Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Résultats 1 à 12 sur 19

licenciement immédiat "preuve"

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre Junior
    Ancienneté
    octobre 2005
    Messages
    59
    bonjour

    si un employeur pris d'une colère spécifie verbalement à son employé de
    "prendre la porte" immédiatement
    comment cela se passe-t-il ?? surtout sans témoin

    que doit faire le salarié afin de ne pas être considéré comme démissionnaire si il s'en va comme lui a demandé son employeur.

    étant donné que le salarié est seul à avoir entendu les termes du renvoi
    immédiat de l'employeur, si l'employeur se ravise après, il pourra prétendre ne jamais avoir "viré" son salarié ??? mais que le salarié a démissionné ???

    Je sens actuellement une grande tension à mon travail, j'ai 25 ans de maison et cela fait à peut près 8 ans que l'on me mêne la vie dure ( mais il est difficile de prouver le harcèlement moral) donc j'ai tenu bon et au niveau de mon travail ils n'ont strictement pas pu trouver de faute.........et souvent on me dit que si je ne suis pas contente, je peux partir.......ce que je n'ai jamais fait d'ailleurs........mais dernièrement j'ai entendu qu'il voulait prendre une decision rapide et qu'il ne fallait pas s'encombrer de procédure !!!!!
    j'ai tenu bon sans arrêts de maladie ............

    donc que dois-je faire pour me couvrir si il me dit de"prendre la porte" immédiatement, je sais qu'il est aussi un peu "faut jeton" pour rester polie

    merci

  2. #2
    Pilier Junior Avatar de LuLo
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    1 800
    l'employeur ne peut légalement pas présumer d'une démission sans trace écrite de la part du salarié.
    l'employeur ne peut légalement pas vous mettre ainsi dehors sans respecter une procédure légale.
    Vous pourrez donc restez assise, et garder votre calme sans tenir compte de la colère de cet homme (et c'est sûrement ça qui va l'énerver le plus) si vous pouvez continuer à "supporter" tout ça... pas toujours facile mais super intelligent ! bravo !
    Néanmoins, un petit coup de téléphone à l 'inspection du travail pour exposer votre cas et avoir leur avis peut vous être utile pour continuer à vous protéger.
    Cordialement.

  3. #3
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    23 539
    Pour compléter la réponse de Lulo, si l'employeur vous interdit l'accès à votre bureau, il ne faut pas hésiter à le faire constater par huissier.
    Bon courage...
    "Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Cati­lina ?"
    Cicéron, première Catilinaire.

  4. #4
    Membre Junior
    Ancienneté
    octobre 2005
    Messages
    59
    merci de votre réponse
    je vais voir comment cela va se passer cet après midi car je ne travaillie qu'à temps partiel

    et je pensais si cela se passait, et pour enfoncer le clou lui demander de me l'écrire............. mon renvoi..........
    je verrai suivant le cas......... car il a de plus en plus de mal à me supporter et cela vient aussi de son épouse qui travaille dans la même société et qui mêne la danse

    il serait assez vicieux pour me faire cela en fin d'après midi après mon travail terminé(je dois établir tous les salaires des employés) donc l'inspection du travail sera fermée ( vendredi) et je ne pense pas qu'un huissier se déplace immédiatement ?????

    MERCI TOUT DE MEME

    Au point où j'en suis ???? cela fait 8 ans...........

  5. #5
    Pilier Junior Avatar de LuLo
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    1 800
    si il vous l'écrit, autant vous dire qu'il est mal face aux prud'hommes !
    ne pouvez-vous pas téléphoner à l'inspection du travail le plus tôt posible pour avoir leur position ?
    Cordialement.

  6. #6
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    23 539
    Peu importe, vous vous présenter à votre travail lundi comme ci de rien n'était. C'est à ce moment là seulement que vous pourrez faire constater l'interdiction d'accès à votre bureau. Un petit conseil, inutile d'arriver avec la fanfare et l'huissier, il faut faire marcher l'effet de surprise, donc garder vos "cartes" en mains pour l'instant.
    "Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Cati­lina ?"
    Cicéron, première Catilinaire.

  7. #7
    Membre Junior
    Ancienneté
    octobre 2005
    Messages
    59
    je viens d'appeler l'inspection du travail qui me dit que dans ce cas
    je rentre chez moi et je fais immédiatement une lettre recommandée pour affirmer que j'ai bien pris note de mon renvoi immédiat


    cela me paraît un peu léger ???

    car je n'aurais aucune preuve de ce qu'il m'a dit........ étant donné que je possède les clés du bureau je lui rendrais le trousseau contre décharge afin de ne pas avoir de soucis.........pendant le week end.......... car pour votre information à chaque fois qu'il voulait me demander quelque chose comme des codes d'accès, et me modifier mes horaires ou me prévenir d'une info il m'écrivait en recommandé le vendredi pour que je le reçoive le samedi (merci et bon week end) alors que je vais dans l'entreprise 4 fois par semaine. vous voyez le genre.... moi je récupèrais la lettre et me précipitais pour établir une réponse en recommandé et la poster le samedi avant midi pour qu'il est lui aussi la réponse le lundi........... voila voila....... vive l'ambiance
    à part cela j'adore mon travail et les salariés me soutiennent, et sans me vanter m'apprécie......... donc je me raccroche à ça depuis longtemps mais cet état ne plait pas à ma direction....

    donc je suis très méfiante

  8. #8
    Pilier Junior Avatar de LuLo
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    1 800
    je suis d'accord avec vous...
    je ferai cette lettre mais sans rentrer chez moi, en précisant que vous prenez note de votre renvoi verbal( indiquez les propos exacts de l'employeur) et que vous restez à votre poste malgré les propos injurieux qu'il vous faut supporter !
    et si vous faisiez cela à chaque renvoi ? ça en ferait des preuves !

    à part cela j'adore mon travail et les salariés me soutiennent, et sans me vanter m'apprécie......... donc je me raccroche à ça depuis longtemps mais cet état ne plait pas à ma direction....
    honnêtement, je vous trouve bien forte ! continuez à prendre le positif de cette situation négative, vous allez voir que cela va finir par vous faire rire ! avec une telle possibilité de détachement, vous irez jusqu'à la retraite dans cette boîte ! mais j'en connais deux qui vont se dévélopper .... des insomnies, pour minimiser !
    Cordialement.

  9. #9
    Pepelle
    Visiteur
    Bonjour,
    Juste un petit rappel. Un employeur a le droit de renvoyer sur le champs un salarié de son entreprise si les circonstances l'exigent; mais il doit alors immédiatement après envoyer une lettre de mise à pied conservatoire en attendant une procédure de licenciement pour faute grave.
    Si l'on vous renvoie chez vous, vous partez mais si dès le lendemain vous n'avez pas de mise à pied conservatoire de notifiée, alors il faut retourner sur votre lieu de travail et faire constater par des témoins que l'on vous empêche d'accéder à votre lieu de travail.
    Pour le reste, LuLo a raison, vous ne pouvez pas être considérée comme démissionnaire sans lettre de démission.
    Amicalement

  10. #10
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    Certaines sources considèrent que la convocation à l'entretien préalable doit être concomitante avec la mise à pied concervatoire. Qu'en pensez-vous ?
    Cordialement.

  11. #11
    Pilier Sénior Avatar de Rosalina
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    23 539
    La jurisprudence considère que la convocation à l'entretien préalable, dans un temps très proche de la mise à pied conservatoire, rend la procédure de licenciement valable.
    "Jusques à quand abuseras-tu de notre patience, Cati­lina ?"
    Cicéron, première Catilinaire.

  12. #12
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Y a-t-il une notion plus précise donnée pour "un temps très proche" ? Est-ce qu'on peut la traduire par "pratiquement concomitante" ?
    Cordialement.

Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 2 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 26/11/2012, 20h41
  2. Réponses: 12
    Dernier message: 20/07/2011, 07h56
  3. Cumul "donation exceptionnelle" et "don de somme d'argent" ?
    Par Cathewoman dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/07/2010, 20h36
  4. "assurance vie" versus "achat+emprunt" = ISF ?
    Par Smallfries dans le forum Finances, Fiscalité et Assurance
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/09/2008, 21h21
  5. Mois de préavis pour licenciement: "à la maison""
    Par Kanaree dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/07/2006, 16h26

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum