Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 7 sur 7

Abandon de poste pendant un préavis : quels risques ?

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    2
    Bonjour,

    J'ai posé ma dem' (avec AR) le 28 nov. dernier. Hier mon patron m'a de nouveau fait un sale coup, j'ai terminé ma journée de boulot et suis allé lui rendre mes affaires et lui annoncé que je ne reviendrai pas.

    Quels sont les risques financiers que j'encours ?
    Quand serais-je libéré pour contracter un autre job ?

    Merci d'avance à tous...

    Sébastien

  2. #2
    Membre Exclu des Forums
    Ancienneté
    décembre 2005
    Messages
    1 016
    Bonjour,
    vous risquez d'être condamné à verser des dommages et interets !!
    Dites nous combien il reste de temps avant la fin théorique de votre prèavis.
    Sinon,ne vous sentiriez vous pas quelque peu souffreteux ? Je vois trouve légèrement palot !! Une visite chez votre médecin habituel serai peut être necessaire vu votre état de santé !

  3. #3
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Si votre employeur vous demande de ne pas effectuer votre préavis il vous doit une indemnité compensatrice, vous lui devez donc si vous quittez l'entreprise sans effectuer votre préavis une indemnité compensatrice égale aux salaires que vous auriez dû percevoir si vous aviez exécuté ce préavis.
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  4. #4
    Membre
    Ancienneté
    janvier 2006
    Messages
    2
    ok,

    pour le médecin j'y ai pensé, et j'ai de très bonne raison d'y aller...

    Mais mon premier but c'est de me libérer de ce contrat, pour ne plus avoir affaire à ma société (et surtout mon patron).

    Idemnités ou pas, c'est pas grave (meme si ca représente 40 jours ouvrés), je n'honore pas une partie de mon contrat c'est normal.

    Est ce que le paiement de ces indemnités cloture mon contrat ?
    ou mon patron (comme c'est son style) peut me faire mariner encore 40 jours sans nouvelle avec des salaires à 0 ?

    Je sais la voie de la discution serait la meilleure mais il la refuse en cloturant ces phrases par : "c'est hors de question..."

  5. #5
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    Vous serez rééllemment libéré de votre contrat à l'échéance, sauf si vous annoncez à votre employeur par lettre recommandée avec AR que vous le rompez car il y a peu de chance que celui-ci entame un procédure de licenciement. Pour les salaires restants, attendez que l'on vous les réclame.
    Par contre si votre employeur estime que l'entreprise a subi un préjudice supplémentaire, il peut vous attaquer en dommages-intérêts.
    Cordialement.
    Dernière modification par Chiyoko ; 05/01/2006 à 19h11.

  6. #6
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    Si vous mettez fin unilatéralement , c'est à dire par votre seul volonté à votre présence dans l'entreprise, sans indiquer d'une façon claire et sans équivoque que vous rompez le contrat de travail, vous êtes absent et le contrat court jusqu'à échéance du préavis. Durant le préavis le salarié est tenu d'exécuter l'intégralité de ses obligations avec loyauté. Il est tenu de fournir la même qualité de prestation que celle qu'il assurait avant la notification de la rupture de son contrat .

    Si le salarié manque à ses obligations il commet une faute. Si l'absence en cours de préavis ne résulte pas d'un obstacle posé par l'employeur, ou d'une dispense de celui ci, l'employeur peut intenter une action au CPH pour demander le paiement d'une indemnité de brusque rupture, il devra clairement établir devant le conseil qu'il avait demandé l'exécution du préavis.
    Cette indemnité de brusque rupture est fixée forfaitairement par le cph et est égale à la rémunération que le salarié aurait dû avoior s'il avait exécuté le préavis.

    L'employeur est aussi fondé à demander des dommages et intérêts en plus de cette indemnité si les circonstances du départ cause un préjudice à l'entreprise, il faut démontrer que les circonstances de votre départ sont abusives ( ex: travail en cours ne pouvant être livré à temps au client, faute à votre départ.

    Le fait de trouver un nouvel emploi, que le salarié n'aurait pas eu en effectuant le préavis, ne l'exonère pas de sa responsabilité ( cour de cassation 28 Février 1979).
    Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et filles de l'appel de la Vie à elle-même/....Bien qu'ils soient de vous ils ne vous appartiennent pas...K.Gilbran

  7. #7
    Biniou
    Visiteur
    De plus l'entreprise et le salarié peuvent se voir recherchés en responsabilité pour avoir conclu ensemble un contrat de travail alors que juridiquement le salarié n'était pas libre de tout engagement au moment de contracter.

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. qu'entend-on par abandon du domicile conjugal ? quels sont les "risques "
    Par Nedelka dans le forum Débats et interprétations
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/07/2008, 15h26
  2. Quels risques encourus à l'abandon du poste?
    Par Luciole1021 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/01/2008, 19h55
  3. Risques et contraintes en cas d'abandon de poste
    Par Lilio28 dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/01/2007, 14h44
  4. Abandon de poste pendant préavis
    Par Lili123 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/01/2006, 19h26
  5. Réponses: 12
    Dernier message: 11/05/2005, 09h48

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum