Vos question à l'Avocat
Discussion fermée
Page 1 sur 4 1 2 3 ... FinFin
Résultats 1 à 12 sur 41
Arborescence des messages utiles1Message(s) Utile(s)

Agressé par les vigiles d'un supermarché pour refus d'ouverture d'un sac à l'entrée du magasin

Question postée dans le thème Consommation sur le forum Rapports à la société.

  1. #1
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    août 2011
    Messages
    6
    Bonjour,

    Aujourd'hui par cette chaude journée d'été je décide de me rendre dans une grande surface pour faire quelques courses. Au moment de rentrer dans cette grande surface, deux vigiles m'interpellent et me demande d'ouvrir mon sac à dos, me déplaçant en vélo, mon sac à dos. voyant que dans le même temps plusieurs personnes sont rentrées avec des sacs et des cabas et que c'est personnes n'ont pas été invitées à montrer le contenu de leur sac j'ai refusé d'ouvrir mon sac considérant etre victime d'un délit de faciès.

    Les vigiles m'ont alors invité à sortir du magasin ! J'ai expliqué que cela s'apparentait à un refus de vente et que je ne comprenais pas pourquoi moi je devais montrer mon sac à l'entrée (à la sortie j'aurais pu comprendre) alors que plus d'une dizaine de personnes étaient passée avec un sac et n'avaient pas été interpellées dans les 5 minutes que durait la discussion.

    Les vigiles m'ont dit qu'ils allaient appeler la police, trouvant cette solution un bon compromis je leur ai dit que ça ne me dérangeait pas, bien au contraire. J'ai commencé à attendre. entouré de cinq vigiles ! J'ai attendu 20 minutes (d'après les dire de la police qui ont regardé la vidéo à leur arrivée) dans ce temps ils ont essayé de me convaincre par tous les moyens que c'était une obligation pour tous, cependant je continuais a constater de visu que seules certaines personnes étaient contrôlées (jeunes pour la plus part ou comme moi avec un look différent). Une dame d'un cinquantaine d'année et un retraité ont aussi été contrôlés vu que je faisait constater qu'il ne l'étaient pas.

    Les vigiles voulaient me persuader d'abord que c'était la loi et pour prouver leur bonne fois il me montraient un panneau indiquant :"Merci de présenter vos sac et cabas ouverts, merci de votre compréhension, la direction" Ce panneau ne stipule en rien que la présentation doive se faire à l'entrée ou à la sortie, de plus contrairement aux autres pancarte affichées (interdiction de fumer et vidéosurveillance du lieu) il ne faisait référence à aucun article de loi. On m'a ensuite sorti l'argumentaire de la loi vigipirate et de l'arrété prefectoral ... arreté non visible dans le magasin et qui si il avait réellement existé n'était pas affiché dans cette longue liste de panneaux.

    Au bout d'un certain temps (20 minutes apparemment) j'ai perdu patience et tenté d'avancer en direction des rayons afin de faire mes courses. Là un vigile m'a attrapé par le bras d'une poigne ferme, j'ai essayé de dégager mon bras, deux autres vigiles m'ont ceinturés et tenté de m'explulser manu militari. Dans l'action en tentant de résister je me suis retrouvé au sol et ai entrainé un vigile dans ma chute. Un vigile m'a attrapé un pied, l'autre un bras, l'autre me tirait par les cheveux et il m'ont ammenné dans une petite coursive, prenant conscience que la situation dégénérait j'ai pris peur et ai commencé à crier afin que des témoins puissent constater ce qui se passait, malheur pour moi, personne n'est intervenu ou c'est proposé à témoigner de ce qu'ils voyaient même si un attroupement s'était créer.

    Une fois dans cette petite coursive ils ont appelé la police !!! ça faisait 20 minutes qu'on l'attendait la police mais en fait ils ne l'avaient toujours pas appelée ... leur argumentaire, je ne leur en ai pas laisser le temps ... c'est un peu fort

    5 minutes après la police est arrivée, pensant que j'avais refusé de présenté mon sac à la sortie du magasin. Je leur est expliqué qu'on parlait bien de l'entrée et pas de la sortie, je leur est montrée les marques que j'ai eu dans lorsque je me suis fait sortir du magasin: un ématome bleu violacé de 7 cm de longueur sur 4 de large sur le biceps gauche, un de 5cm et 2 de large sur l'avant bras droit qui est plutot légé, et je leur ai parlé de mon mal de crane du au fait qu'il m'avaient tiré par les cheveux pour me ramener dans la galerie marchande. Le policier très compréhensif m'a demandé si je voulais porté plainte, j'ai répondu que oui, ils ont demandé à voir les bandes vidéos.

    Après 25 minutes d'attente dans une petite cellule du poste des vigiles les policiers sont revenus, ils ont dit qu'a mon age je devrais avoir murrit, qu'ils avaient je cite "pas que ça a foutre pour ce déplacer pour des ********s dignes d'un gamin de 15 ans alors que j'en ai 35", que j'avais eu de la chance et qu'il m'auraient sorti a coup de pieds au cul au bout de 5 minutes et que ça n'en aurait pas duré 20 !! Ils ont dit que les supermarchés ont le droit de mettre en place des règles (ce qui me prouve que ce n'est ni la loi, ni un arrêté préfectoral, mais bien une mesure discriminatoire) et que je devait m'y conformer, J'ai acquiescé en faisant remarqué que quand même, la loi devait être la même pour tous et que c'était de la discrimination. Le policier m'a répondu : "Commence pas avec tes revendications de sale gaucho", il a réinsisté sur le fait qu'il avait d'autre choses a faire que de se déplacer pour ce genre de bêtise (ce n'est pas vraiment ces mots, mais je pense qu'on aura compris le ton du discours, pas la peine de remplir le message de grossièretés), chose que je conçoit tout à fait mais bon, qu'y puis je, c'est quand même moi la victime dans cette histoire. Il m'a dit que j'étais victime de rien du tout, sauf de ma bétise, et que si j'envisageai de porté plainte, le magasin se retournerai contre moi vu que j'ai mis un vigile a terre, chose inexacte vu que trois vigiles me ceinturait, que j'ai résisté, un vigile a perdu l'équilibre et m'a entrainé dans sa chute. Ne sachant que faire, et ne voulant pas m'attiré des problèmes je n'ai toujours pas fait de constatation médicale, de toute façon ça ne vaudra pas une ITT, c'est juste deux bleus et un mal de crane sur la zone ou mes cheveux ont été tirés.

    Je me rendais chez ma belle mère avant cet incident, en arrivant chez elle je lui raconte pourquoi j'ai mis autant de temps à venir, elle m'a dit d'aller faire des constatation chez un médecin et de porter plainte. Comme j'hésitai elle me dit que le supermarché à peut être déjà déposé une plainte contre moi pour se protéger.

    Que dois je faire? Sachant qu'en 2009 un autre supermarché de ma ville, de la même enseigne à eu le descés d'un voleur à l'étalage et que les vigiles responsable ont été acquittés, je me vois pas porter plainte pour ça.

    Dans le cas ou je décidais de ne pas porter plainte, comment me défendre si le supermarché m'attaque?

    Merci de m'avoir lu, en espérant ne pas avoir été trop embrouillé, mais j'avoue que là ça fait déjà 3H que ça c'est passé et j'ai toujours du mal a redescendre. Je me sent humillié et incompris, surtout par l'attitude des policiers qui m'ont traité comme un voleur, qui m'ont parlé dans des termes qui ressemble beaucoup à ceux de la "racaille" qu'ils méprisent tant, et qui m'ont fait des menaces (dépot de plainte contre moi) alors que je me sentait déjà victime

    Cordialement

    T.H

  2. #2
    Pilier Cadet Avatar de Alexis57
    Ancienneté
    juillet 2010
    Messages
    657
    Bonsoir,
    Franchement à vous lire, ça me révolte ( malheureusement la charte du forum m'interdit de dire ce que j'aimerai bien vous dire en ce moment )
    Ayant déjà été caissier, je connais très bien les méthodes de ces "vigiles" qui se prennent pour rambo et ces flics qui se prennent pour les rois.
    Je ne saurais trop vous conseiller mais allez jusqu'au bout.
    J'aurai bien voulu savoir pourquoi ces vigiles ont été acquittés d'un meurtre d'un voleur...

    Ce genre de choses me trouble vraiment et depuis quelques semaines je me passionne pour ces histoires qui pourraient arriver à n'importe lequel d'entre nous.
    Si en plus les flics sont contre nous ... on ne peut plus rien faire.

    Bonne chance et quoi qu'il arrive, tenez nous au courant !
    Dernière modification par Alexis57 ; 09/08/2011 à 19h16.

  3. #3
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    août 2011
    Messages
    6
    Bonsoir,

    Merci de votre soutient. Je vous avoue que je suis toujours perturbé par ce qui m'est arrivé. J'ai passé la soirée chez des amis pour avoir quelques conseils. C'est pas facile surtout que je ne connais personne qui sait vraiment quoi faire.

    On m'a conseillé de déposer une main courante pour signaler les faits, ou de porter plainte par l'intermédiaire d'une association de consommateur. Je pense que dès demain je téléphonerai à 50 millions de consomateurs et leur demanderai une marche à suivre. D'un coté j'ai envie de réagir, d'un autre je me demande à quoi ça sert d'engager toute cette énergie pour un combat qui semble de toute façon perdue d'avance.

    Après avoir fait beaucoup de recherche sur le net et lu de nombreux témoignages cette enseigne de magasin à l'habitude de ce genre de problème et j'ai pas encore lu de rapport de vigiles condamnés (ce qui ne veut pas dire qu'il y en a pas). Des clients ont été menacés pour avoir comencer à consommer de la nourriture de leur caddie et obliger de payer des articles avant le passage en caisse d'une valeur inférieur a 1€ pour un caddie de plusieurs centaines d'euros, que peut on faire contre ces gens. J'ai lu aussi de nombreux témoignages d'agents de sécurité ayant bossé pour cette enseigne et parlant de méthodes "militaires". Enfin bref, plus j'en lis plus je me rends compte que mon histoire risque de me causer plus de souci que de satisfaction si je dépose plainte.

    Pour revenir au sujet des vigiles de l'autre magasin, j'ai lu aussi beaucoup de chose ce soir et j'ai donc parfait ma connaissance de l'histoire. Il semblerait en fait que le procès n'est pas encore eu lieu (en tout cas je ne trouve rien avec de profondes recherches sur # Moteur de recherche #) cependant il est exacte que les vigiles ont été mis en détention provisoire quelques jours après l'incident et ont fait 4 mois de prison préventive avant d'être relâchés suite a des difficulté de cohabitation avec leur codétenus. Ils ont été repris par l'enseigne mais à un poste différent ... c'est encourageant !

    Pour l'instant ma question est surtout de savoir comment je pourrais me défendre si je suis attaqué par le magasin pour "agression" d'un de ces vigiles ou "désordre" dans le magasin ou je ne sait quoi d'autre. Policiers et vigiles ont l'air de bien se connaitre, et les policiers ont pris mon identité devant les vigiles qui ne se sont pas gênés pour lire ces informations griffonnées dans un carnet. Je ne pourrais pas me payer un avocat, j'aurais donc l'aide juridictionnelle et l'avocat qu'on me proposera car je n'en connait pas, et je ne suis pas vraiment convaincu que je ne risque rien vu ce que j'ai pu lire ce soir. Je suis plutôt inquiet.

    Je vous remercie encore pour votre soutient

  4. #4
    Pilier Cadet
    Ancienneté
    juillet 2009
    Messages
    635
    Dans tous les cas, vous aurez les vidés avec vous. Je serais vous, j'adresserais également une lettre à la direction du magasin relatant les faits ci-dessus.

  5. #5
    Pilier Sénior Avatar de Tobias
    Ancienneté
    février 2007
    Messages
    12 578
    Bonjour !

    Je comprends très bien votre réaction....l'ennui, c'est que l'argument "pourquoi moi et pas les autres ?" est difficile à tenir. Un peu comme sur la route quand vous dites à un gendarme "Oui, vous m'avez arrêté pour un 135 à l'heure, mais celui qui me suivait à 10m derrière, donc qui ne respectait pas les distances de sécurité, vous l'avez laissé tranquille !"

    Par contre, si j'étais vous, je ne parlerais pas de "délit de faciès", car à partir de là, vous devenez accusateur, et cette accusation, il faudra la prouver....
    La raison du plumard est toujours la meilleure !!

  6. #6
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    août 2011
    Messages
    6
    Bonjour,

    à Tobias:
    Je comprends bien ce que vous voulez dire avec votre rapprochement avec un excès de vitesse. Seulement dans ce cas je suis en infraction devant la loi, il y a un article de loi correspondant à mon infraction. Si par exemple j'avais fumé une cigarette dans la galerie marchande et que je me serais fait attrapper par des vigiles je n'aurait pu que reconnaitre mon tort. Cependant là je ne vois pas ce que j'ai fait de mal et a quelle loi je ne me suis pas plié. Je ne me suis pas plier à une règle appliquée à l'envie des vigiles (pour ne pas parler de délit de faciès), je voulais juste faire des courses. De plus cette règle est différente suivant les supermarchés de l'enseigne, par exemple dans le supermarché ou il y a eu un mort y'a deux ans, les vigiles mettent un collier "serflex" sur les fermetures éclair de votre sac pour vous empêcher de l'ouvrir dans le magasin, ce qui me semble plus correct et surtout c'est une règle qui a un sens: j'ai un sac, je peux potentiellement le remplir de marchandise et essayé de la sortir du magasin sans payer, on m’empêche d'ouvrir mon sac par un système peu contraignant (quelques secondes), je me plie à la règle (même si la encore je ne comprends pas pourquoi des femmes ou des personnes âgées ne sont pas soumis à cette règle) ... Cependant, qu'on veuille fouillé mon sac à l'entrée d'un magasin me parait plus que suspect, Je ne vois pas ce que ça va apporté à ces vigiles? il verront un sac vide (puisqu'il me permet de porter mes courses sur mon vélo) et j'essaye de comprendre. Quand j'essaye d'en connaitre le but auprès des vigiles on me répond c'est la loi dans un premier temps, puis quand devant l'évidence que la loi n'existe pas on me dit c'est un arrété prefectoral (ce qui est faux bien entendu, sinon tous les supermarchés de ma ville seraient soumis à la même règle ce qui n'est pas le cas). A aucun moment on me donne le but de cette règle, comment me conformer à une règle dont je ne comprends pas le but ? Alors c'est peut être comme m'a dit le policier une revendication de gaucho (la France est encore une démocratie ou on peu avoir sa liberté d'opinion, enfin j'espère ...), c'est discriminatoire dans le sens ou elle ne s'applique pas à tous mais à certaines catégories de la population, et je pense que c'est facilement prouvable, il suffit de rester 1H devant l'entrée et de noter qui est contrôlé qui ne l'est pas.
    Pour l'instant je n'accuse personne vu que je ne porte pas plainte, j'ai simplement peur qu'ayant menacer de porter plainte le supermarché décide lui de porté plainte contre moi, et que de victime je me retrouve à coupable. Ce que je voudrais savoir c'est comment mettre toute les chance de mon coté pour prouver ma bonne foi dans cette affaire.

    à Marioli23:
    Sur les vidéos on me voit tenter de contourner les vigiles pour rentrer dans le magasin, et de me débattre quand les vigiles tente de m'en empêcher, on me voit aussi tomber avec un vigile par terre, je n'arrive pas a me souvenir si c'est en essayant de me soustraire à un autre vigile que je l'ai fait tombé ou si c'est lui qui me met au sol pour me maitriser, tout c'est passé très vite et je n'ai pas vraiment compris. Donc peut être que les vidéos peuvent être interpréter dans un sens qui favoriserai l'action des vigiles, surtout qu'il y avait en tout 5 vigiles autour de moi, plus deux qui continuaient les controles "alléatoires" à l''entrée. il y avait aussi des employés de magasin qui regardait. Si toutes ces personnes témoignent contre moi, je n'est pour ma part aucun témoin, personne n'est intervenu, personne ne s'est présenter a moi pour donner des coordonnées si j'ai besoin d'un témoignage ... De plus hier soir dans mes recherches je suis tombé, dans un site social très connu, sur un groupe de soutient aux vigiles qui avait par leur intervention entrainner la mort d'un homme, je me rends bien compte que ces gens sont solidaires, alors que les clients n'ont pas l'air de l'être ...

    Par contre je vais effectivement écrire une LRAR à la direction du magasin et à la direction régionale aussi, je pense que c'est une bonne idée, pas pour mon cas, mais si ça permettais que tous les supermarchés de cette enseigne utilise la même règle il y aurait surement moins de chance que ce qui m'est arrivé arrive. Faut il qu'il y ai un mort dans chaque magasin pour que la méthode soit appliquée partout?

    Merci de vos réponse

  7. #7
    Pilier Cadet Avatar de Alexis57
    Ancienneté
    juillet 2010
    Messages
    657
    si vous deviez porter plainte c'est pour agression en bande organisée
    Ils n'ont pas à vous toucher, que vous voulliez ouvrir votre sac ou pas.

    Si c'est un arrêté préfectoral, vous devriez pouvoir le lire, appelez la préfecture ou rendez-vous y et demander le.
    [propos hors charte supprimés]
    Il ne faudra pas porter plainte dans 3ans... faites le rapidement quite à vous rétracter.
    Les images des caméras suffira surement amplement pour prouver tout ce qu'il s'est passé.
    Vous accusez de "violence" serait un peu gros, ils vous tiennent et vous soulèves, légitime défense ?!
    J'espère que sur les videos on ne vous voit pas être agressif ou être violent en premier.
    Le problème c'est que si les salariers vous défendent, ça sera très mal vu par la direction... et les clients pensent à tord que vous avez fait quelque chose de mal ou que vous êtes violent. ( donc aucune envie de vous défendre )

    Souvent ce n'est pas les vigiles du magasin, l'hypermarché/supermarché fait souvent appel à une entreprise spécialisée. ( securiman .. )
    Donc pour l'histoire précédente, ne cherchez pas au nom du magasin mais au nom de la société qui est embauché par lui.
    Dernière modification par Modérateur 07 ; 10/08/2011 à 18h11.

  8. #8
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    août 2011
    Messages
    6
    Non, je n'ai pas été violent, même une fois qu'ils ont commencer à me ceinturer, j'ai juste essayer de me défaire de leur emprise. Je n'ai donné aucun coup. J'ai par contre été violent verbalement sous l'effet de la peur et de la panique, des noms d'oiseaux sont sortis de ma bouche. J'ai utiliser la technique de tout bon "gaucho" en manif, celle du poids mort une fois que je me suis retrouvé a terre, j'ai bien essayer de rester accrocher au portique antivol quand je suis passé devant celui ci, mais pas plus.
    Par contre il est vrai que j'ai essayer de contourner les vigiles alors qu'ils étaient trois a m'empecher d'avancer, on peu toujours me reprocher d'avoir voulu passer "en force".

    Je vais déjà aller chez le médecin faire constater ce qui est encore constatable, mon bleu a l'avant bras droit a disparu, par contre des douleurs à l'épaule droite sont apparue. Mon amie me presse de voir au moins le médecin au cas ou des complication surviendraient. Je verrais aussi ce que lui me conseille.

  9. #9
    Modérateur Communautaire Avatar de Modérateur 07
    Ancienneté
    février 2011
    Messages
    1 594
    Alexis, vous avez le droit de penser ce que vous voulez des policiers, mais la charte du forum n'autorise pas les propos dénigrants et gratuits vis-à-vis de qui que ce soit.

    Veuillez tenir compte de cet avertissement. Merci !

  10. #10
    Pilier Cadet Avatar de Alexis57
    Ancienneté
    juillet 2010
    Messages
    657
    Mince désolé modérateur 07, j'avais écrit le message sur le blocnote et je ne me suis pas relu :s

    Tout à fait, mais vous devez y aller TRES rapidement !! C'est pas dans 2 ans qu'il faudra allez chez le médecin faire constater quoi que ce soit ! Parce qu'allez prouver que la douleur qui est apparu dans le coude -de la jambe ou je ne sais où- ai un rapport avec cet incident.

  11. #11
    Membre Benjamin
    Ancienneté
    août 2011
    Messages
    6
    Voilà,

    je reviens de voir le médecin voici ce qu'il a constaté:
    -Ecchymose bras gauche 7 cm de long
    -Douleur épaule droite avec cervicalgies, douleur allure musculaire trapèze et tendinopahie de la coiffe de l'épaule. Pas de limitation de mouvement. Une investigation radio est demandé si la douleur ne s'atténue pas rapidement.
    -Douleur modérée flanc droit, sans ecchymose en regard

    0 jour d'ITT et nécessité de soin pendant 8 jours.

    Il m'a conseillé lui aussi de déposé au moins une main courante, même si je ne veux pas porter plainte, au cas ou il y aurait des complications.
    Donc je vais aller demain matin au commissariat, je voulais savoir si je peu aller dans n'importe quel commissariat ou si je dois aller a celui dont dépend l'hypermarché? Je pose la question car si c'est pour retomber sur les mêmes policiers je ne vois pas trop l’intérêt.

    merci en tout cas pour vos conseils.

  12. #12
    Pilier Cadet Avatar de Alexis57
    Ancienneté
    juillet 2010
    Messages
    657
    Arf déposer une main courante ne servira à rien .. ( c'est simplement pour informer de manière officielle .. )

    Vous pouvez aller au commissariat de votre choix.
    Même si vous tombez sur les mêmes policiers, ils n'ont pas le droit de refuser une plainte ou vous demandez carrément quelqu'un d'autre pour prendre votre plainte/main courante.

    Bonne chance et ne baissez pas les bras.

Discussion fermée
Page 1 sur 4 1 2 3 ... FinFin
Interrogez un avocat via Wengo

Discussions similaires

  1. vol de sac dans un magasin
    Par Axel56 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2007, 19h17
  2. pb avec les vigiles dans un magasin
    Par Pacha dans le forum Travail
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/01/2007, 23h07
  3. responsabilité du magasin en cas de vol de sac
    Par Loane13 dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/10/2006, 09h55
  4. Indesirable dans un supermarché à cause d'un sac a dos!
    Par _bibi dans le forum Rapports à la société
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/04/2006, 19h46
  5. ouverture d'un magasin, création de Siret obligatoire ?
    Par Pigu23 dans le forum Entreprise
    Réponses: 9
    Dernier message: 26/05/2005, 23h50

Règles de publication

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages

  • Règles du forum