Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 22 sur 28 DébutDébut ... 17 20 21 22 23 24 27 ... FinFin
Résultats 253 à 264 sur 336

Le point sur les nouveaux contrats de travail (CPE, CNE, CDI, CDE)

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #253
    Membre Exclu des Forums Avatar de Olivier017
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    8 726
    Infractions
    1/0 (0)
    Décidément, ce sujet laissera toujours une trainée de tention derrière lui...

    La vision de la société d'aujourd'hui, dépend de son propre vécu...
    Ce qui explique facilement qu'il y ait plusieurs avis ...

    Et on ne change pas une personne qui n'est pas prete, ou qui ne désir pas changer (moralement parlant).

    La précarité n'est aucunement un avenir, après pour ce qui est "cela doit-il exister ou non", il y aura toujours des avis partagés...

  2. #254
    Dan
    Dan n'est pas en ligne
    Membre Sénior
    Ancienneté
    février 2004
    Messages
    464
    Agnès, je comprends votre message .. Mais qu'est-ce que vous proposez exactement ? Pouvez-vous, créer de l'emploi ? Cela étant, certains "cadres à la brillante carrière" auraient peut-être dû se rendre compte qu'aujourd'hui il est presque nécessaire de faire évoluer sa carrière car les métiers évoluent. Cela passe par la formation à condition qu'elle soit de bon niveau - Moi j'en connais quand même qq uns qui prennent ça ce haut -
    Etre formé à l'informatique quand on est biologiste est plutôt un plus et permet d'ajouter qq chose à ses compétences, utilisable quand le secteur pharmaceutique par exemple recherche des biologistes - D'ailleurs, j'en connais au moins deux de très compétents (recherche appliquée en neurologie et cancérologie) qui ne travaillent pratiquement qu'avec leur portable .. Parce qu'aujourd'hui c'est comme ça.

    Je ne sais pas - car je ne connais pas de cas - où l'ANPE propose à un cadre un poste de serveur dans la restauration, ça me trouble .. Dans ce secteur, le personnel est extrêmement bien formé -
    A un certain niveau l'apprentissage d'un métier nécessite autant d'années d'étude et de pratique, qu'il en faut pour obtenir un diplôme universitaire - Ceux-là n'ont pas vraiment de problème, c'est le patronat qui court après.
    Le problème de la qualification est une donnée qui n'est pas négligeable pour améliorer la situation -
    Il n'y a pas de démocratie sans bonne justice.

  3. #255
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Suite à la promulgation de la loi sur le CPE, la chambre sociale de la cour de cassation vient de rendre un avis intéréssant pour le salarié, il pourra invoquer la convention internationale N° 158 pour apprécier le droit à un préavis raisonnable avant d’être licencié
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  4. #256
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    Citation Envoyé par dan
    Agnès, je comprends votre message .. Mais qu'est-ce que vous proposez exactement ? Pouvez-vous, créer de l'emploi ? Cela étant, certains "cadres à la brillante carrière" auraient peut-être dû se rendre compte qu'aujourd'hui il est presque nécessaire de faire évoluer sa carrière car les métiers évoluent. Cela passe par la formation à condition qu'elle soit de bon niveau - Moi j'en connais quand même qq uns qui prennent ça ce haut -
    Etre formé à l'informatique quand on est biologiste est plutôt un plus et permet d'ajouter qq chose à ses compétences, utilisable quand le secteur pharmaceutique par exemple recherche des biologistes - D'ailleurs, j'en connais au moins deux de très compétents (recherche appliquée en neurologie et cancérologie) qui ne travaillent pratiquement qu'avec leur portable .. Parce qu'aujourd'hui c'est comme ça.

    Je ne sais pas - car je ne connais pas de cas - où l'ANPE propose à un cadre un poste de serveur dans la restauration, ça me trouble .. Dans ce secteur, le personnel est extrêmement bien formé -
    A un certain niveau l'apprentissage d'un métier nécessite autant d'années d'étude et de pratique, qu'il en faut pour obtenir un diplôme universitaire - Ceux-là n'ont pas vraiment de problème, c'est le patronat qui court après.
    Le problème de la qualification est une donnée qui n'est pas négligeable pour améliorer la situation -
    Plus qu'uen proposition mon message était une réaction aux affirmations de jean louis touchot concernant l'option de choix de certains pour des postes "temporaires".
    La grande très grande majorité ne vit pas ce choix. Il est imposé tout simplement par une contingence économique. Pas d'indemnisation, pas de rentrées d'argent, on prend ce que l'on trouve.
    Vous ne connaissez pas de cas ou l'anpe propose à un cadre un poste de serveur . Y allez vous souvent ? Connaissez vous les nouvelles contraintes qui sont imposées au personnel qui d'ailleurs ne veut pas du role qu'on veut lui faire jouer ? Connaissez vous le système de proposition et de refus d'emploi entrainant la radiation ? (docn l'arret des indemnisation) ? J'en ai moi meme fait l'expérience. Rompue au financement professionnel ne m'a t on pas proposé une formation sur un métier en tension ? Les soins aux personnes agées ? Nombre de débouchés, nécessité de reclassement , il fallait que je sache tout de même "si je voulais retrouver un boulot ou non" !
    Quant à la formation elle est permanente dans nombre de sociétés. Cela n'empêhce pas un licenciement et de se retrouver sur le "carreau" lorsque l'on a passé la "limite d'âge". Formé ou pas, vous restez sur le carreau !
    Je suis excédée et fatiguée d'entendre discourir des gens sur les problèmes d'emploi, de contrainte, d'acceptation de reclassement, de prise en compte du marché. La plupart sont en poste, souvent avec un job interessant, correctement rémunéré . Alors cela m'épuise d'expliquer ce qu'est la réalité, de m'évertuer à tenter de faire comprendre que non on ne choisit plus, que pour une personne qui se retrouve sans emploi , c'est l'urgence qui prime. Parce que rien n'est garantit. Parce que une durée d'indemnisation annoncée (cela est déjà arriv&#233 peut fort bien etre remise en cause. On prend ce que l'on trouve, ensuite on cherche ailleurs. Sortez tous un peu de votre bulle, allez voir dehors ce qu'il se passe ! A moins que d'ignorer les problèmes réels, vous permettent de mieux dormir en vous disant, pour vous rassurer, que si cela devait vous arriver, que ce n'est pas si terrible ni grave après tout et que vous, vous arriveriez très bien à vous en sortir confortablement.
    Le discours ambiant et celui repris dans les posts ici est lequel ? Il y a des postes mais peut être que ces personnes ne tiennent pas vraiment à changer de job, ils restent englués dans leurs acquis. Serveur après tout c'est un job qui réclame une immense qualification, et les patrons se les arrachent. On tente un deal, puisque c'est si bien, on échange, votre job contre un job de serveur ! Chiche ?

    Le discours n'est pas de trouver des solutions pour que chacun puisse avoir un job convenable, mais de trouver des solutions pour eradiquer le chomage afin que le silence se fasse. Et ces discours, ces solutions, ces "lecons" sont données par qui ? Par des personnes bien au chaud qui ne sont pas pretes à lacher leur poste et leurs avantages, pour la précarité qu'elles pronent à tout va ! Demander l'avis des chomeurs , et en tenir compte, serait le minimum. Continuez de disserter entre vous de ce qu'il faut faire en ignorant les principaux interessés ! Continuez de dire que les gens à bout financierement ne sont pas "l'immense majorité", continuez de considérer que après tout, le chomage de longue durée est peut être plus un manque de dynamisme et d'adaptation que de circonstances économiques. Continuez à proner des contrats qui vont créer une sous classe de salariés , muets, corvéables et maléables à merci. Dites vous bien qu'ignorer cela ne vous mettra pas à l'abri de vous trouver un jour dans cette situation. Ce que vous ne comprenez pas, c'est que protéger les chomeurs de cela c'est vous protéger aussi. C'est éviter que si un jour votre boutique ferme et vous laisse en plan, vous n'ayez pas à subir cela .
    Mainenant continuez de rêver que ca n'existe pas si cela vous aide.
    Ce n'est bien évidemment pas à vous personnellement que je m'adresse DAN, mais franchement , ras le bol des donneurs de leçons qui non seulement ne savent pas de quoi ils parlent, mais éludent la réalité !

  5. #257
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    Citation Envoyé par olivier017
    .......La vision de la société d'aujourd'hui, dépend de son propre vécu...
    Ce qui explique facilement qu'il y ait plusieurs avis ... ...
    Il y a ceux qui ont les deux pieds dedans et ceux qui "parlotent"

    Citation Envoyé par olivier017
    .......Et on ne change pas une personne qui n'est pas prete, ou qui ne désir pas changer (moralement parlant)....
    Pas moralement parlant financièrement parlant. Passe moi l'expression fort vulgaire, mais quand tu as besoin de "bouffer" tu ne te pose plus la question de savoir si tu es prets ou si tu désires, tu prends. Point barre !

    Citation Envoyé par olivier017
    .......La précarité n'est aucunement un avenir, après pour ce qui est "cela doit-il exister ou non", il y aura toujours des avis partagés...
    Les avis ne sont pas partagés. Ils sont affirmés par des personnes qui ne subissent pas cette précarité! Rien a voir. Trouves moi un chomeur qui est ravi de changer de job toutes les 5 mn de ne pas savoir (comme moi ce matin), s'il reviendra en deuxième semaine, de ne pas avoir "sa" place dans une entreprise, d'attendre à la porte parce que comme il est en intérim il n'a pas de pass il n'est pas la pour longtemps pas la peine ! Réveillez vous bonté divine ! Vous êtes aveugles ou quoi ? Ca vous fait si peur que vous ne vouliez pas voir la réalité ?

  6. #258
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    ras le bol des donneurs de leçons qui non seulement ne savent pas de quoi ils parlent, mais éludent la réalité !
    Quelle réalité? celle que nous vivons depuis une dizaine d'années et qui de plus en plus nous conduit non plus vers la fracture sociale mais vers la cassure sociale.

    Sortez tous un peu de votre bulle, allez voir dehors ce qu'il se passe !
    J'ai terminé un module de formation d'étudiants en licence pro en février, je vais à l'ANPE, à l'Assedic, je participe à des réunions , je rencontre des élus,des syndicalistes, j'ai fait de l'accueil et écoute de personnes en difficultés dans de l'associatif, j'ai pas l'impression de vivre dans ma bulle

    Cela n'empêhce pas un licenciement et de se retrouver sur le "carreau" lorsque l'on a passé la "limite d'âge". Formé ou pas, vous restez sur le carreau !
    C'est un constat mais qu'est qu'on fait? quest ce que vous suggérer pour que ça change?

    Par des personnes bien au chaud qui ne sont pas pretes à lacher leur poste et leurs avantages, pour la précarité qu'elles pronent à tout va !
    vous n'en savez rien , et même, pourquoi le fait d'avoir un poste ne permettrait pas de s'exprimer sur l'emploi?il faudrait être chômeur pour s'exprimer? être dans la précarité?

    Le discours n'est pas de trouver des solutions pour que chacun puisse avoir un job convenable, mais de trouver des solutions pour eradiquer le chomage afin que le silence se fasse
    Trouver un job convenable, ou chacun puisse s'épanouir c'est l'idéal, la réalité c'est que dans le système économique actuel les jobs convenables dépendent des employeurs et et que malgré les "allègements" ristournes etc... ils ne veulent pas créer de l'emploi parcequ'ils estiment que c'est trop contraignant, pire ils cherchent au maximum à externaliser les emplois hors des frontières dans des pays ou la règlementation est plus souple.

    Bien sûr qu'il faut trouver des solutions pour eradiquer le chômage en maintenant au mieux notre politique sociale.

    Continuez à proner des contrats qui vont créer une sous classe de salariés , muets, corvéables et maléables à merci
    Qui a "prôné" ce type de contrats? d'ailleurs pour l'instant rien de sérieux n'existe, mais pour l'avenir il va falloir penser sérieusement et rapidement à mettre en place un ou des contrats qui facilitent le recrutement, comme le souligne M de Villepin ce n'est pas aujourd'hui que le cdi risque de disparaitre il est moribond depuis 10 ans remplacé par toute forme d'appellation de contrats, renseignez vous par exemple sur le "portage" et sa source ? qui a soutenu l'introduction de cette notion de droit commercial qui n'est même pas dans le code du travail ? sortant de ma bulle, une responsable d'un espace emploi ANPE qui organisait des réunions "portage" m'a expliqué que ça facilitait le retour des chômeurs agés à l'emploi, pourquoi pas? mais on est déjà plus dans le cdi.

    Il appartiendra aux partenaires sociaux de faire en sorte que le législateur mette en place des "balises"pour que ces futurs contrats ne permettent pas des abus

    Réveillez vous bonté divine ! Vous êtes aveugles ou quoi ? Ca vous fait si peur que vous ne vouliez pas voir la réalité ?
    C'est votre avis, chacun à sa réalité
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  7. #259
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Quelle réalité? celle que nous vivons depuis une dizaine d'années et qui de plus en plus nous conduit non plus vers la fracture sociale mais vers la cassure sociale.

    Ravie de vous l’entendre reconnaître, mais en complète contradiction avec votre réponse précédente :
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Même si malheureusement il y a une augmentation de la pauvreté , ce n'est pas la généralité des cas, et la majorité de la poulation française n'est pas au RMI et l'autre à 381€ par jour, comme je l'ai indiqué il existe certainement et malheureusement des gens qui n'ont pas le choix, mais il ne faut pas en faire une généralité.


    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    vous n'en savez rien , et même, pourquoi le fait d'avoir un poste ne permettrait pas de s'exprimer sur l'emploi?il faudrait être chômeur pour s'exprimer? être dans la précarité? .
    our s’exprimer sur le sujet, heureusement non. En revanche pour édicter des vérités toutes faites issues de statistiques, oui !
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Trouver un job convenable, ou chacun puisse s'épanouir c'est l'idéal, la réalité c'est que dans le système économique actuel les jobs convenables dépendent des employeurs et et que malgré les "allègements" ristournes etc... ils ne veulent pas créer de l'emploi parcequ'ils estiment que c'est trop contraignant, pire ils cherchent au maximum à externaliser les emplois hors des frontières dans des pays ou la règlementation est plus souple.
    La plupart des employeurs n’embauchent pas à cause du cout du travail et non pas parce qu’ils n’ont pas à dispostion des contrats leur permettant de « virer aisément les gens ». Vous me demandiez une solution en voilà une : a partir d’un certain seuil de bénéfice une sté devrait etre plus taxée qu’une qui en fait moins. Un système de quotient pour les charges sociales seraient une solution. Beaucoup de bénéfices, beaucoup de charges, peu de bénéf, moins de charge. Nombre de petites entreprises embaucheraient ainsi le personnel qui leur fait cruellement défaut et dont elles se privent. Qui en aura le courage ?

    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Bien sûr qu'il faut trouver des solutions pour eradiquer le chômage en maintenant au mieux notre politique sociale.
    L’ éradique ne signifie pas le « planquer » à coup de contrats « bidons ». C’est reculer pour mieux sauter.
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Qui a "prôné" ce type de contrats?
    Vous entre autres !
    Et pas en le présentant comme un pis aller.
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Pourquoi pas? étant en recherche d'emploi, j'ai mis sur mon CV que je suis ouvert à toute mission, même de quelques mois, lorsqu'on est "senior" on est pas à la recherche de stabilité d'emploi , de carrière, mais plus à faire quelque chose d'intéressant , et avec l'âge ce qui prime c'est aussi la "liberté" , c'est pas toujours la joie d'être en cdi et être obligé de subir l'humeur d'un hiérarchique, d'une direction générale, d'actionnaires de peur de perdre son job, en mission au moins on est pas lié , il y a un terme si l'ambiance n'est pas appropriée, on sait que c'est passager. .
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    C'est votre avis, chacun à sa réalité
    Tout a fait, ceux qui « parlotent » en alignant des citations et de chiffres et ceux qui ont les deux pieds dedans. C’est bien votre le problème.

  8. #260
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Ravie de vous l’entendre reconnaître, mais en complète contradiction avec votre réponse précédente
    Relisez mes post, vous y retrouverez cette affirmation précédemment

    En revanche pour édicter des vérités toutes faites issues de statistiques, oui !
    les obsevations chiffrées sont toujours préférables aux déclarations péromptoires des une et des autres en fonction de ce qui les arrange.

    Vous me demandiez une solution en voilà une : a partir d’un certain seuil de bénéfice une sté devrait etre plus taxée qu’une qui en fait moins. Un système de quotient pour les charges sociales seraient une solution. Beaucoup de bénéfices, beaucoup de charges, peu de bénéf, moins de charge. Nombre de petites entreprises embaucheraient ainsi le personnel qui leur fait cruellement défaut et dont elles se privent. Qui en aura le courage ?
    Il faudrait déjà que le calcul du "bénéfice" soit une réalité économique et non comme c'est en France une "réalité fiscale" , la réalité économique c'est la marge brute, l'opérating profit comme disent les Américains . Croyez vous que les grands groupes, ou grosses sociétés déclarent un bénéfice réel? telle que celui réellement dégagé par leur activité ? cette taxation des "bénéfices" est une recette vieille, votre système a mon avis serait plus pénalisant.

    Tout le monde est ou ne peut être que favorable à un système sans charges, sans impôts , ou baisser les charges et impôts, mais pour une mise en oeuvre il faut soit baisser les sorties d'argent de l'Etat, soit compenser par d'autres entrées c'est là tout le problème.

    Vous entre autres
    Pas spécialement, si ce contrat est maintenu , je suggère qu'il soit cadré par une obligation d'embauche et augmentation d'effectif,de façon qu'il ne soit pas dévié de l'objectif revendiqué par le patronat: possibilité de créer de l'emploi. En ce concerne les multiples contrats qui existent actuellement avec toutes sortes de nom , dont par exemple le "portage salarial" pour les seniors je sortais de ma "bulle" puisque lors de réunions d'information de certaines ANPE, il est présenté
    Tous ces contrats ( régie, mise à disposition, vacation etc....) confirment ce que M.de Villepin dit tout haut la règle aujourd'hui ce n'est déjà plus plus le cdi
    Dernière modification par Jeanlouis.touchot ; 04/04/2006 à 15h37.
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  9. #261
    Membre Exclu des Forums Avatar de Olivier017
    Ancienneté
    février 2005
    Messages
    8 726
    Infractions
    1/0 (0)
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    Pas spécialement, si ce contrat est maintenu , je suggère qu'il soit cadré par une obligation d'embauche et augmentation d'effectif,de façon qu'il ne soit pas dévié de l'objectif revendiqué par le patronat: possibilité de créer de l'emploi. En ce concerne les multiples contrats qui existent actuellement avec toutes sortes de nom , dont par exemple le "portage salarial" pour les seniors je sortais de ma "bulle" puisque lors de réunions d'information de certaines ANPE, il est présenté
    Tous ces contrats ( régie, mise à disposition, vacation etc....) confirment ce que M.de Villepin dit tout haut la règle aujourd'hui ce n'est déjà plus plus le cdi
    Tu sais, JLT, Il n'y a pas très longtemps tout le monde à cru aux 35h payés 39h...
    au final, le patronat à gagné sans discussion possible, et c'est les 35h payés 35h...

    Pourtant les 35h était avec obligation d'ouvertures de posts, donc avec obligation de création d'ambauche... et au final, rien, que des embauches précaires, CDD, CNE, intérim, et pour 10 départs à la retraite, un seul et unique emploi...

    Les belles paroles ne sont jamais suivis d'éffet...

    Et crois moi, je parle d'un sujet que je connais que trop bien.

    Des solutions... Déjà nous ne sommes pas ici pour en débattre, mais pour parler juridique. D'autre part, lorsque tu nous dis :
    je cite "Qui a "prôné" ce type de contrats? d'ailleurs pour l'instant rien de sérieux n'existe", hélas voir même deux fois hélas, si cela existe déjà par le CNE, dont on vois déjà les abus d'utilisation en, il faut le dire, très peu de temps de mis en application...

    Alors, puisque chacun désir une solution, je vais me permettre de vous en supposer une, en recentrant le sujet sur son pôle d'origine qui est "Le point sur les nouveaux contrats de travail (CPE, CNE, CDI, CDE)" d'un point de vu juridique, et non d'autre chose, sans quoi, ce thread n'a plus lieu d'être...

  10. #262
    Administrateur du Forum Avatar de JNG Net-iris
    Ancienneté
    janvier 2001
    Localisation
    Clermont-Fd
    Messages
    5 330
    Bonjour,
    Ce thread très intéressant, débat, doit continuer, et comme Olivier le suggère, je vous propose également de recentrer la discussion.
    Merci
    Jean-Nicolas Girard - Fondateur de Net-iris.fr

  11. #263
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Pourtant les 35h était avec obligation d'ouvertures de posts, donc avec obligation de création d'ambauche... et au final, rien, que des embauches précaires, CDD, CNE, intérim, et pour 10 départs à la retraite, un seul et unique emploi...
    La loi dite de Robien ( et oui , il a été le premier!) les conventions avec la DDTE c'était un engagement de " maintien des effectifs", lors de la loi Aubry 1 c'était réduction de charge avec engagement d'augmentation des effectifs ( j'ai eu l'occasion d'assister à un controle controle ursaf suite à réduction charge Aubry 1 , je peux vous assurer que lors des controles, il fallait justifier l'augmentation des effectif, et pas en précaire! la loi Aubry 2 ( généralisatio n des 35h) n'a plus mis de contrainte à l'accroissement des effectifs pour bénéficier des réductions de charges.

    Des solutions... Déjà nous ne sommes pas ici pour en débattre, mais pour parler juridique
    Les questions posées par Marsu

    - croyez-vous que l'on va vers un mouvement tendant à la disparition du CDI (et donc implicitement de la distinction CDI - CDD puisqu'un telle période d'essai et un régime social comme pour le CPE rend le CDD inutile pour les jeunes au moins) ?

    - croyez-vous qu'on s'attaque vraiment aux racines du chômage avec de tels contrats ?

    - M. de Villepin, Premier Ministre, a déclaré que le CPE était un bon moyen de sortir les jeunes de la précarité, qu'en pensez-vous..?

    - Enfin, question subsidiaire, un stage à 360 euros par mois, vus trouvez que ça permet de sortir de la précarité...? (mais la question des stages mériterait un forum à elle toute seule, si je me lâchais...)
    c'était pour parler juridique?

    Donc juridiquement voici les réponses :

    oui juridiquement le cdi peut disparaitre,dès lors que le gouvernement promulgue des lois qui mettent en place des nouveaux contrats, il faudra attendre la jurisprudence pour connaitre les applications juridique de ces nouveaux contrats période probatoire = essai? préavis , prévenance ou pas ? .

    on s'attaquera au racine du chomage si on met des contraintes juridique pour que ces nouveaux contrats atteignent l'objectif fixé

    juridiquement M de Villepin est en droit de dire ce qu'il veut

    juridiquement un stage à 360€ c'est plus favorable pour le stagiaire qu'un qu'un stage à 0€

    hélas voir même deux fois hélas, si cela existe déjà par le CNE, dont on vois déjà les abus d'utilisation en, il faut le dire, très peu de temps de mis en application...
    il y a aussi des abus de "régie" "mise à disposition" "contrat à la vacation""portage salarial" rupture période d'essai abusive cdi" etc...

    j'ai rencontré un petit entrepreneur en bâtiment en Bretagne qui dès la mise en place du CNE a embauché 4salariés, et si ça marchait il envisageait d'en embaucher deux autres au printemps, il n'y a pas que du négatif et de l'abus, les organisations syndicales n'ont qu'à demander que soit mis en place une procédure d'urgence devant les cph, et cour d'appel pour que soient examinés rapidement les abus dans la gestion de ces contrats.

    Qui a "prôné" ce type de contrats? d'ailleurs pour l'instant rien de sérieux n'existe", hélas voir même deux fois hélas, si cela existe déjà par le CNE
    Juridiquement le CPE étant promulgué sans volonté d'application avec pour objectif des modifications, les juges seront certainement influencés par l'évolution du CPE en ce qui concerne le CNE
    Dernière modification par Jeanlouis.touchot ; 04/04/2006 à 19h35.
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  12. #264
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    Citation Envoyé par jeanlouis.touchot
    ..............on s'attaquera au racine du chomage si on met des contraintes juridique pour que ces nouveaux contrats atteignent l'objectif fixé..........
    A quoi servent ils alors ? Si leur objectif est d'alleger les contraintes afin de faciliter l'embauche, la mise en place de contraintes les ramenera aux contrats "contraignants" qui genent apparement tant les entreprises ! Quel interet si ce n'est de créer un leurre qui permettra d'obtenir de "bons chiffres" jusqu'en 2007 ?

Discussion fermée
Page 22 sur 28 DébutDébut ... 17 20 21 22 23 24 27 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Passage Du Cne Au Cdi
    Par Maryam1985 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/06/2008, 18h14
  2. Cne Et Cdi?
    Par Maryam85 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/03/2008, 10h56
  3. cdi-cne
    Par Willtyanis dans le forum Travail
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/01/2008, 10h09
  4. Contrats interim en Cdi
    Par Dosar16 dans le forum Travail
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/01/2008, 14h24
  5. CNE au lieu d'un CDI
    Par Pocahonte dans le forum Travail
    Réponses: 54
    Dernier message: 31/01/2006, 19h19

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum