Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 24 sur 24

Licenciement et grossesse

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #13
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    6
    Mais comment peut-on imaginer ré-intégrer quelqu'un dont on s'est séparé...

    Pour un poste d'éxécutant ou un entreprise et un profil qui permettent d'envisager d'intégrer la personne à un poste similaire, passe encore mais...

    En l'occurrence, j'occupe un poste de direction directement rattaché à la DG avec des missions très étandues et variées et des responsabilités hiérarchiques.

    Impossible lorsqu'on n'est pas -plus- dans une sitution de confiance mutuelle. A ceci s'ajoute la décrédibilsation d'une personne qui a subi un licenciement...

    Le legislateur n'intègre donc pas ces aspects??

  2. #14
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Le législateur a pris cette disposition pour vous proteger... Il n'est pas si lointain le temps ou le fait de "prendre gros ventre" vous vallait la porte immédiatement. Il serait toujours d'actualité sans ce droit "exorbitant"...

    Dans votre cas, l'abandon de poste est facilement assimilable à une faute grave ! Donc, je crois que vous entrevoyez une solution...

  3. #15
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    6
    Trop de protection tue la protection!!!! Je me suis quand même fait jeter. J'ai eu un entretien de licenciement insultant où du reste il a été confirmé que j'avais largement atteint mes objectifs 2005, ce qui d'ailleurs fait bondir la personne qui m'accompagnait!!!

    Comment peut-on considérer que me réintégrer est autre chose qu'une posture qui permet de se débarasser de moi pour encore moins cher que si je n'étais pas enceinte!!

  4. #16
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Etant donné que vous n'êtes pas la seule salariée de France, le législateur a pris cette disposition dans l'interet général. Malheureusement, il y aurat toujours le cas particulier contredisant le bien fondé de la disposition...
    Personnellement mon activité m'a permis de rencontrer beaucoup plus de femme satisfaitent de retrouver leur emploi suite à une tentative de licenciement sous protection que de personne refusant une réïntégration...
    C'est le cas de le dire, il ne faut pas jetter le bébé avec l'eau du bain !!
    Si réellement, vous preferez le chomage à un salaire mensuel, mettez vous en position d'abandon de poste et faite requalifier votre démission en faute grave...
    Je me permet toutefois de vous dire mon sentiment personnel, vous feriez une ânerie....

  5. #17
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    6
    Je n'attends en aucun cas qu'on me paye mon salaire jusqu'à la fin de la période de protection. Quand à la protection, je préfère y renoncer et pouvoir contester le fond...

    Je voudrais pouvoir repartir dans un projet c'est à dire une situation où je puisse me projeter... ne pas faire face à la soeur d'un DG qui me vient me trouver pour me dire "de toute façon, je ne t'ai jamais appréciée. Je le lui avais dit dès le début" , ne pas subir de dénigrements, ne pas faire face aux sautes d'humeur d'un dirigeant qui un jour vous fait confiance et vous couvre d'éloge puis refuse de vous voir pour parler des projets en cours pendant trois semaines.... Quitte à passer par quelques semaines ou quelques mois sur des revenus de substitution (et j'y perds car j'ai un très bon salaire....).... En revanche, me retrouver sans aucun revenu, ça ce n'est pas jouable!

    Un poste de management, c'est certes des compétences mais c'est surtout beaucoup d'énergie personnelle. Je ne pense pas que les femmes que vous avez rencontrées étaient dans des postes de management... 9a explique. Si j'avais un poste aux contours bien délimités, des tâches à accomplir, même en situation de tension, je n'aurais pas hésité à reprendre mon poste.

    Je précise aussi, mais est-ce utile que je travaillais en moyenne 12 heures par jour... d'où la difficulté de "chercher" à côté.

    Merci en tout cas de m'avoir répondu.

  6. #18
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Le legislateur n'intègre donc pas ces aspects??
    Le législateur ne peut intégrer des aspects individuels dans la loi, par contre rien ne vous interdit de soumettre ces faits au juge, la décision étant dans ce cas aléatoire , vous seule pouvez choisir une stratégie .

    Comme indiqué par d'autres intervenants, je pense qu'il est fort peu probable que l'employeur puisse vous démissionner, mais il peut considérer que vous abandonnez votre poste, ce que vous contestez estimant que les conditions de travail qu'il vous impose, sa volonté de rompre le contrat, votre décrébilisation sont des impossibilités au maintien du contrat, particulièrement dans le cadre d'un poste de management , c'est recevable.

    "Je lui indique toujours par L R/AR que je ne demande pas ma réintégration" est ce que vous avez bien motivé ce courrier par ces éléments?
    vous pourriez peut être conditionner cette réintégration à l'assurance de demandes auxquelles il ne pourra pas répondre positivement :

    l'information aux membres de votre équipe que la décision de rompre votre contrat de travail a été une erreur de sa part
    l'engagement de sa part du respect de la législation sur les horaires etc....
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  7. #19
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    7
    Bonjour,
    Je suis dans le même cas que vous, « grossesse – licenciement – pas d’entente sur la transaction» et je ne veux pas non plus réintégrer ce poste. Car j’estime ce licenciement injuste « Inadaptation au poste » après plus d’un an d’ancienneté, et en plus le DG reconnaît son erreur de casting.
    Bref ma situation aujourd’hui c’est que j’ai réintégrée le poste avec amertume, mais je joue un jeu dangereux :
    - j’arrive tous les jours 10 à 15 mn en retard, ce qui fait rager la responsable.
    - je fais ou ne fais pas ce qu’on me donne à faire. Une fois le travail fait, je ne le communique pas, j’attends que la personne vienne me voir pour lui dire « ah oui c’est fait, je ne te l’ai pas dit !! »
    - je prends des pause à n’en plus finir.
    - je pars pile à l’heure, même s’il ya le feu.

    Résultat : convocation de la Responsable : « Qu’est ce qui se passe, tu as changé, que veux tu etc… »
    Et maintenant Le directeur me propose une nouvelle transaction : mais ça ne me convient tjs pas on est beaucoup trop loin.

    Du coup je continue le même manège, mais je ne sais pas jusqu’à quand, je pourrais tenir.

  8. #20
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    6
    En effet, la réintégration pose de vrai problèmes.

    Mais pour ma part, je ne peux pas imaginer reprendre -ou prendre- un poste sans me donner à fond. D'autant que dans un poste de management au forfait, on ne peut pas jouer les horaires, le manque de dilligence...

    D'ailleurs pour moi rester dans une entreprise n'a un sens que si cela est tourné vers l'avenir...

    Bonne chance en tout cas. Moi je ne pourrais pas faire ce que vous faites.

  9. #21
    Biniou
    Visiteur
    Citation Envoyé par Bill d'isère
    Oui, je sais que certain CPH considère l'abandon de poste comme une démonstration de démission.
    Personnellement, tant que le salarié n'indique pas directement à la barre sa volonté de démissionner, je considère que le juge ne peut fonder la qualification de démission...
    Je sais je suis assez raide !
    Pourriez-vous préciser un peu car je ne comprends pas vraiment, non pas votre raideur mais votre argumentation.

    Croyez-vous que c'est une nécessité juridique pour qualifier une démission que le salarié vienne à la barre l'expliciter ?

    Comment faire alors, lorsque aucune procédure n'est engagée devant le CPH, pour que le salarié vienne se justifier devant des juges ?

  10. #22
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Citation Envoyé par Biniou

    Croyez-vous que c'est une nécessité juridique pour qualifier une démission que le salarié vienne à la barre l'expliciter ? La demission ne se présumant pas, je ne vois pas qui et comment peut on déduire une démission simplement en constatant l'abandon de poste...

    Comment faire alors, lorsque aucune procédure n'est engagée devant le CPH, pour que le salarié vienne se justifier devant des juges ?
    en introduisant une saisine....

  11. #23
    Biniou
    Visiteur
    Citation Envoyé par Bill d'isère
    en introduisant une saisine....
    Oui mais sur quel fondement ?

    La salariée ayant refusé sa réintégration viendrait donc demander au CPH de requalifier sa démission, mais en réclamant quoi ?
    Que la dem soit requalifiée en licenct aux torts de l'employeur ? C'est UBU

    Ou alors dder au CPH de condamner l'employeur à licencier en fte grave la salariée qui a pris l'initiative et la responsabilité de rompre le contrat ?

    C'est encore UBU, car à mon avis on ne peut imposer cette obligation à l'employeur.

  12. #24
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Je m'étonne que vous consideriez qu'un salarié qui refuse sa réïntégration puisse être considerez comme démissionnaire par son employeur.
    Si tel était le cas, le salarié aurait tout intéret a déposer une saisine devant un CPH afin de requalifier sa pseudo démission en licenciement qui se verrait sans doute qualifié sans cause réelle et sérieuse puisqu'aucune procèdure n'aurat été mise en place.
    Je vous rappelle que la démission ne se presume pas, qu'elle doit claire et non équivoque...

Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. licenciement et grossesse
    Par Chouchoux42 dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 23/05/2008, 00h34
  2. grossesse et licenciement
    Par Soph22 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/03/2008, 10h38
  3. Grossesse et Licenciement
    Par Blond2comet dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/02/2008, 11h41
  4. Licenciement et grossesse
    Par Gigi9 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/05/2007, 00h17
  5. licenciement dû à la grossesse
    Par Abigaellee dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/04/2005, 09h23

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum