Vos question à l'Avocat avec Wengo
+ Répondre à la discussion
Résultats 1 à 4 sur 4

Plainte, main courante, casier. Police. Pervers narcissique.

Question postée dans le thème Pénal et Infractions sur le forum Rapports à la société.

  1. #1
    Membre
    Ancienneté
    octobre 2004
    Messages
    1
    Bonjour,

    Pour ceux que la lecture rebute, je commencerai par les questions que se posent mon neveu et beaucoup de personnes autour de moi. De (trop) longues précisions sont apportées dans la suite de ce long message.

    LES QUESTIONS:

    -> Mains courantes <-
    1) Il semblerait que n'importe quelle personne déséquilibrée et malfaisante puisse aller au commissariat pour déposer DES mains courantes, en y racontant n'importe quoi. Rien n'est vérifié par la police, le principal intéressé n'est au courant de rien. Puis porter une plainte en guise d'estocade, dans ce cas il n'y a pas besoin de témoins, les mains courantes sont là et l'OPJ vous garde au moins 24H suivant la gravité de la plainte.

    2) Une MAIN COURANTE enregistrée dans un commissariat, est-elle reportée sur un des volet du casier judiciaire ?
    Si oui, lequel ?
    Est-elle visible par un autre commissariat en France ? Dans le département ?

    -> Plaintes <-
    3) Une PLAINTE enregistrée dans un commissariat, est-elle reportée sur un des volet du casier judiciaire ?
    Si oui, lequel ?
    Est-elle visible par un autre commissariat en France ? Dans le département ?
    Le compte-rendu (classement sans-suite, poursuites..) est-il enregistré en même temps ?
    Lorsque'une personne retire sa plainte, reste t-il une trace malgré tout dans l'éventuel fichier ?

    4) Comment faire pour avoir une visibilité totale des plaintes et des mains courantes à notre encontre ?

    5) Lors d'une garde à vue ou d'une convocation au commissariat pour dépôt de plainte à votre encontre, il n'est pas possible de lire le texte de la plainte ou des mains courantes. Pourquoi ?
    L'OPJ lit ce qu'il veut bien lire en oubliant parfois certains détails ou en lisant de travers. Pourquoi ?
    Pourquoi dans notre pays libre et démocratique n'a t-on pas le droit de savoir ce qui a été exactement écrit contre nous ?

    6) Lorsqu'on dépose plainte, celà prend un temps fou et l'OPJ transforme souvent ce que l'on veut dire. Pourquoi ?
    On ne peux garder aucune copie. Pourquoi ?

    -> Individus malfaisants <-
    7) Comment faire pour se libérer d'un individu pervers, malfaisant et procédurier, capable de manipuler la police en se faisant passer pour un pauvre malheureux qui subirait la violence et la méchanceté d'un monstre ? Ce soit-disant monstre étant en fait la vrai victime mais qui ne sachant pas manipuler et protestant contre l'injustice passe vraiment pour un méchant aux yeux de l'autorité.
    La police ne se rend pas compte.
    Les juges n'ont jamais le temps d'écouter.
    Les psychiatres ne peuvent rien.

    8) La meilleure solution est-elle de fuir ce genre d'individu en quittant la région ?
    (conseils de policiers, 1 notaire, amis connaissant la perverse).
    La réponse des policiers est qu'on ne peut rien faire contre elle tant qu'elle ne trouble pas l'ordre public.
    Les personnes qui ont subit ses crises délirantes ne veulent jamais plus entendre parler d'elle et donc ne souhaitent pas témoigner car elle fait peur et vampirise les esprits.
    Comment faire pour se prémunir d'une future crise qui pourrait être encore plus diffamante ?
    Faut-il porter plainte, faire des mains courantes, essayer de voir un commissaire ? Un juge ? Ces gens là se foutent complètement de ce genre d'histoires tant qu'il n'y a pas de sang ou de troubles graves à l'ordre public considérant que se sont de banales histoires de couples.
    Porter plainte pour diffamation, dénonciation calomnieuse peut se retourner contre vous. Que faire alors ?
    La justice semble trop compliquée, lente et mal faite...
    Mon neveu est fiché au commissariat et si cette femme réitère une action encore plus grave on le prendra pour un voyou. (tant qu'il était en garde à vue, il était considéré comme un moins que rien, lui et tous les autres détenus d'ailleurs, à sa sortie, il était redevenu quelqu'un de bien).
    Doit-il devenir aussi pervers qu'elle et aller contre sa nature en inventant une histoire machiavélique contre elle ?

    -> Police <-
    9) Est-il possible de porter plainte contre un policier qui aurait subtilisé un portable lors d'une interpellation ?
    Où s'adresser pour la plainte ?
    Celà peut-il se retourner contre le plaignant ?

    10) La police ou la justice sont-ils responsables lorsque les conséquences d'une mise en garde à vue pour une raison mineure deviennent majeures parce qu'on vous a refusé un coup de téléphone ?
    (je veux dire beaucoup plus grave que dans l'histoire développée ci-après)

    11) Est-il malvenu d'adresser le courrier qui suit en guise de réclamations ou de remarque ?
    A l'OPJ ?
    Au commissaire ?
    Au procureur ?


    LE CONTEXTE:
    Mon neveu n'arrive pas à se sortir des griffes d'une femme perverse narcissique et manipulatrice qui a décidé de le détruire complètement après avoir bien profité de sa bonté. Elle cohabita chez lui durant 6 mois, le dénigrant aux yeux de tous, le faisant passer pour un monstre tyrannique alors qu'il faisait tout pour lui être agréable et qu'elle ne faisait absolument rien pour lui. Lorsqu'il lui faisait remarquer qu'il y a des limites à ne pas dépasser en haussant le ton, elle faisait des délires paranoïaques, mettant en scène des histoires ahurissantes (ex: s'enfuir de chez lui pieds nus et sans papiers pour faire croire qu'il était psychopathe, qu'il la tabassait (sic)).
    Il décida de lui trouver une chambre dans un foyer et elle accepta d'y aller vivre. Les dénigrements et les délires à son sujet redoublèrent d'intensité. Evidemment, il avait eu l'audace de résister à sa perversion, il fallait donc qu'il paye.
    Quand ses bouffées délirantes reprenaient, mon neveu s'éloignait mais "trop bon, trop con", dans les périodes d'accalmie, il écoutait ses malheurs et la conseillait ou lui rendait encore service. Ayant le don de chercher des histoires à tout le monde, elle se trouvait régulièrement dans de nouveaux problèmes. Mon neveu étant foncièrement bon et sans aucune rancune l'aidait. N'ayant rien à se reprocher et la conscience tranquille, il se disait que c'est une pauvre fille et avait pitié d'elle alors que la propre famille de cette femme, ayant subie les mêmes délires, ne voulait plus entendre parler d'elle.
    Cet été, cette femme a été expulsée de son logement pour loyers impayés depuis plus d'un an. Mon neveu était en vacances, elle l'appelait, gentille et charmante. Il ne lui a pas proposé de l'héberger, pas bon et pas con cette fois. Elle avait trouvé quelqu'un qui lui laissait son appartement durant ses quelques jours de vacances.

    LES FAITS:
    A son retour de vacances, cette femme invita mon neveu au restaurant. Elle était charmante avec lui depuis quelques semaines, il ne voyait aucune raison de se méfier.
    Ponctuel, il sonna à l'interphone, elle lui demanda de l'attendre en bas quelques minutes... il avait l'habitude de ses retards.
    Au bout d'1/4 d'heure, deux hommes costauds viennent auprès de mon neveu et lui posent sèchement des questions: "Que faites vous là ?", "D'où venez-vous ?", etc...
    Il proteste, leur demandant qui ils sont pour lui parler sur ce ton. Ils sortent leurs brassards et leurs cartes, c'était la BAC ! Au total, sont arrivés 3 policiers en uniforme, et 4 policiers en civil. Ils l'accusèrent d'être rentré dans l'appartement, d'avoir cassé la sonnette et la porte. Mon neveu s'est mis à protester vigoureusement devant une telle mascarade. Je connais mon neveu, il est capable de gueuler devant une injustice mais jamais d'être violent physiquement.
    Deux des BAC sont montés à l'appartement. Au bout d'1/2 heure, ils sont redescendus, ont menotté mon neveu qui s'est retrouvé en garde à vue à 22h. Sans manger ni boire, placé avec un traficant de drogue et un exhibitionniste, obligé de déposer ses affaires jusqu'aux lacets. Les policiers lui avaient dit qu'il sortirait sans aucun doute au bout de 2 heures.
    L'OPJ est en effet passé 2 heures après mais pour lui signifier qu'on le gardait jusqu'au lendemain après lui avoir énuméré une liste de faits contre lui. C'était des mains courantes délirantes que cette femme avait déposées au cours des mois chaque fois qu'il refusait de l'aider ou s'éloignait d'elle. Surpris par ce qui lui arrive et d'un naturel très sensible, il perd connaissance, relevé par une gardienne qui l'insulte en lui disant qu'il doit arrêter de jouer la comédie !...
    Il n'a même pas entendu l'OPJ lui signifier qu'il pouvait téléphoner à quelqu'un mais celle-ci l'a bien fait (dixit ses codétenus).
    La femme a porté plainte contre lui dans la nuit pour Dégradations de Biens Privés.
    Le lendemain, il n'a même pas eu le droit de téléphoner à son fils dont il a habituellement la garde qui était chez sa mère cette nuit là et qui devait faire sa rentrée scolaire.

    LES CONSEQUENCES:
    Son fils qui a l'habitude d'avoir un père très présent et responsable s'est inquiété. Croyant que son père avait eu un accident de moto, il appela sa maman au travail. Celle-ci a dû prendre une journée de congé, pris peur en pensant qu'il était mort dans la maison, les voisins prirent peur d'une fuite de gaz, les pompiers sont venus ainsi qu'une patrouille de police !
    Ils appelèrent tous les hopitaux, incapable de s'apercevoir qu'il était détenu chez eux.
    Cassèrent les volets, pénétrèrent dans l'appartement, le fils et la maman en pleurs et angoissés de le découvrir mort.
    De son côté, mon neveu a été libéré avec quelques excuses de l'OPJ mais avec un Avertissement demandé par le parquet alors que les policiers après avoir pris de multiples photos ont reconnus qu'il n'y avait pas de dégradation.
    Cette femme avait en fait décollé la sonnette du mur, sali la porte, versé une poubelle devant l'entrée et feignait un état de prostration qui a excité les policiers contre lui.
    Elle a été juste convoquée par l'OPJ dans l'après-midi, on ne sait pas ce qu'il a pu lui dire. Certainement une petite enguelade mais sans plus, c'est une manipulatrice qui fait la mielleuse et la malheureuse devant l'autorité.
    Dans cette histoire, le portable de mon neveu a disparu, il n'avait pas été consigné dans le cahier. Mon neveu qui n'est pas fou est persuadé qu'un des policier le lui a subtilisé, profitant de l'effet de surprise...

    CONCLUSION:
    Depuis cette histoire, mon neveu n'a plus confiance dans la police ni la justice de notre pays. Il se dit que n'importe quelle personne mal intentionnée peut envoyer quelqu'un en prison, ne serait ce que quelques heures. Imaginez si cette femme s'était suicidée ou mutilée, il serait au "trou" pour quelques années !...

    Merci à tous ceux qui ont bien voulu prendre le temps de lire ce long exposé mais je pense que vos réponses peuvent être utiles à d'autres.
    Merci de bien vouloir répondre car mon neveu est devenu très inquiet et angoissé, cette histoire l'a profondément choqué et cela impacte sa vie professionelle et son fils. Il s'attend à tout maintenant, recevant encore des menaces de cette femme.
    Il n'a pas besoin d'un psychiatre car il a compris le problème avec cette femme dont il ne veut plus entendre parler mais il a besoin de conseils avisés par rapport à la justice.

    Cordialement.


  2. #2
    Pilier Junior Avatar de Jean-louis52
    Ancienneté
    mai 2004
    Localisation
    Ile de France
    Messages
    4 746
    Pas simple cette affaire...
    Ce que je retiens de ce que vous nous dites, c'est que votre neveu serait victime d'un harcèlement moral de la part de cette femme.
    Les épiphénomènes qu'il a subis (garde à vue,...) ne sont que les conséquences de ce harcèlement.
    Je pense qu'il peut y avoir lieu à porter plainte contre cette femme.
    Mais elle a construit son affaire, avec les mains courantes et tutti quanti.
    Si votre neveu n'a pas de faits corroborés et tangibles , avec témoins, à opposer aux allégations de cette femme, ça va être dur, car ce sera lui qui pourra passer pour l'agresseur.
    Donc, ou il coupe tous les ponts d'avec cette créature, ou il se constitue un dossier de faits prouvant et montrant qu'elle le harcèle, et il porte plainte...
    L'affaire de la soi-disant pénétration dans l'appartement avec effraction, pourrait être un point de départ. Il faudrait que la police reconnaisse qu'il s'agissait là d'une mise en scène de la "harceleuse" prétendue victime...
    Cordialement,
    Jean-Louis

    "Il n'y a ni richesse ni force que d'hommes" Jean Bodin

  3. #3
    Membre Cadet
    Ancienneté
    octobre 2004
    Messages
    35
    bonjour
    Etant OPJ je pense pouvoir répondre à certaines de tes questions qui sont bien légitimes.
    Une main courante n'a aucune valeur à mes yeux, effectivement on y ecrit ce que l'on veut bien nous dire .....Une main courante ne peut etre lue d'un service à l'autre car nous ne sommes pas reliés en réseau.Idem pour une plainte.....
    J'ai pour habitude de lire mot à mot chaque déposition lorsque je convoque quelqu'un et je lui fait d'ailleurs dire"vous venez de me donner lecture de la plainte de M... (bien sur je ne lis pas les infos perso, adresse, tel, etc.....)Chaque OPJ travaille comme il "le sent" mais toute personne peut demander à ce qu'il soit écrit dans sa dépostion qu'elle n'a pas eu lecture entière du procès verbal de plainte....
    Si un focntionnaire de police commet un acte délictueux il n'est pas au dessus des lois et nous avons l'inspection generale des services qui est là pour celà (une telle plainte est recevable partout)
    Lorsqu'il y a une réclamation c'est toujours vers le procureur qu'il faut la diriger...
    Il est interdit de remettre copie d'un procès verbal, seul un avocat ou un juge peuvent l'obtenir
    Concernant l'histoire de ton neveu je pense qu'il est possible que cette femme a dégradé sa porte, a attendu qu'il sonne en bas pour appeler la police en disant qu'il venait de casser sa porte et qu'elle avait déjà fait plusieurs mains courantes, celà explique la garde à vue.
    Plainte plus main courante mais plainte obligatoire!
    Lors d'une mise en garde à vue les droits sont notifiés dont la demande de faire prevenir un membre de sa famille ......Celà a obligatoirement été fait!!!!
    enfin le harcèlement moral est un vide juridique total le mieux est de se faire établri un certifcat médical auprès d'un psy et de déposer plainte pour violences psychiques....
    esperant avoir répondu à tes questions....

  4. #4
    Membre Junior
    Ancienneté
    mars 2006
    Messages
    58
    merci pour ta r&#233;ponse tr&#232;s instructive "Voyageuse" ... Tu dis que toi-m&#234;me, tu lis toujours l'int&#233;gralit&#233; du PV, et c tout &#224; ton honneur ! Mais effectivement, en principe, on n'a le droit qu'&#224; des bribes ! : je suppose qu'on ne peut exiger de tout lire nespa ?...le souci, c que ce n'est qu'une fois l'affaire jug&#233;e ou que tu sois officiellement mise en cause que tu peux tout lire !..Or, tout le monde gagnerait en temps et en nerfs si on pouvait lire tout ! Aucun moyen d'arriver si l'OPJ ne veut pas, c &#231;a ?Je connaissais pas la mention concernant la non lecture int&#233;grale ! : je suppose que non, mais est il possible de l'int&#233;grer officiellement plus tard ??
    merci !

+ Répondre à la discussion
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. DIFFUSION d'UNE MAIN COURANTE DE POLICE
    Par NARCOS dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/02/2011, 14h21
  2. main courante refusee par la police
    Par semo dans le forum Monde de la Justice
    Réponses: 31
    Dernier message: 09/12/2010, 19h01
  3. victime d'un pervers narcissique
    Par Marlevine dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/03/2010, 09h43
  4. Main courante, casier judiciaire fonction public, help please
    Par Heiden dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/09/2006, 18h40
  5. Pervers narcissique et garde d'enfant
    Par Catherinec dans le forum Personne et Famille
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/03/2006, 13h53

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum