Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 27 sur 28 DébutDébut ... 22 25 26 27 28 FinFin
Résultats 313 à 324 sur 336

Le point sur les nouveaux contrats de travail (CPE, CNE, CDI, CDE)

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #313
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    146
    Citation Envoyé par malko
    le patronat français n'est pas différent de celui des autres pays, il n'embauche pas dans l'intention de licencier
    Le CPE portait en lui cette notion... Sinon, quelle justification à une période d'essai de deux ans ?... C'est pas un peu hypocrite ce genre de discours ???

  2. #314
    Membre Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    62
    Citation Envoyé par pepelle
    Pas du juridique c'est sûr, du bon sens, même pas!
    Et d'un je n'aime pas " quand on recherche VRAIMENT du travail" je n'aime pas ce que vous sous entendez là derrière et qui est malsain. Il y a suffisamment de forums de tchats à quatre sous sur internet pour développer ce genre d'idées
    Et de deux, la flexibilité en droit du travail et concernant les contrats de travail n'a jamais été aussi grande actuellement en France
    Et de trois, j'enseigne le droit du travail à des étudiants: il se trouve que certains ont déjà des propositions d'embauche avant la réussite ou non de leurs examens. Le problème c'est que j'en suis à 4 étudiants qui viennent me raconter la même chose en trois semaines. " mdame, on me propose un CNE mais l'employeur me dit qu'il me virera dans un an de toute façon " Ma réponse " alors pourquoi ne vous propose t'il pas un CDD ? " " ben parce qu'il dit qu'il ne rentre pas dans les cas de recours proposés par un CDD . C'est pas vraiment un surcroit d'activité, et c'est pas le remplacement d'un salarié absent, encore moins un travail saisonnier"
    Donc, tout cela pour vous dire Malko, que certains employeurs n'ont jamais eu l'idée d'utiliser le CNE comme un CDI et donc n'ont aucune intention de garder les salariés et encore moins de leur dire pourquoi ( après tout la loi les autorise à ne pas justifier la rupture, ils seraient bêtes de ne pas en profiter )
    Ne croyez pas que ces quatre étudiants vont refuser ces CNE. Ils vont tous les quatre les signer sur mes conseils ( aux risques et périls de l'employeur depuis le 28 avril 2006 )
    Et puisque vous et Thrasher vous piquez de comparaisons internationales, donnez moi un pays européen qui accepte un " essai" de deux ans avec rupture autorisée sans motif et revenez alors me dire qu'on est un pays où la flexibilité n'est pas assez grande pour l'employeur
    Pepelle, loin de moi l'idée de faire du tcatch à quatre sous ou des comparaisons internationales en matière de contrat, mais je suis bien obligé de constater
    1°que le français entend choisir son secteur d'activité alors que bien souvent il n'a aucun diplôme,
    2°que les français ne se bousculent pas au portillon de l'entreprise qui embauche dans le bâtiment ou la restauration.
    Ceci était vrai avant le CNE et avant le CPE.
    Le CPE était il me semble destiné aux jeunes évoqués ci dessus , des jeunes sans diplômes qui n'ont rien à voir avec vos étudiants.
    Vous me dites ensuite que certains employeurs embauchent dans le cadre d'un CNE sans jamais avoir l'intention d'en faire un CDI,
    il existera toujours des employeurs voyous, mais le " certains employeurs" sous-entend que les autres (la majorit&#233 respectent l'idée même du CNE, qui fait que ce contrat aboutisse sur un CDI;
    Je me permets de vous poser une question,
    pour quelles raisons, les employeurs que vous citez, veulent-ils embaucher vos étudiants, s'il n'y a ni surcroît d'activité ni de travail saisonnier, ni même de salariés à remplacer?

  3. #315
    Pepelle
    Visiteur
    1/ je n'ai jamais dit que tous les employeurs sont des voyous, loin de là et je suis d'accord que beaucoup d'employeurs embaucheront à la fin du CNE leur salarié si le travail est toujours là. Je trouve seulement dommage de leur dire au bout de deux ans ( merci pour les crédits et les locations d'appartement!)
    Mais les quelques uns qui abusent font évidemment plus parler d'eux que les employeurs respectables ( il y a quand même actuellement plus de 370 dossiers de rupture abusive de CNE en attente de CPH)
    2/ mes 4 étudiants sont embauchés par des entreprises qui ont trop de travail actuellement par rapport au nombre de salariés ( donc même sans surcroit d'activit&#233 et qui se retrouveront bientôt coincés par les heures sup qu'ils font faire à leurs salariés déjà sur place ( quota d'HS de la convention collective à respecter ) + ras le bol des salariés surchargés de travail
    3/ si la restauration et le bâtiment manquent de bras, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux mêmes!
    Qu'ils paient les HS, respectent un peu plus leurs salariés et donnent un peu plus que le SMIC vu la pénibilité du travail et on en reparlera
    Honnêtement, vous connaissez beaucoup de parents qui ont envie de voir leur fils macon ?
    Dernière modification par Pepelle ; 08/05/2006 à 19h08.

  4. #316
    Membre Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    62
    Je vous remercie de cette réponse, je reconnais les difficultés liées au CNE(crédits et locations), mais elles sont également liées aux CDD et à l'Intérim.Je suis convaincu que le CNE peut être un chance pour les jeunes sans diplômes ou peu diplômés,et reste persuadé qu'il vaut mieux un CNE qu'un RMI.
    Il me reste à terminer en disant que notre Premier Ministre ä fait preuve d'une grande naïveté en pensant pouvoir modifier le code du travail sans réaction, mais que l'opposition, les syndicats et autres détracteurs du CNE, ont une réaction bien trop tardive qui n'a pour raison d'être que les prochaines élections présidentielles.
    Amicalement , Malko

  5. #317
    Pepelle
    Visiteur
    Et bien je terminerai aussi en vous demandant tout comme bill et comme je l'ai déjà fait, de me prouver le lien entre nouveau contrat de travail et embauche c'est à dire un contrat de travail = un surcroit d'activité Cette adéquation n'a jamais pu être démontrée à ma connaissance par aucun économiste
    Enfin, il n'y a pas eu de réaction tardive concernant le CNE. L'ordonnance ( donc pas une loi discutée pendant des semaines et ensuite votée ) est arrivée en plein été ( dites moi voir que le 3 aout est le fait du hasard ) De plus, les syndicats ont très rapidement appelé les salariés à réagir. Seulement Malko, il n'y a que les étudiants, qui ne travaillent pas, donc ne perdent pas de salaire en grève, qui habitent chez papa maman, qui n'ont aucune crainte à avoir concernant la réaction de leur employeurs, qui peuvent se permettre trois mois de manifs et de blocage ....

  6. #318
    Membre Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    62
    Citation Envoyé par pepelle
    Et bien je terminerai aussi en vous demandant tout comme bill et comme je l'ai déjà fait, de me prouver le lien entre nouveau contrat de travail et embauche c'est à dire un contrat de travail = un surcroit d'activité Cette adéquation n'a jamais pu être démontrée à ma connaissance par aucun économiste
    Enfin, il n'y a pas eu de réaction tardive concernant le CNE. L'ordonnance ( donc pas une loi discutée pendant des semaines et ensuite votée ) est arrivée en plein été ( dites moi voir que le 3 aout est le fait du hasard ) De plus, les syndicats ont très rapidement appelé les salariés à réagir. Seulement Malko, il n'y a que les étudiants, qui ne travaillent pas, donc ne perdent pas de salaire en grève, qui habitent chez papa maman, qui n'ont aucune crainte à avoir concernant la réaction de leur employeurs, qui peuvent se permettre trois mois de manifs et de blocage ....

    Bonjour Pepelle,

    Vous savez très bien que cette adéquation est impossible à démontrer à l'heure actuelle, le CNE est trop récent;il faudra attendre la fin des 2 ans avant de déterminer le nombre des CNE rompus .ou transformés en CDI.

    Je ne suis qu'un simple citoyen, je n'ai nullement l'intention de vouloir me faire passer pour un économiste, je souhaite simplement pouvoir donner mon avis sans pour autant chercher à vous faire partager mes idées.

    Selon les informations que j'ai pu retenir:
    l'ACOSS indique qu'il y aurait eu environ 400 000 CNE mais l'INSEE précise que seules 10 à 20 000 embauches par t° sont directement liées au CNE;
    Une enquête de Fiducial indique que 29% des employeurs concernés n'auraient pas embauché sans l'existence du CNE.
    C'est le résultat de cette enquête qui retient toute mon attention, pourquoi le CNE a t-il incité ces employeurs à embaucher? je tente de vous donner ma réponse en me rapprochant du cas de vos étudiants.



    Leurs futurs employeurs n'ont pas plus de surcroît d'activité,(saisonnière ou non) que de salariés à remplacer provisoirement, mais manifestent cependant le désir d'embaucher;
    Les raisons de ces embauches, sont d'après vous:
    -Trop de travail par rapport au nombre de salariés, sans pour autant surcroit d'activité l
    -obligation de respecter le quota HS de la CC;
    -ras le bol de la surcharge de travail, manifesté par salariés en place.

    S'il n'y a pas de surcroit d'activité à l'heure actuelle, il y en a forcément eu au fil du temps, la loi des 35 heures est suffisament ancienne pour quele nombre des HS démontre une évolution de l'activité;
    ces entreprises ont préféré les HS plutôt que les différents contrats qui leur permettaient d'embaucher, le CNE apparait et elles sautent le pas, vous allez me répondre qu'elles ne le font qu'en raison des aides accordées, c'est sans doute vrai mais elles offrent à vos étudiants la possibilité d'échapper au RMI, de parfaire leur formation.

    Les étudiants qui ne travaillent pas ont préféré passer de bons congés et remettre la grève à plus tard, papa et maman pouvant payer une année d'étude supplémentaire, mais les autres, ceux qui travaillent pour se payer leurs études, étaient-ils dans la rue? ont ils choisi de faire grève pendant les cours? n'ont-ils pas été plutôt privés de cours?


    J'en viens maintenant à la réaction anti CNE, l'ordonnance date du 3 août 2005, nous sommes en mai 2006.
    entre temps il y a eu la réaction anti- CPE, au cours des manifestations et des discours je n'ai guère entendu "CNE", je ne l'ai entendu qu'après la mort du CPE, c'est ce que j'appelle une réaction tardive et une réaction politique plutôt que sociale.

    Cordialement , Malko

  7. #319
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    Bill d'Isère : les entreprises n'embauchent que quand il y a de l'activité ? Vous voudriez faire des recrutements une finalité peut-être comme cela semble être le cas dans l'enseignement secondaire où près de 2000 profs sont privés d'élèves et sont payés à ne rien faire ? Je ne suis évidemment pas pour la précarité mais il faut bien reconnaître que ce sont les entreprises multinationales qui quittent la France parce qu'elles sont accueillies les bras ouverts dans les pays champions du dumping social - Il y a toujours et y il aura toujours des gens qui veulent travailler et qui ne trouvent rien, mais également des gens qui s'en foutent et vivotent d'aides et de "petits boulots" - Se battre contre la précarité aurait du sens si l'on se battait également contre la tendance mondiale à rabaisser le coût du travail humain.
    cordialement
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  8. #320
    Pepelle
    Visiteur
    Citation Envoyé par dan
    Bill d'Isère : les entreprises n'embauchent que quand il y a de l'activité ? Vous voudriez faire des recrutements une finalité peut-être comme cela semble être le cas dans l'enseignement secondaire où près de 2000 profs sont privés d'élèves et sont payés à ne rien faire ? Je ne suis évidemment pas pour la précarité mais il faut bien reconnaître que ce sont les entreprises multinationales qui quittent la France parce qu'elles sont accueillies les bras ouverts dans les pays champions du dumping social - Il y a toujours et y il aura toujours des gens qui veulent travailler et qui ne trouvent rien, mais également des gens qui s'en foutent et vivotent d'aides et de "petits boulots" - Se battre contre la précarité aurait du sens si l'on se battait également contre la tendance mondiale à rabaisser le coût du travail humain.
    cordialement
    Tu sais ce qu'il te dit " un prof payé à ne rien faire " Dan ?.....

  9. #321
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    146
    Citation Envoyé par malko
    entre temps il y a eu la réaction anti- CPE, au cours des manifestations et des discours je n'ai guère entendu "CNE", je ne l'ai entendu qu'après la mort du CPE, c'est ce que j'appelle une réaction tardive et une réaction politique plutôt que sociale.
    L'abrogation du CNE faisait parti des revendications initiales des étudiants (qui ne se limitaient d'ailleurs pas aux seuls CNE et CPE)... Cependant, la lutte contre le CPE étaient plus apte à rassembler... C'est pourquoi le reste a été passé sous silence... Vous êtes vous demandé pourquoi certaines facs étaient restées bloquées suite à l'abandon du CPE ???

    D'autre part, fin 2005, il y avait déjà eu une manifestation contre le CNE... Elle est passée inaperçue...

  10. #322
    Membre Junior
    Ancienneté
    avril 2006
    Messages
    238
    Pour faire simple, avec tout l'argent qui a déjà été investi dans les différentes opérations de lutte contre le chômage,(qui ont été de véritables paniers percés) et qui n'a servi à rien sinon à remplir les poches de certains on aurait pu construire des usines, donner de l'emploi en sauvant des pans complets de l'économie (textile, bois, machines outils, etc). Les différentes réformes engagées s'appelant "la flexibilité du travail" sont tirées du système anglais, voilà à ce que veut arriver le gouvernement, que tout employeur puisse embuahcer et débauher à sa guise. Même 2007, même une tonne de vaseline seront insuffisant pour faire avaler ces pilules

  11. #323
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    Je comprend ce que me dit Pépelle, mais c'est malheureusement une réalité dans le secondaire et je suis loin d'imaginer ces professeurs heureux. Le déséquilibre se fait du point de vue budgétaire au détriment de l'enseignement supérieur qui manque de moyens (et également du primaire) - un tel foutoir chez le principal employeur français pose quand même problème
    cordialement
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  12. #324
    Pepelle
    Visiteur
    Quel rapport Dan avec le CPE et le CNE ?

Discussion fermée
Page 27 sur 28 DébutDébut ... 22 25 26 27 28 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Passage Du Cne Au Cdi
    Par Maryam1985 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/06/2008, 18h14
  2. Cne Et Cdi?
    Par Maryam85 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/03/2008, 10h56
  3. cdi-cne
    Par Willtyanis dans le forum Travail
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/01/2008, 10h09
  4. Contrats interim en Cdi
    Par Dosar16 dans le forum Travail
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/01/2008, 14h24
  5. CNE au lieu d'un CDI
    Par Pocahonte dans le forum Travail
    Réponses: 54
    Dernier message: 31/01/2006, 19h19

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum