Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 22 sur 22

Période de souplesse dans contrat d'intérim

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #13
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Ok, donc ceci confirme l'interprétation comme quoi l'avenant sert à fixer la date réelle de fin de contrat dans le cadre de la souplesse ce qui peut être une information utile. Alors avec la précarité et l'ICP, bonnes vacances...

  2. #14
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    8
    Ben c'est raté pour le repos.
    Ils ne se sont pas génés pour me faire un autre avenant pour me prolonger d'1 mois.
    Et le fond du problème c'est bien la prime de précarité (et la quantité de travail aussi).
    Vu qu'il y a possibilité d'embauche en CDI à la fin de ce contrat et que les RH ne sont pas fichus de boucler un dossier dans les temps, ils se servent de cette période pour faire coincider la fin de la mission d'intérim avec le début du CDI pour ne pas verser la précarité.

    Petite question: si je refuse l'embauche, ai-je droit à la précarité?

  3. #15
    Pepelle
    Visiteur
    Que vous refusiez ou acceptiez ce CDI, la prime de précarité saute ( sauf si le cdi ne suit pas immédiatement la fin de votre ctt )

  4. #16
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    8
    Donc pour résumer: l'employeur propose l'embauche, vire le salarié pendant la période d'essai et n'a donc jamais à payer la précarité.
    De plus, l'employeur peut faire à peu près ce qu'il veut pendant plus de 2 mois et demi avec le spectre de la prime qui saute (qui représentera 1,7 mois de salaire dans mon cas). D'ailleur, cette prime est elle là pour compenser la précarité à venir ou la précarité passé?
    Je crois que l'intérim commence à sérieusement m'agacer. A la base, je pensait que l'instabilité jouait dans les deux sens (pour l'entreprise et pour le salarié), mais plus ça va et plus je m'apperçois que tout est fait pour que seul l'employé se retrouve en position précaire.
    Désolé pour l'énnervement mais je fatigue. Je n'arrive toujours pas à me faire à l'idée de "perdre" cet argent alors que pendant 1 an et demi j'ai été en situation précaire.

    Encore merci pour vos réponses.

  5. #17
    Pepelle
    Visiteur
    Je crois que vous n'avez pas bien compris comment cela marche entre la boîte d'intérim et l'entreprise utilisatrice. Lorsqu'une entreprise utilisatrice recherche du personnel intérimaire, elle va négocier un tarif avec la boîte d'intérim ( salaire de l'intérimaire + coefficient de marge bénéficiaire pour la boite d'intérim) Au départ, la prime de précarité est inclus dans cette négociation, c'est à dire que ce n'est pas à la fin de la mission, que votre boite d'intérim demande en plus de l'argent à l'entreprise utilisatrice pour payer la prime de précarité.
    Donc, que l'on vous paie ou pas la prime de précarité, cela n'a aucune incidence pour l'entreprise utilisatrice car elle n'a rien à donner en plus. Celui qui est perdant de vous donner cette prime, c'est la boite d'intérim car cela rogne sur sa marge bénéficiaire.
    Donc, l'entreprise utilisatrice ne s'amuse pas à proposer de faux cdi ( je pense que c'est ce que vous pensez en parlant de période d'essai cassé de suite par l'entreprise utilisatrice) car elle n'y a aucun intérêt financier
    Dans cette optique, j'ai connu des entreprises utilisatrices qui proposaient un cdi quelques jours après la fin du ctt et ainsi la boite d'intérim devait payer la prime de précarité à l'intérimaire.
    Vous devriez expliquer à l'entreprise utilisatrice que vous avez une grosse prime de précarité en jeu et que donc, cela serait bien qu'elle ne vous mette en cdi qu'après avoir laissé passé quelques jours à la fin du cdd. De toute façon, cela ne coûte rien à l'entreprise utilisatrice de le faire car financièrement, je répète, elle ne donnera pas d'argent supplémentaire à la boite d'intérim pour la prime.En plus, quelques jours suffisent ( si vous finissez un vendredi soir, le cdi peut commencer le mardi ou mercredi puisque pour ne pas avoir la prime, il faut que le cdi suive IMMEDIATEMENT la fin du ctt; donc 24 h de battement et c'est bon !)

  6. #18
    Pm34 (exclu du forum)
    Visiteur
    Bonjour,
    Je confirme que l'entreprise de travail temporaire ne facture pas en plus la prime de précarité. Les "tarifs" sont négociés préalablement à la "mise à dosposition" et n'augure pas de la suite... sauf au contraire que les E.T.T. sont maintenant qualifiées pour le recrutement de personnel à l'embauche.
    Donc, s'il y a embauche à l'issue de la missio, elle y gagne sauf qu'elle peut perdre un salarié temporaire potentiel... J'espère avoir été compréhensible.
    Maintenant les ETT sonr aussi habilitées pour proposer des salariés en embauche directe... et ça peut changer les rapports sociaux et commerciaux.
    Cordialement.
    Dernière modification par Chiyoko ; 08/10/2005 à 21h44.

  7. #19
    Biniou
    Visiteur
    Citation Envoyé par mehatenduque
    Vous trouverez des infos générales ici, vous pourrez mieux nous expliquer les contradictions que vous pourriez y trouver en rapport avec votre situation personnelle.
    http://prudhommesisere.free.fr/contr...htm#renouvelle
    Bonjour MEH,

    Il faut être très prudent dans la consultation du site que tu mentionnes.
    En effet, il émane d'une centrale syndicale bien connue, qui dans les infos qu'elle communique sur ce site s'éloigne parfois du CT,en conseillant selon son interprétation des textes et non selon leur application stricte.

    J'ai eu l'occasion de le vérifier notamment dans les infos communiquées concernant le conseiller assistant le salarié lors de l'entretien préalable, ce qui a entrainé une procédure un peu ''folklorique''. ( même si j'apprécie par ailleurs le folklore comme tu le sais )

    Amicalement.

  8. #20
    Pepelle
    Visiteur
    Intéressant ce que vous dites là Biniou, car j'avoue que ce site est dans mes favoris sur mon ordi.

  9. #21
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Citation Envoyé par Biniou
    Bonjour MEH,

    Il faut être très prudent dans la consultation du site que tu mentionnes.
    En effet, il émane d'une centrale syndicale bien connue, qui dans les infos qu'elle communique sur ce site s'éloigne parfois du CT,en conseillant selon son interprétation des textes et non selon leur application stricte.

    J'ai eu l'occasion de le vérifier notamment dans les infos communiquées concernant le conseiller assistant le salarié lors de l'entretien préalable, ce qui a entrainé une procédure un peu ''folklorique''. ( même si j'apprécie par ailleurs le folklore comme tu le sais )

    Amicalement.
    C'est vrai que je ne prend personnellement pas pour argent comptant les "infos engagées", je recoupe avec d'autre sources avant de me faire une idée, c'est pourquoi j'invitais le posteur à revenir avec des questions sur lesquelles il aurait pu s'orienter, les sites des boites d'intérim sont parfois bien documentés également et c'est vraiment leur secteur d'activité, la connaissance juridique doit être plus spécialisée.
    Mais ce site a également des infos intéressantes qui sont pertinentes et le boulot accompli par une bénévole est une tâche difficile.
    Mais en effet rien n'empêche qu'on puisse voir des juristes ou avocats très folkloriques jusque dans leurs approches de leurs dossiers. Biniou si tu dispose d'un bêtisier des situations ou paroles prononcées à l'oral que tu as pu voir au cours de ta carrière, je suis sur qu'il y a matière à écrire un bouquin pendant tes vieux jours.
    Tu peux nous en citer quelques une dans le salon privé?
    Mehatenduque
    Contributeur majeur mais jamais vacciné contre l'erreur, la [bêtise], ni l'humour, quand ce vaccin existera ,merci de m'en faire part, je transmettrai aux autres majeurs

  10. #22
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    8
    Suite aux mails de pepelle et de pm34:
    Je savais ces points que vous soulignez, (avant de poster j'avais fait quelques heures de recherches sur le forum) même si grace à vous je comprends plus précisément les choses. Seulement dans la boite ou je suis, les RH refusent de faire ce délai entre fin de ctt et début de cdi (dixit les RH eux-mêmes). Je ne sais pas pourquoi ils font de la sorte, mais en conjecturant un peu, je pense qu'il s'agit d'un accord entre boite utilisatrice et boite d'intérim pour faire baisser les tarifs lors des négociations.
    En ce qui concerne les "faux CDI", vous avez raisons c'est ce à quoi je pensais. Je ne sais pas dans quel cas cela pourrait se passer mais en tout état de cause cela est possible.

Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Intérim et période de souplesse
    Par GeoTrouvePas dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/12/2010, 00h07
  2. période de souplesse d'un contrat d'intérim...
    Par inrérimaire dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/12/2010, 19h33
  3. Période de souplesse interim
    Par Sab75 dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/07/2009, 19h23
  4. Periode de souplesse dans un contrat d'interim
    Par Elianef dans le forum Travail
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/10/2006, 10h09
  5. Période de souplesse, intérim
    Par Dawn dans le forum Travail
    Réponses: 10
    Dernier message: 20/10/2005, 14h53

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum