Bonjour à toutes et à tous,

J'aurais aimé avoir vos avis et conseils, si possible, sur notre situation.

Mon beau-fils et sa compagne sont pacsés, ils ont acheté une maison en octobre 2017. Elle a annoncé en mois de février qu'elle ne l'aimait plus (6 ans de la vie commune...). Nous sommes tous tristes, bien évidemment. Ils veulent donc se séparer.

Depuis le mois de janvier elle sort beaucoup, parfois elle part pour un we. Mon beau-fils en souffre énormément.

Ils ont mis la maison en vente, il y a des visites mais pas d'offre pour le moment. Nous sommes prêts à racheter sa part à elle, pour sortir mon beau-fils de cette situation au plus vite possible.

Elle refuse de parler avec nous, de négocier, elle ne part pas non plus, et de sa part il n'y a aucune proposition constructive.

Nous avons pensé à lui faire une proposition détaillée par écrit et l'envoyer avec AR (à ses parents aussi peut-être) pour l'obliger à s'engager dans une résolution de cette situation, car elle ne répond pas au téléphone et refuse la rencontre.

Ma question : à qui on peut envoyer encore cette lettre pour montrer notre bonne foi avant de passer aux solutions moins avantageuses pour elle (s'il part, elle sera redevable d'une indemnité d'occupation, et on est prêt à s'engager dans ces démarches) si après cette lettre elle refuse toujours de trouver une solution constructive ? Un huissier ? Ou c'est inutile ? Quelle est la solution qui "fonctionne" avec ce genre de personnes ? Elle ne tient absolument pas compte du fait que son conjoint souffre, elle s'en fiche royalement...

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.