Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 2 sur 3 DébutDébut 1 2 3 FinFin
Résultats 13 à 24 sur 28

help,rmi,bilan diagnostic d'office, référent, contrat d'insertion ?

Question postée dans le thème Organismes Sociaux sur le forum Travail.

  1. #13
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Citation Envoyé par shackleton
    Herve10, bonjur,

    Le RMI n'est pas comme on le croit versé sans contrepartie. Le contrat d'insertion doit être signé au bout de trois mois de RMI. Ce 'est aps une commission quelconque qui le dit, mais tout simplement les textes législatifs.

    Je crois savoir - je fus RMIste - que votre titre d'ingénieur chimiste ne vous met pas à l'abri de contrôles, bien au contraire, puisque, normalement, un ingénieur trouve plus facilement à se placer qu'une personne sans qualification. Il aurait été intéressant que vous commenciez à rechercher dans un autre secteur que le vôtre avant même d'atteindre le stade du RMI. Vous auriez peut-être trouvé un emploi plus facilement. Tandis que là, vous êtes dans la situation de quelqu'un qui a pour ainsi dire par une certaine inertie personnelle abandonné sa liberté de décision à une institution. et les institutions ne sont pas souples. Elles peuvent exiger de vous bien plus que ce que vous auriez pu exiger de vous-même dans la mesure où elles vous financent.

    Je sais que c'est cruel mais vous auriez tout intérêt à collaborer.

    Si encore vous aviez souffert d'un handicap quelconque ou d'une maladie, les choses auraient été différentes.

    Pardonnez-moi de vous secouer les puces aussi durement, mais dites-vous bien qu'aucune allocation n'est accordée sans contrepartie minimale et qu'on peut en demander bien plus à quelqu'n de diplômé qu'à un SDF.

    Excepté qu'un ingénieur chimiste (secteur assez bouché en France) doit recevoir comme tout autre une formation devant lui permettre d'utiliser ses compétences d'une manière porteuse en relation avec le marché du travail.
    Et, il y a du boulot mais avec une formation complémentaire marketing/commercial.
    Il s'agit d'orienter comme il faut le projet avant de devenir SDF!
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  2. #14
    Membre Junior
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    123
    Citation Envoyé par mehatenduque
    Excepté qu'un ingénieur chimiste (secteur assez bouché en France) doit recevoir comme tout autre une formation devant lui permettre d'utiliser ses compétences d'une manière porteuse en relation avec le marché du travail.
    Et, il y a du boulot mais avec une formation complémentaire marketing/commercial.
    Il s'agit d'orienter comme il faut le projet avant de devenir SDF!
    Justement, le contrat d'insertion RMI permet d'obtenir ce genre de formation - bien plus facilement, d'ailleurs, qu'aux Assedic ! C'est bien pour ça qu'il faut accepter de le signer.

    Et je ne comprends pas qu'Herve10 parle de flicage alors qu'il s'agit de l'application de la loi...

  3. #15
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    Ce n'est pas la première fois que l'application d'une loi donnerait lieu à un flicage.
    Mais, tout en vous respectant et en comprenant bien votre mal être dans la situation générale que vous subissez, herve10, sans vous offenser aucunement, je voudrais rappeler que rmi signifie : Revenu Minimum d'Insertion.
    Les Conseils généraux qui ont hérité du bébé (le rmi pas herve10) font appel à des cabinets privés de "reclassement" limites dans leurs façon de prendre le problème.
    Il me semble que les interventions de mehatenduque sur ce sujet, exposé par herve10, sont tout à fait mesurées et une très bonne approche pour une recherche de solutions.
    Courage dans tous les sens du terme, herve10 en souhaitant, que l'on vous respecte en tant qu'individu dans cette épreuve.
    Cordialement.
    Dernière modification par Chiyoko ; 26/11/2005 à 18h59.

  4. #16
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    novembre 2005
    Messages
    5
    Sur le fond je serais d'accord avec eux, mais c'est la porte ouverte aux exactions.
    9a veut dire qu'il y a ségrégation entre les travailleurs:
    -d'un côté les chômeurs avec leurs assedics
    -de l'autre côté les chômeurs au rmi.

    En tant que demandeur d'emploi, s'il y a des bilans, des convocations, c'est uniquement à l'anpe de nous le faire même étant au rmi.

    Le conseil général, c'est l'aide sociale, c'est les gens sans la moindre qualification, et qui ne sont pas dans le monde du travail.

    C'est les conseillers de l'anpe qui sont mieux à même de nous aider et d'engager des actions en faveur de l'emploi et surtout pas des gens qui ne s'y connaissent pas.

    Et puis d'ailleurs c'est pour cela que l'anpe a même fait des anpe cadre, pour répondre d'un manière plus spécialisée aux demandeurs d'emploi.

    Et le conseil général peut pas s'occuper de l'emploi des cadres, et c'est pour cela que je crains aux exactions, un moyen pour eux de profiter à dégrader les demandeurs d'emploi tombés à leurs insus là dedans.

    Au niveau des assédics, pour les demandeurs en fin de droit, aprés avoir touchés les ass, n'existe-t-il pas une allocation spéciale?

  5. #17
    Pilier Cadet Avatar de Obby
    Ancienneté
    septembre 2005
    Localisation
    Sud Est
    Messages
    768
    Pour ce qui est des bilans de competences et bien non, l'ANPE le fait faire à des organismes ou associations (CIBC par exemple : http://www.anpe.fr/bulletin_officiel...3/A0030006.htm)
    Plus souvent réaction qu'information d'une personne qui n'est pas juriste, ...

  6. #18
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Vous pouvez aller sur le site www.assedic.fr rubrique les textes, mais les autres allocations de solidarité : ASS et AER sont soumises à des conditions notamment au niveau du nombre de trimestres à l'assurance vieillesse validés.
    Les nouvelles dispositions gouvernementales font que l'ANPE n'a plus le monopole qu'elle avait avant dans ce domaine et du suivi des demandeurs d'emploi. L'ASSEDIC n'est que gestionnaire des prestations des allocations de solidarité au même titre que les allocations familiales pour le rmi.
    Cordialement.

  7. #19
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Hervé vous avez des bagages dans les mains, ne vous découragez pas!
    Pour mener un projet en qualité d'ingénieur, il faut absolument les capacités d'é valuer un projet sur son marché et débouché et le retour sur investissement ainsi chiffré compte.
    Nous sommes dans une société de financiers, vos encadrants dans ces structures, attendent de vous un résultat chiffré de manière prévisionnelle.
    Si vous n'en avez pas les compétences, il vous faut les acquérir, l'autonomie est la qualité première d'un plan de recrutement.
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  8. #20
    Pilier Junior Avatar de LuLo
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    1 800
    Citation Envoyé par herve10
    Au niveau des assédics, pour les demandeurs en fin de droit, aprés avoir touchés les ass, n'existe-t-il pas une allocation spéciale?
    A moins de ne l'avoir pas perçue dans une période de deux ans, une aide ponctuelle de 276,75 euros appelée aide aux allocataires arrivés en fin de droits est octroyée...
    si l'allocataire la demande! autant vous dire que peu la connaissent..
    dans un délai maxi de deux mois après la fin des droits ARE !
    si l'ouverture de droit ARE n'a pas été faite sur une fin de contrat de travail du secteur public.
    si le droit ASS ne peut être octroyé pour travail inférieur à 5 ans sur les dix ans et en étant en dessous d'un plafond ressources.

    il n'existe absolument rien à percevoir après le droit ASS, sauf le rmi pour les plus de 25 ans.
    Cordialement.

  9. #21
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    L'AER (Allocation équivalent retraite), mais il faut 160 trimestres validés à l'assurance vieillesse.
    Cordialement.

  10. #22
    Pilier Junior Avatar de LuLo
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    1 800
    Citation Envoyé par pm34
    L'AER (Allocation équivalent retraite), mais il faut 160 trimestres validés à l'assurance vieillesse.
    Cordialement.
    et remplir les conditions de ressources
    Mais l'AER pour les jeunes, c'est rapé !
    pour les moins jeunes, pas facile, le plafond de ressources n'est pas si élevé que ça..
    Cordialement.

  11. #23
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Mais quand on a que l'ASS les conditions sont remplies
    Cordialement.

  12. #24
    Membre Junior
    Ancienneté
    novembre 2004
    Messages
    123
    Citation Envoyé par herve10
    Sur le fond je serais d'accord avec eux, mais c'est la porte ouverte aux exactions.
    9a veut dire qu'il y a ségrégation entre les travailleurs:
    -d'un côté les chômeurs avec leurs assedics
    -de l'autre côté les chômeurs au rmi.

    En tant que demandeur d'emploi, s'il y a des bilans, des convocations, c'est uniquement à l'anpe de nous le faire même étant au rmi.

    Le conseil général, c'est l'aide sociale, c'est les gens sans la moindre qualification, et qui ne sont pas dans le monde du travail.

    C'est les conseillers de l'anpe qui sont mieux à même de nous aider et d'engager des actions en faveur de l'emploi et surtout pas des gens qui ne s'y connaissent pas.

    Et puis d'ailleurs c'est pour cela que l'anpe a même fait des anpe cadre, pour répondre d'un manière plus spécialisée aux demandeurs d'emploi.

    Et le conseil général peut pas s'occuper de l'emploi des cadres, et c'est pour cela que je crains aux exactions, un moyen pour eux de profiter à dégrader les demandeurs d'emploi tombés à leurs insus là dedans.

    Au niveau des assédics, pour les demandeurs en fin de droit, aprés avoir touchés les ass, n'existe-t-il pas une allocation spéciale?
    Vous avez une vision bien simpliste des personnes qui touchent le RMI. Ce ne sont pas forcément des personnes sans qualification, cela peut être une personne qui pour une raison x ou y se trouve sans revenus ou avec des revenus inférieurs au RMI - même en travaillant.

    Par ailleurs, l'ANPE n'est pas toujours partie prenante des commissions locales d'insertion en charge du RMI ; un contrat d'insertion RMI ne comprend pas forcément une partie "emploi" - encore heureux, quand il s'agit de personnes handicapées en attente de reconnaissance COTOREP ou tout simplement de SDF gravement désocialisés qui doivent d'abord se réinsérer matériellement (logement ou santé) avant d'être en mesure de penser à l'emploi.

    Par ailleurs, rien ne vous interdit de bénéficier des conseils des conseillers ANPE même au RMI. Mais ce n'est pas l'ANPE qui va contrôler l'exécution de votre contrat d'insertion.

Discussion fermée
Page 2 sur 3 DébutDébut 1 2 3 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Contrat unique d'insertion
    Par Telma dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/03/2010, 07h37
  2. comment changer de référent RMI
    Par Real57 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/03/2009, 17h00
  3. contrat insertion professionelle des interimaires
    Par Azerty25 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/05/2008, 22h50
  4. RMI et contrat d'insertion
    Par Fleura dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/09/2007, 18h55
  5. Irregularites dans l'application d'un contrat d'insertion ?
    Par Aldébaran45 dans le forum Travail
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/09/2007, 10h45

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum