Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 10 sur 13 DébutDébut ... 5 8 9 10 11 12 ... FinFin
Résultats 109 à 120 sur 147

qui a dit confiance.

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #109
    Membre Junior Avatar de Smilie07
    Ancienneté
    juillet 2005
    Messages
    228
    Voir Le Poste "qui A Dit Confiance"
    Dernière modification par Smilie07 ; 19/10/2005 à 00h26.

  2. #110
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    Oh ! Etonnant non ?
    C'est très grave à mon sens, peu importe la somme, c'est même un délit.
    Cordialement.

  3. #111
    Membre Junior Avatar de Smilie07
    Ancienneté
    juillet 2005
    Messages
    228
    bonsoir à tous,

    la patrone est ses termes ou CDD imprécis me donne l'envie ...............

    un rapport (14/10/2005) de la mutuelle obligatoire pour les coiffeurs m'a été communiqué sur ma demande :

    les retenues sur salaire de Mme smilie par l'employeur pour les mois de 09/ 10/ 11/ 12/ 2002, ne correspondent pas a une période de couverture en contrat collectif coiffure, et n'ont pas été facturé par la mutuelle, ni encaissé.Il semblerait que ces sommes doivent être remboursées par l'employeur.

    cotisations prélevés sur salaire et non reversés à la mutuelle, 2 ans que l'employeur me certifie que la mutuelle a tort

    aujourd'hui, avec le rapport de la mutuelle, histoire sans parole
    pour une sommes de 53 euros, l'employeur me prouve, encore une fois que j'ai eu et fais confiance en une personne malhonnête

  4. #112
    Pilier Cadet Avatar de Obby
    Ancienneté
    septembre 2005
    Localisation
    Sud Est
    Messages
    768
    Exact Smilie mais ca ne change pas le probleme ...
    Neanmoins reclamezlui ces 50 E, par RAR, ce qui detendra surement votre patrone

    Le plus grave ce n est pas qu elle ait prelevé, c est que pendant cette periode vous pensier etre couverte!

  5. #113
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    La détention de prélèvements sociaux sans reversement est cependant un délit, peu importe la somme.
    Cordialement.

  6. #114
    Membre Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    137
    Bonjour,

    il est assez clair que Smilie considère que le respect de la parole donnée prime.

    Néanmoins et sans dédouaner sa patronne, j'ai cru comprendre que celle-ci rapportait à un groupe et devait donc peut-être rendre elle-même des comptes : pas toujours facile dans ces conditions de respecter la morale.

    Smilie peut également changer d'avis entre sa décision de 2002 de s'installer et sa situation en 2005 et la patronne peut miser dessus.

    A priori dans cette histoire, ce sont surtout les non dits qui sont mal vécus (la relation n'est pas franche).

    Quoiqu'il en soit, cette situation m'amène à me (vous) poser une question :

    Q : Sachant qu'un congé parental se prend par tranche d'1 an (2 renouvellements possibles pour arriver aux 3 ans), quelle autre possibilité contractuelle avait l'employeur pour couvrir la totalité de l'absence et uniquement celle-ci (absence initialement d'un an, puis de 2 ans, puis de 3 ans) ?

    Par ailleurs, je croyais qu'il fallait reprendre un minimum d'activité avant de bénéficier d'un second congé parental (ou alors c'est juste pour percevoir les indemnités) ?

    Bonne journée à toutes et tous.

    Olivier

  7. #115
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    L'employeur est le salon de coiffure d'après le contrat et donc c'est la patronne qui est responsable, peu importe qu'il fasse partie d'un groupe sous un statut que l'on ne connaît pas.

    Puisqu'il d'agit d'un deuxième enfant, il y a eu entre les deux congés parentaux un congé maternité. Si on se met aussi à s'embrouiller en voulant contrôler la validité du congé parental... je suppose que la Sécurité Sociale s'en est chargée.
    Cordialement.

  8. #116
    Membre Junior Avatar de Smilie07
    Ancienneté
    juillet 2005
    Messages
    228
    j'ajoute des précisions :

    1 je n'ai jamais changé d'avis sur mes projets de coiffeuse à domicile pour cela les sujets de conversations avec les clientes du salon sur mon installation sont trés fréquentes.

    2 j'aurai du être mise au courant, dés l'entretien avant l'embauche, sur la difficulté de prévoir la date de fin de contrat, mais il me semble que les avenant ne sont pas fait pour les chiens. aprés de nombreux messages, j'ai cru comprendre, qu'il aurai été possible pour l'employeur de me faire un avenant à chaque changement de situation de l'employée remplacée.

    3 sur le second congé parental, je n'ai aucunes informations pour savoir si oui ou non elle est en régle.

    4 il est clair que l'employeur étant parfaitement au courant de mes projets, a fait en sorte que le contrat tourne à son avantage.

    Je peux vous dire, que depuis février le souci de devoir sortir la prime de précarité au retour de l'employée, n'a pas été facile à géré, jusqu'au jour ou l'employée a envoyé sa lettre pour avertir la prolongation de son congé parental, là soulagement pour l'employeur, jusqu'à me dire avec le sourire
    "" nous ne sommes pas mariée, je ne te retiens pas tu peux partir"" lorsque je lui rappelle mon projet coiffeuse à domicile

  9. #117
    Membre Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    137
    Bonjour PM34,

    je suis pleinement d'accord : le groupe n'a pas d'incidence sur le traitement juridique. Mon propos était plus de tempérer les attaques : il y a beaucoup de gens honnêtes qui ont parfois un comportement malhonnête, ça ne les excuse pas pour autant mais de là à les clouer au pilori.

    Il y a quelques années ma direction (de l'époque) m'a demandé de mettre fin en période d'essai sans motif valable au contrat de travail que je venais de faire à un employé. Cet employé avait engagé des frais pour venir travailler avec moi et devant le refus de ma direction, je lui ai remboursés sur mes deniers personnels. J'ai également démissionné quelques mois après (j'avais pris cette situation comme une marque de défiance). Néanmoins, j'ai exécuté la demande de ma direction.Est-ce que ça fait de moi quelqu'un de foncièrement malhonnête ?

    Concernant la question du congé parental, le problème de Smilie découle bien de la succession de ces 2 congés parentaux, non ? J'imagine également que d'autres problèmes peuvent en découler pour le salarié en congé parental comme pour l'employeur (évolution / maintien des compétences pendant 6 ans par exemple). La question ne me semble donc pas anodine.

    Avez-vous une idée par rapport à mon autre question : quelle autre possibilité pour l'employeur qu'un CDD à terme "imprécis" ?

    Merci.

    Olivier

  10. #118
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Il n'est quand même pas tout à fait honnête ou même carrément malhonnête de dire que des retenues sur salaire étaient justifiées alors qu'elles n'ont jamais été reversées.

    Comparaison n'est pas raison. Et ce que vous expliquez sur votre propre cas n'a rien à voir.

    Les questions que vous soulevez sur la formation éventuelle n'a rien a voir non plus avec la validité du congé parental.

    Pour répondre en même temps à smilie, l'employeur pouvait faire des contrats à terme fixe pour absence et sans possibilité de prolongation et donc en refaire un pour chaque motif d'absence sans avoir à respecter une quelconque période de carence mais ça n'a pas été le cas et elle n'avait donc pas à faire des avenants sur ce point.

    J'essaie d'exprimer présentement des points juridiques et pas des sentiments.
    Cordialement.

  11. #119
    Membre Junior Avatar de Smilie07
    Ancienneté
    juillet 2005
    Messages
    228
    pm
    en connaissant mes projets, l'employeur (si employeur honnête) aurai du faire plusieurs contrats, pour éviter se conflit aujourd'hui.

  12. #120
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Oui, elle aurait dû, mais rien ne l'y obligeait et maintenant en plus elle dit qu'elle n'était pas au courant. Comment prouver ?
    J'ai déjà dit que pour moi, le contrat n'avait pas été exécuté de bonne foi... mais ce n'est pas moi qui juge et les décisions de justice sont parfois aléatoires.
    Cordialement.

Discussion fermée
Page 10 sur 13 DébutDébut ... 5 8 9 10 11 12 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. avocat qui ne dit rien
    Par Wonderboy dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/07/2010, 19h13
  2. Avocate qui dit de faire un truc contraire à la législation !!
    Par colom dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 12
    Dernier message: 21/12/2009, 22h51
  3. Annuaire professionnel : qui ne dit mot consent ?
    Par Vanille dans le forum Entreprise
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/08/2009, 23h17
  4. auprès de qui vérifier ce que nous dit le syndic?
    Par Doniafree dans le forum Immobilier
    Réponses: 6
    Dernier message: 24/11/2006, 09h29

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum