Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 3 sur 4 DébutDébut 1 2 3 4 FinFin
Résultats 25 à 36 sur 41

contrôle des chômeurs et cotisations

Question postée dans le thème Organismes Sociaux sur le forum Travail.

  1. #25
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Et vous semblez oublier les placardisation qui sont au moins aussi courantes dans la fonction publique que dans le privé.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  2. #26
    Membre Sénior
    Ancienneté
    avril 2004
    Messages
    342
    Citation Envoyé par jexp
    démission pour convenance personnelle. .
    dans le prive demission pour suivre le conjoint = indemnité chomage (fonctionnaire = rien et perte de tout si pas 15 ans de cotisations retraite !)
    dans le privé demission car mutation poste à 450 kms = indemnité chomage (fonctionnaire = rien et perte de tout si pas 15 ans de cotisations retraite !)

    ma mutation dans les bouches du rhone n'a pas été une promotion, je n'ai pas changé de statut, rien, meme salaire ! il n'y a que dans le privé ou mutation = promotion !

    chez nous promotion (et donc je le reconnais : augmentation de salaire) = concours (donc sacrifice sur temps perso parce qu'un concours il faut le preparer en plus de son temps de travail ! et je ne parle pas de concurence dans ma matière c'est 1 place pour 300 candidats au niveau nationnal donc encore mutation quelquepart en France !)

  3. #27
    Washi
    Visiteur
    Citation Envoyé par Marsu
    Par ailleurs, jexp, j'aime bien être mystique. Ca laisse unpeu d'idéalisme aussi, chose nécessaire pour rêver et donc avancer et construire dans une vie.
    Je vous autorise même à parler de naïveté sans que cela ne me gêne le moins du monde. Au contraire, je revendique cette naïveté dans le sens éthymologique (et pas éthylique, je précise), à savoir cette capacité à s'étonner de choses simples.
    Alors là je vous suis. Nous sommes en parfaite communion, et je me retrouve dans vos propos. Dès que la réalité s’impose, je me réapproprie cette naïveté pour continuer le chemin en toute sérénité.

  4. #28
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Citation Envoyé par jexp
    Vous êtes un mystique ! Ouvrez les yeux !
    Jexp bonjour,

    Malgré tout le respect que je vous dois au vu des contributions éclairées que vous avez apportées dans d'autres sujet, il me semble peu correct de ne pas répondre aux questions qui vous sont posées (on pourrait en déduire que vous souhaitez ignorer le débat qui va s'ensuivre) Traiter Marsu de mystique, même si il le revendique quand à sa philosophie personnelle, les réponses qu'il produit sont elles fondées et judicieuses.


    Si vous êtes juriste, vous êtes d'une manière certaine un piètre expert de la socio-économie, si vous jalousez les fonctionnaires, pourquoi n'avez-vous pas intégré ce corps? je vous précise que je suis dans le secteur privé.
    Cependant, il faudrait remonter l'histoire sociale de ce pays pour mieux que vous puissiez comprendre dans quel monde nous vivons. Sachez que le syndicalisme était il y a quelques dizaines d'années, surtout alimenté par les ouvriers en fort nombre à l'époque industrielle et les fonctionnaires, le syndicalisme existe aussi chez le patronat, ces structures de dialogue ont fait de notre pays ce qu'il est au niveau de son modèle social chacun tente de préserver avec divergences bien entendu ce dernier, croyez-vous que de tenter de créer des divergences entre les salariés soit positif?
    Du fait de la désindustrialisation, le syndicalisme reste majoritairement cotisé par les fonctionnaires.
    Quand à la sécurité d'emploi qu'elle procure c'est une compensation, sachez que dans les années 60 le salarié privé pouvait avoir un salaire de 30% inférieur que dans le privé, certains ont choisi des avantages par rapport à d'autre, aujourd'hui la donne n'est plus la même j'en conviens.
    Mais les fonctionnaires sont en diminution constante de par la libéralisation des services publics signée au niveau européen, qui se traduit aujourd'hui par une privatisation rampante, d'emplois contractuels et d'embauches sous statut privé au sein de ces administration. De plus, de nombreux corps sont démenbrés avec soit la possibilité de se retrouver dans une région éloignée, soit de se réorienter dans le privé ou dans les collectivités territoriales. Le statut de fonctionnaire n'est pas forcément une panacée, les salaires (hors cadres d'un niveau élevé) sont toujours comparables mais en perte constante de pouvoir d'achat comparé au privé, les retraites s'équilibrent entre les 2 régimes, les contraintes statutaires ne sont pas discutables et le droit social privé n'est pas applicable, quand à la productivité est de plus en plus exigée.
    Cependant encore, les fonctionnaires sont des consommateurs et des cotisants qui alimentent notre économie intérieure et permettent de créer des emplois dans le privé ne l'oubliez pas.
    En bref, je ne vois qu'une jalousie mal fondée dans vos petites phrases qui elles sont "Mystiques" et lâchement ciblées puisque vous n'exprimez pas clairement vos attaques
    Comprenez qu'un pays c'est une chaine interactive de citoyens, les concours ne sont pas réservés à certains ou a d'autres.
    Cordialement.
    Dernière modification par Mehatenduque ; 20/09/2005 à 11h57.

  5. #29
    Pilier Junior
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    1 600
    "Quand on connaît le déficit astronomique de l'Assedic , et les prochaines négociations à venir il m'étonnerait que la situation perdure."

    Il faudrait aussi s'attaquer à la gestion de l'assedic et à ses coûts. Est il normal par exemple que l'assedic réserve un budget pour financer des associations qui n'on pas de rapport avec sa mission? ou va l'argent des pénelités "Delalande"?

    "
    Ainsi, les choses sont simples : Si je cotise 6 mois, j'ai droit à 7mois d'allocations, 12 mois de cotisation = 10 mois d'indemnité, etc..."

    c'est pas si simple car avec un tel raisonnement le système pourrait être dévié " j'ai travaillé 6 mois, j'ai droit à 7 mois "d'indemnisation" je fais rien je touche 70% de mon salaire net. Tout le monde agissant de la sorte le système craquerait vite, il est donc nécessaire de contrôler que l'assurance chomage rémunère bien "un accident de l'emploi, une perte involontaire, et le maintien involontaire dans cette situation de non emploi.

    Tout dépend comment est effectué ce contrôle et les limites de ce contrôle. Si comme on le pressent dans certains discours politique ce controle autoritairement doit permettre de diminuer les statistiques du chômage , en imposant des mesures autoritaires de retour à l'emploi sous menace de suppression de l'indemnisation on peut s'inquiéter .

    " En effet, nous avons affaire là à une assurance dont les modalités sont définies au départ. Et il faut la voir comme telle. Ce n'est pas une aumone, mais une indemnité qui est bien due"

    Tout à fait d'accord, dès lors que la personne qui la touche comme toute assurance subie involontairement le préjudice pour lequel elle est assurée.

    "Ne pensez vous pas que parrallèlement au contrôle des chômeurs, il faudrait d'abord contrôler d'un peu plus près les sociétés frauduleuses qui déposent le bilan une fois, deux fois, trois fois, en considérant ce processus comme un "mode de gestion", et qui consiste purement et simplement à être exonéré de toutes cotisations sociales ?

    On renflouerait du même coup les caisses de la Sécurité Sociale et celles de l'UNEDIC !

    Qu'en pensez vous "

    Un controle sur les sociétés serait aussi nécessaire . Pourquoi comme pour la cotisation "accident du travail" des sociétés , ne pas prévoir une cotisation plus forte Assedic pour les employeurs qui "dégraissent" pour raisons souvent boursières , ou rentabilité "financière" à court terme ?

    D'autre part il faudrait systématiser dans les décisions de justice lorsque le licenciement est déclaré sans cause réelle et sérieuse, le remboursement aux assédics des indemnités versées aux salariés, ( pas limité à 6 mois) sans que l'assedic le demande, et versement automatique aux assedics de ces sommes récupérées par le greffe .

    "il ne faut pas oublier ceux à qui on ne propose rien... Personnellement, il m'est arrivé de faire 6 mois de chômage sans aucune proposition d'emploi par l'ANPE et de trouver un nouveau job par l'intermédiaire du site de l'ANPE... Le fait de savoir que j'aurai pu être radié pour ne pas avoir accepté un poste proposé par leurs services m'a fait rire jaune."

    Oui, c'est tout le problème, il faudrait obliger l'ANPE à faire plusieurs offres dans des emplois équivalents , et si il y a plusieurs refus dans des emplois équivalents ,alors envisager une radiation qu'après notification et que l'intéressé ait pu s'exprimer .

  6. #30
    Washi
    Visiteur
    Citation Envoyé par castille
    dans le prive demission pour suivre le conjoint = indemnité chomage (fonctionnaire = rien et perte de tout si pas 15 ans de cotisations retraite !)
    dans le privé demission car mutation poste à 450 kms = indemnité chomage (fonctionnaire = rien et perte de tout si pas 15 ans de cotisations retraite !)

    ma mutation dans les bouches du rhone n'a pas été une promotion, je n'ai pas changé de statut, rien, meme salaire ! il n'y a que dans le privé ou mutation = promotion !

    chez nous promotion (et donc je le reconnais : augmentation de salaire) = concours (donc sacrifice sur temps perso parce qu'un concours il faut le preparer en plus de son temps de travail ! et je ne parle pas de concurence dans ma matière c'est 1 place pour 300 candidats au niveau nationnal donc encore mutation quelquepart en France !)
    En disant démission vous n’étiez pas visée !
    Simplement, il est inconvenant de ne faire ressortir que les désavantages sans en souligner les acquis. Il faut avoir le courage de ses convictions. Quand on n’est pas content on s’en va et on assume ! C'est de plus en plus rare, on attend tout de l'autre, sous entendu de la société.

  7. #31
    Washi
    Visiteur
    Citation Envoyé par mehatenduque
    Jexp bonjour,

    Malgré tout le respect que je vous dois au vu des contributions éclairées que vous avez apportées dans d'autres sujet, il me semble peu correct de ne pas répondre aux questions qui vous sont posées (on pourrait en déduire que vous souhaitez ignorer le débat qui va s'ensuivre) Traiter Marsu de mystique, même si il le revendique quand à sa philosophie personnelle, les réponses qu'il produit sont elles fondées et judicieuses.


    Si vous êtes juriste, vous êtes d'une manière certaine un piètre expert de la socio-économie, si vous jalousez les fonctionnaires, pourquoi n'avez-vous pas intégré ce corps? je vous précise que je suis dans le secteur privé.
    Cependant, il faudrait remonter l'histoire sociale de ce pays pour mieux que vous puissiez comprendre dans quel monde nous vivons. Sachez que le syndicalisme était il y a quelques dizaines d'années, surtout alimenté par les ouvriers en fort nombre à l'époque industrielle et les fonctionnaires, le syndicalisme existe aussi chez le patronat, ces structures de dialogue ont fait de notre pays ce qu'il est au niveau de son modèle social chacun tente de préserver avec divergences bien entendu ce dernier, croyez-vous que de tenter de créer des divergences entre les salariés soit positif?
    Du fait de la désindustrialisation, le syndicalisme reste majoritairement cotisé par les fonctionnaires.
    Quand à la sécurité d'emploi qu'elle procure c'est une compensation, sachez que dans les années 60 le salarié privé pouvait avoir un salaire de 30% plus élevé que dans le privé, certains ont choisi des avantages par rapport à d'autre, aujourd'hui la donne n'est plus la même j'en conviens.
    Mais les fonctionnaires sont en diminution constante de par la libéralisation des services publics signée au niveau européen, qui se traduit aujourd'hui par une privatisation rampante, d'emplois contractuels et d'embauches sous statut privé au sein de ces administration. De plus, de nombreux corps sont démenbrés avec soit la possibilité de se retrouver dans une région éloignée, soit de se réorienter dans le privé ou dans les collectivités territoriales. Le statut de fonctionnaire n'est pas forcément une panacée, les salaires (hors cadres d'un niveau élevé) sont toujours comparables mais en perte constante de pouvoir d'achat comparé au privé, les retraites s'équilibrent entre les 2 régimes, les contraintes statutaires ne sont pas discutables et le droit social privé n'est pas applicable, quand à la productivité est de plus en plus exigée.
    Cependant encore, les fonctionnaires sont des consommateurs et des cotisants qui alimentent notre économie intérieure et permettent de créer des emplois dans le privé ne l'oubliez pas.
    En bref, je ne vois qu'une jalousie mal fondée dans vos petites phrases qui elles sont "Mystiques" et lâchement ciblées puisque vous n'exprimez pas clairement vos attaques
    Comprenez qu'un pays c'est une chaine interactive de citoyens, les concours ne sont pas réservés à certains ou a d'autres.
    Cordialement.

    La chronologie des post et le silence apportent une réponse ! Prenez du temps pour lire attentivement ça vous évitera de porter un jugement hâtif et infondé.
    Dernière modification par Washi ; 20/09/2005 à 13h17.

  8. #32
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Je ne suis pas modérateur, mais bon, ça serait bien que le ton ne monte pas dans cette discussion, vous ne croyez pas?
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  9. #33
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Un silence teinté de mysticisme? Pour un juriste, vous manquez singulièrement d'argumentation et vous vous portez juge de la manière dont sont lues vos interventions, vous devriez en exprimer les contradictions si vous êtes un juriste averti répondre, à moins que vous ne soyez limité?
    --------
    Entièrement d'accord, j'ignorerais le mépris par l'indifférence!
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 21/09/2005 à 11h40. Motif: fusion de deux messages en un seul

  10. #34
    Washi
    Visiteur
    Citation Envoyé par Marsu
    Je ne suis pas modérateur, mais bon, ça serait bien que le ton ne monte pas dans cette discussion, vous ne croyez pas?
    Encore un fois je vous rejoins. Le discours devient inutile et inconséquent. Aussi de ce pas, je retourne vers la naïveté pour assurer la sérénité !

  11. #35
    Membre Junior Avatar de Xstech
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    202
    Bonjour.

    Concernant les fonctionnaires, j'aimerais rajouter une chose.
    Je suis dans la fonction publique et plus particulièrement à la DGCP (Direction Générale de la Comptabilité Publique) en tant que catégorie C.
    Je ne peut me plaindre de ma situation car sécurité de l'emploi (pour l'instant). Mais en se qui concerne la fiche de paye,étant au troisième échelon voici les montants (il n'y a pour moi rien à cacher, je l'ai sous les yeux) :
    traitement brut : 1 230 euros
    primes et indemnité diverses : 400 euros
    déductions sur cotisations diverses : 300 euros
    Total salaire net : 1 330 euros
    Je ne critique pas mon salaire car je sais que d'autres fonctionnaire gagne encore moins que moi.
    Pour le calcul de la retraite, seul le brut est pris en compte (peut-etre quelque prime selon inclus plus tard), donc 70% du brut, ca fait pas lourd.

    Bref revenons à nos moutons et au contrôle des chômeurs, avant que je sois "privilégier", j'ai cotoyé des connaissances ou amis qui pour un d'entre eux savait combien de jour il devait travailler dans l'année pour bénéficier du chomage et il s'y tenait a ce nombre de jour, d'autres préférent ne pas travailler et toucher le rmi car l'ensemble des aides, prestations sociales et secours d'urgence du département versés en complément de ce rmi peuvent atteindre le montant que vous toucheriez en allant bosser donc dans la logique pourquoi ce priver, pour preuve, la compagne de mon cousin a profité, si on peut appeler cela profiter, pendant plus d'une année et demi des minima sociaux. Et ce phénoméne n'est pas marginal.
    Pourtant je ne suis pas pour lui, mais ce qu'à dit Sarko sur le fait que le travail devrait être mieux rémunéré par rapport au cumul des minima sociaux est tout à fait exact je pense.

    C'est pour cela que j'ai une proposition pour le chômage (je ne me prends pas pour un messie) à vous soumettre. Au lieu de radier les chomeurs des listes, et donc de diminuer les stats du nombre de chomeurs en France, on parle ces temps ci des postes à pourvoir au nombre de 500 000 ne trouvant pas preneurs (salaires trop faibles, pénibilité du travail ou tout simplement rapport salaire travail/chomage trop proche de 1) et des pénalités suite à plusieurs refus de propositions. Je suis d'accord sur le dernier point mais avec une proposition supplémentaire : la personne qui n'acceptera pas un ou plusieurs postes sera pénalisé sur ses prestations mais celui qui accepterai un emploi bien moins payé que le montant de son chomage se verrai versé la différence chomage/salaire par les assédics pendant X mois. Je ne suis pas sure qu'en faisant le calcul, cela soit négatif pour les comptes de l'assurance chomage.
    Car une personne au chomage coute le montant de ses prestations + la non cotisation pour faire simple. Ex: 1450 + 50 = 1500 alors qu'une personne qui irait travailler pour 1100 euros (au lieu des 1450 euros du chomage) cotiserai 40 euros et couterai aux assedic (1450-1100) 350 euros au lieu des 1 450 du chomage sans parler de la différence de cotisation versée/non versée.

    Alors, je dis des betises ou cela pourrait se tenir?

    Tchao

    -XS-

  12. #36
    Pilier Sénior Avatar de Agnes1
    Ancienneté
    juin 2005
    Messages
    6 881
    C'est pour cela que j'ai une proposition pour le chômage (je ne me prends pas pour un messie) à vous soumettre. Au lieu de radier les chomeurs des listes, et donc de diminuer les stats du nombre de chomeurs en France, on parle ces temps ci des postes à pourvoir au nombre de 500 000 ne trouvant pas preneurs (salaires trop faibles, pénibilité du travail ou tout simplement rapport salaire travail/chomage trop proche de 1) et des pénalités suite à plusieurs refus de propositions. Je suis d'accord sur le dernier point mais avec une proposition supplémentaire : la personne qui n'acceptera pas un ou plusieurs postes sera pénalisé sur ses prestations mais celui qui accepterai un emploi bien moins payé que le montant de son chomage se verrai versé la différence chomage/salaire par les assédics pendant X mois. Je ne suis pas sure qu'en faisant le calcul, cela soit négatif pour les comptes de l'assurance chomage.
    Car une personne au chomage coute le montant de ses prestations + la non cotisation pour faire simple. Ex: 1450 + 50 = 1500 alors qu'une personne qui irait travailler pour 1100 euros (au lieu des 1450 euros du chomage) cotiserai 40 euros et couterai aux assedic (1450-1100) 350 euros au lieu des 1 450 du chomage sans parler de la différence de cotisation versée/non versée.
    Cette démarche elle partiellement appliquée lorsque l'on accepte un mi-temps ou si l'on travaille en interim) rajoutée à l'indemnisation. Mais elle est irréalisable sur un emploi à temps plein et surtout sur un complément de salaire. Elle ne peut l'être que sur un complément d'indemnisation.
    Je prends mon exemple : 24.400 € annuels bruts, au chômage 1152 € nets. Je retrouve un poste à 1500 e brut, soit +- 1200 euros nets. Il est évident que j'aurai accepté plus facilement ce poste, si l'on m'avait payé la différence. Sauf que :
    cela ne résoud pas le problème de fond, car :
    * job (à priori) moins interessant, retraite, maladie, éventuellement participations calculées sur la base de 1500 €
    *encouragement (c'est déjà tellement hallucinant) pour les entreprises à proposer des salaires minables et en dessous de la qualif.
    *comment expliquer (et à juste titre) ds ce cas à une éventuelle collègue, non "ancienne chômeuse", qu'elle pour le même job, percevra 1500 € seulement !
    Dernière modification par JNG Net-iris ; 21/09/2005 à 11h44. Motif: mise en forme de citation

Discussion fermée
Page 3 sur 4 DébutDébut 1 2 3 4 FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. caution chômeurs
    Par Zazadu57150 dans le forum Immobilier
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/06/2009, 22h13
  2. Obligations Chomeurs
    Par Gigi1308 dans le forum Travail
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/02/2009, 09h45
  3. aide aux chomeurs de plus de 50 ans
    Par Halias dans le forum Vie professionnelle
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/12/2008, 18h55
  4. 2 chômeurs déménagent, préavis 1 mois possible?
    Par Bubulle25 dans le forum Immobilier
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/09/2006, 20h50
  5. Location pour chômeurs
    Par Reciprok dans le forum Immobilier
    Réponses: 7
    Dernier message: 02/09/2005, 08h14

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum