Mise en demeure avec VosLitiges
Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Résultats 13 à 17 sur 17

licenciement en Cdd, problème

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #13
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Moi aussi, mais je peux toujours voir rapidement mon IRISNETTE préférée

  2. #14
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    " mais évidement que verbalement, pas de trace écrite comme pour son autre affirmation « Nous vous avions déjà mis en garde à de multiple reprise ».

    Si ces mises en garde n'ont jamais été actées par écrit , il faudra plaider la tolérance des absences.

    Du 22 Août au 22 Septembre l'employeur n'a pas agi et subitement ce qu'il a toléré sans réaction , le 12 septembre devient une faute grave , d'une importance telle qu'elle ne permet pas de maintenir le contrat de travail.

    La cause réelle et sérieuse pourquoi pas? mais en ce qui concerne la gravité de la faute elle me semble contestable, hors pour mettre fin à un contrat cdd ,il faut que le caractère grave soit reconnu.

    Cette gravité pourrait être prouvé si l'employeur apporte la preuve que vous ayant plusieurs fois averti, vous avez persisté dans votre attitude

  3. #15
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Bonjour Jean-louis Je vous suis parfaitement sur ce raisonnement, d'autant que si il a prévenu par téléphone le matin aux absences citées précedentes il aura une corde de plus à son arc en demandant à son opérateur un relevé pour ce N°
    voire si il dispose de facture détaillées, cependant si les reproches lui ont été faites devant témoins...CQFD, mais il faut qu'il nous fournisse toutes les infos pour émettre une supposition possible quand à ses chances.
    Cordialement.

  4. #16
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    septembre 2005
    Localisation
    puteaux
    Messages
    5
    Bonjour, et merci de votre intéressement.

    Je vais essayer de vous répondre sur les quelques points que vous avez soulevé.

    - je n'ai jamais eu d'avertissement ou mise en garde ou rappels par écrit auparavant.
    - Il n’y a pas d’enregistrement des horaires de travail
    - Mes (ex) collègues n’arrivent pas et ne partent pas à heure fixe. Les heures de travail réelles sont 9h30 13h – 14h 18h. Mais comme déjà d’écris, la petite taille de l’entreprise fait qu’une certaine liberté était toléré sur le 10h puisse que nous finissions régulièrement vers 18h30 voir plus si cela le nécessitait sans jamais comptabilisé d’heures supplémentaires sur les fiches de paie car il n’y a pas d’enregistrement des heures de travail.
    - La seul absence prévenu par téléphone porte sur le lundi 29 août, mais c’est un appel émis en Belgique avec mon téléphone portable français, et les seules détail de ma facture correspond à un temps de la communication passer sur un réseau étranger. Les autres (sauf la première qui a été évidement expliquer à mon retour) avaient été prévenu verbalement les vendredis.

    Vous parlez de tolérance des absences, et effectivement j’ai l’impression de mettre fait piéger par cela.

    Quand il écrit « perturbent le bon fonctionnement de l’entreprise » c’est sa tolérance envers moi qui créa une jalousie de la part des autres collègues. Je mangeais au resto avec lui à midi, je lui rapportais des cartouches de cigarette de Belgique, nous parlions de « voiture » (mes autres collègues sont féminines).
    Leur soulèvement le lundi 12 septembre « pouquoi lui et pas nous » l’entraîna vers cette décision. Mais pour faute grave il lui fallais écrire sur le licenciement « Vous n’avez jamais daigné ni prévenir de ces retards et absences, ni fournir d’explication et encore moins de justificatifs, ni même vous excuser » ce qui me dégoûte le plus car il connaissait ma situation personnel qu’il n’approuvait certainement pas comme tout patron mais qu’il contournait par « tant que le travail est fait ».
    Mon erreur également fut de lui dire que je comptais bien retrouver ma compagne à la fin de mon contrat. Notre collaboration du coup n’avait plus d’intérêt, et je le soupçonne maintenant d’avoir mûrement réfléchie car il a embauché une personne plus compétente pour me remplacer, chose qu’il n’aurai pas pu se permettre économiquement si j’étais toujours en place.

    Je conçois que je ne suis pas tout rose dans cette histoire, mais ma bonne conscience professionnelle ne m’aurait pas conduit ou j’en suis si j’avais reçu des avertissements claire de licenciement. Mes excuses par lettre AR avant et après l’entretien confirme ma prise de conscience de la situation que je n’avais pas vu venir.

    Lui de son coté n’est pas irréprochable non plus, nous travaillons sur des logiciels cracker, je me déplaçais avec mon véhicule pour des rendez-vous clients alors que mon lieu de travail dans mon contrat est au siége social.

    Question : si je signe mon solde de tout compte est-ce que cela confirme que je suis d’accord avec sa lettre de licenciement.

    Témoin d’une fourberie, je sais maintenant que je ne me ferai plus prendre… le copinage dans le secteur de la communication n’est qu’une façade de décontraction car elle reste néanmoins régie par le code du travail.

    En vous gratifiant de toute mon amitié, jerome

  5. #17
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    "nous travaillons sur des logiciels cracker"

    C'est un moyen de pression pour négocier , vous avez l'agence de protection des logiciels qui serait intéressée par l'information, mais pas un moyen de droit
    pour contester votre licenciement.

    "Il n’y a pas d’enregistrement des horaires de travail"

    donc en principe l'employeur étant en infraction, ne peut tirer conséquence de ce fait pour sanctionner.

    "Mes excuses par lettre AR avant et après l’entretien confirme ma prise de conscience de la situation que je n’avais pas vu venir."

    C'est aussi une reconnaissance des faits.

    "si je signe mon solde de tout compte est-ce que cela confirme que je suis d’accord avec sa lettre de licenciement."

    Non, pas avec les motifs, ça atteste que vous avez reçu un paiement des sommes figurant sur le solde. Par précaution, même si c'est plus d'une grande nécessité, signez en indiquant " sous réserve des mes droits ,passés, présents et à venir" , ça ne coute rien.

Discussion fermée
Page 2 sur 2 DébutDébut 1 2
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Problème avec CDD
    Par Madichou dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 06/07/2010, 06h37
  2. Probleme avec un CDD
    Par 01ness dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/08/2008, 11h06
  3. probleme CDD
    Par Karim350 dans le forum Travail
    Réponses: 66
    Dernier message: 14/10/2007, 17h04
  4. licenciement cdd
    Par Samulator dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/06/2007, 11h28
  5. CDD licenciement :
    Par Anderen dans le forum Travail
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/09/2006, 00h53

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum