Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 16 sur 28 DébutDébut ... 11 14 15 16 17 18 21 ... FinFin
Résultats 181 à 192 sur 336

Le point sur les nouveaux contrats de travail (CPE, CNE, CDI, CDE)

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #181
    Pilier Sénior Avatar de Marieke
    Ancienneté
    mars 2005
    Localisation
    sous les cocotiers
    Messages
    53 243
    Et ça continue....sans commentaires.....
    Moi je n'y crois pas vraiment à une réaction dans le bon sens des CPH...

  2. #182
    Membre Cadet
    Ancienneté
    février 2006
    Messages
    32
    Citation Envoyé par marieke
    Et ça continue....sans commentaires.....
    Moi je n'y crois pas vraiment à une réaction dans le bon sens des CPH...


    on verra bien ce que cela va donner dans deux ans

  3. #183
    Membre Junior Avatar de Hln77
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    77
    Citation Envoyé par pepelle
    Bonsoir,
    Le danger que vous soulevez, a été dès la parution de cette ordonnance instituant le CNE, dénoncé par plusieurs organisations ( syndicats, associations, etc....)
    Juridiquement, rien n'empêche un employeur de faire cela. Il peut en effet, dans un délai de deux ans, rompre la période probatoire, sans avoir à se justifier.Et absolument rien dans l'ordonnance, ne l'empêche de pouvoir recommencer indéfiniment.
    Maintenant concrètement, pour des emplois pointus, nécessitant une formation interne par exemple, il n'a aucun intérêt à le faire, car cela comporterait plus d'inconvénients que d'avantages ( reformer à chaque fois un nouveau salarié)
    De plus, tous les employeurs ne sont pas des voyous, et je pense que dans beaucoup d'entreprises, si le salarié fait vraiment un travail correct, l'employeur n'aura aucun intérêt non plus à se débarrasser d'un salarié valable, pour un inconnu ensuite.
    Enfin, il est aussi à concevoir qu'un employeur qui s'amuserait à ce petit jeu tous les deux ans, court quand même le risque de se voir mis un jour ou l'autre aux prud'hommes pour " rupture abusive" Le salarié, en prouvant l'habitude de cet employeur aurait de bonnes chances de gagner
    Mais, le risque de cette dérive existe néanmoins
    Il ne s'agit que d'un avis personnel, donc évidemment sujet à discussion
    Amicalement
    Encore faudrait-il que le salarié retrouve la trace des anciens salariés licenciés pour avoir une chance de gagner aux Prud'hommes et ça ça paraît difficilement réalisable, non ?

  4. #184
    Membre Junior Avatar de Hln77
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    77
    Citation Envoyé par Agnes1
    Mais il n'est pas question de blesser qui que ce soit. Et vous ne m'avez pas blessée, mais agacée et ce probablement malgré vous et en toute bonne foi.
    Faute d'être "dans le bain", vous ne pouvez vous référez qu'aux chiffres rapports et commentaires que l'on vous donne. Mais pour être "en plein dedans", je peux vous confirmer le décalage qui existe entre ce qu'est le chomage et sa retranscription par les médias et nos gouvernants ! Or ce raisonnement porte ses fruits, puisque vous même, comme bien d'autres, considérez simplement qu'il y a du boulot.Je regarde chaque jours les offres anpe depuis environ un an, et c'est vrai, des offres il y en a, cela varie entre 220.000 et 185.000. Mais avez vous vu quelles offres ! Je ne puis accepter que l'on tienne ce type de discours, qui revient à dire : il devrait y avoir au moins 200.000 chomeurs de moins, car il y a autant d'offres ! La faute en revient aux chomeurs qui refusent ces postes.
    Les patrons se plaignent d'avoir des offres qui restent sans candidat. Voulez vous que je vous donne des exemples : secrétaire trilingue 10 ans d'expérience exigée, grande disponibilité demandée, salaire : SMIC. Ou mieux contrat cne pour electricien de chantier, 10 ans d'expérience exigée, capable de gérer une équipe de 10 personnes pour 1450 € par mois ! Cest du qualifié ca ! Allez sur le site de l'anpe vous verrez les offres !

    Mais bien, sur qu'ils veulent en sortir, mais ce ne sont pas les seuls qui patissent de la situation d'une part, et quel avenir offre t'on a un gamin qui a besoin de se structurer si on lui dit "pepere il va falloir prendre n'importe quel boulot et accepter de te faire jeter sans raison". Qu'il soit surdiplomé ou pas, il se trouvera ds la meme situation : avenir personnel bouché. Pas d'installation, pas de projets, rien. Bosser, et rester pour les plus chanceux chez papa maman.Il y a d'autres moyens. On exonère les entreprises sur les bas salaires, mais exonèrent on par exemple les smicards de leurs charges sociales ? Savez vosu que proportionnellement, en %, un smicard paye plus de charges qu'un type qui gagne 100.000 € par an ?

    La en revanche, à 100 % d'accord avec vous. Ces formations étant réservées aux jeunes dont on ne sait quoi faire à l'école. L'exemple allemand serait à suivre, l'apprentissage chez eux n'étant pas un "dépotoir pour arriérés", mais une partie intégrante de la scolarité. Et un apprenti par le système des passerelles à un espoir réel de devenir ingénieur. Ce qui en france n'est meme pas envisageable.
    Aucune, mais n'écoutez pas tout ce qu'on vous dit au jt du soir. S'il y a moins de chomeurs, ce n'est pas parce que enfin on leur a botté les fesses, juste parce qu'on les vire manu militari. Il y ne a peut être meme plus qu'avant !
    Tout d'abord, je tenais à vous féliciter Agnès, car je trouve que vos interventions sont à chaque fois très pertinentes et très instructives. Je suis secrétaire sur le tard, parce qu'il faut bien manger (bac+ 4, études de lettres modernes + échec, malheureusement, 3 fois au CAPES + formation Assistante de direction par le C.R pendant 7 mois). Voilà la nouvelle race de jeunes chômeurs, comme moi, au parcours atypique.
    Je suis d'accord pour dire avec vous que les offres de l'ANPE sont parfois des moutons à 5 pattes. Il m'est arrivé à un moment donné de collectionner les perles du genre Assistante de direction trilingue avec expérience de 10 ans payé le SMIC ou à peine plus. On pourrait en écrire un recueil avec des morceaux choisis ! En général, on trouve surtout des emplois à mi-temps dans le secrétariat, payés au SMIC et qui sont très précaires. Le mi-temps, à moins d'avoir un mari friqué, c'est rarement un choix ! C'est vrai qu'une fois trié les offres, reste la concurrence avec les autres candidats, donc peu de chances d'être embauché. Sans compter les fausses annonces faites pour les stats (pour savoir combien vont répondre à une annonce) !
    Je suis actuellement mise à pied (voir un autre de mes posts), en vue d'un licenciement, parce que j'ose contester quand je ne suis pas d'accord (même si je suis toujours restée très courtoise, du moins je pense). Indépendamment de mon caractère, on a toujours estimé le sérieux de mon travail et malgré tous ces bons services, on me jette, selon l'expression de Marsu, "comme un kleenex". Peut-être pour embaucher un CNE, qui sait ?

    Ce qui m'amène à en revenir à notre sujet de départ. En effet, je me posais une autre question : les patrons ne vont-ils pas avoir tendance à n'embaucher que des CNE ou des CPE ? Et les autres qui ont + de 26 ans, on les laissera de côté, parce que les CDD et CDI vont disparaître ?

    En espérant que quelqu'un aura vu mon message, parmi la nuée de messages dans ce topic.

    A+

  5. #185
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Le problème est que pour les entreprises de moins de 20 salariés aujourd'hui, la tentation de ne passer que des CNE/CPE ou des CPE pour les moins de 26 ans quelle que soit l'entreprise, sera forte.
    Sauf peut être dans certains métiers où les salariés ont suffisamment d'offres pour se permettre de refuser des jobs (je pense au bâtiment et à beaucoup de métiers reliés au bâtiment...).

    Pour ce qui est de l'effet kleenex, il faut aussi savoir que le CDI n'est absolument pas une protection. A titre d'exemple, un Directeur peut se faire mettre dehors malgré son ancienneté sur un changement de direction, juste parce qu'il n'es tplus jugé apte à suivre les évolutions stratégiques choisies. Après, c'est une question de coût. Soyons lucides: le CDI est rassurant parce qu'on se dit qu'on en voit pas la fin, mais elle peut aussi arriver demain...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  6. #186
    Pepelle
    Visiteur
    Citation Envoyé par marieke
    Et ça continue....sans commentaires.....
    Moi je n'y crois pas vraiment à une réaction dans le bon sens des CPH...
    Le nouvel obs

    Rupture de CNE :
    une condamnation

    NOUVELOBS.COM | 22.02.06 | 18:02

    Pour la 1ère fois depuis la mise en place du CNE, une entreprise a été condamnée pour licenciement abusif, révèle Le Parisien.

    A près 6 mois d'existence du CNE, les premières plaintes pour licenciement abusif sont arrivées devant les tribunaux des prud'hommes. Le Parisien révèle dans son édition du mercredi 22 février que, pour la première fois, une PME a été condamnée pour "rupture de période d'essai abusive" et "rupture de période de consolidation".
    Un homme de 51 ans qui s'était vu proposer un CNE en août 2005, a été licencié, un mois plus tard, "sans aucun motif", rapporte Le Parisien. Le contrat nouvelle embauche permet, au cours des deux premières années, à l'employeur de licencier son salarié sans justifier sa décision. Au delà, il devient un contrat à durée indéterminée (CDI) normal. Après une procédure entamée en octobre 2005 devant le conseil des prud'hommes de Longjumeau, la justice vient de donner raison à l'ex-salarié au motif que "d'après le rapport présenté au président de la République (…), le CNE est destiné comme son nom l'indique, à favoriser de nouvelles embauches et ne peut être utilisé dans le seul but de précariser la situation d'un salarié et d'éluder le droit du licenciement". Selon Le Parisien, l'entreprise devra lui verser 17500 euros de dommages et intérêts.

  7. #187
    Pilier Sénior Avatar de Solitrid
    Ancienneté
    février 2006
    Localisation
    Dans le Nord.....
    Messages
    15 002
    M'est avis qu'on est parti pour vivre (ou subir) le règne de l' employé jetable embauché pour une mission.

  8. #188
    Pepelle
    Visiteur
    Je suis prudente, j'attends la cour d'appel....

  9. #189
    Pepelle
    Visiteur
    Bon j'ai lu le jugement en entier ce matin. Fausse joie! ce jugement n'est pas du tout significatif et aurait été le même, CNE ou non. Donc il va falloir attendre encore un peu d'autres jugements

  10. #190
    Washi
    Visiteur
    Bonjour,

    Pour compléter l'information.

    Ce salarié, contrôleur technique automobile, avait 51 ans. Il avait été embauché en mai 2005 en CDI par la SARL …. Un mois de période d'essai, puis deux... et son CDI est interrompu. Le jour même il est embauché par une autre PME, la SARL …, très proche de la première (elles avaient la même direction des ressources humaines), pour travailler dans le même secteur d'activité, sur le même poste. Cette fois en CNE. Le 30 août, ce contrat nouvelles embauches est à son tour interrompu, sans justification.

  11. #191
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Citation Envoyé par solitrid
    M'est avis qu'on est parti pour vivre (ou subir) le règne de l' employé jetable embauché pour une mission.
    Pour être honnête, ce règne avait commencé avant l'apparition du CNE je crois... Hélas...
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  12. #192
    Pilier Junior
    Ancienneté
    février 2006
    Localisation
    75116 PARIS
    Messages
    4 719
    Le problème c'est la simplification de tous ces contrats multiples.
    La France est le seul pays en Europe et au monde où ,il y a autant de forme de contrats de travails.Dans de très nombreux pays europeens la période d'essai est de 6 mois ,il faudrait donc unifier tout cela.
    Je ne vois pas la différence qu'il y a entre un CNE et un CDI classique,puisque dans un CDi classique ,si le salarié a moins de deux ans d'entreprise ,le risque en cas de licenciement abusif ,n'est pas très important;avec le CNE cela apparait plus facile ,mais beaucoup d'entreprises sont actuellement aux prud'hommes à cause de ce CNE,alors que si elles avaient recruté en CDI classique ,elles auraient pu licencier en respectant la procédure et en invoquant un motif plausible,sans beaucoup de risque de se retrouver aux prud'hommes.Le gouvernement français a eu tout le monde avec ce CNE,j'invite toutes les entreprises à se méfier de ce genre de contrat.
    Il faut simplifier le code du travail afin de le rendre plus lisible à tous,il en est de même de toutes les paperasses administratives qui paralysent les entreprises.

Discussion fermée
Page 16 sur 28 DébutDébut ... 11 14 15 16 17 18 21 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Passage Du Cne Au Cdi
    Par Maryam1985 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/06/2008, 18h14
  2. Cne Et Cdi?
    Par Maryam85 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/03/2008, 10h56
  3. cdi-cne
    Par Willtyanis dans le forum Travail
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/01/2008, 10h09
  4. Contrats interim en Cdi
    Par Dosar16 dans le forum Travail
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/01/2008, 14h24
  5. CNE au lieu d'un CDI
    Par Pocahonte dans le forum Travail
    Réponses: 54
    Dernier message: 31/01/2006, 19h19

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum