Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Résultats 1 à 8 sur 8

Sos lancé ! urgence !

Question postée dans le thème Mon Employeur sur le forum Travail.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    4
    Bonjour à tous,
    Au secours, aidez-moi, je suis dans une impasse !
    Je vais tenter de faire court :
    Via une mission d'intérim de 2 mois, j'ai intégré une entreprise en CDI alors qu'on m'avait caché qu'elle était en vente (date butoir de la cession 31/12/2005).
    Ambiance et travail si dégradés quotidiennement que je prends les devants et cherche un nouvel employeur.
    Entretemps, mes supérieurs me sondent chaque semaine pour savoir si j'accepterai d'aller travailler dans un autre de leurs établissements, se trouvant à 55km de mon domicile au lieu des 25km actuels.
    Je trouve un nouveau travail et donne ma démission le 1/09 (recommandé avec AR). Je demande à ce que mon préavis soit raccourci des congés payés dûs, soit 10 jours ouvrés.
    Depuis ma démission, mes supérieurs ont une attitude tellement infecte avec moi qu'à bout de nerfs, à l'heure de mon déjeuner, je vais voir mon docteur qui m'arrête immédiatement pour 15 jours (soit jusqu'au 19) pour hypertension et stress dû à mon emploi.
    Or, aujourd'hui 9/09, je reçois une lettre en AR de mon employeur refusant de raccourcir mon préavis et m'intime l'ordre de le poursuivre jsuqu'au bout.
    Je ne veux pas rater l'opportunité de ce nouvel emploi qui correspond tout à fait à ce que je désire, je veux y être le 19 (ils m'attendent) et je ne veux surtout pas retourner dans cet enfer.
    Je fais quoi ?
    Merci d'avance de toute l'aide que vous pourrez m'apporter, merci de vos réponses que j'attend déjà...

  2. #2
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Bonjour,
    Votre employeur n'a aucune obligation d'accepter une novation unilatérale pour intégrer les CP restant à votre préavis. Il est dans son droit. Celà dit en bref et pour faire rapide, il pourra vous réclamer un préjudice équivalent à la valeur de vos CP et correspondant à la partie du préavis non effectué. Mais votre contrat n'est pas rompu à cette date.
    Maintenant, il faut voir si celà ne déstabilise pas l'entreprise d'une manière préjudiciable pour elle, selon votre niveau de responsabilité, les projets en cours sur lesquels vous travaillez, dont vous auriez connaissance de certains facteurs et des risques induits. Enfin là je brode mais sachez tout de même que dans certaines situations il peut exister un risque supplémentaire de poursuites en dommages et intérêts. L'activité de votre nouvel employeur est-elle concurrente à celle de votre entreprise.

  3. #3
    Membre
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    4
    Bonjour et merci de votre réponse.
    Je peux bien faire le sacrifice de mes CP en contrepartie d'en avoir fini avec cette entreprise. Enfin, si je dois en passer par là...
    Inouî aussi le fait que je devrais des dommages et intérêts alors qu'on n'a pas joué franc jeu avec moi ? Qu'on a tout fait pour me faire entendre que je ne ferai pas partie de la nouvelle restructuration ? Est-ce plaidable ?
    D'autre part, mon poste n'est en aucun cas à responsabilité, je ne suis qu'une simple employée.
    Et l'activité de mon futur employeur n'est en aucun cas concurrente.

  4. #4
    Pilier Sénior Avatar de Marsu
    Ancienneté
    mai 2005
    Localisation
    A gauche en sortant
    Messages
    29 509
    Tout est dit: si le salarié n'honore pas son préavis jusqu'au bout, il s'expose à une demande d'indemnisation à hauteur du préjudice subi par son employeur (notamment en terme de désorganisation) et à une perte de rémunération pour la durée non effectuée.

    On ne peut donc pas conseiller de le faire, mais chacun voit midi à sa porte.
    Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. Gandhi

  5. #5
    Membre
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    4
    Merci de la réponse mehatenduque et marsu, c'est très clair.
    Mais... qu'en est-t-il de ma situation actuelle ? Je rapelle que je suis en arrêt de travail jusqu'à la date où je dois intégrer ma nouvelle entreprise.
    Et le délai de réponse à ma démission...Est-ce normal que l'ayant envoyé le 1er, on me signifie que le 9 qu'on ne m'accordera pas le préavis raccourci et que je "dois" l'effectuer ?

  6. #6
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Délai raisonnable entre l'arrivée du courrier et la réflexion et la réponse, une huitaine grosso modo, vous ne deviez pas considérer celà acquis.
    Désolé! ce sont les textes.

  7. #7
    Membre
    Ancienneté
    septembre 2005
    Messages
    4
    OK donc :
    l'employeur actuel m'ayant menti lors de la signature de mon contrat, j'aurais dû attendre bien gentiment, sans me plaindre de l'ambiance détestable et des conditions de travail, de me faire licencier sans chercher un nouvel emploi...
    Vous parlez de préjudices ? Envers qui ? l'employeur bien sûr comme toujours !
    Eh bien, j'en subirai les conséquences, on est trop peu de temps sur cette terre pour passer à côté d'une chance... J'ai 51 ans, et pas une minute de plus à perdre.
    J'attendais des conseils, dommage !
    Je me souhaite bonne route et effectivement je vois que midi est à ma porte !

  8. #8
    Pilier Junior Avatar de Mehatenduque
    Ancienneté
    mai 2005
    Messages
    2 238
    Ecoutez, vous demandez conseil, on vous répond et de plus on vous met en garde de certains dangers potentiels. Vous avez 51 ans, il est logique que vous anticipiez, on vous a menti! mais vous n'êtes pas la seule, tout le monde ment et encore plus dans les procédures. Il y a peu de chances que votre patron vous ennuie au delà de la réponse première. Si vous aviez pris la peine de vous intéresser aux problèmes des autres sur ce forum, vous auriez pu constater que si une action ou un grief révèle quelques chances d'obtenir son droit, il reçoit l'aide que chacun peut lui apporter à son propre niveau.
    Alors, vous auriez préféré qu'on vous mente, qu'on vous envoie dans un piège, personne n'est Dieu le Père ici surtout pas moi, vous n'y trouverez que des frères ou des soeurs ( d'ailleurs pas forcément de bonne famille) qui tentent de partager ce qu'il peuvent donner.
    Désolé, mais la vérité est libératrice quoiqu'on en pense, je me regarde dans la glace tous les matins sans crainte d'un reflet sali par la compassion hypocrite.
    Donc, en résumé, je comprends votre sentiment, mais vous demandiez conseil, je ne suis pas le responsable des textes en vigueur.
    Bon courage à vous tout de même!

Discussion fermée
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. Comptable en free lance
    Par Susy dans le forum Entreprise
    Réponses: 27
    Dernier message: 15/11/2008, 18h26
  2. SOS MAJORITE SEXUELLE SOS
    Par Charlotte dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/03/2008, 09h53
  3. Free lance
    Par Nole dans le forum Entreprise
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/08/2006, 15h43
  4. Associés et free-lance
    Par Meuco dans le forum Entreprise
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2005, 14h45
  5. Travailler en free lance ?
    Par Loïc dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 13/06/2003, 06h40

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum