon boss :
    "-Ah, mais c'est chiant d'être en CNE, si je me décide à investir dans l'immobilier, aucune banque ne voudra me preter quoique ce soit, même avec un apport initial et un projet bien ficelé...
    -Ben justement, je tiens pas à ce que tu restes en CNE. Pour moi, cette periode probatoire n'a pas vocation a aller à son terme, sauf si on est un entrepreneur malhonnete qui veut juste profiter du systeme"
    Je crois que je n'ai pas conscience dêtre "chanceuse". Je suis encore utopiste et je veux croire que tous les patrons se soucient de ne pas mettre leurs employés dans des situations difficiles et que tous les employés se démènent pour que la boite tourne au mieux... Et plus je fréquente ce forum, plus je me dit que d'un coté comme de l'autre, il y a des abus... Petit à petit mes utopies partent en fumée. C'est bien ça qu'on appelle "devenir adulte"?

  4. #28
    Membre Junior
    Ancienneté
    janvier 2005
    Messages
    88
    Citation Envoyé par mariouca
    je veux croire que tous les patrons se soucient de ne pas mettre leurs employés dans des situations difficiles et que tous les employés se démènent pour que la boite tourne au mieux... Et plus je fréquente ce forum, plus je me dit que d'un coté comme de l'autre, il y a des abus... Petit à petit mes utopies partent en fumée. C'est bien ça qu'on appelle "devenir adulte"?
    on finit tous un jour par perdre ses illusions...

    pour ma part, ça fait 25 ans que je travaille et, s'il est vrai qu'il y a des abus de chaque côté, j'ai pu constater personnellement que l'attitude des employeurs a profondément changé, en pire, vis à vis de de leurs employés, et pourtant je n'ai travaillé que dans 3 entreprises en 25 ans, dont 13 dans la dernière.

    aujourd'hui il me semble que les employeurs profitent de plus en plus de la popérisation du peuple et de la précarisation des emplois pour faire ce qu'ils veulent et "tyrannisent" de plus en plus leurs employés.

    Dans mon entreprise, nous ne sommes plus que 5 mais nous sommes victimes de ce qu'on peut quasiment appeler du terrorisme de la part de notre employeur; Des actions au cph sont en cours mais les effets tardent...

  5. #29
    Pilier Cadet Avatar de Obby
    Ancienneté
    septembre 2005
    Localisation
    Sud Est
    Messages
    768
    Citation Envoyé par Marsu
    Personellement, il me semble que sauf à embaucher des fonctionnaires, ce n'est pas l'état qui fait les emplois. Du coup, il est vrai qu'inciter les entreprises à embaucher est une bonne chose.

    On vient souven tdire que licencier, en France, c'est cher et compliqué. A cela, je réponds d'ores et déjà faux. Un salarié en CDI depuis moins de 2 ans ne coûte rien en indemnités de licenciement. Donc il n'aura droit à rien de plus que s'il était en CNE par exemple. La seule différence, c'est qu'il faudra trouver une raison valable de ne pas conserver la personne dans l'entreprise.

    Si ne pas vouloir qu'on considère les gens comme de vulgaires kleenex ou des machines est un frein à l'économie alors je suis d'accord pour freiner (quand je pense que certains me prennent ailleurs pour un dangereux ultra libéral... ). Mais comme je l'ai déjà dit sur ce forum, je préfère qu'on considère les gens comme des personnes et non comme des ressources dans une entreprise.

    En fait, devoir avoir une raison de licencier quelqu'un me semble plutôt sain. Si on devait réformer, à mon sens ce serait peut être (j'ai pas dit surement!!) de ce côté là. Et encore... Le panel des modes de licenciements est aujourd'hui large et efficace. Des problèmes économiques ou financiers prévisibles à court terme, une faute du salarié? Tout ça est déjà prévu par le Code du travail.

    Pour une fois que je suis d'accord à 100% avec le MEDEF, je pense que tous ces nouveaux contrats contribuent plus à rendre le paysage juridique social français plus complexe qu'autre chose...
    Tu sais dans mon ancienne boite ils voulaient que le matériel soit traité avec beaucoup de precautions ... Parcequ'une machine ça coûte cher a reparer, et ca s'amortie, alors que les salariés, ca se vire sans réparations (mise à niveau, ...) en gros, pour eux s'était du consommable
    Plus souvent réaction qu'information d'une personne qui n'est pas juriste, ...

  6. #30
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    C'est bien ce genre de comportemen que l'on doit aussi calmer... Parce que ce qui fait vivre une entreprise, c'est pas les machines, c'est les hommes... Personnellement, je n'ai jamais vu une fraiseuse prendre une décision autonome...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  7. #31
    Membre Junior
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    72
    bonsoir,
    que tout cela reflète bien la triste réalité d'aujourd'hui (je ne crois pas que j'aimerais avoir 20 ans) si peut être quand même....mais alors ....ZORRO !
    MAIS, CAR IL Y A UN MAIS vous trouverez toujours des PETITS patrons (ce n'est pas moi) mais GRANDS dans l'esprit qui payeront un CNE à 1350 euros brut à un jeune de 20 ans, ce que vous ne trouverez certainement jamais dans une grosse boite. je pense surtout aux stages.
    Ce n'était pas certe pas très enrichissant, mais juste une réflexion qui me venait pendant que je vous lisais (vous remplacez tellement mieux la télé)
    bonsoir.

  8. #32
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    je ne suis pas si sûr que dans les grandes sociétés on ne trouvera pas de CNE à 1350 euros brut... les multinationales ont aussi leurs salariés micards, il ne faut pas croire... et pour ce qui est des stages, elles ne sont pas forcément plus généreuses non plus...

    Désolé si je casse un autre mythe... j'ai connu des filiales de grandes sociétés qui faisaient des périodes d'essais sous forme de stage à 300 euro par mois...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  9. #33
    Membre Cadet Avatar de Guill
    Ancienneté
    juillet 2004
    Localisation
    quelque part sur la terre
    Messages
    36
    La rentrée scolaire 2005 voyait s'établir le CNE. A peine quatre mois plus tard , le premier ministre instaure le Contrat Première Embauche qui concerne les jeunes de moins de 26 ans quelle que soit la taille de l'entreprise. La mesure phare du CPE, comme du CNE, c'est
    l'instauration de la période d'essai de deux ans après l'embauche. En « contrepartie », le premier ministre concède une allocation chômage de 460 euros par mois pendant deux mois aux jeunes qui se feront licencier entre 4 mois et 6 mois d'ancienneté. Allocation-aumône qu'il ose appeler « avancée
    sociale majeure ». Les employeurs, eux, bénéficieront d'un abattement de charges sociales pendant trois ans.
    C'est donc toute une classe d'âge, les jeunes de moins de 26 ans, qui entrera désormais sur le marché du travail avec des protections sociales quasi-nulles.
    Voudrait-on mettre au pas une jeunesse qui serait non seulement pauvre, mais insolente ? Voudrait-on mettre à terre cette jeunesse déjà frappée de plein fouet par l'injustice sociale ?
    En effet, il faudrait avoir la mémoire courte pour ne pas se rappeler qu'entre le CNE et le CPE, de jeunes émeutiers ont enflammé les banlieues. Banlieues dont 40% des jeunes, justement, sont frappés par le chômage...Y compris les bons élèves avec diplômes. La réponse à ces émeutes : plus de 4500 interpellations et 830 incarcérations, un Etat d' Urgence et aujourd'hui, le CPE.Si l'on suit bien le premier ministre, il s'agirait de faciliter l'embauche en facilitant le licenciement et l'exploitation des jeunes pauvres. Décidémment, ce CPE n'innove pas grand chose et "rompt" encore moins "avec les politiques menées depuis trente ans", comme s'en targue son auteur : il ne fait que reprendre à son compte la vieille antienne capitaliste. Corvéables et jetables à merci.Avec ce "Plan Emploi", le premier ministre est plein d'ambition : après les grèves de 2003 contre l'allongement de la durée des cotisations pour le droit à la retraite et la diminution des indemnités, il annonce aujourd'hui le cumul du travail-retraite ou de plusieurs emplois pour les salariés les plus modestes. Il y a fort à parier que ces derniers vont bientôt perdre tout simplement le droit à la retraite. Et monsieur De Villepin prévient ; les attaques contre le code du travail ne font que commencer. C'est le Contrat à Durée Indéterminée qui est visé. Le travail jetable dès le plus jeune âge jusqu'à la tombe, c'est ce que
    le capitalisme nous promet.Le patronat n'en aura jamais fini avec la misère, l'injustice et l'exploitation.
    ----
    un contrat « jeunes jetables »

    L’annonce d’une nouvelle série de mesures antisociales par le premier
    ministre marque une soumission du gouvernement aux exigences du [syndicat patronal] L’élargissement du contrat nouvelle embauche aux entreprises de plus de 20 salariés pour les jeunes de moins de 26 ans représente une nouvelle
    attaque frontale contre la protection des travailleurs dans l’entreprise.Mais c’est aussi une classe d’âge, les jeunes de moins de 26 ans, qui est considérée comme étant de seconde zone. Déjà, les ordonnances Villepin de cet été voulaient les faire sortir du calcul des effectifs des entreprises. Maintenant, le gouvernement projette d’en faire des salariés jetables à tout moment, sans la protection du droit du travail contre le licenciement, pendant deux ans après l’embauche, une éternité. Les employeurs bénéficieront de surcroît d’un abattement de charges sociales pendant trois ans, ce qui fragilisera encore davantage les régimes de protection sociale, la sécurité sociale, la protection contre le chômage…
    En « contrepartie », Dominique de Villepin concède une allocation chômage de 460 euros par mois pendant deux mois aux jeunes qui se feront licencier entre 4 mois et 6 mois d’ancienneté : une misère qu’il ose appeler une « avancée sociale majeure » !
    Au nombre des autres mesures avancées, pêle-mêle : l’encouragement du
    cumul travail-retraite et du cumul de plusieurs emplois, l’encouragement
    de la formation en alternance qui satisfait les besoins immédiats de l’entreprise au détriment d’une formation initiale donnant des outils sur le long terme aux jeunes… Et la promesse d’une indemnité minimaliste après trois mois de stage : très loin des exigences des stagiaires, et qui ne donne pas lieu à cotisations sociales !
    Et Dominique de Villepin ose prétendre rompre avec « les logiques de partage du travail qui ont échoué » depuis près de trente ans. Quelle cynisme, alors que la seule mesure de partage depuis 1981, la loi sur les 35 heures, a été vidée de toute substance par l’UMP, tout en renforçant son volet sur la flexibilité ! Quelle cynisme quand les recettes qu’il propose sont celles appliquées depuis des décennies, au nom de la lutte contre le chômage :
    - les exonérations de charges patronales sont passées de 1,7 milliards d’euros à 21,5 milliards de 1991 à 2004 ;
    - le Code du travail se met toujours plus au service des patrons (multiplication des sous-contrats, fin du principe de faveur, CNE…) : faciliter l’embauche en facilitant le licenciement et l’exploitation !
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 19/01/2006 à 11h22. Motif: fusion de deux messages en un seul/anonymisation

  10. #34
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Ouh là, vaste débat... les 35h, seule loi pour le partage du travail... Déjà; il faudrait savoir quelle proportion d'entreprises ont adhéré au volet offensif de la loi Aubry I.

    Ensuite, il ne faudrait pas oublier la loi De Robien qui avait précédé la loi Aubry et qui permettait la réduction du temps de travail négociée entreprise par entreprise, avec des réductions de charges à la clé en cas d'embauche par exemple...

    Pour info, la loi Aubry n'obligeait pas à des embauches du fait du passage aux 35 heures si on n'adhérait pas au volet offensif et cela impliquait aussi des réductions de charges importantes...

    Par ailleurs, les chiffres sont assez clairs sur la question, les réductions de charges ont sensiblement le même effet sur l'emploi que la loi sur les 35h... alors les affiramtions selon lesquelles la seule loi ayant permis de créer de l'emploi est celle sur les 35h est assez discutable et il serait préférable de ne pas s'aventurer en un terrain aussi délicat à mon avis...

    Pour ce qui est de la déréglementatio n en matière sociale, je suis plus d'accord mais il ne faut pas lancer cet argument comme ça et s'y arrêter.

    Après tout, la critique, même fondée, est aisée. Elle peut justifier la révolte au moins intellectuelle, mais il ne faut jamais oublier que la vraie critique efficace est celle qui propose aussi quelque chose en remplacement de ce qu'on entend jeter aux orties...

    Ceci dit sans aucune animosité.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  11. #35
    Membre Cadet Avatar de Guill
    Ancienneté
    juillet 2004
    Localisation
    quelque part sur la terre
    Messages
    36
    les propositions alternantives sont pensées depuis quelques temps...
    mais helas, la charte m'interdit de les partagers ici...
    -----
    une p'tite blague ?
    et si on partager le chomage? au lieu de "caster" le travail par âges, avantages divers (sociaux economique...)
    sa fait rire personne?

  12. #36
    Pepelle
    Visiteur
    De toute façon, les jeunes n'ont plus aucune possibilité d'avoir un CDI normal. C'est l'essai de deux ans obligatoire pour tous les jeunes de moins de 26 ans. Soit ils travaillent dans une boîte de moins de 20 salariés et c'est le CNE, soit ils travaillent dans une boite de plus de 20 salariés et c'est le CPE.

Discussion fermée
Page 3 sur 28 DébutDébut 1 2 3 4 5 8 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Passage Du Cne Au Cdi
    Par Maryam1985 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/06/2008, 18h14
  2. Cne Et Cdi?
    Par Maryam85 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/03/2008, 10h56
  3. cdi-cne
    Par Willtyanis dans le forum Travail
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/01/2008, 10h09
  4. Contrats interim en Cdi
    Par Dosar16 dans le forum Travail
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/01/2008, 14h24
  5. CNE au lieu d'un CDI
    Par Pocahonte dans le forum Travail
    Réponses: 54
    Dernier message: 31/01/2006, 19h19

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum